Cheerson CX-10A, le test

14
1530

Dsc_0041-600Il s’agit en fait d’un test petit gabarit puisque le CX-10A est un engin quasiment similaire au CX-10, que nous avions testé ici. Même taille, même poids. Mais alors, qu’est-ce qui distingue les deux modèles ? Notez que le Cheerson CX-10A nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Ce qui change ?

La fonction bonus sur le CX-10A, c’est le mode « headless ». « Sans tête » ? Ca ne veut pas dire grand-chose en français, c’est pourtant tout simple… mais plus compliqué à décrire à qu’à expérimenter. Lorsque que vous volez avec le quadricoptère face à vous, c’est-à-dire que vous en voyez l’arrière, les mouvements que vous lui indiquez sont naturels. Dsc_0052-600Ordonnez-lui d’aller vers la droite, il va vers la droite. Faites-le avancer, il avance. Mais si l’appareil vous fait face, c’est-à-dire que vous en voyez l’avant, les directions sont inversées. Si vous allez à droite, il va à gauche. Si vous allez vers l’avant, il recule. S’il est tourné de 90° dans le sens des aiguilles d’une montre, ça se complique encore. Le pilotage à vue consiste justement à maîtriser cette gymnastique intellectuelle. Ou plutôt être suffisamment entrainé pour que la manipulation soit automatique, sans besoin de réfléchir. Une longue description pour décrire le mode « headless » : activé, il permet de s’affranchir de l’orientation. Quelle qu’elle soit, l’appareil avance toujours quand vous avancez. Voilà qui facilite beaucoup le pilotage, et qui permet de mettre ce quadricoptère dans les mains d’un pilote totalement débutant !

Les différents modes

Dsc_0030-600Si vous appuyez sur le joystick gauche de la radiocommande, elle bippe, signe que le CX-10A est prêt à effectuer une cabriole. Donnez une direction et il se lance dans un tonneau ou un looping. La manoeuvre est très simple à réaliser, sans vrai risque de chute. Par défaut, à l’allumage, le CX-10A est en mode Junior. Les débattements sont limitées, à environ 30 % : l’appareil répond très doucement aux commandes. Si vous appuyez sur le joystick de gauche, la radiocommande bippe 2 fois : vous passez en mode Intermediate. Le quadricoptère gagne en nervosité, avec des débattements probablement à 50 %. C’est un mode parfait pour voler vite et avec une grande précision.

Le mode « headless »

Dsc_0095-600Encore une pression sur le joystick, la radiocommande bippe 3 fois. Pas de mode Advanced comme sur le CX-10 original, la nervosité diminue d’ailleurs d’un cran. Probablement vers 40 %. Mais les diodes clignotent lentement. C’est le signe que l’appareil est en mode « headless ». Son orientation est mémorisée au moment où vous enclenchez le mode. Il fonctionne plutôt bien : l’appareil se pilote vraiment sans se soucier de la direction dans laquelle il pointe, et ne perd pas son cap au fil du vol. Attention, un crash, même léger, vient à bout de ce mode. Mieux vaut le désenclencher (une pression sur le joystick de droite suffit) et le réenclencher (avec deux pressions successives) avant de redécoller.

Petit bonus

Img_1582-600La batterie à l’intérieur du CX-10A est une Lipo 1S 3,7V de 100 mAh, la même capacité que celle du CX-10 original. Et malheureusement non amovible, ce qui oblige à attendre un cycle de charge – d’une quinzaine de minutes – entre deux vols. Mais l’appareil offre 20 secondes d’autonomie de plus que le CX-10. Soit un vol de 4 minutes et 40 secondes, après quoi les diodes clignotent. Il ne reste plus que 20 secondes de vol avant que l’appareil ne descende rapidement.

Faut-il l’acheter ?

Si vous êtes un pilote expérimenté qui cherche à se faire plaisir, préférez le CX-10 original (ou un appareil concurrent) : le CX-10A vous fait perdre le mode Advanced. Et vous gagnez un mode « headless » qui ne sert à rien sinon à perturber des réflexions de pilotage durement acquis. Si en revanche vous débutez ou vous destinez l’appareil à un débutant, oui, le CX-10 est top ! Le mode « headless » est parfait pour voler tout de suite, sans stress ni subir les crashs inévitables dus à la désorientation. Notre conseil ? Dsc_0025-600A long terme, il n’est pas conseillé de s’habituer au mode « headless » : il est bon de savoir piloter et disposer des bons réflexes quand l’électronique est en défaut, et tous les quadricoptères ne disposent pas de cette fonction. Le prix du CX-10A est vraiment léger : moins de 17 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes). Il est proposé en argenté (comme celui que nous avons testé), en doré (bling bling ?), en noir ou en blanc. Bonne nouvelle : la radiocommande est disponible en mode 2 (gaz à gauche) et en mode 1 (gaz à droite). Notez que les pièces de rechange du CX-10, hélices et moteurs, sont compatibles avec le CX-10A. Les protections d’hélices aussi…

Une vidéo

D’autres photos

Dsc_0054-600-600

Dsc_0037-600

Dsc_0046-600

Dsc_0061-600

Dsc_0048-600

Dsc_0056-600

Dsc_0027-600

Dsc_0029-600

Dsc_0072-600

Dsc_0074-600

Dsc_0077-600

Dsc_0079-600

Dsc_0081-600

Dsc_0091-600

Dsc_0102-600

Dsc_0062-600

Dsc_0067-600

14 COMMENTAIRES

  1. Je les arrose, justement, c’est top, y’en a plein…
    C’est les recharger après minuit qui s’avère problématique 🙂 🙂

  2. Bonjour,
    1)Si j peux me permettre, le lien du test du CX 10 est mort.
    2)Ensuite je voudrais saluer votre travail, je viens régulièrement vous voir depuis que je vous ai découvert mi-décembre et je trouve que vous faites du sacré bon boulot.
    3)Les sites comme Banggood ou autre HobbyGaga vendent tout plein de quadcopters, et comme je n’achète pas à l’aveuglette, je pense que vous devriez les tester tous 😛
    4)Grace à vous et vos tests, je suis l’heureux possesseur d’un X4 HD,(que j’ai perdu mais recommandé car fan…), d’un 180QX (pour l’extérieur) et comme je suis en panique des que je pilote en commandes inversées, je me dis que pour 17€, ça vaut le coup d’essayer cette technologie, j’ai vu que certains quadcopters de taille plus conséquente l’utilise, et que mon but, dans un futur que j’espere assez proche, est de m’en procurer un.
    Merci d’exister.

  3. J’voulais rajouter que si moi je vous remercie, ce n’est pas le cas de ma femme qui se demande ce que je vais faire avec un 3ème objet volant et qui à chaque fois qu’elle passe dans mon dos me dit:”t’es encore sur hélicomachin!!”

  4. Bonjour,

    je suis l’heureux possesseur depuis hier d’un des ces engins. Par contre, je ne trouve nulle part mention des boutons “trim” qui sont sur la telecommande, quel est leur role ? Idem sur les mode d’emploi en français, pas d’explication…
    le mien s’en va vers la gauche des qu’il decolle, mais je ne m’y suis pas encore assez penché.
    bonne journée !

  5. Bonjours,

    Les Cx 10, sont vraiment sympa, et de part leur conception il ont l’air solide, ce qui est important pour un débutant comme moi ^^

    J’ai bien envie d’acheté un nano drone pour compléter mon Hubsan x4, mais j’aimerai un avec un batterie amovible, or j’ai l’impression qu’ils sont vraiment rare.
    Le seul que j’ai vu étais le proto x slt, mais dur a trouver sur les site marchands.
    En connaissez vous ?

  6. très bon petit nano quadri pour s’entraîner à la maison le cx-10, par contre pour les débutants le headless est vraiment pas terrible pour prendre de mauvaise habitude

  7. Salut
    C’est normal qu’il dévie toujours un peu?
    Le mien reste jamais stable qd je touche à rien.
    J’ai essayer les trimmes et je vois aucunes différences. Merci

  8. J’en ai acheté un pour débuter et je suis assez déçu. Peut-être que je n’ai pas eu de chance mais il dévie sans cesse en diagonale car un moteur tourne moi vite que les autres..
    J’ai demandé un échange/remboursement au près de Banggood, j’attend une réponse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.