Flytrex Live

11
260

manual_live_screencap_flytrex_liveVous connaissiez déjà le Flytrex Core, premier du nom, et le Flytrex Core V2 : ce sont des outils légers pour mémoriser le parcours d’un multirotor. Ils enregistrent à intervalles réguliers les points de passage de votre appareil : coordonnées GPS, hauteur, température. Le tout est consultable sur une carte de type Google, en vue coupe, ou exportable pour être utilisé dans l’application ou l’environnement de votre choix. Mais les données en sont accessibles qu’une fois le vol terminé.

En temps réel

Si vous avez besoin de suivre les évolutions de votre appareil en temps réel sur une carte et que le constructeur n’a pas prévu d’outil pour cela, c’est le Flytrex Live qu’il vous faut ! Il se présente sous la forme d’un petit boîtier de 4,5 x 4,8 x 1,1 cm, d’un poids de 31 grammes. Il contient une électronique semblable à celles des précédents Flytrex, mais ajoute une puce GSM. Elle lui permet d’envoyer les données de position en temps réel. Elle permet aussi de connaître la tension de la batterie. main_page_feature_live_flight_channelContrairement aux autres modèles, le Flytrex Live ne dispose pas de lecteur de cartes mémoire MicroSD. Mais il est doté d’une mémoire interne de 16 Mo, comme le Flytrex Core V2. Les mises à jour du firmware sont assurées par la connexion GSM ! Vous l’aurez compris, il faut une puce GSM et un abonnement pour l’utiliser.

A quoi ça sert ?

Le Flytrex Live fait office de tracker, un peu comme les outils GPS et GSM comme le TK-102 que nous avions testé ici. Mais il est beaucoup plus léger. Alors que les trackers sont généralement utilisés à la demande (par un coup de fil ou une requête SMS), le Flytrex Live « travaille » en continu. Vous savez à tout moment où il se trouve. Et s’il arrête d’émettre pour une raison ou une autre, vous obtiendrez la dernière position qu’il a signalé, sur une carte. L’appareil est compatible avec les multirotors basés sur un contrôleur de vol Naza, Horizon Hobby et APM. Ce qui le rend utilisable sur tous les modèles de Phantom de DJI, sur le Blade 350QX et sur les appareils basés sur un APM 2.5 ou 2.6. Evidemment, l’intérêt est limité pour un usage de loisirs. Le prix ? $190 sur le site de Flytrex (hors port et taxes), plus un câble à $9.

Câble DJI
Câble DJI
Câble Blade
Câble Blade
Câble APM
Câble APM

11 COMMENTAIRES

  1. Pour avoir vu le TK-102 perturber le GPS du NAZA, est ce que le FLytrex Live perturbe autant ou pas du tout le naza GPS ?

    🙂

  2. Le point fort du Flytrex Live, c’est le live 😉 Mais il faut en avoir l’usage…

    Intéressant, ce dongle ! Quelle est la fréquence de capture des points de passage ? Tu peux la modifier ?

  3. Salut
    Jamais entendu parler de soucis avec tk 102
    Problème connu ?
    Un comble pour un truc censé permettre de retrouver rapidement un quadri 😉

  4. Je pense que la proximité de puces qui papotent chacune avec leur fréquence n’est pas sans répercussion sur les autres appareillages électroniques. Faut se débrouiller pour que chaque élément sensible soit suffisamment éloigné des autres. Ce qui n’est évidemment pas chose facile sur un multirotor… 😎

  5. J’utilise le TK-102 avec un DJI Wookong et je n’ai jamais eu de soucis.

    Le retour en live du Flytrex peut être un plus effectivement.

  6. Oui, avec le GUI de PC on peut ajuster le temps de capture. Si je me souviens bien on peut réduire à la seconde (ou 2?), mais ça limite le nombre de points à cause de la mémoire interne fixe.

  7. Oui, avec le GUI de PC on peut ajuster le temps de capture. Si je me souviens bien on peut réduire à la seconde (ou 2?), mais ça limite le nombre de points à cause de la mémoire interne fixe.

  8. Tracker + enregistreur au prix d’un IOSD MARK 2 !!! Mais rajouter un Flytrex sur un Phantom 2 vision par exemple suffirait à satisfaire les conditions du scénario d’homologation S2 : “Les aéronefs télépilotés exploités dans le cadre du scénario opérationnel S-2 ou S-4 sont équipés d’un dispositif d’enregistrement des paramètres essentiels du vol, notamment la localisation, l’attitude de l’aéronef, et la qualité du signal de commande et de contrôle, permettant une analyse des 20 dernières minutes de vol.” ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.