Yizhan Tarantula X6, le test

10
4742

Cet appareil affiche un look assez sympa, un poil agressif. Le nom est assez bien choisi, il a quelque chose d’une araignée. C’est un appareil d’entrée de gamme, mais il affiche des dimensions qui le classent dans la catégorie du Phantom de DJI et ses concurrents. Dsc_0070-600Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique GearBest. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le Tarantula X6 n’est pas un hexacoptère, malgré son nom, il n’a que 4 hélices. C’est un quadricoptère de classe 350 : il mesure 35 cm en diagonale de moteur à moteur. Aussi grand que les engins destinés aux prises de vues avec une nacelle stabilisée et des aides au pilotage. Mais la comparaison s’arrête là. Le Tarantula est très léger, à peine 288 grammes, 305,4 avec sa caméra, et presque entièrement fait de plastique. Ses moteurs sont de type brushed, avec une grande couronne. Les hélices de 20 cm de longueur sont surmontées par un cône en mousse. Sous les bras se trouvent des diodes colorisées par des caches imposants, qui font partie des protections d’hélices. Le train d’atterrissage est fait de deux pieds sommaires et un peu flexibles.

Suite du tour

Dsc_0128-600Sous l’appareil, on trouve une caméra montée sur un support anti-vibrations, le tout fixée sur une trappe amovible dans laquelle vient se loger la batterie. Cette trappe s’ouvre assez facilement, il suffit de tirer sur le support de la caméra. Elle peut être sécurisée avec une vis – mais on s’en passe rapidement puisqu’il faut ouvrir la trappe pour recharger la batterie. Laquelle est une Lipo 2S de 1200 mAh 30C avec une prise de type JST rouge (et une prise d’équilibrage). Un chargeur secteur est fourni, avec une prise d’équilibrage 2S (3 broches). La recharge complète requiert 1 heure et 50 minutes. Il faut aussi trouver 6 piles AA pour alimenter la radiocommande. Non, elles ne sont pas fournies. Cette radiocommande est un modèle 2,4 GHz en mode 2 (non modifiable), dotée d’un petit écran LCD.

Et l’arrivée du tour

Dsc_0119-600La caméra est fixée à son support anti-vibration, mais il faut aussi la relier au Tarentula pour l’alimenter et la piloter. Bonne nouvelle : elle est livrée avec une carte mémoire microSD de 8 Go ainsi qu’un petit lecteur de cartes microSD en USB. A vous de choisir si vous voulez installer ou pas les protections d’hélices. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez pas placer les filtres plastiques qui colorisent les diodes des bras. Les hélices sont livrées déjà placées sur les moteurs. Si vous avez besoin de les retirer, pour les changer en cas de casse ou pour faciliter le transport, il suffit d’ôter une vis à leur base – un tournevis est fourni par le constructeur. Difficile de se tromper pour les remonter, des lettres A et B sont indiquées sur les hélices et sur les bras.

Premier décollage

Allumez la radiocommande, branchez la batterie, refermez la trappe et poser le Tarentula sur le sol. Poussez les gaz à fond et ramenez manette vers le bas : l’appareil est prêt à décoller. Il décolle dès que vous poussez un peu les gaz, sans forcer. Il dérive un peu, mais la correction avec les trims est rapide et efficace. Dsc_0064-600L’appareil répond bien aux ordres : il se révèle assez nerveux, même. En intérieur, il ne faut pas envisager trop de manœuvres, il est suffisamment rapide pour aller directement dans le mur ou attaquer vos tableaux de maîtres. C’est en extérieur qu’il se comporte le mieux, avec suffisamment de place pour voler sans se sentir à l’étroit. L’autonomie ? Elle atteint 9 minutes et 50 secondes, après quoi les diodes clignotent. L’appareil se pose 15 secondes plus tard : mieux vaut être près du sol en fin de batterie. Peut-on gagner quelques grammes et quelques secondes d’autonomie en retirant les protections d’hélices ? Oui, chacune pèse 6,1 grammes, pour un total de 24,4 grammes.

Pluuuus vite !

Dsc_0144-600Le bouton en haut à gauche de la radiocommande permet de rendre le Tarantula encore plus nerveux. Une pression produit 2 bips : il passe du mode Débutant au mode Avancé. Et effectivement, les commandes sont plus nerveuses, y compris le yaw (lacet ou rotation). Encore une pression, 3 bips : c’est le mode Expert. L’appareil devient très nerveux, avec une inclinaison forte. Ce mode de vol est à pratiquer en extérieur, et en étant prudent. La touche en haut à droite de la radiocommande sert à lancer une pirouette automatique. Comme sur tous les appareils concurrents, la manœuvre est spectaculaire, mais sans difficulté particulière : il suffit de laisser le Tarantula faire sa culbute et de pousser les gaz pour éviter qu’il ne descende trop bas. Les moteurs, après un vol, sont très chauds. Il est probable que leur durée de vie soit par conséquent limitée.

Fonctions photo et vidéo

Dsc_0121-600Que vaut la caméra qui se trouve sous l’appareil ? Elle est plutôt pratique d’emploi puisqu’une pression sur la touche Caméra de la radiocommande déclenche l’enregistrement d’une vidéo. Une autre stoppe la vidéo. Il ne faut surtout pas débrancher la batterie avant d’avoir arrêté l’enregistrement, sous peine d’obtenir un fichier inutilisable de 0 octets. La diode de la caméra est fixe quand elle ne fait rien, elle clignote quand elle enregistre. Mieux vaut le vérifier, car parfois la radiocommande affiche l’icône d’enregistrement à l’écran, mais pour une raison inconnue, l’enregistrement s’arrête. Vous le démarrez en voulant l’arrêter. Et vous risquez de débrancher la batterie pendant l’enregistrement. Un autre bouton sur la radiocommande permet de prendre une photo. Dommage qu’il soit placé en façade avant, difficile d’accès puisqu’il faut lâcher un joystick…

>>>> La suite de la chronique du Tarantula X6 de Yizhan se trouve ici…

10 COMMENTAIRES

  1. Belle review Fred avec une coquille 🙂 , tiens la Yi tu lui fait un test ?
    Je dis rien sur le produit, marre des reloues qui ni connaisse rien et qui l’ouvre tout grand.

  2. @OncleFly
    Si vous avez quelque chose à dire sur un produit, votre commentaire peut être instructif.
    Si vous communiquez pour dire que TOUS les autres sont des relous, ou est l’intérêt ?
    Accessoirement, vous avez raison (sur un autre fil) sur un point : aucun pilote de multirotor n’est réellement pilote, puisque tout est asservi.
    Mais… comment définir le ‘pilote’ d’un avion ‘instable’, par essence dépendant des asservissements ?
    Indice pour la réponse : le pilotage n’est pas toujours là ou l’on croit 😉

  3. Bonjour , je possède ce drone depuis 4 mois, je suis d’accord pour tout ce qui concerne la caméra .
    Cependant je le conseille vivement pour ceux qui débute ou qui cherche un drone de plus grande taille.
    Il est fait pour volé en extérieur. Ces 3 modes de nervosité sont excellent.
    Et enfin pour le prix sans caméra , il est imbattable !!!
    Je n’ai rien vu d’equivalent

  4. @DRUCHBOY… regarde le MJX X600 en hexa … c’est pas mal (Mon test sur RCgroups) mais j’avoue que YZ-X6 est machine avec une super portée radio et nerveuse en mode expert. Attention, il semble qu’avec la version petite boite JJRC H16, la nouvelle révision du controleur de vol présente des problèmes de dérives …
    Ca commence à se plaindre sur RCgroups

  5. Très bon test,

    En effet dommage pour ce qui est de filmer car la caméra (lorsque l’on filme sans le quad) me paraît produire des images assez propres… à essayer sur un autre drone?

    Dommage le choix du plastique qui est très cassant, mais qui se colle très bien à la superglue.

    Par contre, un EXCELLENT quad en extérieur, vif, agile et puissant et là, malgré ce que dit Fred, même par vent relativement fort (mais pas mesuré). C’est franchement le quad le plus fun qu’il m’a été donné de tester, mais je n’ai pas non plus une mega-expérience…

    Bref un très bon quad pour 60€… qui dit mieux…? je suis curieux… ah oui, et 10 minutes de vol, grosse portée … c’est plus que beaucoup d’autres…

  6. j’ai acheter sur un marché de Noel ce drone X6 mais je n’ai pas d’explication sur la télé commande en français suis preneur si quelqu’un peux m’expliquer par un schéma ou autre.
    merci

  7. Commenter :Salut
    est-ce qu’il existe des modèles de caméra pivotante sur 2 axes qu’on pourrait achetées et l’agripper au drone jjrc X6 ?
    je suis Realisateur et je recherche une solution drone alternative a la Dji , Camera capable de pivoter bas-haut,gauche-droite, (si possible avec un retour wifi sur mon smartphone android.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.