GPS précis au cm !

8
3584

Neo-m8p-1Jusqu’à présent les GPS ne permettaient pas un positionnement très précis. Mais tout va changer ! Les premiers signes d’amélioration ont été ceux de l’inclusion de la réception des signaux Glonass (GNSS) en provenance des satellites russes. Si vous avez pu essayer un multirotor GPS-Glonass après avoir subi l’imprécision d’un modèle uniquement GPS, vous avez forcément apprécié le positionnement bien plus précis et la rapidité d’acquisition d’une position. Que diriez-vous maintenant d’un positionnement au centimètre près ? Ce serait plus rassurant lors du déclenchement du RTH, histoire d’être assuré que votre multirotor n’aille pas se poser chez le voisin.

Le RTK

Neo-m8p-2On n’est pas avares en sigles sur Helicomicro. Le dernier en date, c’est donc RTK. Pour Real Time Kinematic. Pour faire simple, le récepteur à bord du multirotor mesure comme d’habitude la durée des signaux GPS pour en déduire la distance qui le sépare des satellites, et donc sa position avec l’aide de plusieurs mesures différentes. Mais une station de référence au sol fournit des données supplémentaires, sous forme de corrections, qui sont envoyées au GPS en vol via la technologie de connexion sans fil RTCM (Radio Technical Commission for Maritime Services). Oui, c’est un sigle de plus !

Le RTK chez u-blox

Les solutions RTK sont généralement assez volumineuses et consommatrices en énergie. Le constructeur suisse de GPS u-blox a dévoilé les puces NEO-M8P, compatibles avec le GPS, Glonass et le RTK. La puce à bord du multirotor est le NEO-M8P-0, celle au sol est le NEO-M8P-2. Les deux mesurent 1,22 x 1,60 x 0,24 cm, pour un poids de 1,6 gramme. Neo-m8p-3Ce que promet la paire ? Une précision de 1 cm sur un plan horizontal, de 2 cm sur la hauteur, une vitesse d’acquisition de 26 secondes au pire (cold start), de 1 à 2 secondes en réacquisition de position. C’est pour quand ? Il va falloir attendre que les industriels incluent ces puces dans leurs développements puis dans leurs produits. On peut s’attendre à de premiers multirotors équipés en RTK cette année 2016… La technologie avance vite ? Oui, mais ce n’est pas uniquement grâce au marché des multirotors grand public, même s’il est prometteur. L’infographie de u-blox montre des exemples d’industries qui vont profiter d’une précision de positionnement au centimètre… La page de u-blox dédiée aux NEO-M8P se trouve ici.

8 COMMENTAIRES

  1. @ Josse34 : Le prix, tu veux dire ? Il n’a pas encore été annoncé. Et c’est difficile à dire, les puces haut de gamme u-blox sont dans les $50. Là il en faut 2. Et se dire qu’il s’agit d’un prix d’achat intégrateur, pas du tout du prix final.

  2. @ Fred : Les solutions RTK actuelles comme celles de Drotek coûtent actuellement 900€, à peine sortie elle est deja dépassée car le tarif est bien trop onéreux!

  3. …Et il faudra se trouver à portée d’une station au sol. En aviation grandeur, on a ce niveau de précision quand est proche d’une balise VOR ou ILS mais… Il faut être proche.

  4. @ Oli : Ce n’est sans doute pas bien important pour l’instant, le temps que la couverture satellite de Galiléo soit suffisante pour offrir des services efficaces, et que Beidou soit opérationnel hors de Chine – encore faudra-t-il qu’ils géostationnent d’autres satellites. GPS et Glonass, c’est une dépendance à d’autres pays, mais ça fonctionne 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.