TBS Crossfire, les caractéristiques

39
3192

crossfire-tx-04Les engins commercialisés par la Team BlackSheep faisaient déjà la part belle à la pratique du long range, c’est-à-dire les vols longue distance. La gamme Crossfire est, selon ses concepteurs, un système dont le développement a duré deux ans. Le principe ? Proposer un outil de transmission des ordres de la radiocommande avec une très grande portée. On parle là de plusieurs kilomètres, voire plusieurs dizaines de kilomètres. Trappy, c’est-à-dire Raphaël Pirker de TBS, le décrit ainsi : « pendant nos nombreux vols un peu partout sur la planète, nous avons rassemblés tous les requis, pour constater qu’aucun produit de répondait à nos exigences. Alors nous avons décidé de nous lancer dans la longue et difficile conception d’un système de liaison radio en repartant depuis le début ».

Les caractéristiques

Avec une puissance d’émission de 25 mW en 868 MHz, légale en France et en Europe, la portée dépasse les 3 kilomètres. Notez que ne plus avoir son appareil en vue directe pendant le vol est, en revanche, illégal en France. crossfire-box-02Avec une puissance supérieure, la portée augmente encore. L’électronique a été pensée pour qu’elle ne souffre pas d’interférence avec les autres outils radio à bord. La connexion entre l’émetteur au sol et le récepteur sur le multirotor est à double sens pour disposer de la télémétrie. Le système repose sur l’étalement et le saut de fréquences (DSSS et FHSS). Trappy a assuré que les deux technologies permettaient de ne pas perturber d’autres fréquences, notamment le LTE de la téléphonie mobile, et de ne pas être perturbé non plus. La qualité du signal, le RSSI, est indiquée par le module d’émission.

Mais encore ?

En cas de crash, le récepteur est doté d’un Beacon, autrement dit une balise, qui permet de le retrouver. Une batterie dans le récepteur assure une autonomie d’une semaine, même si la batterie du multirotor a été débranchée, éjectée, endommagée. crossfire-tx-11L’association entre l’émetteur et le récepteur et les réglages tirent parti d’un petit écran OLED. La latence est limitée pour faciliter les vols de précision, avec des obstacles, à longue distance. Ces vols longue distance privilégiaient le pilotage en solitaire ou au mieux en duo pour optimiser les signaux et éviter les parasites. TBS assure qu’il est possible que 10 personnes au moins soient en mesure de voler ensemble. La puissance de l’émetteur est réglages, entre 10 mW et 2 W. Ce qui permet de respecter la réglementation de chaque pays sans devoir acheter des matériels différents. Le matériel est prêt pour une optimisation du signal via le tracking GPS.

L’émetteur Crossfire TX

Plusieurs outils seront proposés, d’ici à la rentrée 2015. Le premier est l’émetteur Crossfire 8ch. Il est doté d’une antenne dipole SMA. crossfire-tx-13Il fonctionne en 868 MHz ou en 915 MHz, au choix, avec des puissances entre 10 mW et 500 mW. Impressionnant : la plage de fréquences peut être modifiée en vol ! S’il est alimenté par une prise XT30 (en 2 à 4S), le boîtier peut émettre en 1 W ou 2 W. Ce qui est constaté en puissance d’émission ? 10 dBm pour 10 mW, 14 dBm pour 25 mW, 20 dBm pour 100 mW, 27 dBm pour 500 mW, 30 dBm pour 1 W et 33 dBm pour 2 W. Chaque augmentation de 6 dBm double la portée, selon TBS. L’écran OLED de 1,3 pouce permet les réglages et l’affichage des statistiques, ainsi que la configuration du lien Bluetooth vers un smartphone. Il mesure 5,5 x 8,9 x 1,5 cm pour un poids de 76 grammes. Il est livré avec un adaptateur JR et ses câbles pour être installé sur des radiocommandes JR ou la Taranis de FrSky. Il sera vendu $210.

Le récepteur Crossfire Diversity 8ch RX

A placer à bord du multirotor, il permet de recevoir le signal en 868 MHz ou 915 MHZ, avec deux antennes dipoles SMA (d’où le nom de Diversity). Il mesure 6,5 x 5 x 1 cm pour 25 grammes, avec l’électronique protégée par un boîtier. crossfire-rx-diversity-05Il reçoit 8 canaux en PWM ou PPM avec des connecteurs servo classiques. Pour être plus précis, il peut gérer 16 canaux en PPM, via 2 x 8 PPM, et il reste encore les slots en PWM. Par exemple le slot 1 occupé en PPM avec 8 canaux plus les 7 autres slots PWM. A l’avenir, il y aura 12 canaux PPM par slot avec une simple mise à jour logicielle. Sa batterie permet d’émettre un signal de manière autonome pour faciliter les recherches en cas de perte, avec diffusion des coordonnées GPS. Il offre un port BST pour la télémétrie. Il est possible d’y brancher directement un GPS, ou la Blackbox de TBS pour enregistrer les données sur une carte mémoire, les afficher sur en OSD. Le GPS peut être connecté à la Blackbox, elle-même connectée au récepteur Crossfire Diversity. TBS offre aussi un tripleur de prise BST. Le Crossfire Diversity 8ch RX sera vendu environ $125. Un plus petit récepteur, le Crossfire Micro Receiver, sera proposé plus tard. Pas de double antenne, mais des dimensions de 4 x 1,4 x 0,95 cm pour un poids de 3,5 grammes. Lui sera positionné à environ $60.

Les précisions de la Team BlackSheep

Pour en savoir un peu plus sur la gamme Crossfire, nous avons posé quelques questions subsidiaires à la Team BlackSheep… Voici leurs réponses !

crossfire-tx-12HelicoMicro : Pourriez-vous nous citer quelques points forts de Crossfire qui le différencient de produits concurrents ?
Team BlackSheep : Tout d’abord la fréquence. Nous sommes sur le 800/900 MHz là où les autres systèmes UHF sont sur la bande des 400 MHz. Cela permet de s’affranchir des problèmes de bruit et d’interférences électromagnétiques sur les drones. Notamment les quadcopters et les mini-frames où tous les composants sont collés les uns aux autres. Concrètement, vous pouvez littéralement coller votre récepteur sur un ESC ou un convertisseur DC, il ne sera pas parasité.

Ensuite nous avons fait un gros travail sur le traitement du signal, le rejet des interférences, et le saut de fréquences pour optimiser la qualité du lien, même en environnement chargé. Cela explique la robustesse du lien, la qualité accrue du signal et in fine une augmentation de la portée. Ou a minima une qualité supérieure de la liaison dans un environnement RF égal.

crossfire-tx-10Enfin la bande des 900MHz permet de faire de la vraie télémétrie et du transfert de données descendant (du Rx vers le Tx). Il s’agit-là des principaux avantages du Crossfire, mais TBS a également inclus toute une série d’options complémentaires comme le Bluetooth ou l’ajout d’un Beacon dans le Rx.

Le développement du Crossfire est l’aboutissement d’un cycle pour TBS. Avoir des composants 100% TBS sur nos drones (hors contrôleur de vol). Faire voler des drones plus haut et plus loin est dans notre ADN et nous continuons en permanence à repousser les limites. Malheureusement les systèmes UHF disponibles ne nous permettaient pas d’atteindre nos objectifs. C’est la raison pour laquelle nous avons pris le problème à bras le corps, d’où cette gamme Crossfire.

HM : Comment fonctionne la fonction Beacon de Crossfire ? Elle est vraiment autonome ? Ou faut-il un GPS ? Sera-t-elle présente dans le Micro Receiver ?
crossfire-rx-micro-05TBS : La fonction permet de recevoir en temps réel les coordonnes GPS sur l’émetteur. Elles s’affichent sur le petit écran au dos du Tx. Il affiche la dernière position connue. En cas de perte du drone, l’utilisateur peut se diriger, le Tx continuant à émettre sa dernière position GPS. Il y aura aussi un mode « tracker » via le simple signal radio émis par le récepteur sur le drone. Cela permettra de retrouver son appareil même si le GPS s’est déconnecté durant le crash. La batterie interne du récepteur assure jusqu’à une semaine d’autonomie [edit : pour l’instant, c’est une journée, la durée sera augmentée par mise à jour logicielle]. Il n’y pas besoin de s’en préoccuper, elle se recharge automatiquement via le câble servo. Mais il y a tout de même un indicateur LED sur le récepteur pour connaitre l’état de charge de la batterie. Au final, cela explique aussi le prix du Rx : il est doublé d’un tracker / beacon GPS. Le Micro Receiver ne disposera pas du Beacon. Il a fallu faire un choix : la compacité et le poids, ou les options techniques. Le Micro Receiver Crossfire ne pèse que 3,5 grammes avec son antenne ! C’est à ma connaissance le plus petit récepteur UHF du marché.

crossfire-tx-01HM : La puce Bluetooth est-elle incluse dans le récepteur Diversity ? Même question : sera-t-elle présente dans le Micro Receiver ?
TBS : Non, la puce Bluetooth est uniquement présente dans l’émetteur. Elle sert à envoyer des données vers une tablette ou un téléphone pour afficher des données (carte) ou programmer des waypoints (via pixhack par exemple) avec une liaison sans fil. C’est là un des atouts que d’avoir une véritable télémétrie sur le TBS Crossfire. Nous ajouterons des fonctionnalités par mise à jour de firmware, au fil du temps. Enfin, sachez que la mise à jour du récepteur peut s’effectuer directement par signal radio via l’émetteur. Imaginons que vous ayez votre logé votre récepteur Crossfire dans la mousse d’une aile ou au fin fond d’un drone derrière tous les câbles. Il est désormais possible de le mettre à jour sans y avoir physiquement accès !

HM : A quelle portée peut-on s’attendre avec une puissance de 25 mW ? En l’air, mais aussi au ras du sol ? Même question pour le Micro Receiver ?
TBS : Nous avons fait 20 km avec 25 mW et les antennes standards, mais on peut plutôt parler d’un ordre de 8 km dans des conditions normales. Le Micro Receiver aura une portée divisée de moitié par rapport au Diversity, ce qui fait tout de même 3 à 4km à 25 mW. Je rappelle que la puissance maximale de l’émetteur est de 2 Watt ! crossfire-box-01Elle est modifiable en temps réel durant le vol, de même qu’il est possible de passer de 865 MHz à 915 MHz à la volée. La portée n’est pas significativement réduite lors des vols au ras du sol même s’il y a toujours des phénomènes physiques incompressibles (zone Fresnel). Pour l’anecdote, nous sommes en train de planifier un vol de 300 km pour le fun. On va commencer par 100 km… mais ça, nous l’avons déjà fait !

HM : Quelle est l’ordre de grandeur de la latence ? Permet-elle par exemple de voler en immersion avec des obstacles ?
TBS: Nous sommes à 45-50 ms à l’heure actuelle, ce qui est similaire à la latence d’une radio Taranis en 2,4 GHz. Le pilote Mr. Steele a utilisé le Crossfire durant les compétitions de la Drone Nationals qui s’est tenue à Sacramento. C’était un test grandeur nature, il n’a pas noté de différence, même en compétition, sur une mini frame…

D’autres photos du Crossfire TX

crossfire-tx-03

crossfire-tx-02

Le module pour JR / Taranis.
Le module pour JR / Taranis.

crossfire-tx-06

crossfire-tx-08

crossfire-tx-09

D’autres photos du récepteur Crossfire Diversity 8ch RX

crossfire-rx-diversity-01

crossfire-rx-diversity-04

crossfire-rx-diversity-03

crossfire-rx-diversity-02

D’autres photos du Crossfire Micro Receiver

crossfire-rx-micro-01

crossfire-rx-micro-03

crossfire-rx-micro-04

Entre un récepteur ImmersionRC UHF et un récepteur FrSky 2,4 GHz.
Entre un récepteur ImmersionRC UHF et un récepteur FrSky 2,4 GHz.

39 COMMENTAIRES

  1. ben…. je croyais qu’ils avaient LA solution contre la latence en uhf, mais ils sont au même niveau finalement 😀
    ca vaut le coup ces recepteurs balise 🙂 dans notre coin on commence a avoir quelques ailes dans la montagne 😀

  2. @Patou Pour la video il y a la TBS Ground Station + Yagi et le TBS Unify 2.4 Tx. Apres sur la latence, TBS va essayer de la reduire par mise jour de firmware.

  3. Par curiosité, Raphael a-t-il dit avec quelle machine il a fait ces 100km?
    Et comment il a fait ça? Avec quelles lipos ou combien d’escales?

  4. C’etait il y a 4 ans avec une Zephyr custom, 3 LiPo, un lawmate 500mW 2.4, et EzUHF de l’epoque ou c’etait encore bien produit (les EzUHF actuels n’ont plus les memes performances). Le reste etant une question d’optimisation de l’electronique, de placement des antennes et autres petits secrets 😉
    Pas d’escales, juste un aller simple. Voir cette video a 86km LOS ici: https://vimeo.com/22250658

  5. Je connais pas en details ces radio mais le TX est livre avec plusieurs cables d’interface dont un trainer port pour Futaba, un trainer port generique et un cable nu pour faire une soudure si vous voulez. Donc ca passe sur ces radio. Apres il faut desactiver le 2.4, il y a des tuto dispo sur internet.

  6. J’ai du mal à voir l’interet pour ceux qui ne font pas du long range … à partir de 5 kms grand mini.

    Qui de toutes manières ne se fera pas avec un multi … donc qu’avec un avion ou aile … et donc encore moins de public.

    Niveau techno : c’est vrai que c’est bien … mais ça nécessite de changer tout son systeme actuel si toute fois l’interet est bien réel …

    Par contre : intégrer la vidéo dans le même package : là ça serait une belle avancée ! Comme le Phantom 3 qui fait un aller retour à 6 kms ligne droite en intégrant la vidéo et le Rx en même temps !

    A suivre …

    Concernant la loi en france : c’est “S4” si on veut voler loin … même avec 25mW 🙂

    Et les fréquences : je me demande quelles seront les perturbations avec les rachats en France des fréquences qui vont se retrouver à cheval avec celles de TBS.

    L’Ezuhf, ça marche quand même très très très très bien …. 🙂 et la lantence est très bonne !

  7. Les nouvelles attributions de fréquence tombe bien dans cette plage 🙂

    Effectivement pas légale ici.

    Je me posais la question justement ce que cela vaut par rapport à la concurrence ?

  8. Si, le 868Mhz est legal en Europe jusqu’a 25mW. Le crossfire est certifie CE. Pour info on vient juste de faire 20km hier avec le crossfire en mode 10mW.
    Contrairement a l’UHF 433, le 868/915 permet de voler sans avoir besoin de licence HAM (radio amateur)

    Concernant la latence, comme evoque precedement, on est sur le meme niveau que des radio en 2.4 (40-50ms) ce qui permet de faire de la competition en mini frame. Cela etant il y a encore un bonne marge de progression et TBS va abaisser la latence sur les futures firmware update.

    Pour les interferences, on a fait des essais un peu partout dans le monde et le crossfire resiste bien mieux aux bruit RF ambient que l’EzUHF au meme niveau. Hong Kong est l’un des endroit les plus peuple de la planete et utilise massivement la bande du crossfire pour la 4G. On est quand meme parvenue a faire 4-5km avec 25mW la ou l’EzUHF entre en failsafe apres 1km en mode 500mW… Il ne s’agit pas que d’une question de porte mais aussi de conserver l’integrite du signal en environement charge. Le crossfire ce n’est pas seulement le fait d’utiliser une autre frequence mais aussi une question de technologie, de sensibilite et de resistance aux interferences via un mode de saut de frequences optimise et intelligent.
    Je precise que tous les tests sont fait avec une configuration standard (antennes kit, etc)

  9. @Oliver : une video serait la bienvenue …. Ca vaut mieux qu’un long discours. L’ezuhf est un tres bon prduit et je n’ai jamais reussi a le mettre en default jusqu’a maintenant.

    Meme si le fonctionnement de la societe irmrc me rebute assez ( mentalite des membres en suisse ) il n’en reste pas moins que leurs produits restent les meilleurs du marche en terme de fiabilite.

  10. Alex, oui la prise DSC avec le cable de type mono jack qui est inclu dans le kit du Crossfire Tx.

    A Manu. Oui effectivement il faudrait que TBS poste plus de videos mais ca prouve rien non plus (n’importe qui peut faire des fake video, dire que c’est teste en 10mW alors qu’on le regle 1W derriere, etc.).
    Apres mes propos ne sont pas les plus objectifs concernant TBS donc je vous laisserai verifier par vous meme.

    Concernant l’EzUHF, on a rapidement trouve les limites de notre cote. Apres je comprend bien qu’on est un peu atypique dans nos vols 😉 L’aspect technique est donc une des causes du developpement du CrossFire mais le comportement d’IRC fut aussi un facteur declencheur. Ton commentaire ne me surprend pas et il n’est pas unique dans le milieu (on peut aussi me retorquer que les avis sont generalement biens tranches sur TBS).
    Si tu es satisfait de ton EzUHF, aucune raison d’en changer, c’est surement la regle d’or en FPV, ca marche, pas touche !!! 😉

  11. @Oliver : Exactement … Il faut laisser le public donner son avis. TBS ou IMRC qui se montrent bien et font beaucoup de publicité mais ne sont pas les seuls à faire aussi des vols “atypiques” … Celui de 80kms est un vol “atypique”. Je dirais qu’à partir de 30kms ça devient interessant et “atypique”.

    L’idéal serait d’arriver à faire passer le flux vidéo en HR comme sur le Phantom 3 …. je reste encore sur le cul du test du P3 à 6kms et d’origine, vidéo sur youtube. Là ça deviendra interessant !

  12. Plus qu’une question de distance l’EzUHF a du mal lorsque que le RF noise floor est trop haut. Dans certains pays ou il n’y a pas de reglementation sur les emissions RF, ou qu’elles ne sont pas respectes, l’EzUHF craque parfois ou bout de 300-400 metres (Rio, Buenos Aires, Las Vegas a cause du bordel electro-magnetique).

    Sur la question du digital link, c’est typiquement l’avenir mais pour l’instant il y a encore trop de problèmes de latence.

    PS: TBS a envoye une beta du CrossFire a Bruce de RCmodelreviews sur youtube. Il est independant et il dira surement ce qu’il va est ce qu’il va pas dans sa prochaine review.

  13. Pour info on vient de faire 100km aujourd’hui (100km en vol d’oiseau, 130km total).
    Vol aller uniquement avec un Volantex Ranger !!! 😉

    Crossfire avec la dipole du kit et des antennes tunees sur le RX (antennes dispo a la vente chez TBS). Le crossfire etait a 1.2W donc il y a encore une bonne marge si on utilise les 2W et des antennes speciales. On a aussi encore de la marge sur le firmware (c’est un crossfire beta, on peut encore travailler la sensibilite)

    Video en 2.4 avec un TBS Unify 800mW Tvx et une antennes L-Com Grid 24dbi sur la TBS groundstation.

    Video coming soon 😉

  14. Oliver tu as l’air de bien connaitre le sujet, je connais pas grand chose la dedans, mais déjà je vois que plusieurs plage de fréquence sont utilisé, peux tu me dire l’avantage de l’une ou l’autre.

  15. Sur le crossfire l’utilisateur peut choisir entre 868MHz et 915MHz. Il s’agit uniquement d’une question de reglementation selon que vous soyez en Europe (868) ou aux USA (915). En pratique, il n’y a pas d’avantage spécifique sur l’une ou l’autre des frequences.

  16. Peux tu me dires qu’elle plage de fréquence est le mieux pour le long rang et surtout l’avantage de l’une plus que l’autre.
    Tout les fabriquant vente leurs produits et souvent des utilisateurs qui en faite son de revendeur ou reviewer donc pas facile de savoir ce qui marche sur le terrain sous toute condition.
    Là, tu nous dis que la plage entre 868MHz et 915MHz est la mieux, d’accord mais pourquoi, Immersion RC eux la plage des l’UHF 433, Scherrer, Dragonlik ainsi que les autres je sais pas encore. 🙂
    Merci de ton aide Oliver.

  17. Oui, deja je bosse avec TBS sur le CrossFire, je tiens a etre transparent la dessus. Je me contente de parler du Crossfire ici car c’est le sujet de l’article.

    Je dis pas que 868MHz et 915MHz sont mieux mais que TBS a bosse deux ans sur la problematique du traitement du signal, du saut de frequence et de la sensibilite en plus d’autres elements comme le taux de rafraichissement en fonction des interferences. Au final ce sont ces elements la qui sont determinant.

    En terme de portee theorique, je dis pas que 868MHz et 915MHz sont mieux mais que TBS a bosse deux ans sur la problematique du traitement du signal, du saut de frequence et de la sensibilite en plus d’autres elements comme le taux de rafraichissement en fonction des interferences. Au final ce sont ces elements la qui sont determinant. 433MHz et 900MHz sont équivalents mais TBS a prefere 900MHz car:

    1. cela permet de faire plus de telemetrie (en gros la bande est plus large donc on peut envoye plus d’info)
    2. on se situe en dehors du bruit RF genere par l’electronique de bord (GoPro, convertisseurs DC, etc.). Cet electronique genere un bruit radio sur la plage 433 qui “ebloui” le recepteur radio sur le drone. En gros c’est comme si l’utilisateur essaye de communiquer avec des sigaux lumineux a l’aide d’une petite lampe torche mais que le recepteur a un projecteur braque a 20 cm de sa gueule (le bruit RF du drone).
    3. il n’y a pas besoin d’obtenir de licence radio amateur (HAM). La frequence du crossfire est legale jusqu’a 25mW en Europe et 1W aux USA… C’est pareil dans beaucoup d’autres pays. Le crossfire va etre certifier CE et FCC.

    Historiquement les autres fabriquants ont choisi la frequence 433 car c’etait utilisable dans un cadre radio amateur (HAM) et la pratique demeure pour des raisons commerciales, légales et industrielles.

    Pour conclure sur ta question “Quelle plage de fréquence est le mieux pour le long rang et surtout l’avantage de l’une plus que l’autre.”
    La plage de frequence n’est qu’un partie du probleme. Pour faire une analogie c’est comme parler d’un voiture ou la frequence serait la carroseries. C’est bien d’avoir une silhouette aérodynamique pour aller vite (loin dans notre cas) mais il faut aussi prendre en compte le chassis, le moteur, l’electronique de bord qui gere l’ESP et l’ABS,(autrement tu fais une sortie de route ou que tu perds le signal a cause des interferences). La largeur des roue que tu peut augmenter grace a a nouvelle carroserie (bande plus large pour la telemetrie), etc

    Donc avec le Crossfire TBS a change de carroserie (frequence) avec tous les avantages que j’ai evoque precedment (telmetrie, exclusion du bruit RF, reglementation). Mais ce changement ne doit pas faire oublier tout se qu’on a mis sous le capot (meilleur moteur, chassis, aide a la conduite / sensibilité, saut de fréquence, traitement du signal) qui au final permettent d’avoir un plus grande portee et une meilleur tenue de route que ce soit en tout terrain ou en course de vitesse.

  18. Je suis bien d’accord avec tout cela, mais tu vois moi que je dis long range je pense pas aux multis qui volent avec peine 20min, mais au aile volante, et avion diverse, des engins capable de voler longtemps.

    Avec L’OSD, tu remontes tout les infos s’en avoir besoin de télémétrie il me semble, de plus je pense que les concurrents font cela aussi en 433 ou 1G2 et surement d’autre pas légal.

    La nous avons à faire à un produits orienté plus pour les multis.

    Je comprends bien aussi commercialement le choix des fréquences. Ainsi que tes explications.
    On va bien voir ce que vaut ce système en vidéo et sur RC Group d’ici peut, une fois monté sur une aile on verra ce qu’il vaut et dans différent trafic.

    Toujours, il propose un pack de solution à lui tout seul. 🙂

  19. J’ai hâte d’avoir les premiers retours sur ce système (ce coup-ci je tentes pas l’achat impulsif pour tester par moi-même …), mon objectif n’est pas du long range, mais de repousser un peu plus les possibilités en low-riding multi.
    J’ai testé et acheté le combo 2.4 de chez TBS, la portée et capacité de pénétration est impressionnante, mais sur nos chassis carbone hyper bruyant en RF, c’est toujours l’uhf qui lâches avant la vidéo, même avec des tests d’optimisation pendant 6 mois… j’ai lâché l’affaire, en-dessous d’1 mètre de hauteur faut se rendre à l’évidence, c’est pas fait pour…
    Si la fréquence du crossfire permet de voler à raz les pâquerettes, à travers des obstacles sur nos multis sur une distance de 600/800 mètres, c’est juste un terrain de jeu gigantesque qui s’ouvre, j’en rêve…

    J’espère que TBS n’oubliera pas qu’une partie du marché ne peut/veut pas voler à 20km, mais juste pouvoir utiliser une liaison radio fiable sur des multirotors et se permettre de sortir de la video en 5.8, les vidéos dans les nuages, c’est bien, mais une vidéo au loin dans la forêt, ça se me parlerait 😉

  20. Moi aussi Bewweb pour les Multis cela sera bien si on a pas d’OSD, mais pour les ailes et les longs et lointaines virées, qui est le mieux ?

  21. Le mieux est celui qui fonctionne sur ta config et dans tes lieux de vols…
    J’ai entendu mille fois “ben bizarre, moi ça marche très bien ce produit”, rien de plus rageant à entendre quand t’as tout essayé et que chez toi, ben non, ça marche pas…
    Avoir une techno différente à l’avantage de pouvoir “peut-être” présenter une solution à une impasse que l’on peut rencontrer parfois, et c’est là que je tire mon chapeau à TBS, ils ont su encore une fois innover, et c’est assez important pour être souligné dans un secteur où on trouve trop souvent que copie ou déclinaison.

  22. “Le mieux est celui qui fonctionne sur ta config et dans tes lieux de vols…”

    Exactement ! Attendons la review de Bruce et les prochains test d’utilisateurs en ligne.

    @Oncefly: le crossfire n’est pas oriente simplement pour les multi. Un beta testeur de TBS a fait 100km avec le Crossfire a 1.2W sur un petit avion FPV. Disons juste que le crossfire est plus adapte aux multi que les systemes en 433MHz et il fait aussi les vols long range sur une aile.

    @Bewweb: honnetement j’ai pas teste ni pousse le crossfire en mode low riding extreme donc je sais pas. Cela etant, meme avec toute le raffinement du produit, les ondes radio ont leurs limites physiques donc il n’y aura pas de miracle. On va pas pouvoir voler derriere la montagne ou dans la foret des Landes a 10 km du pilote. Cela etant si tu pousses le TX en mode 2W ca devrait aider je pense 😉
    A confirmer en conditions reelles.

  23. C’est clair, faut voir avec le terrain de vol et ou on ce place aussi 🙂
    TBS et son crossfire innove, faut attendre et surement pas longtemps pour voir, si vraiment il apporte un plus, les autres vont s’engouffrer ou tout bonnement réagir. En plus, TBS je leur fait un peu plus confiance car, ils se qu’est un aile et aussi un multi.

    donc les fréquences choisie par les uns et les autres, sont juste en rapport avec les fréquences autorisés, en gros si j’ai bien compris.

  24. Merci Oliver pour ta réponse 😉
    Je ne m’attends pas à du 10 km en low riding ni voler derrière la montagne, quelques centaines de mètres a raz de sols derrières des arbres et je serais heureux!
    Heureusement que c’est encore du pre-order, j’ai vraiment le add to cart qui me gratouille 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.