Makerarm

5
464

makerarm-02Envie d’une imprimante 3D ? Et puis d’un outil pour graver du métal ? Et pourquoi pas d’un robot capable d’assembler des composants, de les souder, de les visser ? Pour l’instant, il faut acquérir plusieurs machines. Mais l’avenir, c’est peut-être le Makerarm. Un robot fait de 3 pièces principales qui peut endosser tous ces rôles. Pas à la fois, mais en changeant la « tête » pour chaque usage.

Avantages et inconvénients

Ce bras prend évidemment beaucoup moins de place que tous les appareils qu’il est capable de remplacer. D’autant plus que sa base occupe très peu de surface sur un bureau, moins qu’une imprimante 3D par exemple. makerarm-04Il permet de disposer d’outils pour créer des objets en résine, en PLA, de graver du CNC, des PCB ou du cuir, de souder, de placer des composants sur une plaque électronique en les pinçant ou par électromagnétisme, de visser, de graver au laser, de couper à chaud, de tracer des dessins à différentes échelles. Le bras, assurent les concepteurs, est d’une précision de 0,044 mm.

Ce n’est pas pour tout de suite

Le Makerarm n’est pour le moment qu’un prototype imaginé par des ingénieurs. Pour lui donner vie, ils ont choisi de lancer une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter. Il faudra être patient : la livraison n’est prévue que dans un an, en octobre 2016. Il faut aussi un joli budget, puisque l’appareil est vendu à partir de $1399 (les versions early-bird moins chères sont déjà toutes parties). Il faut évidemment mettre beaucoup plus pour obtenir tous les accessoires. Faut-il jouer le jeu de cette campagne de financement participatif ? Le prix est tout de même très dissuasif. Mais il sera intéressant de suivre ce projet…

La page officielle de Makerarm se trouve ici. La page Kickstarter se trouve là.

La vidéo

D’autres photos

4474fd58272696913829b789a4d853e7_original

 

makerarm-03

makerarm-08

makerarm-07

makerarm-06makerarm-05

5 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.