Test de la carte Drotek DroFly Pro v3

8
849

drotek DFV3-0003Comme vous le savez nous sommes attentifs à ce qui se fait sur le marché du DIY ( fait avec ses 10 petits doigts et quelques soudures) et quand Drotek nous a proposé de tester sa dernière création, nous n’avons pas hésité une seconde. Comme à l’accoutumée, si vous sentez que le test a été influencé, n’hésitez pas nous le faire remonter.

 L’inventaire

La drofly Pro V3 est un contrôleur de vol utilisant une compilation du firmware Multiwii 2.3. Le package est composé de la carte principale, d’un GPS et des accessoires de montage, à savoir un mat et la carte SD de sauvegarde des données de vol. Elle est destinée à prendre place sur n’importe quels multirotors qui à suffisamment de place pour l’accueillir. Elle mesure 50×60 MM. On peut l’utiliser pour toutes les configurations prévues dans le code multiwii, qui vont du bi-copter à l’octo-copter et ce dans à priori dans toutes les combinaisons possibles. Elle offre en outre un port Bluetooth, et est doté un GPS. On dispose également d’un slot pour carte microSD afin d’enregistrer les données de vol et d’un mini USB pour les réglages.

IMG_6732 3 IMG_6733 2

 La mise en œuvre

L’installation physique de la carte ne réclame aucun commentaire, l’entreaxe de fixation est au standard 45×45 qui est extrêmement courant sur les châssis du commerce. Nous avons choisi de la mettre sur un hexacopter RCX de classe 250. Nous l’avons raccordé à un récepteur FR-sky X8-R de manière classique ce dernier n’acceptant pas le PPM. Une fois connecté en USB nous avons chargé le firmware adéquat avec les réglages de notre configuration. C’est d’ailleurs ici que nous avons rencontré le premier souci de configuration. En effet, l’enregistreur de données ne fonctionne pas, sauf à aller modifier certaines parties du code, l’opération n’est pas à la portée de tous. Toutefois, cela n’empêche pas de faire voler votre multirotor sans cette fonction qui est avant tout destiné aux professionnels ayant besoin de cette dernière pour l’homologation. Une fois les paramètres initiaux chargés, vous voilà prêt à voler.

Premier vol

drotek DFV3-0006Nous avons volontairement laissé les PID d’origine, pour voir si un débutant pouvait effectivement voler sans autre forme de procès. Alors une fois la lipo installée, nous avons décollé. La nature stable du petit hexa aidant, le vol est d’entrée de jeu très plaisant. Le GPS aidant au maintien de position est tout à fait correct, même si ce dernier est très certainement améliorable moyennant quelques réglages que nous n’avons pas essayé de faire. Nous avons profité du beau temps pour vider quelques batteries en l’état. Les vols suivants ont été consacrés au test des autres fonctions, auto landing, position hold. Le return to home ne fonctionnant pas vraiment. Première constatation, les réglages par défaut sont tout à fait corrects, même si en fonction de votre niveau et du type de multi il vous faudra sans aucun doute les adapter. La stabilité n’est en aucun cas mise en défaut. L’utilisation du GPS aidant, la tenue de cap est parfaite, et les réponses aux sollicitations des commandes franches. Nous avons alors testé le maintien à la position via le GPS. Dans ce cas précis, nous avons constaté une légère dérive, mais en soit rien de bien différent de ce qui se fait déjà sur le marché. La précision du système GPS étant donné pour une dizaine de mètres. Mission remplie donc. Le mode atterrissage auto à lui fonctionné… une seule fois sans problèmes, nos autres tentatives se sont soldé par des échecs, le multi semblait ne pas savoir quoi faire, et oscillait entre différentes hauteurs. Pas convainquant donc, mais cela n’est pas en rapport direct avec la carte, ce qui fonctionne par ailleurs très bien. Elle dispose également d’une prise pour un satellite Spektrum, un port télémétrie (RF 433/315mHz) et Bluetooth. Mais avec la version « NAV » du code, vous aurez accès à la navigation GPS, le vol préprogrammé est donc possible. Pour ce faire, il vous faudra utiliser une version spécifique du logiciel et configurer votre radio en conséquence.

multwiiconf

En conclusion

Au final, le pack DroFly Pro est une alternative crédible pour vos projets DIY. Surtout que le nombre des fonctions proposées est impressionnant, le code est accessible et modifiable pour peu que vous ayez des notions. Et ce dernier est très largement documenté et soutenu par une communauté active, toujours prête à vous donner renseignement et assistance. La carte est vendue 84,90 € (hors frais de port) sur la boutique en ligne Drotek, elle a également la particularité appréciable d’être fabriquée en France et donc livrable en moins de 48 h !

 Plus de photos

drotek DFV3-0005 drotek DFV3-0004 drotek DFV3-0003 drotek DFV3-0002 drotek DFV3-0001 drotek DFV3-0000

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Laurent
    as tu une idée du poids de l ensemble du pack DroFly Pro
    non renseigne sur leur cite ?
    Merci

  2. T’as ben raison
    t’as déjà vu un goéland avec ça dans le fion ????
    vendre-vendre–ouais mais stop aux produits “mal de tète” montés sur du merde in china .
    à quand le générateur d’odeurs ???

    caserrerarien !

  3. En fait, non. Justement cette carte est assez simple pour être utilisable par le commun des mortels, elle est je pense un bon point d’entrée vers des montages personnalisés sans pour autant demander d’avoir fait du C en première langue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.