Foxeer Legend 1, le test

24
4224

Dsc_0019-600On attendait depuis longtemps une petite caméra capable de surpasser la désormais célèbre Mobius. C’est-à-dire de proposer un mode vidéo Full HD en 60 images par seconde. Pourquoi ? Parce que cette particularité permet d’obtenir des images très fluides, dépourvues de saccades, même lors de panoramiques ou de déplacements très rapides. Jusqu’à présent, les caméras les plus légères capables de filmer en 1080p/60 étaient des Gopro ou leurs concurrentes comme la Xiaomi Yi. Voici désormais la Legend 1 de Foxeer…

Tour du propriétaire (1)

Dsc_0031-600La Legend 1 adopte la même forme et le même look que la Mobius : un boîtier assez carré et plat, parfait pour être placé sur un multirotor. Ses dimensions ? 7,5 cm de longueur, 3,7 de largeur et 1,8 d’épaisseur. A comparer aux 6,1 x 3,5 x 1,9 cm de la Mobius (les modèles avec l’objectif proéminent mesurent 6,6 cm de longueur), aux 6,7 x 3,5 x 1,8 cm de la RunCam et aux 6 x 4,2 x 2,9 de la Xiaomi Yi. Le poids ? 51,6 grammes (avec une carte microSD) – soit un peu plus que les 49 grammes indiqués par la fiche technique. A comparer aux 44,9 grammes de la Mobius originale, des 45,4 grammes de celle avec une lentille grand angle, des 42,5 grammes de la RunCam et des 70,3 grammes de la Xiaomi Yi…

Tour du propriétaire (2)

Dsc_0021-600L’avant de la Legend 1 est partiellement occupé par l’objectif de la caméra, qui dépasse un petit peu. Attention aux chocs frontaux, ils seront sans pitié pour la lentille. Juste à côté se trouve un trou derrière lequel est le micro. Sur le dessus, on trouve deux boutons : celui pour allumer et éteindre la caméra, et celui pour démarrer et arrêter un enregistrement. Figurent aussi une diode et des barres en métal : ce sont des dissipateurs de chaleur. A cheval sur le dessus et la façade arrière se trouve une autre diode de contrôle. A l’arrière, des connecteurs USB et miniHDMI, accompagnés par une mini diode témoin de recharge et un trou pour effectuer un reset (cela nécessite un pointe fine de type trombone pour être actionné). Sur le côté droite se trouve la fente destinée à accueillir une carte microSD. Le côté gauche et le dessous de la caméra sont vierges. Le revêtement du boîtier est de type « peau de pêche », doux au touché.

Il y a quoi, à l’intérieur ?

Dsc_0014-600L’électronique de la Legend 1 s’approche de celle d’une Gopro. En effet, le processeur en charge des images est un Ambarella A7LS, le même que celui des Gopro et de nombreuses de ses concurrentes. Le capteur est un CMOS Sony Exmor R BSI de 16 mégapixels. L’optique, elle n’est pas documentée – c’est peut-être ce qui fera la différence avec des caméras concurrentes. Elle ouvre à f/2.5 et permet une vision à 166° dans le mode Wide par défaut, ou de resserrer l’angle avec les modes « Normal » et « Narrow ». Dans la caméra, on trouve aussi une batterie Li-Ion non amovible 1S de 850 mAh. Pas de wifi, pas de Bluetooth.

Premiers essais

Il suffit d’une pression simple sur le bouton d’allumage pour que la caméra soit opérationnelle : elle clignote 1 seconde, la diode rouge témoin d’enregistrement reste au fixe, et la diode bleue d’allume. La caméra est en mode 1, et en attente. Une pression sur le bouton caméra démarre l’enregistrement. Par défaut, c’est du 1920 x 1080 pixels à 60 images par seconde. Dsc_0025-600Les diodes clignotent, signe que l’enregistrement est en cours. Une nouvelle pression stoppe l’enregistrement. Appuyer sur le bouton d’allumage (également libellé « mode ») permet de passer en mode 2. La diode bleue passe au jaune. Dans ce cas, la vidéo est en 1280 x 720 pixels à 120 images par seconde. Un troisième mode, indiqué par la diode qui passe au rouge, place la caméra en mode de prise de vues, avec une fonction Timelapse qui shoote toutes les 3 secondes. Pour éteindre la caméra, il suffit d’une pression longue sur le bouton d’allumage : elle clignote puis s’éteint. Les réactions de la caméra sont immédiates et ponctuées par des bips qui permettent de s’assurer que les commandes sont prises en compte. Pas besoin d’attendre plusieurs secondes après l’allumage pour démarrer un enregistrement comme c’est le cas avec la Yi, la Legend 1 est prêt dans l’instant. C’est très agréable.

Le résultat ?

foxeer-captLa vidéo est stockée au format MP4, encodée en H264 AVC. La résolution est de 1920 x 1080 pixels avec un débit de 60 images par seconde. Le débit de données est de 25 Mbps. L’enregistrement est agrémenté d’une piste audio stéréo en AAC. L’effet « 60 fps » est au rendez-vous : les vidéos filmées à grand vitesse restent fluides, à la différence de celles filmées avec la Mobius ou la RunCam. C’est encore plus sensible sur des vidéos panoramas filmées en faisant tourner le multirotor sur lui-même. Cela permet aussi d’atténuer l’effet jello ou les vibrations excessives, par exemple lorsque le multirotor se bat contre le vent. La compression se voit sur les séquences très rapides, les vols au ras du sol avec des racers par exemple. Mais elle reste correcte.

Ralentis !

Dsc_0008-600La vidéo en 720p et 120 images par seconde est destinée à produire de jolis ralentis. En effet, on peut obtenir du 720p à 60 images par seconde à 0,5x (soit un ralenti de 2x), et du 720p à 30 images par seconde en 0,25x (soit un ralenti de 4x). A quoi ça sert ? A obtenir des séquences très lentes, que vous pouvez agrémenter d’accélérés. Mais ce n’est généralement pas un effet très recherché en vol, que ce soit pour filmer des courses de racers ou de beaux paysages avec un multirotor de prises de vues. Une fonction plus intéressante est la prise de vues aériennes avec l’aide de la fonction Timelapse : la caméra déclenche automatiquement les prises de vues, à intervalles réguliers. Les clichés sont pris dans une résolution de 16 mégapixels (4608 x 3456). Le résultat est plutôt satisfaisant puisque les couleurs sont assez bien respectées, la compression est présente, visible, mais elle n’attire pas le regard.

Les réglages ?

Dsc_0013-600Pour paramétrer la caméra et aller plus loin que les réglages par défaut, il faut télécharger un logiciel pour Windows depuis le site de Foxeer. Dommage, il n’y a pas de version Mac ni Android. L’interface est opérationnelle, mais spartiate. Le premier onglet du logiciel, « Mode Setting », permet de choisir les réglages pour chacun des 3 modes. On a le choix… mais pas complètement. Car dans le mode 1, on ne peut que piocher dans les résolutions 1080p. Plus une résolution plus élevée, mais qui est un peu inférieure au 2,7K : 2304 x 1296 pixels à 30 fps. Dans le mode 2, on ne peut choisir que des résolutions 720p. Le 3ème mode est réservé aux clichés. Dommage, du coup, qu’il ne soit pas possible de choisir du 2304 x 1296/30 en mode 1 et du 1920x1080p/60 en mode 2. Il n’y a pas de justification technique à cette limitation…

legend-soft-1-01 legend-soft-1-02

legend-soft-1-03 legend-soft-1-04

Les réglages, suite

Dsc_0016-600Dans le deuxième onglet, « Video Setting », on peut régler la qualité de la vidéo, l’angle de vision, un mode Timelapse qui produit des vidéos accélérées, si on veut l’incrustation de la date et de l’heure, le déclenchement automatique de l’enregistrement à l’allumage, et l’enregistrement en continu, plus le contrôle du volume du micro. Le troisième onglet, « Photo Setting », offre des réglages assez semblables pour la photo. Le quatrième onglet, « System Setting », permet de retourner l’image de 180°, d’indiquer la durée avant l’extinction automatique. Le dernier onglet, « Image Setting », permet de choisir l’endroit de l’image où est mesurée la luminosité, de choisir la valeur ISO (de 100 à 1600) et de modifier la balance des blancs. Il offre aussi un réglage de l’exposition, de -2 à +2. Et c’est tout. Ce n’est pas si mal, mais on regrette que ce logiciel ne s’occupe pas des mises à jour du firmware, qu’il n’offre pas plus de latitude pour les 3 modes de fonctionnement. Pas de fonction WDR non plus, comme sur des caméras concurrentes, qui pourrait renforcer les contrastes…

legend-soft-1-05

 

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

 

24 COMMENTAIRES

  1. Merci super test en tous cas super complet j’attend que tu nous dise quand c’est bon pour le bug et je la prend !

  2. “et du 720p à 30 images par seconde en 0,25x (soit un ralenti de 4x)”
    Je ni connais pas grand chose mais c’est pas plutot en 120 images/s que l’on obtient un ralenti de x4 ?

  3. Quel bel endroit ou tu voles 😉

    Merci pour ce test, très instructif

    Il est à parier que si la communauté fait remonter des problèmes de firmware et de mise à jour (ainsi que la non compatibilité android et IOS), les choses vont évoluer de ce côté là.

  4. @Fabrice01 : Ce que je veux dire, c’est qu’une fois passé en 4x, tu es à 30 fps. Donc 720p/120fps/1x, mais 720p/30fps/4x…

  5. Je vais m’arrêter sur la Legend et la Mobius uniquement. La Xiaomi étant quand même plus lourde.

    Première constatation :

    La Legend 1 me paraît un peu trop “sophistiquée” par rapport à une Mobius A (1ère génération) ou C-2 (la dernière) : vaut mieux pas qu’elle pète sur le terrain (à grande vitesse). Son autonomie est vraiment pas bonne (contre 2h pour la Mobius en enregistrement)

    2ème constatation :

    La Legend 1 est “jeune” : le problème de phases de luminosité correspond au panel de problèmes soulevés par la Mobius au cours de sa “carrière”, de ses différentes versions et mises à jour.

    L’avantage de la Mobius, c’est qu’elle a subi tellement de BONNES mises à jour depuis ses débuts qu’elle a su corriger la très grande majorité des défauts que rencontre (et va rencontrer) cette “jeune” et nouvelle Legend 1.

    On a donc le choix : soit on se prend une Legend 1 qui certes, fait du full HD en 60ips mais qui va subir son lot de maj et de correctifs tous les trimestres….

    …. soit on se prend une mobius “bien installée sur le marché”, éprouvée, qui a largement fait ses preuves, qui certe, ne fait “que” du HD en 60ips ou du Full HD en 30ips, mais qui continue d’évoluer par des correctifs et des versions nouvelles (La C est sortie en mars-avril 2015, la C2 cette été etc…).

    (au fait, avez-vous toujours besoin de Full HD en 60ips… si vous n’avez pas le bon équipement en lecture en face… ou si c’est pour que la vidéo prenne un temps fou à démarrer en lecture sur Youtube et consorts…)

    Et puis une chose à ne pas oublier :
    ———————————–

    J’ai souvent vu des pilotes se prêter volontiers, mutuellement et facilement leur mobius le temps d’une session de course sur le terrain. Signe qu’on prend pas trop de risque à la prêter à un autre pilote.

    Jamais vu un pote prêter sa Gopro à un autre. C’est ce côté “sophistiqué” qui restreint le prêt. Sur ce plan, la Legend suivra certainement la GoPro sur le terrain.

    Qu’en pensez-vous ? 😉

  6. @Fabrice01 en fais si tu ralenti du 120 i/s à 30 i/s cela donne un ralenti x4 (je pense que c’est ce que Fred voulait dire).

    @Fred et qu’en est-il de la solidité de la caméra (au delà de la lentille) ?
    Parce que c’est un point qui m’a énormément déçu sur la mobius alors que la Yi elle est bien plus solide.

    Sinon je rajouterai un autre défaut: un ami à acheter la caméra mais la mise au point de la lentille en sortie d’usine était mauvaise. Visiblement il n’était pas seul dans ce cas.

  7. +1 pour la Légend 1 et super ton test Fred 🙂
    Cela donne vraiment tes vidéos en 60i/s.
    Il nous faut vraiment cela voir plus
    quand on trace… 🙂

  8. très bon test!
    dès que ses défauts seront corrigés elle sera la remplaçante de ma Mobius 🙂
    j’aime le fait de pouvoir passer le Fow en normal car je me sert aussi de ma Mobius en voyage et l’effet fisheye n’est pas trop ma tasse de thé pour ce genre de vidéo

  9. @Barry : Pour la solidité, je t’avoue que je n’ai pas fait de crash test béton 😉 Mais dans la vidéo, à la fin, tu as un crash contre la barrière. La machine n’a pas survécu, mais la caméra n’a pas une rayure. Cela dit, ça n’a pas valeur de test, hein, c’est juste une expérience.
    Pour le bad focus, oui j’ai lu qu’il y avait des problèmes, mais c’est un souci qu’on trouve sur pas mal de caméras récentes, dont la Yi ou la Mobius. Le point positif, c’est que l’ouverture de la caméra pour ajustement du focus est facile (même pour moi :), avec deux vis seulement.

  10. Pour info, une nouvelle version de la Mobius va sortir (M2).
    Elle amène justement le 1080/60fps, conserve à peu près le même encombrement, et introduit surtout un encodage en H265 qui diminue DE MOITIE la taille actuelle des videos, sans entamer la qualité.
    Tout ça avec un processeur qui n’est pas l’Ambarella, et donc consomme 30% moins que celui-ci, et ne chauffe pas.
    Source:
    http://www.rcgroups.com/forums/showpost.php?s=4f50d0e9c690677a97c8944ab588ae12&p=32656429&postcount=16799

  11. Pour le moment entre ce qui sort et va sortir, il y a aussi tout ce qui est sur le marché et pas sur le net qu’on entends jamais parler ici…
    Pour moi, il faut être sage et attendre un peu. Puis, il manque toujours, la stabilisation optique, le zoom, la mise au point, enfin tout ce qui fait d’une camera un produit parfait. 🙂

  12. La batterie est amovible, de plus il n’est pas difficile de relier la caméra à la plaque de distribution, et donc de gagner une autonomie de la caméra illimité, un poids allégé donc une vitesse accrue et donc des pas si grosse perte sur la lipo alimentant le multi-rotor puisque les moteurs n’auront presque pas besoin de compenser le poids de cette caméra (sans sa batterie) 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.