Amazon, le retour

12
209

prime-air_04Le géant de la distribution américain avait créé le buzz, qui d’ailleurs ne s’est jamais arrêté, en assurant qu’il allait effectuer des livraisons avec des drones via son entité Amazon Prime Air. L’effet de comm’ a fonctionné au-delà des espérances de la marque, et a entraîné dans son sillage un nombre impressionnant d’autres sociétés dans des promesses plus ou moins réalistes. Certains projets de livraison en milieu difficile se sont révélés très intéressants, mais la plupart étaient de simples campagnes marketing. Amazon est de retour, avec une vidéo et deux photos de son prototype de drone livreur… en zone urbaine !

Top-Gear

prime-air_03Amazon aime vraiment beaucoup le buzz. Pour être certain de créer l’événement, la marque a recruté l’anglais Jeremy Clarkson. Vous le connaissez sans doute, il s’agit de l’ex-présentateur de l’émission Top Gear sur la BBC. Un journaliste connu pour son franc-parler, pour ses déclarations dérangeantes et pour son humour pas toujours très fin – c’est probablement ce qui lui a valu d’être éjecté de la BBC. Lé géant américain lui a proposé, à lui et deux de ses anciens comparses de Top Gear, un contrat de 226 millions d’euros pour réaliser trois saisons d’une émission spécialisée dans l’automobile. On ne connait pas encore le nom de cette émission, produite en exclusivité pour Amazon. Peut-être que cela fait partie du deal, en tous cas Jeremy Clarkson s’amuse à apparaître dans des publicités pour le distributeur. L’une d’entre elles met en scène un drone de livraison… Prime Air est de retour !

Ce qu’on y apprend ?

amzaonfffffQue la marque a modifié le design de son appareil. Il s’agit désormais d’un engin d’assez grande envergure (plus d’un mètre), avec 8 rotors pour le vol en voilure tournante, accompagnés par une hélice propulsive. La description qui en est faite par Jeremy Clarkson laisse rêveur : il sait voler à plus de 100 mètres de hauteur, sur une distance de 24 kilomètres, à une vitesse de 56 mph (90 km/h). Mieux : il est doté de capteurs pour détecter les obstacles et les éviter. Il se pose dans votre jardin, dépose le colis, et repart comme une fleur. La vidéo indique « actual flight footage, not simulated ». Amazon sait se jouer de son public en faisant croire à un outil abouti, mêlant des images du prototype en stationnaire (et son hélice propulsive qui ne propulse rien), une vidéo d’un vol simulé au-dessus d’une zone pavillonnaire, et une introduction qui parle d’un « futur pas très distant ». Après tout, la dérision est la marque de fabrique de Jeremy Clarkson…

Source : Amazon

12 COMMENTAIRES

  1. Il atterri dans mon jardin et pose le colis ?
    Oui, parce qu’on est dans un monde de bisounourse évidemment personne ne sera tenté de voler le colis en mon absence (et oui on n’est pas encore tous au chômage en France ! Lol)

  2. Une contrainte est qu’effectivement il faut etre présent à la reception pour cliquer ”all clear”, sinon j’imagine le truc fait demi tour. Une autre contrainte: pas de jardin, pas de livraison possible.
    Il vaudrait mieux une petite plate forme qui se fixe a la fenetre, donc drone plus petit, avec une trappe qui sécurise le colis pour éviter que le voisin du dessus ne le pique avec une canne à peche 😉

  3. La cible Amazone est plus grande vue du ciel que sur le sol 🙁
    Super électronique; qui pose au mm près le colis sur le tapis;
    faudra qu’ils vendent le brevet aux militaires 🙂
    Quelle est l’autonomie ? QQ kilomètres tout au plus.

    Bon qu’Amazone fasse le buzz juste en période de Noël n’étonnera plus personne 🙁 Business is Business …

  4. c’est juste pas viable…. publicité mensongère… amazone ferai mieux de commencer a payer ses impôts plutôt que d’essayer de faire croire a un avenir pour ce genre de livraisons…

  5. @Aschnod tu as raison c’est juste de la pub pour Amazon, il va falloir attendre au moins une décennie avant ce type de livraison et encore… et +1 pour les impôts ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.