Syma X12, le test

20
824

Dsc_0036-600Et un de plus ! On ne compte plus les nano quadricoptères, ceux qui ne tiennent dans un mouchoir de poche. Le champion de la taille est le CX-10 de Cheerson avec 4,2 cm de côté (hors hélices). La recordman du poids plume, c’est le Blade Pico QX de Horizon Hobby avec des 8,6 grammes. Le X12 de Syma est-il en mesure de battre un record ? Cet appareil nous a été donné par la boutique Banggood. Comme toujours, n’hésitez pas à nous dire si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement…

Tour du propriétaire

Passage à la pesée, comme avec un match de boxe. Le X12 s’affiche à 13,6 grammes sur la balance. Pas de record. Et du côté des dimensions ? Hors hélices, l’appareil mesure 4,4 cm de côté. Dsc_0012-600Pas de record là-non plus. Il est même plus haut que la plupart de ses concurrents, avec 2,8 cm. Ses hélices sont plus imposantes que celles du CX-10 (3 cm) avec une longueur de 3,5 cm et plus de surface – donc probablement plus de portance. La plupart des nano quadricoptères ne sont habillés que d’un simple canopy, le reste de la structure sur lesquels se trouvent les composants électroniques étant « à l’air ». Sauf pour le CX-10… et le X12 ! Lui-aussi est équipé d’une coque qui recouvre tout : les composants, la batterie, les bras moteurs et les moteurs eux-mêmes. Des ajours dans le plastique laissent « respirer » les moteurs pour éviter une chauffe excessive. Les pieds sont prolongés par des amortisseurs en caoutchouc. Une diode assez imposante se trouve à l’avant de l’appareil. A l’arrière figurent un interrupteur et un connecteur pour la recharge de la batterie. Sur le dessus, passant presque inaperçues, se trouvent 4 diodes.

Avant de décoller

Dsc_0004-600Il faut tout d’abord charger la batterie. Une opération qui prend 25 minutes pour obtenir une pleine charge, avec l’aide d’un câble USB. La batterie à l’intérieur de l’appareil est une 3,7V 100 mAh non amovible. D’ailleurs, il est difficile d’y accéder ! Il faut retirer les hélices, puis les 4 vis sous la coque, tirer doucement pour laisser les moteurs en place dans leurs cages pour ne pas abîmer les fils d’alimentation. Une fois la partie supérieure de la coque retirée, il faut sortir les fils avec précaution : ils sont passés derrière les guides des vis. Enfin, il faut soulever la carte mère et la retourner pour enfin voir la batterie. Laquelle est soudée à la carte. Dommage.

La radiocommande

Voici sans doute l’élément qui différencie le plus ce X12 de ses concurrents. Qui dit petit quadricoptère (facile à balader) dit petite radiocommande. Sauf qu’une petite radio dans les mains d’un adulte, ce n’est pas facile à maîtriser ! Tous les concurrents du X12 sont affublés d’une radio aux formes rondes, opérationnelle mais peu efficace. Dsc_0010-600Le X12 est doté d’une radiocommande 2,4 GHz qui prend la forme d’une manette de jeux vidéo, beaucoup plus grande que ses concurrentes, mais aussi beaucoup plus agréable à l’usage ! Elle propose les habituels joysticks directionnels, 8 touches pour le réglage des trims, et 2 touches pour activer le mode « high speed » et la voltige. Un regret ? Elle ne fonctionne qu’en mode 2 et en mode 4. La documentation du X12 donne d’ailleurs de fausses joies aux pratiquants du mode 1, puisqu’il indique qu’il est possible de passer du mode 1 ou mode 2 et vice-versa en appuyant sur le trim le plus à droite avant d’allumer la radio. Ce n’est pas exact. Cette manipulation permet de passer du mode 2 (gaz à gauche, anticouple à gauche, translation à droite) au mode 4 (gaz à gauche, translation à gauche, anticouple à droite). Pilotes en modes 1 ou 3, passez votre chemin.

Premier décollage

Dsc_0101-600Allumez la radiocommande, puis poussez l’interrupteur du X12. La diode principale blanche de l’appareil s’allume, ainsi que les 4 sur le sommet le dessus, en clignotant. Levez la manette des gaz et redescendez-la : les 4 diodes passent au fixe : vertes pour signifier l’avant du 12, rouges à l’arrière. Poussez les gaz : le X12 décolle rapidement, en partant un peu sur le côté. Un peu trop ! La documentation indique qu’il est préférable de calibrer l’appareil de temps en temps. Il suffit de le poser à plat, et de pousser les deux manettes vers le bas à droite. Les diodes du X12 clignotent quelques secondes, puis s’éteignent. Tentative de décollage : l’appareil tient bien mieux un stationnaire, dans besoin de se battre en pilotant, moyennant quelques crans de trims. Il réagit plutôt bien, avec des mouvements francs et sains, mais assez lents. Ce n’est pas un défaut : cela permet aux débutants de décoller sans stress, de s’essayer à quelques mouvements sans que l’appareil ne prenne trop de vitesse. La stabilité (une fois calibré) est remarquable. L’autonomie est correcte (pour un engin de ce gabarit) : il fonctionne pendant 5 minutes et 10 secondes, après quoi les diodes clignotent. Il reste alors une quinzaine de secondes avant que les hélices ne s’arrêtent de tourner.

Aller plus loin

Dsc_0132-600Comme les autres appareils, les débattements du X12 peuvent être augmentés, ce qui le rend plus nerveux. Il suffit d’appuyer sur le bouton de gauche, un double bip indique le mode « high speed ». Les gaz ne sont pas modifiés, mais la translation et l’avance/recul prennent un coup de boost. Pratique pour voler à l’extérieur ou dans un gymnase. Quel dommage, en revanche, que la rotation (le yaw) ne soit pas modifié : l’appareil ne tourne pas plus vite sur lui-même. Un défaut handicapant pour réaliser des virages serrés ! Une autre pression sur le bouton de gauche est saluée par un simple bip : on est de retour dans le mode « low speed ». Dommage que le X12 ne propose pas 3 modes, comme la plupart de ses concurrents. Le bouton de droite suivi d’une commande de direction déclenche une pirouette rapide. Dsc_0002-600Amusant et sans grand danger puisque l’électronique stabilise l’appareil après la voltige. Comme d’habitude, les 10 premiers flips sont amusants, et puis on se lasse : c’est trop facile à faire !

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. Ce n’est pas le plus léger, ni le plus petit. Mais c’est l’un de ceux qui offrent la meilleure autonomie et, surtout, une radiocommande vraiment utilisable. Il est plutôt solide : la coque en plastique le protège un peu des crashs. Son prix, auprès de la boutique chinoise Banggood, est vraiment léger : il vaut moins de 18 € (avec le port mais hors taxes). Nous avons essayé le modèle noir (très réussi), mais il existe aussi en blanc, vert et rouge. Il est fourni avec le câble USB de recharge, un tournevis (pour ouvrir la trappe de la radiocommande et y placer 4 piles AA) et retirer éventuellement les 4 vis de la coque, et 4 hélices de rechange.

La vidéo

D’autres photos

Dsc_0023-600

Dsc_0021-600

Dsc_0006-600

Dsc_0008-600

Dsc_0027-600

Dsc_0029-600

Dsc_0102-600

Dsc_0104-600

Dsc_0105-600

Dsc_0106-600

Dsc_0124-600

Dsc_0140-600

Dsc_0043-600

Dsc_0001-600

20 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test et info Fred 😉

    Il y a aussi celui là avec mode Headless : WLtoys V676

    http://www.banggood.com/WLtoys-V676-2_4G-Super-Mini-UFO-Headless-Mode-Quadcotper-RTF-p-950156.html?p=YL2512105842201212FR

    Testé ici par Seby :

    https://www.youtube.com/watch?v=bUJtWfHc16o&list=UU_aqLQ_BufNm_0cAIU8hzVg

    et discussion ici grâce à Seby 😉

    http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?t=2288165

    Allé je sors 😉

    Faire voler mes UDI-U839 toujours imbattable, HIHI
    La vache dur dur avec le brouillard…

    😉

  2. Hello, je viens de recevoir l’engin. Radiocommande top par rapport aux autres micro. Par contre, beaucoup de dérive malgré les trimes et le calibrage. Au bout de quelques manœuvres, il dérive de nouveau d’un côté ou de l’autre, dommage!
    Par contre Fred, je te conseil le test de l’UDI U939, top. Le plus gros de mes micros ( mais toujours bien plus petit qu’un mini) avec des hélices bcp plus longues et larges. Super look. Le meilleur pour le stationnaire (certainement due à la taille des hélices) et très maniable (3 modes). Mais surtout une autonomie dépassant les 7 min!!! Et en plus la batterie est amovible. Bref, pour moi le meilleur micro, même si je préfère la précision du Hubsan nano( mais autonomie de 4min seulement). A 20€ chez Banggood, c’est une affaire qui roule.

  3. Je ne trouvais pas de pièces détachées sur Banggood pour le U939, elles viennent d’arriver:
    Moteurs, batteries, hélices…

  4. Salut,
    je viens de recevoir le Syma X11, il n’est pas proposé en test (dommage)car il est vraiment très bien malgré les moteurs Coreless qui ne sont pas les mieux pour une durée de vie moins importante mais j’aime beaucoup il est très vif et rapide.
    Bon vols.

  5. Mayday ! Mayday !

    Mon drône syma X12 ne décolle pas, il est aspiré par le bas et bascule en arrière. Pouvez me donner un filon. Est-ce que cela peut-être du à la programmation de la télécommande. L’ensemble des hélices fonctionne normalement, mais il ne décolle pas. Merci bien à vous

  6. bonjour

    pour venir en aide à Nathan, il m’est arrivé la même aventure mais après un démontage des hélices pour mieux enlever un fil enroulé et comme il volait bien avant il m’a suffit de vérifier la repose des hélices qui n’ont pas toutes le même pas ( gauche ou droit), bien que tous les moteurs aient le même sens de rotation.
    une repose correcte des hélices et tout est rentré dans l’ordre.
    bon vol.

  7. bonjour,
    j’ai acheté le nano syma x12s trop bien mais bizarre car quand je charge la les du USB est éteint et débrancher elle reste allumé !?! mon cx-10a c’est allumé quand il est en charge donc je trouve sa bizarre

  8. Bonsoir,

    Tout d’abord bravo pour vos tests et la qualité de vos articles.
    Je dévore votre site depuis quelques semaines avec le plus grand plaisir, je ne fais pas du quadrirotor mais de la voilure fixe, vos conseils et vos connaissances notamment en fpv sont vraiment appréciables.

    je déterre ce test parce que j’ai retrouvé dans mes fonds de tiroirs un micro spyrit (t2m), je crois que c’est un modèle qui a été élaboré sur la base d’un Syma.
    Je l’ai un peu bidouillé, sorti l’antenne, viré l’innomable caméra dvr qui ne sert a rien vu sa qualité et bricolé , avec le gains de poids de la cam, des lipos avec un peu plus mah..ça tient 8 bonnes minutes, c’est rigolo dans le salon et le bidule vole bien.

    Simplement, je n’arrive pas à trouver la reference Syma de ce quadri un peu jouet, qui est plutot bien foutu et plaisant, ça ressemble à un x12, meme genre de moteurs brushed, peut près meme taille..si vous avez une idée de reference..?

    bonne continuation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.