Blade nano QX 3D, le test

14
2650

Les subtilités de la 3D

L’interrupteur de mode de pilotage peut être actionné en vol, mais il ne permet que le passage du mode « débutant » au mode « intermédiaire » et vice-versa. Passer en mode « EVO » en vol n’est pas possible, l’appareil reste cantonné au mode « intermédiaire ». La raison est simple. Dans les deux premiers modes, les moteurs sont coupés quand la manette des gaz est baissée, ils sont à fond quand elle est relevée. Dsc_0027-600Dans le dernier mode, les moteurs tournent à fond dans le sens normal quand la manette est relevée, à fond dans le sens inverse quand elle est baissée, et ils s’arrêtent au neutre. Il ne serait pas envisageable de passer de l’un des deux premiers modes au second en vol sans que l’appareil ne fasse un bond vers le haut (ou vers le bas). La solution adoptée par Horizon Hobby ? Lorsque vous poussez les gaz en mode « EVO », les hélices se mettent à tourner, mais le régime nécessaire au décollage n’est atteint que lorsque vous dépassez le neutre. Ensuite, si vous passez sous le neutre, les moteurs changent de sens. Et là, il vaut mieux être passé sur le dos ! C’est l’équivalent du mode idle up des hélicoptères 3D. En cas de crash, les moteurs ne se coupent pas automatiquement : il faut appuyer sur la touche en haut à gauche. Et faire suffisamment rapidement pour éviter les dégâts. Un bon point pour s’entrainer : en mode « EVO », vous pouvez décoller directement sur le dos pour vous faire aux évolutions avec les commandes inversées. Pas besoin de retourner l’appareil en vol, ce qui est chose difficile dans un petit espace.

Points de détails

L’autonomie est plutôt correcte en mode « débutant » et « intermédiaire », puisque les diodes clignotent après 6 minutes et 10 secondes de vol, signe qu’il est temps de se poser. Et il faut se dépêcher, puisque l’appareil se pose définitivement 10 secondes plus tard. Dsc_0030-600Mais la pleine puissance des moteurs n’est disponible que pendant 4 minutes. Autrement dit, la voltige n’est possible que durant ces 4 minutes. C’est un classique de ces engins : leur autonomie en 3D est médiocre. Le point qui nous gêne le plus réside dans les modes de pilotage. Le mode « débutant » est parfait, le mode « EVO » aussi. Mais le mode « intermédiaire » ne sert à rien ! Il aurait été intéressant s’il avait inversé les commandes en vol dos. Ce qui aurait permis de se former à la gymnastique intellectuelle des vols dos sans devoir être un as du pilotage sans stabilisation. Pour résumer, les deux premiers modes sont quasiment les mêmes, destinés aux débutants. Le troisième est très différent, trop sans doute, réservé aux pilotes confirmés. Un bon point : en cas de choc un peu fort, les moteurs se déclipsent et sortent de leur logement. Cela fait office de fusible… Il suffit de les remettre en place pour redécoller ! Un dernier détail ? Les diodes bleues ont tendance à s’éteindre par intermittence, puis définitivement. Rien de bien grave, elles ne sont pas indispensables. Pour corriger le problème, il faut s’armer d’un fer à souder et suivre ces instructions.

Mais alors, faut-il l’acheter ?

Si vous êtes débutant, pourquoi pas : les deux premiers modes sont très faciles à gérer. Mais autant choisir un Blade nano QX classique. Si vous êtes un pilote confirmé, alors oui, sans aucun doute ! C’est le premier multirotor 3D qui soit utilisable en intérieur, un formidable outil d’entrainement pour maîtriser les figures sur un engin de plus grande taille. DSC_0002a-600Malgré les protections d’hélices, il est probable que vous laissiez quelques moteurs dans vos tentatives de figures. Ce qui n’est pas bien grave, ils sont faciles à changer – attention au budget tout de même. Car il faut aussi prévoir quelques batteries pour espérer voler suffisamment longtemps. Le Blade nano QX 3D est disponible auprès de MiniPlanes pour 118 €, avec la radiocommande, la batterie et son chargeur USB, 4 hélices de rechange et un manuel en français. Il existe une version avec la radiocommande en mode 2, une autre en mode 1. Il faut saluer la présence dans la boite d’un flyer indiquant les conditions d’utilisation d’un multirotor en France avec un rappel à la réglementation. La version Bnf du Blade nano QX 3D (sans radiocommande) est vendue 99 €, toujours chez MiniPlanes. Vous pouvez utiliser la plupart des radiocommandes récentes de Horizon Hobby. Il existe aussi un profil pour les radiocommandes Devo de Walkera flashées avec le firmware DeviationTX.

Les vidéos

Quelques vols du Blade nano QX 3D en intérieur, en modes « débutant » et « intermédiaire ».

Une vidéo de XavDrone avec l’appareil prise en main en 3D par Fabien du Rosny Indoor Club !

Et un étrange ballet avec deux Blade nano QX 3D pilotés par XavDrone et Fabien…

D’autres photos

DSC_0030a-600

DSC_0031a-600

DSC_0019a-600

DSC_0021a-600

DSC_0028a-600

DSC_0036a-600

DSC_0037a-600

DSC_0042a-600

DSC_0044a-600

DSC_0038a-600

DSC_0049a-600

DSC_0051a-600

DSC_0056a-600

DSC_0057a-600

DSC_0059a-600

DSC_0060a-600

DSC_0062a-600

DSC_0004a-600

DSC_0007a-600

DSC_0009a-600

DSC_0012a-600

DSC_0013a-600

DSC_0014a-600

DSC_0024a-600

DSC_0027a-600

Dsc_0016-600

Dsc_0022-600

Dsc_0025-600

Dsc_0035-600Dsc_0038-600

14 COMMENTAIRES

  1. Génial cela Fred, enfin le test du 1èr mini quad 3D. Chanceux 😉
    Cela donne quoi avec la Devo 8S sous Deviation ?
    Peux-tu faire des photos des puces électroniques pour voir l’inscription.

  2. Sous DeviationTX, c’est pareil qu’avec la radio d’origine 🙂 Mais ça permet de modifier un peu le comportement si on y passe du temps (ce que je n’ai pas fait).
    Pour les photos, j’ai tout mis 🙂 Il n’y a pas d’autre puce visible que celles sur les photo du dessous et celle du dessus (avec l’anneau de maintien de la batterie). Je peux poster les photos en meilleure résolution si c’est difficilement lisible ?

  3. Bonjour,
    J’ai déja une MLP6DSM que j’ai eu avec le Blade 180QX, je peux donc m’en servir pour faire voler le Nano QX 3D?

  4. Dommage de faire une structure monobloc genre nano Q4 pour un appareil voué à subir des chocs !

    Sinon t’as vu le Eachine 3d sur Banggood ?

  5. Bah il ne manquait plus que ce test pour me convaincre…. Merci Fred ! Après je pense essayer aussi le Eachine 3D quand il sera dispo …

  6. Lol le double !

    Bon sinon on dirait bien que grâce à ce connecteur de batterie qui était à l’origine sur le 180QX, et qui est donc différent du celui du Nano Qx et Nano Qx FPV, on obtient enfin une belle autonomie.

    Ceux qui font on fait ce mod sur RCG en sont ravis, à l’image du changement du connecteur batterie du 200Qx

  7. Bonsoir,

    a tester mais sur les forums US ils arrivent à faire fonctionner en mode 3D mais avec la stabilisation. Il faut une radio programmable apparemment pour ca.
    SInon, la radio de la version rtf n’est quand meme pas tip top précise… Trop de flou autour du neutre pour moi. Je galérais en mode 3D avec.
    Je suis passé sur une vraie radio et la, c’est comme en hélico.
    A+

  8. Oui mais attention, on parle de l’ancienne DX6 ou de la nouvelle? 😉
    Pour rappel, la gamme dans l’ordre chroonologique DX6 (DSM2 seulement) -> DX6i (DSM2 + DSMX) -> DX6 “new” (DSMX seulement)
    Donc avec la nouvelle DX6 (la noire avec ecran retro eclairé) ca marche ;-), avec la DX6i (grise, ecran non rétro éclairé) ca amrche, et avec l’ancienne DX6 (grise comme la DX6i mais sans le i) ca ne fonctionne pas

  9. Salut,

    après quelques vols, je suis toujours content de ce petit gars 🙂
    Certes, les moteurs ont la facheuse tendance à se séparer en 2 sur de gros gadins mais j’ai toujours réussi à les remettre… Donc pour le moment, pas de bobo à part les hélices…
    Je l’utilise sur une Hitec Aurora 9, c’est largement plus agréable qu’avec la radio d’origine…
    Une petite vidéo d’hier soir en mode 3D… C’est un vrai bon entrainement pout l’hélico.
    https://www.youtube.com/watch?v=qkIcgzKpdbM&feature=youtu.be
    A+

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.