ImpulseRC Singularity

26
279

singularity-03Il s’agit d’un nouveau contrôleur de vol basé sur un processeur F3, destiné à être utilisé avec le firmware CleanFlight (et BetaFlight). Ce qu’il a de différent ? Le Singularity cumule les fonctions de contrôleur de vol, d’émetteur vidéo pour le retour de l’image en temps réel et de BEC pour fournir du courant. L’intérêt est bien évidemment de simplifier le montage d’un multirotor en limitant le nombre de composants et de câbles. D’espérer gagner quelques grammes au passage, aussi. La carte pèse 15 grammes, pour des dimensions classiques de 3,6 x 3,6 cm.

400 mW

singularity-04L’émetteur vidéo est un modèle à 40 canaux, compatible avec les fréquences Raceband d’ImmersionRC, à choisir via les joysticks de la radiocommande. Il diffuse 400 mW en sortie d’antenne. Sauf possibilité d’ajouter un atténuateur de puissance, c’est trop pour les 25 mW autorisés en France. Notez qu’une version moins puissante est en préparation. L’alimentation prend du 2 au 4S, la carte offre une sortie 5V pour une caméra, et du 3,3V ou 5V pour un récepteur radio à brancher en PPM, Spektrum ou SBUS (mais pas PWM), une sortie LED, buzzer et télémétrie. Sont inclus les branchements pour la télémétrie (batterie) et pour stocker les données de vol (Blackbox) dans une mémoire de 128 Mbit (16 Mo).

On se pose des questions ?

singularity-15Oui, forcément. Les contrôleurs de vol et les émetteurs vidéo chauffent beaucoup, la combinaison des deux sur une même carte risque donc de dégager beaucoup de chaleur. Un dissipateur passif est indispensable –le poids de 15 grammes ne comprend sans doute pas le radiateur. Le connecteur d’antenne vidéo directement soudé sur la carte est également étonnant : en cas de choc, toute la carte risque d’être endommagée. Dommage qu’un OSD n’ait pas été ajouté. Y a-t-il un risque de perturbation des composants par l’émetteur vidéo ? Quand la carte Singularity sera-t-elle disponible ? En décembre 2015 ou janvier 2016. A quel prix ? « Celui des composants s’ils étaient achetés séparément », a indiqué ImpulseRC. A suivre…

La page officielle du contrôleur de vol Singularity se trouve ici.

D’autres photos

singularity-02

singularity-01

singularity-14

singularity-13

singularity-11singularity-10

singularity-09

singularity-08

singularity-07singularity-06singularity-05singularity-16singularity-17

26 COMMENTAIRES

  1. C’est juste génial !!
    Ok j’entends certains dire .. oui mais si le VTX crame c’est tout qu’il faut changer etc…
    C’est juste génial !!

  2. Par contre si le débit de la black box est similaire à celui des naze/cc3d c’est juste useless :/

    Pour 2Mo actuellement sur mes cc3d j’en ai entre 10 et 30 min de récupération…

  3. Parfait pour les 180… à condition que ce soit suffisamment costaud pour ne pas griller trop vite.
    Une idée du rôle du cavalier rouge qu’on voit sur bord de la carte, à coté du radiateur?

  4. Je sens qu’on va voir de belle chose en 2016 ^^

    Enfin il faut voir si le tout en 1 est vraiment intéressant vis a vis du gain et de la fiabilité.

  5. “L’émetteur vidéo est un modèle à 40 canaux, …, à choisir via les joysticks de la radiocommande”

    Tu es sur ? y’a pleins de Dip switch a coté du VTX c’est pas pour changer les canaux justement ?

  6. @Pierre : Je ne suis sûr de rien 😉 Mais je suppose que les deux méthodes sont possibles, logicielle et matérielle. Dans le descriptif du site, il est indiqué “Change channels/bands with stick commands from your radio”.

  7. Effectivement pour monter un 180 ca me semble quand même assez pratique. Si c’est pas hors de prix je testerais.

  8. L’idée est excellente, il faudrait avoir la possibilité de : soit pouvoir changer le VTX ou soit avoir un seul VTX mais en pouvant régler sa puissance par dip switch (25, 200, 600mW). Le tout à un prix raisonnable alors pourquoi pas !

  9. Je trouve vraiment dommage le manque d’un osd, je serai bcp plus interessé par ce FC si c’était le cas!

  10. @Fred : la photo de profil montre l’utilisation d’une ralonge d’antenne. Cela te semble toujours aussi risqué en cas de choc ?

  11. @lionel38 : C’est forcément plus safe ! Je ne sais pas quelle est l’atténuation avec une rallonge et des prises. En 400 mW, j’imagine que ça n’a pas d’incidence sérieuse, mais dans l’idée d’une version 25 mW, je suppose qu’il faudra être attentif…

  12. Intéressant mais ils aurait quand même pu mettre un OSD quitte à faire du tout en un …
    Sinon sa reste intéressant, reste à voir le prix.

  13. Je ne sais pas si sur une telle surface il y aurait eu de la place supplémentaire pour une puce atmel pour l’osd.

  14. @Pierre: il y aura deux versions. Une avec avec les dip switchs (montée pour les besoins de la photo) et une version qui accepte les changements via la radio.
    (réponse officielle sur la page facebook d’impulserc)

  15. Le contrôleur n’a pas de raison de chauffer et ne craint pas forcément la chaleur de l’émetteur vidéo. Il aurait fallu mettre un connecteur uFL à la place du SMA les cordons uFL vers SMA à visser sur châssis existent et sont fait pour ça ! Dommage.
    Par contre intégrer le GPS à côté d’un émetteur qui crache 400mW, pas trop possible…
    L’OSD pourrait très bien être intégré au processeur du contrôleur comme sur le contrôleur BrainFPV de Taulabs. Cet OSD est graphique en plus carrément plus joli que les autres OSD.

    On va arriver à un truc parfait bientôt 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.