Drone Days, le bilan

30
508
Crédit photo : Yves Van Cauter
Crédit photo : Yves Van Cauter

Adossé à l’événement spécialisé photo Imaging Days, le salon Drone Days a fermé ses portes lundi dernier. Nous n’étions pas sur place le samedi et le dimanche, les journées ouvertes au public, mais les visiteurs présents nous ont indiqué que la fréquentation avait été exceptionnelle, à tel point qu’il fallait jouer des coudes pour assister aux démonstrations en vol. Les organisateurs ont indiqué avoir accueilli 7700 visiteurs, un beau chiffre pour une toute première édition qui faisait la part belle aux drones civils. Les exposants que nous avons interrogés ont indiqué leur volonté d’être présents lors de l’édition 2016 – c’est très bon signe. Renaud Fraiture, l’organisateur du salon et directeur de l’école Espace Drone, a assuré que la surface de la deuxième édition serait plus grande pour accueillir plus de monde et dans des conditions encore meilleures. Ce sera pour les 5 et 6 mars 2016.

Réglementation en attente

Crédit photo : Yves Van Cauter
Crédit photo : Yves Van Cauter

Les démonstrations – notamment avec des vols en immersion, se sont déroulées derrière un filet protecteur et bien sûr en intérieur. Car en Belgique, il n’est pas autorisé de décoller avec un drone en extérieur. « La plupart des décisions européennes se prennent à Bruxelles, pourtant la Belgique est l’un des seuls pays européens à ne pas autoriser les vols de drones », a déploré Peter van Blyenburgh, le président d’UVS International. La ministre fédérale de la mobilité Jacqueline Galant était présente le dimanche. Elle a déclaré : « la réglementation pour les drones arrivera vite, mais ne brusquons pas les choses ». Son cabinet a assuré que les textes devraient être prêts pour la fin de l’année. « Ils n’ont pas précisé de quelle année il s’agissait » se sont moqués certains exposants déçus de ne toujours pas voir les choses bouger…

Les belges sont prêts

Dsc_0074-600En attendant que la loi leur permette de travailler en Belgique, les opérateurs ont exporté leur savoir-faire un peu partout en Europe et dans le monde. On pouvait les rencontrer sur le salon, les écouter raconter leurs expériences, décrire leur matériel. Le magazine Drone Multirotor était présent : il a rencontré un franc succès, et c’est une excellente nouvelle… Plusieurs constructeurs et distributeurs étaient représentés, notamment SkyHero avec son Little Spyder  – mais pas de trace d’un appareil de plus petit gabarit que la rumeur leur prête -, AEE pour ses drones avec caméra, ReplayXD pour ses caméras et les multirotors Xiro Explorer que vous avez peut-être vus sous le nom de Zerodrones dans le reportage sur le salon de Nuremberg 2015. Ne manquez pas le document comparatif Xiro / DJI parmi les photos publiées page suivante. Le salon a aussi été l’occasion parler avec certains des visiteurs occasionnels ou réguliers de Helicomicro !

Drone Days ? « Un salon absolument formidable pour une activité totalement illégale », a résumé un visiteur très agacé par les déclarations de sa ministre…

Merci à Yves Van Cauter pour ses photos du salon pendant le week-end…

D’autres photos

Parrot
Parrot
Le Kobo de Dromida
Le Kodo de Dromida
Le Kobo de Dromida
Le Kodo de Dromida
Le Kobo de Dromida
Le Kodo de Dromida
Little Spyder de SkyHero
Little Spyder de SkyHero
Le magazine Drone Multirotor
Le magazine Drone Multirotor
Le magazine Drone Multirotor
Le magazine Drone Multirotor

>>>>La suite des photos du salon Drone Days se trouve ici.

30 COMMENTAIRES

  1. “pourtant la Belgique est l’un des seuls pays européens à ne pas autoriser les vols de drones”

    J’en ai MARRE de lire le mot “DRONE”.

    Un hélico RC EST un drone ! Un avion RC EST un drone ! Donc, si je lit bien, en Belgique, point de salut, un modéliste en hélico RC NA PAS LE DROIT DE VOLER !?!?

    Alors SVP, arrêtez de prononcer et d’écrire “DRONE” ! Ce sont des…. multirotors, point barre. Le drone désigne un engin volant télépiloté SANS PILOTE A BORD. Hors, un hélico, un avion, un planeur, etc EST UN DRONE.

  2. Moi j’ai baissé les bras. J’étais à fond pour des alternatives à “drone”, mais en dehors des passionnés, le mot ne sert à rien. C’est très bien quand on veut rester discret, c’est très pénible pour tous les autres usages…

    Ceci dit le salon ne présentait pas que des multirotors, il y avait des hélicos, des ailes. Je n’ai rapporté de photos que des voilures tournantes, parce que c’est le sujet de Helicomicro…
    J’ajoute que tous les appareils radiocommandés volants sont cloués au sol en extérieur en Belgique, sauf sur les clubs agréés (et avec détention d’une licence), quelque soit leur type.

  3. hélas, c’est trop tard :-/ le public assimile tout ce qu’il vole à un “drone” (même un cessna sur flotteurs sur le lac…)

  4. Oui. Le risque, c’est entendre du drone à tout bout de champ, y compris pour décrire un ballon blanc à l’hélium – j’ai assisté à la scène samedi dernier dans Paris, les gens montraient le ballon du doigt en disant que c’était encore un drone…

  5. Donc salon pour les Pros. ils ont le droit de voler eux là bas ? Sinon pour qui ? Un tel salon si personne ne peut voler.

  6. Non, ils n’ont pas le droit… C’est pour ça que de nombreux visiteurs ont été très déçus de l’intervention de la ministre…

  7. Nous sommes dans un drone de monde, quand-même…
    Blague à part, j’en ai également marre d’entendre le mot Drone à tout bout de champ. Et pourtant, comme toi,Fred, j’ai baissé les bras. Pendant longtemps, je reprenais systématiquement les personnes qui prononçaient le gros mot : je ne pilote pas un drone, mais un multirotor (ou un mini racer). Mais comme les gens n’ont que “Drone, Drone, Drone” à la bouche, j’ai capitulé… On aura beau s’insurger, le combat lexical est perdu. Il ne reste plus qu’à tenter de faire comprendre aux gens que derrière ce mot se cachent des réalités extrêmement différentes, en terme de caractéristiques techniques, de pilotage, de finalité, etc..
    Un gros travail de pédagogie, donc, que tu mènes d’ailleurs avec beaucoup d’énergie. Et, il vous en remercie!! 🙂

  8. Interdiction de voler hors d’un terrain de madélisme :
    les blagues belges sont toujours de mauvais goût!!!

    A moins de faire des frites volantes, et encore, cuites a la graisse de bœuf.

  9. Ce WE c’est le “International Drone Day”, enfin une journée pour nous!!!
    Quoi de prévu sur Paris (quand je dis Paris… en région Parisienne évidemment, on ne veut pas alimenter la polémique!).

  10. Et bien moi je n’ai JAMAIS baissé les bras. Je continue à tenter de bannir ce mot “DRONE” dans mes différentes interventions.
    C’est en continuant de reprendre les gens sur ce terme qu’a défaut d’endiguer le terme que nous pourrons tout du moins l’atténuer.

    L’espoir fait vivre

  11. Pour écrire des textes de lois valables (dans le sens : remplis de bon sens), il faudrait en principe que ceux-ci soient rédigés par des gens qui ont bravé les interdits (ils connaissent donc bien le terrain et les dangers qui s’y trouvent). Je crois que l’on se passera des textes de lois parce qu’ils ne sortiront jamais à temps car à force de vouloir tout contrôler on finit par perdre le contrôle 😉 Avec toutes ces menaces terroristes + le problème d’endettement (= diminution des dépenses publiques), ils ne savent déjà plus où donner de la tête. Une ouverture qui serait cependant à double tranchant : si vous vous permettez de survoler le jardin de votre voisin, celui-ci pourra aussi se permettre de son sortir son arme pour abattre votre engin (ou vous mettre un “pain” sur la figure parce que vous avez maté sa moitié mi nue dans le jardin lors d’une séance de bronzage) parce qu’il faut savoir que les lois qui interdisent protègent également 😉 Il faudra être vigilant et plus que jamais. C’est là que les “vieux” expérimentés pourraient être de bons repères car ils connaissent les choses en profondeur et savent de quoi ils parlent et ce qui arrive lorsque l’on dépasse certaines limites (pour l’avoir expérimenté eux-même 😉 ). Ce serait une situation très épanouissante pour les expérimentés mais terriblement dangereuse pour ceux qui le sont (nettement) moins. Je pense que Fred et Laurent sont beaucoup plus aptes à diriger (dans la bonne direction) un troupeau de passionnés d’aéromodélisme qu’une clique de politicards qui ignorent tout de la réalité sur le terrain (et qui sont complètement corrompus parce que leur enrichissement personnel prime sur celui des autres)… Il serait donc temps de confier les rennes à ceux qui le méritent… La prophétie Maya a d’ailleurs annoncé le retour des sages : http://www.youtube.com/watch?v=y9wfenrHU-I 😉

  12. Fred, peux tu me donner la marque de ces ailes tournantes thermique STP. Ce n’est pas tant le modèle mais ce qu’ils transportent (lidar Riegl entre autre pour le numéro 14).
    Merci

  13. on vas y arriver ! ils suffit de faire des comparaison marquante.
    Par exemple quand j’entend quelqu’un le mot drone pour qualifier mes multi, je leurs repond qu’un aspirateur robot est davantage un drone que mon multi.
    Ou alors encore plus choquant: “un drone c’est un avion qui balance des missiles sur la tronches des terroristes islamistes”

  14. Mais la Télé (locale) française était bien présente sur ce 1er salon du drone francophone en Belgique…L’occasion de saluer les nombreux néerlandophones présents et de dire un grand bonjour à Hélico Micro représenté par Fred “himself” sur le stand “drone multirotor” !

    https://www.youtube.com/watch?v=tcPB3G0xxMg

    Une bien belle manifestation orientée “pro”.

  15. Un drone (de l’anglais « faux-bourdon »), également appelé UAV (pour Unmanned Aerial Vehicle), ou encore RPAS (Remotely Piloted Aircraft Systems), est un aéronef sans personne à bord, télécommandé ou autonome, qui peut éventuellement emporter une charge utile, destinée à des missions (ex. : de surveillance, de renseignement, d’exploration, de combat, de transport, etc.).

    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drone

  16. C’est vrai, arrêtez votre masturbation intellectuelle! Drone ou multirotor c’est la même chose, qu’on soit un «vrai» ou non!

  17. Oui, merci pour cette vidéo aussi,
    avec la présence de Fredoo en prime 😉

    Donc, on va tout droit vers la professionnalisation du marché en Belgique, bien triste.

  18. Dis toi que tu vis l’Âge d’Or du drone où la frontière entre pro et amateur avertis reste encore assez floue…Le drone est “militairement” et “civilement” l’arme de surveillance quasi évidente des villes dans les prochaines années.Léger, rapide et sûrement totalement autonome d’ici quelques temps avec toute une batterie de capteurs les plus improbables à son bord.
    Bref ce jour-là, personnellement, plus aucun civil n’aura le droit et ne pourra plus voler sans autorisation car il sera automatiquement décelé, et là l’être humain maudira ce jouet tant adulé de nos jours…De la science fiction certains diront, seul le futur apportera la réponse si redoutée.

  19. Je pense pas comme toi, de nos jours, avec les satellites militaires ont fait déjà pire.
    Le quad peut rester un jouet tranquille et un plaisir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.