Piper Malibu

20
370
piper-malibu-01
Maëlla-Mickaëlle Maréchal – Crédit photo Suzanne Chauvin

Les performances artistiques pratiquées avec l’aide d’un drone sont encore rares. Raison de plus pour saluer un happening qui aura lieu le samedi 31 janvier à Beaubourg, au cœur de Paris. Il s’inscrit dans le cadre de la dixième édition de Hors Pistes, qui célèbre la création contemporaine.

Vue du ciel ?

Réalisée par Agnès de Cayeux, la performance consiste à tourner en direct une séquence de son film « Une jeune femme vue du ciel », qui s’inspire du scénario de science-fiction « Un amour d’U.I.Q. » que Félix Guattari, psychothérapeute et philosophe – il a collaboré avec Gilles Deleuze -, a écrit mais n’a pas eu le temps de réaliser. Cette séquence met en scène une jeune patineuse glissant sur une surface, observée par l’œil d’un drone indiscret.

Deux acteurs

Maëlla-Mickaëlle Maréchal - Crédit photo Suzanne Chauvin
Maëlla-Mickaëlle Maréchal – Crédit photo Suzanne Chauvin

Janice, la jeune fille, est interprétée par Maëlla-Mickaëlle Maréchal. Le “personnage” du drone est campé par un Phantom 2 Vision de DJI, équipé de ses protections d’hélices, et piloté par Etienne Dusard. Une sorte de cyclope avec sa caméra ronde. Le texte de « Un amour d’U.I.Q. » est lu par Arnaud Carbonnier. Pourquoi « Piper Malibu » ? Parce qu’il s’agit de l’avion dans lequel se passe la première scène du scénario de Guattari.

L’événement « Piper Malibu » aura lieu à 20h00, samedi 31 janvier 2015, au niveau -1 de Beaubourg, pendant une heure environ. Le site officiel du film « Une jeune femme vue du ciel » se trouve ici.

20 COMMENTAIRES

  1. Il y a certains plans qui, a part la mise en danger pour l’actrice, n’apportent rien de plus au niveau esthétique que si ils avaient été filmés normalement.
    On rabâche (a juste titre) sans cesse tous les pratiquants avec être prudent, a ne pas survoler les personnes, la DGAC nous pond 10 belles règles pour un usage prudent de cette activité, mais dans la pratique y a encore du boulot 😉

  2. Certes, mais la séquence sera tournée en intérieur, les règles ne sont plus celles de la DGAC…
    Le drone n’intervient pas que pour proposer des prises de vues, il fait aussi partie du scénario 😉 J’aime beaucoup l’idée…

  3. Intérieur, extérieur, usage pro ou amateur, les règles proposées par la DGAC sont surtout des expressions du bon sens.
    On doit faire le maximum pour éviter les accidents.
    Là ce n’est pas le cas visiblement sur certaines sérances.

    C’est toujours le même problème:

    -si tout le monde valide des images comme ces plans rapprochés à l’aide d’un multirotors, les nouveaux pilotes auront du mal à faire la part des choses si personne ne pointe un peu du doigt le danger potentiel et la non adéquation avec des règles simples de bon sens.

    C’est ce que je tente de faire ici. 😉

  4. Je suis d’accord avec toi, globalement, évidemment.
    Dans ce cas précis, il s’agit d’une performance artistique… Si l’art devait suivre à la lettre les règles de sécurité, de morale, et être prescripteur de bienséance… ce ne serait plus de l’art 😉 😉 Remarque que je n’ai pas dit que l’art pouvait transgresser la réglementation…
    Je vois mal cette performance avec un panneau “ne faites pas ça chez vous ni nulle part”. A vrai dire, il y a sans doute plus de risques de se casser la figure en patins à roulettes quand on ne sait pas en faire, que de faire du mal avec un Phantom muni de protections d’hélices piloté à bonne distance en intérieur 😉

  5. Oui et puis le survol de Paris (on reconnaît le lieu avec la statue de la République visible par moment en haut à droite) ce n’est pas si grave, non ?
    Oui ?
    Bon, ben ch’ais pas mois….

  6. P.S.
    En fait oui… De la façon dont le plan au-dessus de Paris est mal stabilisé, c’est grave. On lui dit qu’il y a des nacelles de type H3-3D ?
    🙂

  7. Je suis d’accord pour ce plan au-dessus de Paris…
    Pour la nacelle, moins, l’effet recherché n’est pas forcément une image stabilisée, justement.

  8. J’ai enlevé ce survol sur paris, le site drone.re, n’étant qu’une vieille page de rushs. Nous avons commencé ce travail il y a plus d’une année en toute maladresse et ignorance, je le sais. Depuis, le pilote est un pilote confirmé, nous avons changé de modèle de drone pour acquérir une nacelle H3-D3, mais c’est cher, Phil, et il a fallu attendre une année pour réussir à se le payer. Cela dit, notre travail est aussi celui de comprendre la machine et d’éviter les clichés de la perfection. Pour Beaubourg, nous avons passé des tests auprès de la sécurité du Musée qui a ses propres règles. Les Musées et les salles de spectacles (comme celle de beaubourg) sont habitués à accueillir des circassiens qui jouent avec le feu, qui marchent sur des fils… Maëlla-Mickaëlle Maréchal est une sportive et une comédienne, elle lie ses deux compétences et la machine est sa partenaire. C’est peut-être dans cette lignée que nous pourrions inscrire cette performance à Beaubourg. Je pense que je vais retirer ces rushs un à un. agnès

  9. Je comprends tout à fait ton point de vue.
    Ce cas est border line.
    Entre nos deux avis on doit pouvoir trouver le juste milieu je pense.

    Et puis moi je dis ça c’est pour la jolie jeune fille.
    Je ne veux pas qu’il lui arrive un accident… elle est trop mimi 😉
    Je suis un sentimental dans le fond.
    A+ Fred ;°)

  10. Oh vous savez, je n’étais pas plus choqué que ça par la video de Paris.
    On a +/- tous fait des choses hors limite.
    Par les temps qui courent, je pense juste qu’il vaut mieux ne pas les publier et c’est bien d’avoir retirer la video.
    Bon succes à Beaubourg !

  11. ça me rappelle quelque chose le “vous ne devriez pas publier ceci ou cela”…Si si, ça a ému beaucoup de français apparemment, ainsi que le reste du monde dernièrement…

    Il faudrait expliquer aux gens qui font du drone que le principe d’une Oeuvre Artistique n’a rien à voir avec un simple vol anonyme dans le champ du fermier avec le gamin…

    L’expression Artistique n’est pas obligée de tenir compte de la morale et encore moins des conventions juridiques et autres usages fallacieux.
    Par principe, c’est une expérience qui explore d’autres horizons qui pour certains sera “un enrichissement des sens” et pour d’autres “une fumisterie sans aucun intérêt”

    Sinon, ce n’est pas de “l’artistique” que vous faites mais du “commercial”…Et à force de réduire les choses au premier degré, on en vient à interdire ceci ou encore cela sous prétexte que ça ne donne pas l’exemple ou que ça encourage une certaine déviance.

    Personnellement, une Oeuve d’Art n’est justement pas là pour “donner l’exemple”. Elle est bien souvent le témoin de nos pratiques, de nos espoirs et de nos doutes, de notre inculture ou encore de notre humanité rennaissante.

    Et cette sympathique œuvre contemporaine me semble bien innocente pour lui jeter “la première pierre” Hein…Mister Fred !

    NE CHANGER RIEN MESDAMES ET MESSIEURS LES ARTISTES…VOUS AVEZ CONSCIENCE DE VOS ACTES ET LAISSEZ VOS JUGES SE BRULER LES HELICES DANS LEURS AVIS BIEN REDUCTEURS.

  12. Planchon TV, tu as trouvé les mots justes, le geste est simplement celui de témoigner “de nos pratiques, nos espoirs et nos doutes, et de notre inculture ou encore…” comme tu l’écris. C’est vrai que je préfère me prendre une amende pour acte irresponsable, parce que je filme une patineuse sur un toit de paris, plutôt que de voir des gamins de 17 ans condamnés à payer 400 balles pour quelques survols de leurs villes et jardins de voisins. Disons que Parrot et DJI et les autres sont bien plus responsables que nous sur cette question de déviance. Et d’ailleurs, ils gagnent beaucoup d’argent sur ce vieux rêve du vol. Après une année de vols naïfs et quelques innocentes expériences suivies d’une compréhension de la machine, du principe de portance et autres conditions techniques ou météorologiques, je peux comprendre la demande de ne pas publier nos petits survols urbains. Il y a vingt années, des artistes et ingénieurs survolaient la zone interdite de la Silicon Valley avec un drone Open Source, le Bit Plane… http://bureauit.org/video
    Disons que la question de ce projet, sans prétention aucune, est surtout celle d’interroger la législation et le droit à l’image vue du ciel.
    V sur la route
    agnès

  13. J’ajoute un nouveau lien :

    Le Service de l’action éducative et de la programmation publics jeunes du Centre Pompidou organisait pendant les vacances de Noël 2014 un atelier pour les 6 – 10 ans (et leurs parents !) sur le thème :

    « Drone Altitude »

    « Pendant les vacances, les jeunes visiteurs bouleversent les habitudes, abandonnent la vision verticale et frontale pour tenter l’expérience de l’horizontalité.”

    Parrot, partenaire matos !

    http://lc.cx/centrePompidou

  14. Marier la technologie des drones avec une approche artistique et en obtenir une poésie vivante, je trouve cela osé et très beau. Continuez chère Agnès.

  15. Tiendrais tu le même discours si elle se prenait les hélices dans le visage ?
    Rien ne peut justifier la mise ne danger gratuite.
    Si on peut éviter de montrer le mauvais exemple, faisons le.
    Quand a comparer cela aux événements tragiques qui ont bouleversé le monde ces dernières semaines, c’est juste …. stupide.

  16. Je ne suis pas tout à fait d’accord. L’artistique (tout comme le sportif) peut comporter une part de danger, et elle n’est pas gratuite : cela fait partie des règles du jeu. Par analogie, le trapèze sans filet est une discipline acceptée. Pourtant elle est dangereuse pour celui qui la pratique, et pourrait inciter à faire de même sans en avoir l’expérience.

  17. Peut être Fred ( mais je ne connais aucun numéros qui se pratique sans un minimum de système de sécurité, le sans filet n’existe que dans les films 😉 ), mais on peut imaginer que ton trapéziste sait se qu’il risque non ?
    En est il de même pour la jeune fille ?
    En est il de même pour ceux qui vont regarder
    “l’œuvre” finale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.