Un labo drones en Angleterre

12
226
imperial-04
Crédit Imperial College London

La France est bien placée dans le monde des drones, avec par exemple un constructeur français qui domine le marché des appareils grand public et s’est investi dans celui des solutions professionnelles – il s’agit de Parrot -, des opérateurs qui rayonnent un peu partout – comme par exemple Freeway Prod -. Du côté des étudiants et des chercheurs, l’Université Pierre et Marie Curie (UMPC) de la Sorbonne a créé la chaire « Mini-drones autonomes », soutenue par RTE (Réseau de Transport de l’Electricité). Mais la concurrence s’organise, il va falloir être réactif…

Une université prestigieuse

Un croquis 3D préliminaire du nouveau laboratoire. Crédit Rob Siddall / Imperial College London
Un croquis 3D préliminaire du nouveau laboratoire. Crédit Rob Siddall / Imperial College London

L’Imperial College London, qui figure dans la liste des meilleures universités de la planète, vient d’annoncer la construction de nouveaux locaux destinés à accueillir le « Aerial Robotics Lab », un laboratoire de drones et un atelier faisant partie du département Aéronautique de l’université. Il occupera deux étages dans les locaux de l’Imperial College London à South Kensington (Londres). Une zone de test en intérieur est prévue, un cube protégé par des vitres résistantes, mais le projet comporte aussi une zone de décollage en extérieur, sur le toit du bâtiment. Le cahier des charges indique que 16 caméras à haute vitesse seront déployées pour étudier les vols des prototypes. L’aspect « Fab Lab » n’a pas été oublié : l’atelier sera équipé d’outils d’impression 3D pour réaliser des pièces rapidement.

Des fonds privés

imperial-02
Crédit Imperial College London

Le laboratoire, dirigé par Mirko Kovac à la tête d’une équipe de 14 chercheurs, profitera d’un investissement de plus de 1,5 million d’euros. Cet investissement est presqu’exclusivement porté par Creador, une société de capital-risque asiatique dont l’un des responsables, Brahmal Vasudevan, est un ancien élève de l’Imperial College London. Le pari de l’Aerial Robotics Lab est de réussir à mettre au point des robots volants (et aquatiques) par mimétisme avec le comportement d’animaux et d’insectes. La construction des nouveaux locaux de l’Aerial Robotics Lab ne débutera qu’en 2016, mais l’entité est déjà active…

Source : The Guardian

12 COMMENTAIRES

  1. Merci à vous deux, FRED et LAURENT pour ce travail permanent d’informations de qualité sur les DRONES et leur environnement, même si la critique est parfois lassante de certains ronchons ! Continuez comme ça… et BRAVO.

  2. Je ne peux qu’être d’accord avec Asmatix !
    Merci à vous pour toutes ses infos quotidiennes, surtout quand la motivation ne suit pas au travail le lundi matin ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.