Vortex 250 Pro

48
4758

vortex-250-pro-02On l’avait aperçu dans les mains de pilotes de haut niveau ces derniers mois, il n’était pas certain qu’il sorte. Voici le Vortex 250 Pro d’ImmersionRC ! Un beau bestiau qui joue la carte de l’intégration de tous les composants, en s’appuyant sur l’expérience acquise avec la première version. L’appareil est un racer prêt à voler, il suffit de lui offrir une batterie et un récepteur radio.

Les nouveautés ?

Quelles sont les améliorations qui justifient le qualificatif de « Pro » et la mention « Revolutionary! » de la page de présentation de la machine ? Tout d’abord un émetteur vidéo nouvelle version, toujours en 5,8 GHz, toujours compatibles avec 40 canaux dont les Raceband. vortex-250-pro-18Il offre une fonction intéressante pour les vols à plusieurs : le « Dynamic Power Control ». Tant que le multirotor n’est pas armé, la puissance en sortie est diminuée pour ne pas gêner les autres pilotes. Une fois armé, il émet à pleine puissance. L’OSD est toujours présent, pour s’occuper des réglages de l’appareil (PID, fréquences, etc.) sans besoin d’autre chose qu’un écran ou des lunettes d’immersion, avec plusieurs présentations disponibles. L’appareil est compatible avec les batteries Lipo 3S et 4S. Le connecteur XT60 est positionné sur le dessus pour un accès facile.

Le contrôleur de vol

vortex-250-pro-12C’était un contrôleur de génération F1 sur le Vortex 285, le Vortex 250 Pro héberge un processeur F3, plus complet, plus puissant. Il devrait notamment faciliter les connexions avec du SBUS ou l’EzUHF). Il est préchargé avec le firmware CleanFlight. Une Black Box a été ajoutée : elle permet de mémoriser les données de vols pour les étudier après coup et faciliter l’optimisation des paramètres. Le contrôleur est en charge de moteurs plus puissants, des 2204 de 2300KV pilotés par des ESC 20A en OneShot125, de deuxième génération, toujours compatibles avec rotorSense (l’outil de programmation facile du sens de rotation). Des hélices 5045 sont fournies dans la boîte. Le buzzer intégré est beaucoup plus puissant. Les réglages se font via l’OSD, mais il est tout de même possible de brancher le contrôleur de vol sur un ordinateur, via un connecteur USB. Il est désormais protégé pour éviter d’être arraché.

Côté structure ?

vortex-250-pro-03Les bras sont « virtuellement indestructibles », assure la page officielle, oubliant les bras tubes pour des bras en carbone de 4mm. Ils ne sont plus pliables, comme sur le Vortex 285. La plaque supérieure est épaisse de 2mm, renforcée par des plaques de 2mm capables, toujours selon la page officielle, de « survivre à des glissades sur des sols de parkings ». Les entretoises sont désormais en aluminium plutôt qu’en plastique. Certaines parties seront disponibles en plusieurs coloris, pour différencier plus facilement les appareils en vue directe pendant une course. Plusieurs ? Orange, noir, blanc, vert et rose…

Filmer…

vortex-250-pro-14La caméra FPV intégrée, une 700TVL CMOS est protégée dans la structure, montée sur des amortisseurs et inclinable pour satisfaire les pilotes très pressés. C’est une V2, dont la gestion de la luminosité a été améliorée. Un support pour caméra de type Gopro sera fourni, incliné pour ne pas devoir bidouiller. La caméra pourra même être alimentée avec du 3A ! Le poids de tout cela ? 415 grammes sans la batterie (soit 65 de plus que le Vortex 285). Le prix ? En dollars, il sera positionné à $479 pour la version en boite mousse. Et à $499 pour la version dans une pochette de transport. Quand ? Ce mois-ci !

La page officielle du Vortex 250 Pro d’ImmersionRC se trouve ici.

Une vidéo

Pontpont aux commandes du Vortex 250 Pro !

Et le crash test Airgonay’NCAP 2, avec le Vortex 250 Pro…

 

D’autres photos (ou plutôt modèles 3D)

vortex-250-pro-05vortex-250-pro-06

 

vortex-250-pro-07

 

vortex-250-pro-08

 

vortex-250-pro-11

 

vortex-250-pro-09

vortex-250-pro-04

vortex-250-pro-01

vortex-250-pro-20

vortex-250-pro-19

vortex-250-pro-21

vortex-250-pro-17

vortex-250-pro-16

vortex-250-pro-15

vortex-250-pro-13

48 COMMENTAIRES

  1. Commentaire venant d’un blog bien connu :

    “Hi Oscar,

    I really like what you write and you have a good blog. You say it is share knowledge and I hope helping share mine from industry, is this ok? I am EE for many years and programmer with much industrial machinery control experience.

    The STMF3 is not held in any respect because it does not fit well in commercial applications and is ignore, F3 is old now not new and failed because nothing much offered over F1 for performance. Only people in multis think F3 is new, this is strange.

    F3 is same F1 power with math co-pro only, same speed as F1. Math unit is not a big deal, it can help but very small help. Advantage of F3 is inbuilt comparators which we do not need in mutlis so as not needing comparators F3 is bad choice .

    Why board also cost so much, F3 max add $2 over F1, yet for F3 hardware over double price of F1 board.

    Myself for acro, FPV and racing F1 only, very low cost and betaflight with CC3D is best no need for more.

    F4 is needed for doing real navigation. F3 is useless middle ground, I explain. F3 lacks performance for good Kalman filter at good speed, I have Sparky and disapoint, Sparky 2 is as they learn from big F3 mistake use F4 as can run EKF much faster and much more stable, problem is taulabs software is very bad but maybe librepilot support for sparky2 which is better more serious software.

    For me very surprising F3 is used by any new board, bad move and maybe they follow sparky without think and make same mistake.

    Navigation without good EKF is possible but it will not match EKF base system, everyone should know this.

    So you know SPR F3 is very terrible design hardware, I do not say to knock but you must ask anyone that knows and will tell you same, it is true but would not buy F3 FC in 2015, wrong direction.

    Sorry to disagree with you, I am friendly towards you but information all should know to avoid hype of poor F3 as it has no real world advantage and very many more cost, over double F1 FC.”

  2. @TITOP : Si tu considères que le copro math calcule plus vite, c’est plus puissant. Après, que ce soit utilisé ou même utile, c’est une autre histoire… Enfin, c’est mon avis, je ne suis pas un spécialiste des processeurs… 😉

  3. Le F3 embarque un coprocesseur qui lui permet d’être plus rapide en calcul de virgule flottante que le F1. Il n’est pas forcément plus puissant dans les çhiffres, mais plus rapide. Ils sont effectivement cadencés l’un comme l’autre à 72 mhz, à part çà. La grosse différence vient avé le F4, cadencé à 180 mhz !

  4. en même temps, une fois tout le monde en full carbone, une fois tout le monde en 4S, une fois tout le monde avec des hélices de 6 pouces au pas de ’45, une fois tout le monde avec des moteurs 2204/2206, la suite de la course à l’armement c’est le contrôleur de vol. Il y a aussi le Neuron sur les rangs, mais j’imagine que l’adopter chez Immersion aurait fait monter de beaucoup le prix de ce Vortex Pro.

    Chuis un peu déçu qu’ils ne fassent pas de com’ avec de ‘vraies’ photos des appareils, les rendus 3D contredisent certaines caractéristiques…

  5. Attention, la cam FPV n’est pas la 700TVL par défaut. Comme pour le premier du nom… La 700 est en option 😉

    Merci pour l’article Fred.

  6. “le « Dynamic Power Control ». Tant que le multirotor n’est pas armé, la puissance en sortie est diminuée pour ne pas gêner les autres pilotes.”

    N’est-ce pas ce qu’offre déjà le mode Auto du premier du nom ?

  7. @bol2riz : Ah zut, tu es sûr de toi ? La fiche comparative indique bien 600/700 pour le 285, mais 700 pour le 250. Et “Flight Camera: FatShark 700TVL v2 CMOS (included)” autre part dans le doc… Je demande confirmation aux autorités en charge ! 🙂

  8. My bad Fred, effectivement il semble que ce ne soit plus une option mais bien de confirmer car il y avait eu cette surprise malgré tout sur le premier.

    Buggy, les CMOS IRC sont pas si mauvaises que ça. J’en ai personnellement été très surpris. De là à ne pas préférer une CCD je dis pas mais elles ne sont pas si mal 😉

  9. Ou pas !

    Perso ne pas pouvoir redécoller car tu sais pas si tes bras sont ok ou risquent de tout niquer et te rendre compte qu’au final tu pouvais… FRUSTRANT

  10. Un bon ZMR ou QAV et au moins, pas la peur au ventre d’envoyer 500 euros dans un arbre! d’ailleur, en vol, quelles différences?
    Sans compter que la protection Gopro est inexistante (je pense au Zuul superbeast par exemple et il y en a d’autres), ce qui fait monter le prix du crash!
    Bref, je préfère une machine ou je peux remplacer moi même les composants…

  11. Pour moi le plus fort chez IRC et son/ses quads, c’est l’OSD “sur le terrain”.

    J’aime beaucoup ce look de 250.

    F1, F3 ou F4, je laisse les puristes du chipset en discuter.

    Par contre, j’ai bien aimé la remarque vis à vis d’OscarL concernant la CC3D : comme la Naze, une carte 32 bits…

    “Myself for acro, FPV and racing F1 only, very low cost and betaflight with CC3D is best no need for more.”

    héhé…

  12. Beaucoup de changements !
    Mon avis c est que c est une machine pour la race et les pros qui crashent peu.
    Faire ces armes sur le 285 avec bras repliants est à mon sens un très bon apprentissage et sauve notre portefeuille.
    Les gars ne grillez pas les étapes, même si je comprends que les “stars” de la discipline nous vendent du rêve 🙂
    Il semblerait que la 700v2 gère mieux le contre-jour et faible lumière. Les CMOS 600/700 v1 sont inutilisables en précision en fin d’apres-midi. Pour ma part j’ai upgrade en 700 CCD sur le 285.

  13. @Ponpont : Excellent, Pierre, je te la pique pour illustrer la news ! 🙂

    Si tu peux confirmer, suite à la remarque de Bolderiz, que la caméra est bien une 700TVL d’emblée, pas en option ?

  14. @Fred Oui je confirme direct la 700TVL V2 ! Elle marche vraiment bien (pourtant je suis pas fan des CMOS) et dans les bois elle s’en sort aussi bien qu’une Super HAD de Sony

  15. Parfait Baron !

    Je tiens a précisé que celui qu’on voit dans la vidéo c’est le mien ! Et il est toujours en vol.

  16. utiliser un F3 si le logiciel embarqué n’exploite pas le copross math c’est sur que c’est con. Y’a peut être moyen de baser l’EKF sur ce copross et justement tirer parti de cette puissance supplémentaire comparé au F1.
    Je vois pas un fondeur faire deux versions de puces pour rien.

  17. Bel article , beau produit, bien joué ! Je vais être honnête : je n’ai pas acheté le premier car pour moi malgré ses côtés attrayants il avait pas mal de défauts: la maladie des os de verre, l’électronique capricieuse, bref les défauts de jeunesse; et pas grand nombre de possesseurs ont reconnu qu’il y passaient beaucoup de temps et trop d’argent à le réparer.
    Mais là rien qu’à voir le crash test , il semble que la solidité soit au rendez vous, il ressemble au seul produit de grande marque, clé en main, taillé pour la course et équipé de matériel de qualité!
    Ce modèle va sûrement confirmer le proverbe: y’a que les ….. Qui changent pas d’avis! Je vais sûrement me laisser tenter un de ces 4!

  18. Superbe! Mais très cher, je ne mettrais pas plus de 250€ pour un bon quad de course, soit la moitié!!!
    A part ça je pense que les bras “tube” sont plus aérodynamiques et permettent de régler l’inclinaison des moteurs sur certains quads.

  19. @le baron rouge : pour les crash test afin de se rapprocher le plus possible vers des vrai conditions de crash vous devriez ajouter dans le support gopro un bloc de la taille et du poids d une gp et eventuellement d y coller une protection de lentille

    Ca permettrait de voir comment le support et ses fixatiins absorbent le crash (ou pas) et l impacte sur la lentille de la gopro.

  20. c’est beau mais pour piloter en FPV on s’en fout un peu que ça soit beau lol sauf peut être pour faire le Jacky devant les autres au stand 🙂
    niveau du prix ça pique, 2x plus cher qu’un racer 250 de bonne qualité ouch

  21. Après une chute, on ne redécolle jamais s’en checker la machine, s’est comme avant de voler, mes amis. 😉

    Donc bras pliants cool et tube aussi !

    Y a que les fadas qui font cela 🙂

  22. Si vous voulez voir de bonnes vidéos de la bête, DannyMétal and co l’ont, voir sur leurs chaines. 😉

  23. Il va être distribué sous la marque Blade également. Ça devrait leur faire une sacré pub.
    Le descriptif a l’air plutôt alléchant en tout cas, je me laisserai bien tenter…

  24. Je viens de le tester ce matin. C’est clairement une machine bien conçue, qui conserve les atouts de son ainée (paramétrage via les lunettes et la radio, rotorsens, etc…) dans une version plus costaud. Les bras sont en effet massifs.

    Il est stable et répond au doigt et à l’œil, malgré son poids de 425g sans batterie. Ce n’est peut être pas la machine qui brillera en compétition (quoi que… le pilotage y est tout de même pour beaucoup), mais en utilisation loisir freeride/course, il remplit parfaitement le contrat.

    Question prix, si l’on compare ça à un châssis à 120 euros, plus 4 moteurs cobra, 4 ESC 20A, caméra, émetteur, OSD, antenne et tout le toutim, c’est assez cohérent.

    Remarque : mes batteries font 85mm de long, et c’est peu ou proue le maximum qui pourra rentrer dessus en longueur.

  25. Salut,
    je me lance dans le FPV racer, après mettre fait la main sur différent drone depuis 2-3 ans.
    Par contre je ne sais que choisir, ce Vortex 250, me tente beaucoup, j’ai un budget d’environ 1000-1200 euros, je pensais prendre :
    Vortex 250 pro
    Fatshark Predator v2
    Caméra Mobius (d’ailleurs elle peut se monter sur ce Vortex ?)
    Radio Taranis X9D plus 2.4Ghz + récepteur X8R
    + Batterie

    Si vous avez des conseils, d’autres choix de modèle de drone, lunette… qui respecterait mon budget.
    Le fait que ce soit en kit ne me gène pas.
    J’avais aussi pensé au Porket racer 240.

    Merci

  26. La différence entre F1 et F3 n’a rien de négligeable avoir un co-processeur mathématiques simplifie énormément les traitements pour le contrôleur de vol qui je le rappelle traite des dérivées et des intégrales.

    On a bien vu sur Taulabs que les routines de calibrage automatiques saturent les contrôleurs F1 et qu’il y a fallu beaucoup d’optimisation par l’équipe dRonin pour arriver à traiter ces routines en se passant de virgule flottante. Le standard aujourd’hui en matière de pmateforme c’est la cc3d, donc les concepteurs doivent choisir entre créer des logiciels de contrôleurs qui marchent pour le plus grand nombre (compatible F1) ou disposant de fonctionalités évoluées (navigation, autocalibrage,etc).

    Même avec un code très optimizé une carte F1 ne pourra pas en même temps gérer le vol, un autocalibrage et plus de 5 signaux pwm. C’est une grosse limite matériel. A l’inverse mettre un logiciel conçu pour une carte CC3D sur une carte Naze32, c’est du gâchi…

  27. Bonsoir
    J ai une question bête l’osd permet d avoir les paramètres de vol affiché dans les lunettes pendant le vol?
    Merci à vous 🙂

  28. Salut perso j’ai acheté les deux de chez Immersion rc . J’ai commencé avec le 285 et acheter un peu plus tard le 250 . Pour ma part le 250 est beaucoup mieux que le 285 d origine . La caméra v2 est bien meilleur. En mode accro je le trouve bien plus facile et plus agile que le 285 . Le petit bémol la consommation est quand même bien plus haute Que le 285 . Par contre le 285 équipé d’une autre caméra dans mon cas une runcam skyplus ,Des hélices 50 40 et le Pro tune qui va bien , le 285 rivalise facile ! Avec en plus la possibilité de mettre des batteries qui permet de voler 3 à 4 minutes de plus .

  29. Salut!

    Je débute le racer et j’hésite entre le 250 te le 285, notamment pour une question de budget. Je ne possède qu’un chargeur programmable et rien de plus, et l’idée n’est pas d’y mettre 1000 euros! Le 285 est-il bien pour le mode accro? avec quelques modifications, peut-il atteindre le niveau du 250?

    Merci!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.