Gopro et ses résultats

15
659

L’action Gopro a baissé de 64 % sur les 12 derniers mois, et dégringolé de 15,2 % à la fermeture de la bourse, jeudi dernier. Un revers que Gopro doit à ses résultats du 3e trimestre, très en deçà des attentes des analystes et de celles des responsables de la marque. Quelles en sont les raisons ? goprodownL’agence de consulting Cleveland Research Company s’est efforcée de faire le point sur la situation, dont voici quelques extraits.

Parlons chiffres

Les prévisions pour le Q3 2015 (le 3e trimestre 2015) n’ont pas été atteintes, ni en chiffre d’affaires ni en volume. Le CA a été de 400 millions de dollars en Q3 2015, en comparaison avec les 480 millions de dollars en Q2 2015. La baisse est à relativiser, puisque le CA en Q3 2014 était de 280 millions de dollars. En nombre d’unités, ce sont 1 593 000 caméra qui ont été vendues en Q3 2015, alors que 1 647 000 ont trouvé preneur en Q2 2015. Et 1 089 000 en Q3 2014. De mauvais résultats ? Oui, mais uniquement si la tendance se confirme. Les prévisions pour le Q4 2015 sont de 500 à 550 millions de dollars de chiffres d’affaires. Rendez-vous au début 2016 pour savoir si elles ont été atteintes.

Pourquoi ces résultats en berne ?

goprosession1La principale raison réside dans les ventes du modèle Hero4 Session, décevantes. Nicholas Woodman, le CEO de Gopro, a admis que le prix de la Hero4 Session était « trop élevé, à $399, ce qui a dérouté les acheteurs, puisqu’ils avaient le choix entre la Hero4 Session et la Hero4 Silver positionnées au même prix ». Les responsables ont réagi à ces méventes : « Nous avons donc choisi d’écouter nos clients, d’autant que nos analyses montraient que la situation n’était pas susceptible de changer. Nous avons par conséquent diminué le prix de la Hero4 Session en septembre, à $299. Cela a joué un rôle dans la baisse de chiffre d’affaires. Nous notons que la mesure a porté ses fruits, les ventes de la Hero4 Session sont désormais conformes à nos attentes ». Gopro n’est pas seule concernée, la société américaine Ambarella, qui commercialise les processeurs intégrés dans les Gopro (et d’autres caméras concurrentes) a chuté de 10,8 %. Est-ce que les mauvais résultats peuvent être conjecturels ? Peut-être. Car le cours de NXP Semiconductors a aussi dégringolé de 19,7 % alors qu’il n’est pas lié à Gopro, tout comme Freescale en chute de 16,7 %.

Du positif ?

goprorig6« L’expérience de la Hero4 Session nous a montré à quel point il était difficile de vendre des produits face aux Hero4 Black et Silver », s’est amusé Nicholas Woodman. L’agence Cleveland Research Company note que les marges réalisées ont bien résisté, plus de 50 % des caméras vendues restant des Hero4 Black et Silver. Les ventes à l’international (hors Etats-Unis) restent fortes. Qu’en disent les responsables de Gopro ? Ils semblent confiants dans la stratégie de la société, qui consiste à s’investir dans la production de contenu média monétisé, la commercialisation d’un multirotor et celle d’un système à 6 caméras pour produire des contenus en réalité virtuelle (une version plus « light » que celle à 16 caméras réalisée pour Google).

Et le prix ?

nickwoodman2Les Gopro vont-elles continuer à être commercialisées à des prix bien au-dessus de leurs concurrentes, ou devront-elles s’aligner pour ne pas disparaître ? Gopro est très clair à ce sujet, la politique tarifaire de ses caméras reste inchangée malgré l’épisode de la Hero4 Session. Selon les responsables de la marque, elle est nécessaire pour poursuivre l’effort de recherche et développement, et surtout pour continuer à développer une stratégie marketing agressive. Les analystes notent que le prix élevé contribue surtout à renforcer l’image de marque de Gopro, parfois sans réelle valeur ajoutée. Aux revenus de la vente des caméras devrait s’ajouter celui de la monétisation des vidéos stockées sur les serveurs de Gopro, avec un système de publicités et d’abonnement.

La Chine fait-elle peur à Gopro ?

Dsc_0074-600Il semblerait que non, puisque la marque y vend désormais ses caméras ! Selon Anthony J. Bates, président et directeur de Gopro, « La Chine est dans le top 10 des pays où nous sommes implantés. En termes de chiffre d’affaires pendant les 9 derniers mois, c’est–dire toute la durée de notre présence là-bas, c’est la progression la plus rapide dans l’histoire de Gopro ». Aucun commentaire n’a été fait au sujet des caméras concurrentes de Gopro par des constructeurs majeurs, ni des clones de Gopro essentiellement réalisés par des manufacturiers chinois avec des prix très agressifs. Rien non plus sur le fait que plusieurs constructeurs de drones s’appliquent à réaliser leurs propres caméras. Parfois en allant jusqu’à ne plus proposer aucun appareil en mesure d’accueillir des Gopro, comme DJI avec ses gammes Phantom 3 et Inspire.

Et le drone, dans tout ça ?

Voici ce que Nicholas Woodman en dit, et on n’apprend pas grand-chose… « Etant donné le coût des quadricoptères du moment, leur complexité, leur expérience utilisateur décevante, nous pensons que notre appareil peut séduire une partie de nos clients actuels. goproinsidelineIl donne envie parce qu’il permet de créer du contenu depuis de nouvelles perspectives, avec une vue immersive et attractive. Voilà pourquoi nous pensons qu’il s’agit pour nous d’une opportunité importante. Gopro et les prises de vues aériennes vont la main dans la main. Nous apportons notre savoir-faire, ainsi que notre formidable expérience dans l’ingénierie pour les quadricoptères. N’oubliez pas de visiter Gopro.com/InTheWorks pour visionner quelques images que nous venons de publier. Il s’agit de la toute première séquence vidéo produite par notre unité de développement. C’est un avant-goût de ce que vous pouvez attendre de Gopro dans l’air, et plus, en 2016 ». Cette vidéo virale, qui n’a pourtant absolument rien d’extraordinaire en comparaison avec les films que produisent des produits concurrents, a sans doute été dévoilée de manière tout à fait opportune, alors que les mauvais résultats de Gopro étaient rendus publics…

C’était la minute « pages saumon » de Helicomicro…

Source : GOPRO 3Q15 RESULTS MISS ON WEAK SALES MOMENTUM de Cleveland Research Company

15 COMMENTAIRES

  1. GoPro une belle histoire, qui va se terminer au fond de l eau ! la chute est aussi rapide que l’ascension.
    le mono produit ca marche tant qu il n y a pas de concurrence, cf Smart (c est dingue qu’elle soit encore seule en 2015 sur ce marché…allo )
    Le drone GoPro, on verra le prix, car cette fois les concurrents sont déjà la. et si le joujou est a plus de $1000 a mon avis ca ne passera pas.
    Des lunettes de RV Gopro auraient été plus sympa.
    mais pas évident de lutter avec les chinois aujourd’hui. la R&D made in china ne me fait vraiment plus peur, cf Xiaomi.

    des nouvelles de PArrot ?

  2. Ah! Ah! Ah! je rigole bien fort 🙂
    Moi a qui on a tiré à boulet rouge pour avoir dit la vérité il y a peu. 😉

    Merci Fred d’avoir fait ce super article 🙂

    De tout façon, plein aux as, ils s’en tape royalement et on investit ailleurs, seul les actionnaires vont trinquer comme pour Euro Tunnel…

    En plus, si ils trouvent toujours des acheteurs à voler l’argent rentre toujours pour eux…

  3. Il y a une forte concurrence actuellement et la qualité est au rendez vous pour bien moins cher avec une qualité très proche même si elle n’est pas tout à fait égalée . Pour une utilisation amateurs, gopro est trop cher, ce que fait la concurrence permet d’obtenir une qualité suffisante pour 3 à 5 fois moins chère. Enfin ce n’est que mon avis, il y a toujours des fans de ce qui se fait de mieux !

  4. Le problème pour gopro et son futur drone c’est qu’à mon avis la concurrence planche déjà sur un drone avec unité de traitement vidéo à bord pour le vol assisté et autre fonctions follow-me et ça ne se fera pas avec une gopro ni ses puces ambarella mais directement avec le chipsets vidéo du SoC (system on a chip) choisi, capable de faire tourner Linux et OpenCV. Je parierai sur une solution de chez 3dr… Pour une telle solution, la caméra ne se résumera plus qu’au capteur optique raccordé en CSI au SoC,le reste du boulot (analyse,enregistrement,OSD,etc…) étant pris e en charge par le chipsets vidéo du SoC.

  5. il faut se rendre à l’évidence : premièrement : nous sommes tous devenus des consommateurs d’images, mais une vidéo en 720 de daube qui nous fait rigoler, on va la regarder 10 fois, alors qu’une belle vidéo en full HD, on se dire “ouah, c’est beau”, mais on va la regarder qu’une seule fois. A quoi bon privilégier la qualité quand on regarde une sur un smartphone ?
    deuxièmement : les GoPro, comme cela est dit plus haut, la qualité est loin d’être au rendez vous depuis que d’autres ont copié le concept. Ce qui a fait la réputation de la GoPro, c’est son boitier étanche antichoc, qu’on peut emmener partout. Les autres ayant également fabriqué des boitiers étanches, pourquoi mettre 400 euros quand 200 suffisent pour pouvoir faire des images de qualité équivalente, totalement éphèmères?
    troisièmement : trop compliquée à utiliser pour un débutant : trop de formats, de réglages, les résultats sont souvent décevants parce que la luminosité a changé, l’effet fisheye qui dérange si on a pas Photoshop.

    Quatrièmement : le format propriétaire : le soft Studio pro est très bien, sauf qu’il ne traite que les vidéos GP, et encore, dans certaines conditions .. Fatigant de chercher pourquoi on ne peut pas monter la vidéo tournée par le pote, juste parce qu’il l’a renommée “week end ski”.

    J’ai 2 GoPro, une 3 et une 3+, j’ai eu une 4 qui a très rapidement pris le chemin du SAV car elle cumulait des problèmes de compatibilité de carte SD, un problème de surchauffe en utilisation Bluetooth et la prise HDMI n’envoyait pas le retour vidéo sur mon drone, alors que la 3+ le fait. Depuis, je suis passé à la cam 4K du Phantom3pro, et je dois dire que je ne regrette pas, les GoPro sont remisées dans leur boite…

    Bref, y’a pas de miracle, les spéculateurs en bourse le savent, les actions qui grimpent en flèche se ramassent aussi vite qu’elles sont monté, faut juste savoir anticiper pour pas y laisser sa chemise.

  6. @onclefly : ce qui me gave dans tout tes commentaire Cest x que tu fait du horssujet et que tu n’arrêtes pas de critiquer le prix en donnant des lien qui n’ont pas d’intérêt. Des fois même des liens ou des conseils encore plus cher. Bref avant de commanter réfléchis un peu demande toi si c’est pertinen avant ça évitera de gonfler tout le monde…

  7. eh oui ça sent le sapin -et je ne parle pas de l’approche de noel- pour cette boite qui a bien profité de ses clients !

    Dommage que les gens ne se rendent pas compte également du foutage de gueule et des politiques détestables de DJI, Apple, Audi…

  8. @JVincent Que veux tu on ne peux pas plaire à tout le monde. Si moi je passais mon temps comme toi à prendre la tête à tout ceux dont le com ne me satisfait pas, te rends tu compte du taff… 😉
    Puis tu n’est pas tout le monde, donc arrêtes de te prendre pour le roi du monde, ainsi que le webmaster de ce site…

    Je te l’ai dit oublis moi et passe ton chemin, ainsi vivons heureux et ami ensemble 🙂

  9. dur dur pour gopro avec des bombes comme firefly 6s à 117$
    http://www.gearbest.com/action-cameras/pp_239152.html.
    La seule qui a, les dimension de la gopro. et vraiment la stabilisation intégrée c’est que du bonheur.
    Avis aux amateurs de nacelles en dimension exact gopro.
    Il faut savoir que la pub chez gopro c’est presque 50% du produit, tuyau d’un pote aux states qui bossait chez eux.

  10. “c’est que du bonheur”

    si on pouvait punir de mort les beaufs gavés de tv realitées qui utilisent cette expression

  11. Bon article.
    GoPro est dans un creux. Ils ont une carte à jouer avec le drone, et faut voir ce que la Hero 5 va donner.

    Avec les moyens qu’ils ont, j’ai confiance dans le fait qu’ils peuvent faire quelque chose de bien.
    A voir.
    Pourquoi pas par exemple une GoPro vraiment pro, juste 2 fois plus grosse et lourde, mais avec un capteur 1″ et la qualité d’un RX100 IV à 120fps ? Ca pourrait être dément.
    A mon avis c’est sûr que si ils sortent une Hero 5 identique à la 4 avec juste un doublage des fps ça ne va pas le faire.

  12. Le problème de Gopro est réellement un problème interne : Les nouveaux produits de leur gamme n’apportent rien de neuf (là,je parle de la session) puisque la concurrence chinoise fait presque aussi bien et moins cher pour le vidéaste occasionnel.

    D’autre part, beaucoup de gens à travers le monde sont déjà équipés de Gopro 1,2,3 et/ou 4.Et pour ma part, je suis étonné qu’on ne parle pas de la “vrai” réalité de ceux qui utilisent professionnellement la Gopro (autres que les amateurs éclairés dronistes et les pseudos “geek” à temps partiel…).

    Contrairement à la pub très glorifiante à coups de stars sportives qui est faite sur cette caméra et ses nouveaux modèles, il faut avouer que pas mal de cinéastes EN 2015 tournent encore avec des Gopro hero 2… Le véritable “Best Seller” de la marque et le meilleur taux de pénétration du marché des caméras autonomes sportives du segment grand-public jusqu’à encore aujourd’hui.Sans parler de son “indestructibilité” chronique !?

    Ce qui a toujours fait la force de ce produit c’est son innovation technologique…Ces derniers temps, cette marque s’est occupé un peu trop de combler des segments marchés avec des produits trop peu novateurs et très chers.

    C’est une erreur marketing fréquente concernant des sociétés qui ont atteint leur pic de maturité sur le marché financier.

    De plus, pour des vidéos sur internet où la HD est toujours prédominante, une simple vidéo en 720p correctement encodée fera toujours autant d’effet que du 4k downscalé en 1080p…Le gogo du coin s’en fiche royalement de la qualité méga top, c’est le contenu du clip qui focalise son intérêt et bien souvent ce sont des compiles de bêtisiers aux images plus pourries les unes que les autres qui sont regardées en priorité sur le net.Du h.264 réencodé en h.264 lui-même réencodé en h.264………………………………………………………………………???

    Je ne crois pas du tout que Gopro soit dans un creux, ses actifs sont plus que suffisants pour tenir la barre à très haut niveau ; mais c’est une société qui vit un cruel dilemme :
    Soit continuer sur ce marché grand-public qui s’essoufle un peu (on commence à arriver à saturation de ces petites caméras qui pululent comme des champignons de partout) et/ou tenter une aventure sur le segment PRO avec de nouveaux produits plus pointus (avec de réelles éxigences qui correspondent aux véritables attentes des cinéastes…).

    C’est un choix de positionnement très délicat pour relancer l’impulsion d’achat…Quand au futur drone Gopro, ça risque fort d’être le maitre étalon de référence pour savoir si cette marque en encore sous le pied…ou pas concernant l’innovation !!!

  13. Ma dernière réalisation pour Sony Music (plateforme Vevo) pour un chanteur de charme franco-italo-belge Lorenzo Caminotti (oct 2015) KIf Music/Foo Manchu :

    https://www.youtube.com/watch?v=9FO3axPGavY

    Les images dans le parc sont tournées avec une simple Gopro Héro 2 en 1080p 25 i/s.Et ça le fait…Comme quoi pas toujours besoin d’avoir le dernier cri de la technologie bien souvent trop marketing de nos jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.