Battelle DroneDefender

22
664

La neutralisation des drones, l’étape qui suit immédiatement la détection, reste compliquée. Les méthodes avec des projectiles sont difficiles à mettre en œuvre pour des raisons évidentes de dommages collatéraux, la capture avec des filets semble inadaptée à des appareils évoluant rapidement et sans pilotes d’élite. battelle-dronedefender-03Reste le brouillage des ondes sur lesquelles repose le vol de la plupart des multirotors. C’est la voie qu’a choisi la société nord-américaine Battelle, avec le projet DroneDefender.

Le flingue à ondes

Comment ça fonctionne ? Le concepteur du DroneDefender, Dan Stamm, a expliqué au site Motherboard que « le système perturbe les fréquences de contrôle de la radio entre le drone et le pilote. Le drone pense qu’il est hors de portée et se place son protocole de sécurité. Soit il reste en position stationnaire, soit il descend et se pose où il est, soit il tente de revenir à son point de départ ». Battelle est une société qui se prévaut de travailler avec le gouvernement américain, et assure avoir aidé plusieurs laboratoires dans leurs travaux, et réussi des avancées spectaculaires dans plusieurs domaines scientifiques. Avec un tel C.V., on n’est pas supposé douter un instant des performances de son brouilleur d’ondes…

Mais ça marche ?

battelle-dronedefender-02Si l’on en croit la vidéo promotionnelle de Battelle, l’efficacité de l’appareil est impressionnante. Les vigiles (un rien patibulaires) se débarrassent d’un Phantom qui s’aventure sur le territoire qu’ils défendent. Mais quant à savoir si le fusil brouilleur fonctionne vraiment, c’est une autre histoire. « Il n’y a pas de raison pour lesquelles notre système ne serait pas efficace contre tous les drones commerciaux aux Etats-Unis », assure en tous cas Dan Stamm. Quelle est la portée du système ? Est-ce que le fusil brouilleur fonctionne avec un Phantom doté d’une radiocommande en 5,8 GHz ? Ou une autre fréquence ? Et avec une radiocommande Spektrum DSMX spécialement prévue pour résister aux brouillages ? Que penser des vols automatisés avec ou sans GPS ? Peu importe, les responsables de Battelle indiquent avoir déjà convaincu plusieurs agences fédérales nord-américaines, prêtes à investir dans le DroneDefender. Qui ne sera disponible qu’en 2016… Le site officiel de Battelle se trouve ici.

Source : Motherboard

22 COMMENTAIRES

  1. C’est marrant quand même…. toujours la marque DJI ciblée dans ce genre de prestation/présentation.

    Tout comme la grande majorité des médias qui choisissent presque toujours dans leurs archives presse un DJI Phantom pour illustrer un éventuel incident de “drone” survenu dans l’hexagone quand ils n’ont aucun cliché du multirotor en question.

  2. Ah je me marre bien ricain cette me..e 😉

    En plus tu as plus de chance de faire des dégâts qu’autre chose 🙂

  3. Brouiller nécessite de la puissance , bazarder de la puissance à distance n’est pas sans risque. Si qq’un passe à proximité avec un pacemaker bonjour les dégâts etc..

    J’aime bien le vigile qui fait cela caché derrière la portière de sa voiture, quid du retour d’onde ?

    Bon une pub ricaine pour ricaner 🙂

  4. Ou sinon, pourquoi pas utiliser un drone de chasse ? ça ferait du boulot aux bons pilotes, et franchement un combat aérien pour de vrai en FPV ça doit être géant ^^

  5. (c’était une façon fourbe de te link le thread en fait 😉 )

    (je savais pas où le glisser…)

    (non pas là)

  6. Moi je pense pas qu’un brouillage fasse se poser si bien un Phantom… Dans un cas comme ça je pense que la réaction logique du multi rotor serai un gros FLYAWAY de malade ! Gros fake cette video

  7. Droles ces Americains quand meme! On dirais une vieille serie a la chuck norris! Pour parler technique il va leur en falloir des antennes pour couvrir toutes les frequences utilisees a ce jour: 433mhz long range, 1200mhz; 2,4ghz ; 5,8ghz…!. Et en plus en brouillant une frequence soit le multi fait un back to home, sois il réagit comme le failsafe est proggrammé ( maintient ou stop des commandes), mais surement pas comme dans cette piece de theatre ou le multi “suit” le mouvement du canon…. Bref belle propagande publicitaire!

  8. @AnthoRacer : Ah mais oui, c’est exactement à ça que j’ai pensé, un film de Chuck Norris… Bientôt le métier de chasseur de drones, et la série qui va avec 😉

  9. un multi dont le vol est programmé a l’avance n’a plus besoin de sa transmission radio de commande, l’émetteur pouvant même etre éteint!

    La seule solution serait de brouiller tous les signaux GPS arrivant au multi, mais sachant que ceux ci viennent d’une large zone du ciel ce n’est pas gagner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.