JJRC H6D, le test

14
1635

Dsc_0062-600Le succès du X4 H107D FPV de Hubsan est impressionnant, d’autant qu’il a peu de concurrents sérieux, seul le Estes Proto X HD FPV semble à la hauteur. Ce H6D de JJRC est-il un challenger intéressant ? Réponse dans cette chronique. Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique Banggood. Comme à l’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

C’est une évidence : le H6D ressemble comme deux gouttes d’eau au X4 H107D. Couleur exceptée, c’est un quadricoptère habillé d’une coque plastique avec des formes très similaires et un même encombrement. Dsc_0056-600Une copie, si vous préférez. D’ailleurs, le nom suit la même structure que chez Hubsan. Le JJRC H6C est une version avec caméra simple, le H6D est le modèle avec retour vidéo. Comme les X4 H107C et le H107D. Quelques chiffres ? Le H6C mesure 9,5 cm d’axe moteur à axe moteur en diagonale. Avec sa protection d’hélices (livrée et montée), il mesure 13,3 cm de côté et 3,5 cm de hauteur. Il affiche 41,3 grammes sur la balance avec sa protection d’hélices et sans sa batterie. Laquelle, une Lipo 1S 3,7V de 380 mAh, pèse 10,8 grammes supplémentaires. Les hélices sont classiques, d’un diamètre de 5,7 cm.

Le matériel vidéo

A l’avant de l’appareil se trouve sa caméra, légèrement orientée vers le bas. Moins cependant que celle du X4 H107D, mais vers le bas tout de même. Dsc_0068-600A l’arrière une antenne courte trahit la présence d’un émetteur vidéo. Il s’agit d’un modèle 5,8 GHz dont la puissance n’est pas indiquée par le constructeur. Est-elle conforme aux 25 mW de la réglementation européenne ? Rien n’est moins sûr. Sur le flanc gauche du H6D se trouve une trappe destinée à accueillir une carte mémoire microSD. Elle est occupée : le constructeur en fournit un exemplaire, d’une capacité de 2 Go. Le menu est donc séduisant : l’image est enregistrée à bord sur une carte mémoire et transmise au sol pour le retour vidéo en temps réel.

Radiocommande et écran

Outre le H6D, sa protection d’hélices et sa batterie, JJRC fournit une radiocommande grand format. Sa particularité principale ? Elle est compatible avec les modes 1, 2, 3 et 4 en quelques secondes. Il suffit de retirer les joysticks, de les échanger et éventuellement d’appuyer sur un bouton. C’est aussi simple que cela. Et la manipulation ne requiert pas de tournevis, pas de bricolage. C’est la même que celle du JJRC H12CDsc_0028-600Cette radiocommande fonctionne en 2,4 GHz. Elle est accompagnée par un écran non tactile de 10,8 cm de diagonale (4,2 pouces). Il est prévu pour venir s’enficher dans une encoche de la radiocommande. Petit souci : la charnière qui permet d’orienter l’écran (vers le haut ou le bas) est un peu trop lâche. Il a du coup tendance à basculer sous son propre poids. L’écran est équipé d’un pare-soleil amovible. Il y a deux raisons à cela. La première est que l’écran n’est pas très lumineux. Aucun souci en intérieur, mais à l’extérieur, on distingue difficilement les images. La seconde, c’est qu’il reflète énormément, un véritable miroir. Il n’y a aucun réglage de luminosité ou de contraste, et un seul bouton : on/off. L’antenne fournie est de type bâton (dipôle) – il y a sans doute matière à améliorer la réception avec une antenne plus efficace, par exemple un modèle directionnel. Le connecteur est de type SMA.

Avant de décoller

Dsc_0037-600Il faut placer des piles dans la radiocommande, elle en requiert 4 de type AA. Il faut charger la batterie du H6D. Comptez 1 heure avec le câble USB fourni. Il faut aussi charger l’écran, avec un autre câble USB. Allumez la radiocommande, allumez l’écran – il affiche une mention No signal -, branchez la batterie et posez le H6D à plat. La connexion vidéo s’établit de suite, sans besoin d’aucun réglage. A vrai dire… il n’y aucune possibilité de réglage ! Contrairement au X4 H107D dont la radiocommande permet de modifier la fréquence d’émission vidéo en 5,8 GHz, on ne peut rien choisir avec le H6D. L’émission est positionnée sur la fréquence C-4 (ou encore E-4), c’est-à-dire 5645 MHz (selon notre écran RX-LCD5802). Pas de bouton de choix, ni sur le H6D, ni sur sa radiocommande, ni sur son écran.

Ouille…

Voilà qui pose plusieurs problèmes. Le premier, c’est que la fréquence se trouve en dehors de celles autorisées en France (5725 à 5875 MHz, pour mémoire). Le second est plus gênant puisqu’il empêche de voler à deux ou plus avec le H6D. Dsc_0043-600Nous avons fait l’essai, en espérant que l’électronique soit en mesure de détecter l’occupation du canal. Mais non, allumer un second H6C brouille l’image. Attention aussi si vous volez en présence d’appareils qui utilisent un retour vidéo en 5,8 GHz, il est possible que vous les perturbiez, ou que eux vous perturbent (et probablement les deux à la fois).

Qu’à cela ne tienne

L’absence de sélection de la fréquence ne pose pas de problème quand on vole seul. Mais que vaut-elle en pratique ? L’image se révèle d’une qualité très correcte, avec un taux de rafraichissement qui approche les 30 images par seconde. Parfait pour piloter en immersion. Ce qui est moins enthousiasmant, c’est l’angle de la caméra qui se révèle un peu juste. La documentation le décrit à 68°. Combiné au fait que l’objectif se trouve orienté vers le bas, l’angle serré rend le pilotage en immersion difficile, surtout en intérieur lorsqu’il s’agit de longer des murs, passer une porte, etc. Il y a plus gênant encore. Pour conserver un souvenir de vos vols, vous pouvez lancer l’enregistrement d’une vidéo à bord. Oui, mais dans ce cas, le rafraichissement de l’image à l’écran prend un sérieux coup, tombant à environ 15 images par seconde. C’est bien trop peu pour réagir correctement pendant un vol en immersion. Que valent les images shootées à bord du H6D ?

Photos et vidéos ?

Dsc_0071-600Les photos sont des Jpg d’une résolution de 1600 x 1200 pixels. C’est à l’évidence une extrapolation depuis une résolution inférieure : les images affichent un flou, même lorsque l’appareil ne vole pas. Elles sont passables en pleine lumière, mais souffrent de rémanence lorsque la luminosité est faible. Notez aussi que le bouton pour prendre les photos se trouve en façade avant de la radiocommande. Pour appuyer dessus, il faut un bras supplémentaire (les poulpes sont très clairement avantagés) ou lâcher l’un des deux joysticks. Pas pratique. Les vidéos sont plus satisfaisantes. Leur résolution est de 1280 x 720 pixels (720p, donc) à 30 images par seconde avec un débit 25kbps environ. Dommage que les couleurs tirent un peu vers le mauve. En revanche, l’image est exempte de jello parasite.

Exif_JPEG_422 Exif_JPEG_422

Et le comportement en vol ?

La radiocommande se révèle assez agréable, bien plus que les concurrentes en forme de manette de jeux vidéo. Le H6D décolle franchement, avec un peu de dérive qui se corrige facilement via les trims. DSC_0079a-600Avec les réglages d’usine, il répond au quart de tour. Mais de manière très douce, un peu trop. Sauf pour les ordres de rotation (le yaw) : il tourne très vite sur lui-même. Il y a moyen de modifier les réactions de l’appareil, ou plutôt les débattements. Le H6D ne propose pas de mode débutant, confirmé et expert comme sur d’autres appareils, mais d’une molette sur la radiocommande. Elle est inactive tant que vous n’avez pas appuyé dessus. Dans ce cas, un pourcentage s’affichage à l’écran de la radiocommande. Au plus bas, il est à 10 %… et le H6D ne bouge presque pas quand vous le sollicitez. A 100 %, il devient terriblement nerveux au point d’être difficile à piloter. Entre 10 et 100 %, vous avez toute la liberté de trouver une valeur qui convienne à votre niveau de pilotage.

>>>> La suite de la chronique du H6D de JJRC se trouve ici <<<<

14 COMMENTAIRES

  1. Au rayon des grosses daubes, évitez aussi le JJRC H10 http://www.banggood.com/buy/jjrc-h10.html Un atterrissage un peu trop “brutal” suffit pour casser un moteur (3 vols, 2 moteurs cassés). D’ailleurs les JJRC H10 sont en “clearance” chez BG (- 15% avec le coupon 36BGC8) mais franchement, ne vous laissez pas tenter. HUBSAN reste une valeur sûre, c’est plus cher mais c’est durable. JJRC, CHEERSON, Eachine, dans le même sac (poubelle). C’est peut-être cela la raison de la mise au placard de Hubsan : ne contribue pas assez aux exportations parce que durable ?

  2. merci pour le test, j’était parti pour l’acheter à causse de l’enregistrement à bord qui fait défaut sur le x4 h107d, mais 4mn30 d’autonomie c’est vraiment naze.

  3. Moi, au premier mini-vol, une hélice a cassé. J’ai changé les quatre par celles du Hubsan, en effet plus solide. J’ai des problèmes avec l’écran, qui se brouille vite. Difficultés aussi pour lancer et arrêter l’enregistrement. Je suis peut-être tombé sur un mauvais numéro. À part ça, pour un débutant, c’est du pilotage pépère, assez rassurant finalement.
    Merci pour le test en tout cas.

  4. J’ai l’impression que chaque possesseur du H6D a des problèmes différents. Par exemple, le mien n’a aucun soucis avec la gâchette pour allumer/éteindre les diodes, et j’ai déjà effectué des vols de plus de 6 minutes. Par contre, ma molette de réglage déconne et lorsque je monte au-delà de 30% (la plupart du temps), tout dégringole et revient à 10%. Un faux contact je suppose, mais c’est pénible car je n’ai pas encore réussi à régler l’engin à ma convenance. J’ai aussi un gros manque de réactivité sur la manette des gazs, et si je descends un peu brusquement ou qu’il fait une pirouette 3D, je ne peux plus le récupérer, il faut qu’il percute violemment le sol avant de reprendre des gazs. Autant dire que c’est ce qui me cause le plus de soucis.
    Après je plussoie le fait que la caméra est trop orientée vers le bas, du coup le fpv est inutilisable, on ne voit pas où on va. Je vais profiter de démonter le mien à cause d’un bras cassé (il ne sont pas déboitables comme sur les Hubsan) pour essayer de voir si je peux redresser un peu cette foutue caméra.
    Sinon, dans l’ensemble, je dirai que l’appareil n’est pas fiable comme un x4, mais il peut être sympa avec un peu de bricolage. Mais il est clair que si vous avez l’habitude du Hubsan x4 (fpv ou non), vous pouvez passer votre chemin. Si vous n’avez pas de petits quads pour s’amuser, alors pourquoi pas, il a ses défauts, mais il est bien moins cher que le x4fpv.
    (Sinon je n’ai pas renoncé à faire un test vidéo, mais la météo est vraiment pourrie en ce moment…)

  5. Ah, au fait, à propos de mon bras cassé, il n’existe pour l’instant pas de coque de remplacement, ça a son importance! La coque du H6C pourrait aller, mais il n’y a pas de support pour l’antenne. Je vais essayer de recoller, et heureusement je n’ai que la coque supérieure de cassée, mais si le bras se casse entièrement, là je serais mal.
    Autre “détail”, par rapport avec le test de Fred, je n’ai pas constaté de chute de framerate lors d’un enregistrement vidéo. Le retour est aussi fluide que ça enregistre ou non. Comme quoi, chaque appareil est vraiment foutu différemment, ce qui me laisse penser que Emon n’a peut-être pas tort, JJRC n’est pas fiable, on ne sait pas sur quoi on va tomber.
    A propos, ils n’ont pas de site officiel JJRC? (pas trouvé)

  6. Quand je vois tous ces commentaires ça me fait peur, je l’ai acheté il y a 10j j’espère que je vais tomber sur un bon exemplaire! Je laisserai un commentaire pour vous donner mes impressions de débutant (je pars d’un CX 10 vers ce H6D)

  7. Au fait Fred tu ne conseilles pas l’achat, par contre le hubsan x4 fpv oui mais vu que le test date un peu, peut-on quand même en conclure qu’il est moins bien que le hubsan?

  8. bjr je viens d’en commander un et je vérais le difference car j’ai un hubsan h107d qui soit dit en passanr n’est pas plus fiable puisque le plupart apres quelques vol se retrouve avec un ecran noir,j’ai deja un jjrc le h12c est j’en suis trés content pour du loisir

  9. Je suis maudit! Ce matin, beau temps, pas de vent, enfin! Je prends mon matos pour aller faire une vidéo test dans un parc. Je m’installe, je lance la vidéo, je tourne une bonne demi-heure (le H6D a brouté l’herbe humide plus d’une fois, saleté ce truc!), avec les commentaires, l’humour et tout, et lorsque je termine enfin, je m’aperçois que ma p*$%#tin de caméra (une SJ5000+) n’a filmé que durant 5 secondes! 5 f*[email protected] secondes! Je suis dégouté, entre le H6D qui tient péniblement 1 minute en l’air et 4 minutes au ras du sol, et cette saleté de caméra qui plante, sans compter mes chaussures qui ont pris l’eau à marcher dans l’herbe le matin, je me demande si je vais insister… 🙁

  10. J’ai reçu le miens ce matin apres 17j d’attente. J’ai plus ou moins tout testé. Donc voila mes premieres impressions. Je le trouve hyper stable, très lent a 10% mais parfait pour l’interieur jusqu’a 30% au dela il faut aller dehors, il resiste deja tres bien au vent a 30% et jusqu’a 70-75% au dela il est vraiment tres nerveux et tres rapide! Je pense qu’un impact sur un obstacle lui serait fatal! En revanche au dessus de 75% contrairement a ce que l’on peut penser il est tres influencé par le vent et destabilisé, le pitch est tellement grand qu’il offre toute sa surface au vent (c’est a savoir je pense). Pour ce qui est du fpv, en interieur c’est assez compliqué mais en exterieur ca se fait bien avec l’ecran (je m’attendais a qque chose de bien pire!). L’enregistrement video se passe correctement meme si la carte de 2go est vite pleine! Tous les boutons fonctionnent, les lumieres, trims etc. J’ai 5min d’autonomie avec la batterie d’origine et plus de 7 sans enregistrer avec une 500mah. Je n’ai pas testé le headless mod ni RTH mais les flips oui et ils sont “aleatoires” je trouve, par rapport au cx 10 ou on a qqu chose de net la la reception finit souvent en cacahuète. En tout cas j’en suis content pour l’instant! 87€ bien dépensés

  11. Une petite news pour expliquer que j’ai réussi à résoudre un des gros points noirs de cet appareil, à savoir la caméra orientée vers le bas! J’ai ouvert le ventre de la bête, j’ai sorti la cage noire centrale dans laquelle s’enfiche la batterie, et avec un cutter, j’ai coupé les 3 petits traits en relief qui appuient sur la caméra. J’ai coincé de la “patafix” entre la caméra et la coque inférieurs, pour obliger celle-ci à rester droite, et j’ai remonté le tout. Après essai, je me suis aperçu que ça n’avait pas marché, la caméra s’est bien redressée un peu, mais c’est minime.
    Deuxième tentative, plus radicale, je démonte la cage noire, je cale un petit rectangle de carton (découpé dans une tablette de chocolat noir à la noix de coco, une tuerie!) entre la caméra et la coque, je remets en place la cage noire mais SANS LA VISSER, je la laisse libre de vivre sa vie de cage noire centrale! Elle ne peut pas sortir par l’arrière, la coque étant plus étroite, et elle ne fait plus pression sur la caméra. Je remonte la coque supérieure, je branche une batterie, et là, merveille, ça marche, je vois enfin devant moi! J’ai fait un petit essai en vol, c’est cool, je peux enfin voler en fpv sans me manger le premier mur/arbre/poteau/enfant/voiture qui passe! Je vois! Je vois! 🙂
    Et demain, si la météo le permet, je vais faire une nouvelle tentative de vidéo-test pour présenter l’engin, et du coup les modifs. 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.