Onagofly, oui ou non ?

9
519

onagofly-2-04Vous êtes nombreux à nous poser la question : faut-il acheter le mini multirotor Onagofly avant la fin de la campagne de financement participatif Indiegogo ? Pour en savoir plus sur cet appareil, ça se passe ici. Avec plus de 2,3 millions de dollars collectés sur un objectif qui était fixé à 150 000, on peut dire que la campagne est un succès. Mais ça ne constitue pas une certitude qu’il sortira comme prévu ! Le fiasco du Zano (voir ici), avec pourtant une levée de fonds de 3,6 millions de dollars, montre que les sommes impressionnantes ne sont pas garantes de la sortie du produit. Pire que cela, dans le cas du Zano, 600 personnes parmi les précommandes ont reçu leur appareil, et… 4 parmi les backers, qui avaient pourtant payé bien avant les précommandes ! Le Zano a été livré, mais il lui manquait les principales fonctions qui avaient fait le succès de la campagne Kickstarter.

Un air de déjà vu

Sachant que le Onagofly promet des fonctions semblables, comme une navigation au GPS, un mode Follow me, la détection des sourires pour les prises de vues, l’évitement d’obstacles, 15 minutes d’autonomie en vol, il y a de quoi être inquiet. onagofly-2-01Quelques vidéos ont été diffusées début janvier, elles ont été filmées sur le stand de Onagofly au CES 2016 de Las Vegas (ici par exemple). Ce qu’on y voit ? Des images de résolution très correcte, mais des vibrations et, surtout, beaucoup d’oscillations. Une qualité inférieure, par exemple, à celle des X4 H107C+ et H107D+ de Hubsan ! Notons que la FAQ a un peu changé depuis le lancement de la campagne. Les vidéos stabilisées de manière logicielle sont devenues des vidéos dont les vibrations sont réduites de manière logicielle, la portée à 100 mètres de distance est passée à 30 mètres… Les dates de livraisons varient beaucoup selon les endroits de la page Indiegogo. Début février dans la FAQ (c’est maintenant), mars dans la roadmap. Le risque est sans doute d’être livré d’un produit qui n’offre pas toutes les fonctions promises, comme pour le Zano…

Antécédent

onagofly-2-03Les créateurs avaient par ailleurs lancé une campagne de crowdfunding Kickstarter début 2015, pour un appareil plus imposant mais aux caractéristiques très semblables, qui a été annulée. Malgré sa roadmap qui semblait indiquer un produit bien avancé, l’un des concepteurs a indiqué sur Indiegogo, en évoquant la campagne Kickstarter, « qu’un gros drone n’était pas la bonne solution ». Il ne reste que quelques jours avant que la campagne Indiegogo de l’Onagofly ne s’achève. Notre avis ? Il reste exactement le même que lorsque nous vous avions présenté le projet, les sommes qui font tourner la tête n’y changent rien : « Ne jouez pas votre fortune sur cet appareil. Et si le projet Onagofly fait ses preuves, il sera toujours temps de l’acheter (un peu plus cher) puisque ses concepteurs assurent qu’il sera vendu en magasin… ». La page Indiegogo du Onagofly se trouve ici.

9 COMMENTAIRES

  1. La liste des features sent quand même pas mal le bullshit… Des trucs que font très mal de gros drones à 1500$ (évitement d’obstacles en tête), je vois pas trop comment ce petit bidule pourrait s’en sortir.

  2. Je n’achète jamais un drone/équipement qui n’est pas déjà sorti depuis plusieurs mois et dont les nombreux retours sont très positifs… donc non.

  3. On sort de l’article initial (désolé je vais être court) mais je voudrais vos avis sur le rapace qui met ses papattes dans les hélices. Génial ou débile ? Ça peut être un nouveau sujet ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.