Next Level 3D Race

15
446

Ca fait quel effet de passer une Airgate en vol dos et à pleine vitesse ? Ca fait tout bizarre, et c’est réservé aux pilotes qui maitrisent à la fois leur matériel et l’environnement. Après Rotoboy et ses premiers essais de vols en 3D, c’est au tour de Julien Leteve de passer à l’envers. On commençait seulement à s’habituer aux runs frénétiques des parcours de FPV racing pratiqués « normalement »… et voilà qu’on a la tête en bas. Les courses en FPV promettent de grands moments de désorientation !

15 COMMENTAIRES

  1. Pfouah… C’est quand même bien space !

    Ca doit être ultra tendu comme pilotage, mais l’effet est démentielle. De la à maitriser au point de voir les runs incroyables que les mutants nous sortent en vol “conventionnel”, il y a encore un grand pas…

  2. Un jour il y aura des courses ou selon la couleur de l’airgate il faudra passer à l’endroit ou à l’envers 🙂

  3. Et bien après la vidéo de Rotoboy et celle-ci de Julien et bien je suis convaincu:
    Chapeau la perf !!! Ça doit vraiment pas être évident à gérer tout ça … Mais je trouve que ça fait beaucoup plus décousu, moins aérien et moins jolie à regarder que des vidéo sans mode 3D (Skitzo en exemple le plus connu).

    A voir comment ça va évoluer, mais actuellement je préfère voir les vidéos freestyle “classique”.

  4. C’est clair Bryan, aucune ressource, c’est la cata. C’est sur qu’en perf, ces hélices symétriques ça vaut pas un clou.

    Voir ce que feront les freestylers avec ce mode.

    Des hélices à pas variables dont le “reverse” serait controlé par le FC, en mode on OFF, à la manière d’une inversion de phase de l’ESC. ça se piloterait exactement de la même manière, dès qu’on passerait en throttle “négatif” le pas s’inverse.

    Ca aurait plusieurs avantages, on aurait pas à freiner l’hélice, et l’inertie aidant, le switch serait beaucoup plus rapide. On bénéficierait d’un rendement digne de ce nom, même si on ne serait toujours pas au niveau du rendement d’une hélice a pas fixe a profil asymétrique. Et enfin on pourrait même envisager d’inclure dans le firmware un réglage du pas en fonction de ce que l’on veut faire (ressource plus rapide ou vitesse de pointe importante).

    Mais la mise en oeuvre mécanique, crashproof si possible, de surcroit, risque d’être fort périlleuse et pas péreine…

  5. L’avantage du pas variable serait aussi de ne pouvoir utiliser qu’un ou deux moteurs, mais effectivement la mise en oeuvre est plutot complexe et incompatible avec les racers.
    Par contre en 3D, un tilt cam pourrait avoir tout son sens!
    Sinon il faudrait faire un X8 avec des hélices asymétriques mais dans des sens différents ^^Bon d’accord le poids serait trop lourd au final Je vais déjà essayer de faire voler mon quad normalement pour commencer!

  6. Oui Rotoboy, le Stingray et ses clones, c’est connu, mais la je parlais d’une application réellement FPV- freeride ou racing.

  7. Ce aue je veux dire, c’est qu’appliquer la solution du Stingray aux contraintes exigentes d’un racer c’est chaud. Et aussi il fudrait changer la getion du pas variable. Parce que gérer la rotation moteur en plus du pas, c’est too much en racing. Quand aux solutions genre Helico, régime fixe et on agit que sur le pas, on a déja des rendements tellement de merde sur nos racers (3 à 3.5 g/W), qu’à ce rythme, on va pas voler plus d’une minute trente…

    😉

  8. … ou alors faire comme le gars dans Flitetest qui leur présente le Stingray, avec une molette sur le mache des gaz/yaw, qui gère apparamment le pas… Mais la il faut se faire greffer deux xeon à 4 ghz à la place du cerveau !

  9. Bertin, pour de la race je suis d’accord que le Stingray n’est pas adapté. De toute manière, Julien a fait un clin d’oeil humoristique en parlant de “race”, il n’y aura sans doute jamais le moindre interêt à se faire des passages de races en vol dos… ou alors c’est pour dans bien longtemps!

    Par contre, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer quoi que ce soit au Stingray pour du freeride, il marche parfaitement, avec une autonomie correcte, il y a juste à lui coller du matos FPV et ça roule! Son mode de fonctionnement est optimisé pour envoyer du très lourd, bien plus que ce qu’on peut lui demander en FPV pour l’instant. Après, la fragilité de la mécanique… Là c’est sûr que bon…. 🙂

  10. Je parlais surtout de ce dernier point Rotoboy… Vu les tourtes qu’on leur met, et accessoirement aussi la chasse aux grammes, je te dis pas le merdier pour avoir un système fiable dans le temps (dans les crashs surtout…) 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.