Eachine Blade 185, le test

8
11453

Une caméra à bord ?

La plateforme montée sur amortisseurs en caoutchouc 4 x 3,2 cm : c’est tout petit, trop pour accueillir correctement une caméra de type Mobius ou RunCam. J’ai préféré y placer une 808 #16, de taille plus réduite. DSC_0062-1200Déception : l’image souffre de Jello, trop pour que les vidéos soient agréables à visionner, et cela même sans pousser les gaz (car là les vibrations sont catastrophiques). On peut suspecter le fait qu’il n’y ait que 3 amortisseurs au lieu de 4 sur les supports de caméra classiques. Mais cela pourrait aussi venir des moteurs : peut-être sont-ils mal équilibrés, ce qui expliquerait les vibrations visibles aussi bien sur la caméra FPV que sur une éventuelle caméra HD, d’autant plus perceptibles que les gaz sont poussés fort. Notez que l’OSD peut être configuré et mis à jour : Eachine fournit un adaptateur à placer sous la PDB. Ca fonctionne, mais le Blade 185 semble ne pas apprécier la greffe : il bippe pendant toute la durée de la manipulation.

Points de détail

Peut-on remplacer la batterie 3S fournie par Eachine par un modèle 4S ? Théoriquement oui puisque les ESC et les moteurs sont décrits dans la fiche technique comme compatibles. Dans la pratique, ces ESC sont des 12A : c’est trop peu pour encaisser les sollicitations en 4S. D’ailleurs, les ESC sont très chauds après un vol en 3S, vol qui par ailleurs peine à dépasser les 5 minutes avec la batterie 1500 mAh livrée. IMG_2831-1200J’ai tout de même tenté un vol en 4S, sans pousser les gaz, simplement pour tenter quelques figures. Bilan : ça fonctionne mais il y a du travail à réaliser sous CleanFlight pour rendre les manœuvres plus nerveuses. Cela dit, en 3S, le Blade 185 est capable d’atteindre de belles vitesses ! L’émetteur vidéo est un modèle de… 600 mW ! En guise de rappel, la puissance maximale autorisée en France est de 25 mW. Le pire ? Le vol souffre de beaucoup de parasites, malgré cette débauche de puissance. Un point positif ? L’émetteur est compatible avec les 40 canaux du 5,8 GHz, Raceband y compris. Un point négatif ? Le boîtier des dips de sélection des fréquences est difficile d’accès. Juste à côté se trouve un autre boîtier dips, qui permet de régler le mode de fonctionnement du récepteur radio : PPM, SBUS, PWM, etc. Lui non plus n’est facilement accessible… mais à vrai dire, peu importe, tout est préréglé en usine.

Points (pas tant de) détail (que ça)

IMG_2830-1200Le choix d’une plaque de distribution comprenant tous les composants, non amovibles, est une erreur. Pourquoi ? Après le deuxième vol, un atterrissage un peu a plié la base de l’antenne de l’émetteur vidéo. Il fonctionnait toujours, mais ce n’est qu’à l’ouverture de la frame que je me suis aperçu que la base de l’antenne avait soulevé l’émetteur de la PDB. Autant dire que les heures de cet émetteur sont comptés. J’ai peut-être accéléré le processus avec un court troisième vol en 4S. Toujours est-il que je n’ai pas eu le temps de vérifier la durée de vies des ESC ! Le quatrième vol, en 3S, s’est déroulé correctement, mais le cinquième, toujours en 3S mais avec une caméra 808 #16 à bord, a été le dernier. Après un décollage et quelques secondes de vol à peine, l’ESC avant-droit a rendu l’âme. Conséquence immédiate : le crash. Dans la mesure où il n’est pas possible de remplacer l’ESC, figé dans la PDB, il faut changer l’intégralité de la plaque de distribution ! Soit un coût de 60 €. Voilà qui fait cher l’ESC…

Faut-il l’acheter ?

Non, je vous le déconseille. Derrière un look séduisant, des couleurs vives, la promesse d’un appareil prêt à l’emploi, celle d’un OSD intégré, d’un beeper, d’un GPS, et d’un prix plancher, le Blade 185 se révèle un piège ! Tôt ou tard, l’un des composants principaux que sont les ESC et l’émetteur vidéo vont lâcher. C’est arrivé très vite dans mon cas, avant même que je ne commence à secouer sérieusement l’appareil. DSC_0001-1200Or à chacune de ces pannes, il faut changer l’intégralité de la plaque de distribution, ce qui anéantit la promesse d’un racer à bon prix. Si encore les ESC étaient plus costauds et l’émetteur vidéo désolidarisé ou renforcé… D’autres composants sont fragiles, comme les câbles GPS et récepteur 2,4 GHz. Ajoutez un souci de conception pour le positionnement de la batterie. Le prêt à l’emploi est très survendu : il faut impérativement plonger dans le logiciel CleanFlight pour voler en modes stabilisés, pour avoir l’assurance d’un failsafe en cas de perte de connexion radio, et pour profiter du très pratique beeper, il faut préparer les hélices avant de pouvoir les installer. Bref, que de travail pour un appareil RTF ! Le Blade 185 est vendu en version RTF à 210 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes) pendant quelques jours, après quoi il sera un peu plus cher. La PDB de rechange est vendue 60 € (avec le port mais hors taxes), toujours par Banggood.

Une vidéo

D’autres photos

DSC_0005-1200

DSC_0007-1200

DSC_0008-1200

DSC_0010-1200

DSC_0011-1200

IMG_2872-1200

>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

8 COMMENTAIRES

  1. Les Eachine se suivent et se ressemblent … Remarque les soucis sont jamais 2 fois les mêmes. C’est dommage, en ne cherchant pas à ajouter 15000 options (GPS, OSD), ils arriveraient peut-être à faire une bonne machine pour débutant … à condition d’arrêter de vouloir tout intégrer dans une PDB. Chez Helicomicro vous avez un carton spécial Eachine pour stocker ce flot continu que vous recevez ? 😛

  2. Pour moi le GPS marche nickel …. sinon même pas avec des 12A, j’aurais tenté le 4S 🙂 Bandit va!!!!
    Ces tremblements sont terribles mais regardes les videos de FyreSG… il en a (presque) pas … donc les PIDs sont pas mal fautifs sur le coup … Cette machine, faut la travailler/optimiser une bonne heure avant …
    Mais le bon le coup de 5en1 ESC+FC+VTX … ca calme c’est vrai…

  3. Merci pour le test Fred ! 😉
    Ce qui met la puce à l’oreille direct en voyant la machine, c’est le fait que tout l’électronique soit sur une seule plaque. Le VTX bien exposé et pas renforcé du tout. Combien de VTX j’ai pu casser de cette manière au début, en laissant la sortie d’antenne faire fusible lors d’un crash…

  4. @ SeByDocKy : Oui, 12A c’est juste, mais je n’ai fait qu’un vol le temps de décoller et me poser en 4S, tout le reste en 3S. Qui plus est, la fiche technique indique que le 4S est supporté 🙂
    Pour les PID, oui, ça doit se régler. Mais ce n’est pas à la portée du newbie, et il faut avoir envie d’y consacrer du temps 🙁 Plus les hélices qui merdouillent et qui n’incitent pas à faire des essais…
    C’est dommage, je voulais tellement qu’il me plaise ! 🙂 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.