FPV Air Show, des premières !

24
6117

logo-fpvairshowLe FPV racing est une discipline qui progresse à une vitesse absolument stupéfiante ! Elle était totalement inexistante il y a 2 ans. Il n’y avait à l’époque que quelques groupes de passionnés qui pratiquaient des vols plus ou moins rapides chacun dans leur coin, en France et à l’étranger. Depuis, le FPV racing est devenue une discipline intégrée à la prestigieuse FAI (Fédération Aéronautique Internationale), qui compte des dizaines de milliers de pratiquants dans presque tous les pays, et qui a vu l’organisation de compétitions très richement dotées. bebopTVLe FPV Air Show est la première compétition d’envergure à se dérouler en France ! A l’origine, elle était prévue pour se tenir sur le terrain du Centre d’Excellence Drone (CED), à Salon de Provence. A la suite des tragiques événements de Paris, il a finalement été décidé que le show se tiendrait à Pourrières, sur le site du CEEMA (Centre D’étude et d’Essais pour Modèles Autonomes) sur le domaine du Planet.

Liberté !

DSC_0024-1200
La structure destinée au freestyle a servi de points de passage pour la course !

L’endroit, coutumier des expérimentations, a permis de s’affranchir de certaines des limitations habituelles de la réglementation – mais en accord avec les autorités. L’événement a accueilli du public, protégé par un filet de protection, avec l’assistance des pompiers… qui n’ont pas eu à lever le petit doigt. L’Armée de l’Air était aussi présente, avec le commandant Daniel Gigan en charge du CED, et son équipe fraîchement convertie au FPV racing. Le sponsor ImmersionRC s’est occupé de deux points majeurs de la compétition de FPV racing, qui feront sans aucun doute date. Le premier est le chronométrage des vols, le second est le paramétrage des émetteurs vidéo. Vous l’aurez compris, il s’agissait d’une première dans les deux cas. Bravo à ImmersionRC pour avoir réussi à proposer ses solutions dans un événement de taille majeure, de manière très réussie !

Ca consistait en quoi ?

DSC_0043-1200L’outil de chronométrage est basé sur le RSSI, c’est-à-dire l’indication de la force du signal de l’émetteur vidéo. Une solution innovante, et bien plus efficace que celle basée sur des modules infrarouges ! Et une première ! L’autre outil était destiné à paramétrer l’émetteur vidéo de chaque concurrent en temps réel, juste avant une course. C’est le responsable des courses, Arnaud Vigneau, qui était en charge du réglage avec l’aide d’un accessoire intriguant. Son look rappellera celui des allume-gaz aux plus anciens. Il suffit d’indiquer le numéro, qui correspond à une fréquence Raceband et la puissance en mW pour que l’émetteur vidéo soit configuré pour son prochain vol. DSC_0047-1200Adieu les soucis de fréquences, les échanges de vTX, les allumages intempestifs puisque cela fonctionne émetteur éteint ! Le procédé a donné satisfaction, même s’il a fallu s’y reprendre à plusieurs fois sur certaines frames, sans doute à cause du carbone qui bloque le RFID. C’était une autre première !

Gros volumes…

ImmersionRC est venu sur le FPV Air Show avec suffisamment de vTX (des prototypes appelés Tramp HV, pour High Voltage, une technologie brevetée) pour équiper tous les pilotes : ils étaient 173 en lice, ce qui a permis à Arnaud de vérifier 250 machines, avec 1200 flashs (la technologie est pour l’instant appelée TNR, Touch’N’Race) réalisés avec le bâton magique (c’est une estimation, il faudrait ajouter un compteur !), pour plus de 150 départs de courses. 173 concurrents pour des qualifications et une finale en 3 jours ? C’était encore une première ! Vous en saurez plus sur le système TNR dans les jours qui viennent. DSC_0055-1200Les vols ont été pratiqués à plus de 4 compétiteurs simultanément en Raceband, parfois jusqu’à 8 ! Rien d’étonnant puisque cela s’est déjà vu sur d’autres événements ? Il faut savoir qu’en France, la réglementation ne permet pas à plus de 4 pilotes de voler en même temps sur les fréquences Raceband (espacées de 37 MHz). Sauf pour cet événement, spécialement encadré par l’Armée de l’Air… Encore une première !

La compétition ?

Le FPV Air Show était doté d’un enjeu majeur. Il ne s’agissait pas d’une somme d’argent à gagner comme à Dubaï, mais d’une compétition qui comptait pour le classement international de la FAI. C’était d’ailleurs la toute première compétition FAI dans la catégorie F3U (RC Multi-Rotor FPV Racing), en France et dans le monde ! DSC_0472-1200Une première, une fois encore… La prochaine se tiendra au Portugal, la suivante en Slovaquie, celle d’après en Espagne… Il a fallu que les organisateurs fassent preuve d’attention pour éviter que les compétiteurs ne transgressent le règlement de la FAI. Une tâche qui n’a pas été facile : le respect (et le non-respect) du règlement ont donné lieu à des grincements de dents, des rappels à l’ordre, puis des disqualifications. Il y a à l’évidence des choses à revoir, il fallait sans doute un gros événement comme celui-ci, avec plus de 170 pilotes, pour s’en apercevoir. Ces petits soucis donneront lieu à des ajustements du règlement et de la gestion des courses. Le classement ? Vous le connaissez déjà, nous l’avons publié ici. Il y avait quelques pilotes stars avec… des réactions de stars, mais les compétiteurs, dans leur très grande majorité, étaient très humbles, très ouverts et prêts à partager leurs expériences…

>>>> La suite de ce post se trouve ici <<<<

24 COMMENTAIRES

  1. Je t’ai pas vu Fred, j’étais dégouté. Par contre j’ai de beaux clichés avec les HéliGirls ! très bon choix, et mention spéciale pour elles, car même s’il ne s’agissait pas d’un événement de football, et que les gens savaient se tenir, elles ont du bien dormir les soirs, les pauvres. Comme nous tous d’ailleurs… le vent m’a séché tout le we. Tu n’en fait pas mention, mais on a volé avec des pointes à 70 km/h samedi.

    C’était un superbe événement, avec évidemment son lot de controverses, les passe-droit pour certains pilotes stars, mais bon, on sait que plus l’enjeu financier et commercial est important, plus ces choses la vont arriver. Oui, ImmersionRC et Hobbyking vendent leur busyness, mais sans eux il n’y aurait rien de tout cela.

    C’était ma première course, et en dehors du fait que je me suis rendu compte que je n’avais pas un entrainement assez solide, j’ai découvert une communauté fabuleuse, et suis reparti de ce we avec de beuw souvenirs et de nouveaux contacts vraiment cools.

    Mention spéciale dans la nullité au traiteur, effectivement, qui nous offert une prestation épouvantable pour le prix….

    Bref, un WE incroyable, alors rendez vous a Payerne !

  2. Bonjour,
    Pouvez vous faire passer les remerciement à Hervé et à l’équipe ayant participé à la réalisation ? L’organisation était au top pour les spectateurs. Un bon moment de convivialité et de simplicité. Pour la présence des sponsors, il faut bien qu’ils soient présent et il n’y avait pas de pression pour vendre mais lors de mon tour un bon moment de discussion et de conseil. Je n’ai pas parlé du cadre qui était super agréable. Bref … le prochain rassemblement est pour quand ? 🙂

  3. Bonjour à tous,
    Merci pour ce bon moment.
    Pourriez vous mettre à disposition la photo DSC_0264.jpg en grand ?
    Je la trouve superbe.

    Merci 🙂

  4. Ra mais je vais devoir dire que tu as écrit un superbe article Fred !!! Et dire que tu voles en mode 1 … Certains diront que c’est du gâchis :-p

    Plus sérieusement tu y décris exactement mon ressenti: le FPV air show est une très belle réussite (encore bravo à l’orga) mais clairement j’ai ressenti un début de scission.
    Nous avions d’un coté les pilotes stars ou les pilotes sérieux qui était là pour la compétitions et uniquement la compétition, j’ai même eu l’impression d’en voir qui jouait leur vie (j’exagère volontairement mais l’idée est là) !!!! Et même certains n’étaient pas forcément amicaux: je me suis fait rembarré alors que je venais juste tailler le bout de gras … Ou alors, des qui venaient dire bonjour au personnes avec qui je discutais et qui m’ont mis des vents assez monumentaux (pourtant je vous promet je me suis douché tous les jours !!!).
    De l’autre coté les pilotes qui étaient là avant tout pour la rencontre et accessoirement briller en course autant que possible. Je tiens à faire une superbe dédicaces aux gens de la Yaute qui sont de véritables crèmes fraiches: encore merci, et surtout ne changez rien 😉
    Bien évidement je met en lumière les extrêmes, car il y avait des pilotes qui se veulent sérieux d’un point de vue course mais qui sont très sympa et accessible, mais vous aurez compris ce que je veux dire 😉

    Bon je critique, je critique mais ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit: j’ai malgré tout passé un EXCELLENT weekend 😀
    Entre les rencontres, le fait de mettre un visage sur des pseudo que je vois régulièrement sur les différents forum et réseaux sociaux j’ai adoré.
    Bravo à l’orga c’était vraiment bien, le nouveau système de VTX est pour moi une franche réussite, et que dire du commentateur: “Nous sommes commence dans moins de 5” merci Skully tu seras maintenant mon départ de course perso dans ma Taranis :-p
    Quand au passage de la PAF: que du bonheur !!!
    Le seul point vraiment négatif était le repas de gala fut très décevant …

  5. bon, ben tout y est, y a rien à jetter, critiques précises, avec lesquelles je suis 100% d’accord, c est bien d avoir tous ces points à améliorer, ca donne un cap pour la prochaine edition.
    @fred si t avais une version anglaise de l article ca serait top nooch, c est possible?

    encore merci à tous d etre venus, vraiment, sincerement, et du fond du coeur.

  6. Superbe article Fred, comme quoi finalement la gentiane n’a pas fait de dégâts irréversibles 😀

    Concernant le weekend, chapeau à l’organisation, le challenge était important et cela s’est plutôt bien passé. IRC a encore marqué des points avec le système de comptage.

    Mention spéciale à Arno et Skully pour avoir réussit à tenir le micro sur trois jours !
    Spéciale dédicace à Boris B. qui je crois ne comprendra jamais l’humour français 🙂
    Prix du fairplay à l’italien Badside (2eme de la course) qui a cherché pendant 45 minutes le mec qu’il avait percuté et qui a été grandement soulagé quand il a su que le pilote malheureux avait pu finir son round de qualification.

    Je rejoins Barry sur la présence de deux mondes au niveau des pilotes mais globalement les sympas étant vraiment en surnombre par rapport aux autres, l’ambiance était excellent, surtout le soir 😉

    Je vais me permettre de donner un avis personnel qui n’engage que moi :
    – Il n’est pas normal que les règlements changent en cours de course, si c’est le règlement FAI qui doit être appliqué on l’applique jusqu’au bout (le pilote qui refuse de juger c’est disqualification point !)
    – Au niveau des tours de reco, le samedi c’était beaucoup mieux que le vendredi, je sais que c’est du boulot mais faudrait quasiment préparer les poules, cela évitera que des petits malins fassent 8 reco là ou d’autres n’en ont faite qu’une
    – Sur un événement de cet ampleur ne pas avoir d’écran géant c’est une hérésie (oui ça coûte je sais)
    – Pour les prochains pour faciliter les choses je pense qu’il faut limiter, le lighttracks, le freestyle, la course et 200 pilotes ca fait bcp … voire trop …preuve en est la course par équipe n’a pas eu lieu. Le lighttracks mérite un événement à lui tout seul.
    -Pour finir, j’ai regardé un peu le public ; oui il y avait un peu de monde mais les gens restaient assez peu longtemps. Y a trop de temps mort et pas assez de visuel.
    Sur un terrain comme Le Planet il aurait été très sympa de faire des interludes avec une démo jet, une démo de voltige etc etc avec des horaires fixés. Outre le fait que ça donne un cadre, ça permet aussi aux personnes de découvrir les autres disciplines faisant partie de aéromodélisme.
    De même les épreuves de freestyle dimanche en fin de journée c’est dommage, c’est quasiment l’épreuve la plus visuelle et la plus prenante, une moitié samedi autour de midi et l’autre le dimanche midi cela aurait pas mal je pense.

    La critique est facile, j’en conviens, mais c’est aussi ce qui fait avancer. Bref, un super weekend pour ceux qui l’ont vécu.

    P.S : Carton rouge comme d’hab à ceux qui en ont profité pour piquer du matos !

  7. Juste une petite boulette Fred………
    FAI (Fédération d’Aéromodélisme Internationale) Le A c’est : Aéronautique…… Pour l’Aéromodélisme dans la FAI c’est la CIAM.

    L’autre Fred…….

  8. Merci fred 🙂
    (pour l’écran géant, je me rappelle en avoir vu un s’effondrer parce que trop de vent… et à priori c’était le cas au planet, donc peut-être pas une bonne idée)
    Les juges pros ou des gens qui font ça sur toute la course, je pense que ce serait une évolution nécessaire. ça permettrait une certaine cohérence je pense. on essaiera de le faire sur une autre course 😉

  9. merci fred de nous avoir cité ! Quant à la connexion internet, elle nous a manqué c ‘est sur mais on a réussi à caser quelques directs. Il faut savoir s’adapter, c est le plus important.Mais il faut avouer que le réseau français aurait besoin d’un coup de jeune au Planet. Fabrice , si tu nous lis… React !

  10. @ fredouillo : Pour le manque de connexion, je pensais surtout au public. Un événement sans tweetages, facebookeries et instagrammités qui fusent, ça crée une frustration…

  11. @ Ohlala : Sur les compétitions majeures, je pense que les pilotes vont désormais le savoir. C’est préférable, parce que d’autres pilotes sont encore en course à ce moment, et parce que la police est vite difficile à faire : “mais j’ai fait qu’un flip”, “mais j’ai fait qu’un flip et un roll”, et puis finalement “oh ça va, j’ai juste fait un flip, un roll, un backflip, un renversement et je me suis posé, ça a pris 5 secondes max”.

  12. @ BerTiN25 : J’ai loupé plein de monde ! Toi, Schnopfy (que j’ai pourtant croisé à plusieurs reprises, mais à chaque fois sans pouvoir m’arrêter), et plein d’autres !

  13. On a surtout retenu les sourires des HeliGirls, Margaux et Marie. On a mis les Tshirts et on a publié sur FB.

    On a vécu plusieurs moments forts durant ces 3 jours.

    Entre le camping bivouac, les soirées, les apéros, les discussions animés, les vols, la préparation des quads, le stress (si si, on peut pas le nier) des qualifs… on était dans le vif du sujet, lancé sur une bonne dynamique sur l’événement.

    Puis, en revenant, petit coup de blues sur le chemin du retour (parce que c’était bien !)

    Puis les jours suivants, tous les bons moments revenaient un à un et petit à petit dans la tête, entre les discussions partagées avec le Team et les échanges d’opinions divers sur le FPVairShow.

    Avec une sensation de “J’y étais… j’ai participé… j’ai ouvert les yeux à mort… j’ai appris…. j’ai partagé… j’ai discuté… j’ai serré la main de… j’ai maintenant envie de me monter un nouveau quad avec des…” etc…

    La sensation de ne pas regretter d’y être allé pour de positionner et s’aligner au départ.

    Vivement 2017 !

  14. sérieux même dans ce genre d’événement il y a des crevards pour voler du matos ?
    je n’y étais pas mais bravo à l’organisation pour gérer dans la gentillesse un truc aussi énorme 🙂

  15. ben bewweb s’est fait voler sa tente toute neuve, y a un chargeur qui a disparu à côté de nous et il semblerait qu’il y a eu des vols de pc portables et/ou tablettes aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.