FPV Weekender de Hobbyking, le résumé

19
746

Dsc_0250-600Le FPV racing, est-ce une mode passagère, un OVNI dans le petit monde du radiomodélisme, ou une discipline qui est partie pour durer, avec ses branches et ses variantes ? Le succès de la FPV Race 28 était un premier indice. Celui du FPV Weekender organisé par la boutique en ligne HobbyKing et son partenaire ImmersionRC en est un deuxième ! La critique du FPV racing est souvent dure : ce sont des pilotes sans foi ni loi, qui ne se sentent pas concernés par la réglementation ni par la sécurité, et la pratique est réservée aux pilotes avec un bon niveau. Le FPV Weekender a prouvé qu’il en était tout autrement.

Le lieu

Il n’a pas été choisi au hasard : ce weekend s’est déroulé sur le site du Centre Européen de Modélisme Aérien (CEMA), un endroit exceptionnel situé à Pourrières, à quelques dizaines de kilomètres de Marseille et d’Aix en Provence dans le sud de la France. Au milieu de nulle part, entouré par de collines boisées, le CEMA accueille des formations au pilotage et des expérimentations sur des aéronefs de tous types. Il y a fait chaud, très chaud, ce week-end. Dsc_0054-600Mais il y avait de quoi boire et se restaurer pour tenir le coup. Et même une piscine pour ceux qui voulaient se rafraichir ! La particularité de l’endroit ? Il bénéficie d’autorisations et de dérogations pour pratiquer des vols en immersion sans double commande, des vols de nuit. Bref, des pratiques qui ne sont d’ordinaire pas autorisées par la réglementation française. La Gendarmerie des Transports Aériens était présente pour veiller aux respect des consignes de sécurité. Les émetteurs vidéo étaient conformes aux exigences de l’ARCEP : leur puissance était limitée à 25 mW. Exactement comme à la FPV Race 28 de Chartres. C’est le partenaire ImmersionRC qui a fourni tout le matériel Race Band. Les compétiteurs disposaient d’émetteurs et des stations de réception Diversity équipées d’antennes patch à fort gain. Emmenée par Anthony Cake et Hervé Pellarin, l’équipe d’ImmersionRC a permis aux courses de se dérouler sans pertes de signal vidéo ni parasites. Et, c’est une prouesse, en autorisant 8 pilotes à concourir ensemble. Une première mondiale, ni plus ni moins !

L’organisateur

Dsc_0454-600Stuart Warne, Dany Carter et l’équipe de la boutique HobbyKing étaient venus avec leurs produits phares comme le casque Quanum V2, mais aussi avec quelques nouveautés comme une mini imprimante 3D que l’on peut oublier sur un coin de bureau, proposée à un prix très abordable. Vraiment très abordable ! Ces nouveautés, vous les verrez présentées par Chris Wilson de HobbyKing sous peu, sur Helicomicro. Le FPV Weekender était un rendez-vous pour les passionnés de vols en immersion, pas une boutique mise en place pour l’occasion. Il n’y avait rien à vendre, rien à acheter, pas même des hélices de rechange. En cas de besoin, c’est l’entraide entre pilotes qui a primé. Le ton était donné : le FPV Weekender était un événement pour piloter et rencontrer d’autres pilotes. Y compris quelques stars comme MetallDanny, le hollandais volant à grande vitesse. Ambiance bon enfant même si la progression dans le classement s’est accompagnée de jolis pics de stress.

L’organisation

Dsc_0009-600Ce sont 45 pilotes qui se sont inscrits à la compétition. Sans véritable enjeu : il n’y avait pas de coupe ni de points à rafler dans un classement international. Mais les meilleurs sont tout de même repartis avec de jolis lots offerts par les organisateurs et les sponsors. Le maître de cérémonie était Arnaud, que les passionnés de FPV racing connaissent mieux sous le pseudo de Gabe FPV. Il a mis au point le tracé du parcours, pas évident à matérialiser, à sécuriser et à baliser. Il alternait les passages en épingles à cheveux, les runs à grande vitesse et deux double airgates centrales pour faire redescendre les racers, immanquablement tirés vers le haut en passant des drapeaux. Des doubles airgates ? Cela peut sembler bizarre, mais elles étaient assez petites et difficiles à gérer par les pilotes. Placer deux portes côte à côte permettait d’éviter les crashs pour raisons d’embouteillages. Les appareils rapides étaient avantagés, ceux équipés de batteries 4S devant ceux en 3S… Les meilleurs temps étaient en dessous de la minute pour 3 tours, la moyenne à environ 1 minute et 30 secondes.

Le classement

Dsc_0455-600Le choix de l’organisation ? A partir des chronomètres au tour et d’un système de pénalités en cas d’airgates loupées, des catégories ont été mises en place. Les plus rapides étaient les « titans », suivis par les « intermédiaires », et les « NOObz ». Cette méthode n’est pas parfaite, mais elle a très bien fonctionné et a eu le mérite de proposer des finales avec des pilotes de niveau équivalent avec des machines équipées de manière assez semblables. Et de permettre à tous, y compris les pilotes débutants, de grimper sur le podium ! Encourageant quand on a « tourné » pendant les qualifications avec des monstres de vitesse comme MetallDanny.

>>>>La suite du résumé du FPV Weekender de HobbyKing se trouve ici.

19 COMMENTAIRES

  1. Bravo et merci Fred pour ce reportage très interessant.
    Pourras tu nous donner plus de details sur certaines machines ayant participé a la competition?
    Phil

  2. Merci à l’équipe HeliMicro pour ce résumé relatant avec précision cet événement que nous sommes prêt à renouveler l’année prochaine.

    PS: Un petit clin d’œil pour vous remercier de votre sympathie ce qui nous a permis de finir en beauté ce week-end exceptionnel.

  3. Et bien ce fut un superbe weekend et le CEMA est un site magnifique !!!

    Bravo à notre ami Breton pour la victoire mais aussi à tous les pilotes pour l’ambiance et la convivialité.

    Pour moi morale de l’histoire: mettre des hélices neuves pour la finale ^^

  4. C’était vraiment GENIAL….. de chez GENIAL !

    En 1 week-end, j’en ai plus appris que l’addition de 20 soirées chez moi à surfer sur le web à la recherche de matos, de réglages de PID, de châssis et autres spécs pour améliorer mon quad.

    Du camping sous les arbres, des chargeurs partout sur le pad, des câbles par terre et fer à souder à disposition, des châssis de ouf par team et des pilotes tous accessibles, prêt à t’aider s’il te manque un nilstop ou une paire de props 5030 5040 avant de faire une manche.

    Par contre, je m’attendais pas à voir autant de Vortex chez les pilotes sur les lignes de départ.

    Merci Hervé “No-Comp”, merci Immersion RC, merci HK !

    Merci Fred pour cet excellent article qui met bien en évidence les points forts et faibles de l’événement.

    Merci Fred pour nos différents échanges instructifs sur le terrain et devant un excellent buffet. Merci également pour ta simplicité.

    Vivement la prochaine course en France !

    Les prochaines : Sacramento (USA) + Saragosse (ESP) je crois…

  5. Ce week-end était vraiment excellente de très bon contact comme d’habitude et une ambiance hors du commun

  6. Superbe événement vécu du côté du public pour cette fois. Y avait vraiment du niveau !
    Ravi d’avoir pu rencontrer Fred d’Helico Micro et de grands pilotes, tous très sympa.
    Je viens de découvrir la photo où je discute avec MetallDanny, elle est géniale 🙂

  7. Bravo aux organisateurs, Arnaud, HK et IRC, très bel événement.

    Et aussi à l’équipe helicomicro, aussi sympas et naturels que leurs articles, ça fait du bien des gens comme ça.

    Effectivement c’est un peu dommage qu’il n’y ait pas eu plus de monde, il y avait de la place pour mais ça a permis plus de vols pour les pilotes présents.

    En tout cas je rejoins ce qui a été déjà dit, ce genre d’événement permet des rencontres et un partage de connaissances qu’aucun autre moyen n’égale. Il y avait une super ambiance et tout le monde était très accessible.

    Et bravo à David pour son podium malgré un très petit nombre de tours de piste en reconnaissance comparé à d’autres 😉

    Petit correctif, les meilleurs temps étaient sous la minute … pour le cumul des trois tours 🙂 Impressionnant.

    Vivement la suite

  8. Hé ben dis donc vous êtes fan de MetalDanny, mais alors fan fan fan…
    En tout cas, super compte rendu !

  9. @cybertoto : Arf 🙂 En fait, il fait partie de quelques stars du FPV racing, avec Boris B., juz, Ummagawd, Rotoboy, dont les vols sont sources d’inspiration…

  10. @JMD17 tu peux faire du FPV avec ce modèle, mais oublie le racer avec cette caméra !!

    Merci pour ce merveilleux reportage, les vidéos sont très bien faites.

    Merci à tout le monde de jouer le jeu c’est génial ce que vous êtes en train de réaliser. Mais attention la relève est prête, elle est + sur internet derrière son écran d’ordi que derrière des lunettes FPV, mais rêve de trajectoires à calculer !! 😉

  11. Au plaisir de t’avoir croisé Fred….. Je retiens qu’il faisait trop chaud !!!! et pourtant c’est dans mon pays !!! 🙂
    Non je rigole, c’était bien cool… Il faudrait un écran géant avec un split des 8 pilotes pour le public …. Je retiens aussi que les airgates …. c’est comme le caramel pour les dentistes… c’est pour casser les machines 🙂 Haha

LAISSER UN COMMENTAIRE