Sénart Multirotor Racing

7
1186

SMRLa pratique des vols en immersion et du FPV racing n’est pas facile en Île de France, la chape de plomb des zones interdites et l’urbanisation sont handicapantes. C’est de ce constat et de la volonté de changer les choses qu’est née l’association SMR, Sénart Multirotor Racing. J’ai interrogé Vincent Boisselier, son président !

Helicomicro : Vincent, peux-tu présenter rapidement l’association et les raisons de sa création ?
Vincent Boisselier : Comme beaucoup de passionnés de FPV racing, j’ai passé du temps à chercher des endroits où voler près de chez moi, dans l’est de l’Essonne. Ce n’est pas facile, surtout quand au fil du temps on est rejoint par d’autres pilotes. IMG_0902Nous nous sommes rencontrés sur le forum France FPV, qui a constitué le point de départ de l’association. Nous avons trouvé des endroits où pratiquer légalement, comme des parkings souterrains. Mais face à la difficulté de trouver des spots légaux en extérieur, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure.

HM : La mise en place d’une association n’est pas de tout repos !
VB : Non, c’est un investissement personnel. J’en avais déjà l’habitude, j’ai participé à des démarches associatives pour un club de football. Mais je dois avouer que c’est ma femme qui m’a poussé à me lancer, elle est elle-même impliquée dans une association sportive.

HM : Il existe pourtant déjà l’AMR (Association Mini Racers) en région parisienne ?
VB : Absolument, et ils font un bon boulot. Mais j’avais envie de faire quelque chose de différent, un peu plus localisé aussi, avec un but très clair, trouver un ou plusieurs terrains pour voler et obtenir le droit de le faire légalement. C’est un peu plus facile du côté de Sénart puisque nous sommes assez vite au vert, dans les champs, à la différence des agglomérations plus proches de Paris.

parkingHM : L’association est-elle affiliée à une fédération ?
VB : Oui, nous sommes affiliés à la FFAM (Fédération Française d’AéroModélisme). Cela nous a semblé important pour faciliter nos démarches administratives, notamment en préfecture. C’est aussi pour faire profiter nos adhérents de l’assurance fédérale.

HM : Combien coûte l’adhésion ?
VB : Elle est fixée à 74 €. Soit 44 € de licence FFAM et 30 € de cotisation pour la SMR. Ceux qui sont déjà adhérents à la FFAM via un autre club n’ont donc que 30 € à débourser pour adhérer à l’association. Il y a aussi des tarifs réduits pour les mineurs.

IMG_0917HM : Qui sont les membres du bureau ?
VB : Pascal Berlu est secrétaire, Vincent Féroc est trésorier, j’en suis le président. Hatem Bouhlel est également membre du bureau. Nous avons pour l’instant une dizaine d’adhérents.

HM : Tu m’as dit vouloir obtenir des autorisations pour des spots en extérieur ?
VB : Tout à fait, c’est l’un des objectifs de l’association ! Ca n’a pas échappé à tous ceux qui essaient de faire avancer les choses, il faut être patient, passer du temps à discuter, voir les élus et leur présenter nos projets. je suis rompu à l’exercice, et j’ai bon espoir que les choses avancent très vite !

IMG_4065HM : Et en attendant ?
VB : Nous sortons régulièrement en parkings fermés, avec l’autorisation du propriétaire. Les pilotes peuvent aussi aller voler sur leurs propres spots, nous commençons d’ailleurs à disposer de matériel pour habiller les terrains, airgates, beachflags. Mais il est clair que les vols sur des spots non officiels sont pratiqués à titre personnel, hors association.

L’association SMR, Sénart Multirotor Racing, a ouvert son site web où vous trouverez les informations, points de contact, règlement et bulletin d’adhésion. L’association est également présente sur les réseaux sociaux avec une page Facebook

7 COMMENTAIRES

  1. Je suis dans la même dynamique, mais dans le Doubs, c’est beaucoup plus facile pour les spots en extérieur.

    En tout cas, bon courage, et bravo pour cette initiative ! Bons vols ! 😉

  2. Merci beaucoup pour l’article et vos encouragements. Quand un projet se concrétise avec des gens qu’on apprécie et qui partagent la même passion c’est toujours un super moment. Reste plus que l’obtention du premier terrain d’entrainement et là ça sera Champagne, nous y sommes presque ( c’est surtout nos quads qui seront contents car le parking ça pique 🙂 )
    @Bertin : je vous souhaite bon courage pour la mise en place de votre structure et son animation. Dans le Doubs vous devez avoir des tonnes de magnifiques endroits où voler,

  3. Merci fred pour cet article : ca met du beaume au coeur quand on connais toutes les difficultés rencontrés pour arriver jusqu’à la. Merci pour ta gentillesse et ton dynamisme téléphonique.

LAISSER UN COMMENTAIRE