Porket Racer 240, le test (2)

27
1414

La Porket Racer 240 est un quadricoptère de vitesse et de précision, dont vous avez découvert les particuliarités dans la première partie de cette chronique. Si vous avez loupé le début du film, il n’est pas trop tard pour vous rattraper ! Ca se passe ici.

En FPV ?

Dsc_0078-600Pour profiter d’un équipement immédiatement opérationnel et par souci d’économie, j’ai utilisé la solution d’immersion à base d’une caméra keychain Mobius et un émetteur ImmersionRC, décrite ici. L’avantage de cette configuration : elle est facile à mettre en place puisqu’il suffit de placer la caméra Mobius à l’avant de l’appareil, de la connecter à l’émetteur vidéo, lequel est alimenté par la prise d’équilibrage de la batterie. L’inconvénient : la Mobius souffre un temps de latence qui peut gêner les vols de précision, et elle ne diffuse pas une image en pleine écran. Sachez que cela n’empêche en rien les vols en sous-bois, entre les arbres, ni les longs runs à pleine vitesse et à quelques centimètres du sol ! Mais pour être plus efficace, il est préférable d’opter pour une caméra dédiée à l’immersion – un emplacement est prévu pour l’accueillir à l’avant de l’appareil – et, éventuellement, une caméra de type keychain (Mobius, Dimika ou 808 #16) pour filmer en HD.

Plaisir !

Dsc_0063-600Le résultat en vol est extrêmement plaisant. La Porket Racer 240 est capable de prendre de la vitesse assez rapidement sans pour autant trop pencher vers l’avant – c’est important puisque l’inclinaison donne l’impression de « lécher le sol », et surtout risque de faire perdre la notion de hauteur par rapport au sol pendant l’accélération. Elle autorise des virages serrés et durs, indispensables pour les vols rapides entre des obstacles, en low-riding par exemple. Le mode Horizon permet même de s’amuser à pratiquer quelques cabrioles pendant le vol. Attention tout de même, il faut suffisamment de gaz (et de batterie) pour récupérer la perte de hauteur après une culbute. L’autonomie est une excellente surprise : elle atteint 10 minutes avec l’équipement d’immersion et la batterie d’origine (1300 mAh en 3S). Soit un poids au décollage de 461 grammes. La durée de vol passe à 12 minutes sans l’équipement d’immersion (pour 397 grammes au décollage).

On a adoré…

La solidité de la structure, qui a résisté à plusieurs crashs sérieux à grande vitesse ! Les hélices Gemfan n’ont pas tenu le coup, mais l’appareil, lui, est reparti en quelques secondes. Le temps de changer les hélices ! Le contrôleur de vol est bien protégé dans la cage au centre de l’appareil. Les montants permettent d’éviter qu’un morceau de bois (une expérience vécue) ne vienne toucher la carte électronique. Dsc_0014-600La Pocket Racer 240 vibre un peu, suffisamment pour provoquer un effet Jello disgracieux sur les vidéos. Mais il suffit de quelques patins de meubles en feutrine collante pour l’absorber ! Un support de caméra basé sur des amortisseurs en caoutchouc est encore plus efficace. La batterie peut être placée sur le plateau supérieur ou en dessous. C’est cette dernière solution que j’ai choisi, à la fois pour abaisser le centre de gravité de l’appareil, et pour protéger les batteries contre les chocs. La surface de la structure est suffisante pour qu’il reste de la place pour l’émetteur et la caméra. Et même d’autres accessoires. J’ai par exemple rajouté un buzzer connecté directement sur le récepteur. Parfait pour retrouver rapidement la Porket Racer 240 dans de hautes herbes. J’ai apprécié deux points de détails du montage par l’équipe : la prise microUSB du contrôleur de vol est facilement accessible sur le côté de l’appareil, et la prise d’alimentation est solidement fixée sous l’appareil, facilitant le branchement (et le débranchement) de la prise de format XT60.

Les points négatifs ?

Dsc_0012-600Il n’y a pas grand-chose à reprocher à la Porket Racer 240 ! Il manque peut-être une plaque de carbone sous l’appareil pour protéger les ESC et les câbles (mais cela rajouterait du poids). Le train d’atterrissage, de simples montants de 2 cm de hauteur, pourraient être remplacés par des patins qui n’accrochent pas en cas de vol un peu trop près du sol. Changer les hélices est une question de secondes – et cela arrive souvent quand on vole de manière un peu agressive. Mais si vous parvenez à casser un moteur (ça arrive !), sachez qu’il vous faudra sortir le fer à souder, même si vous détestez ça… Et le prix ? La Porket Racer 240 nue n’est pas la frame la moins chère du marché – la concurrence avec des structures G10 et carbone chinoises est rude.

Faut-il l’acheter ?

Dsc_0086-600Oui, oh oui si vous avez un peu d’expérience de pilotage et envie de sensations fortes en immersion ! La frame seule est intéressante, mais ce sont les versions montées et préréglées qui sont les plus séduisantes ! Celle qui nous semble le meilleur choix est la version BnF : vous disposez d’un appareil opérationnel en quelques dizaines de minutes puisque vous êtes débarrassé des manipulations de soudure et de configuration du contrôleur de vol. Car ce sont les deux étapes un peu pénibles quand on manque d’expérience ou de patience (ou des deux). Le seul appareil de marque capable de rivaliser avec le Porket Racer 240 est le Blade 200QX de Horizon Hobby, mais il n’est pas en mesure d’emporter la même charge. Et le prix ? Chaque Porket Racer 240 est réalisée à la commande – il faut compter un délai de 15 jours environ -, le prix est donc à demander par email aux concepteurs de l’appareil (sur [email protected]) en précisant quelle version vous préférez : nue, en kit avec l’électronique et la mécanique, montée sans récepteur ni radio, prête à voler, ou prête à voler en version immersion. Comme pour les produits d’Apple, les concepteurs peuvent aussi graver un nom à l’arrière de l’appareil, en 7 caractères…

Les vidéos

Quelques vols filmés à bord de la Porket Racer 240, en immersion, tous avec du vent pour compliquer la tâche…

D’autres vols filmés à bord de la Porket Racer 240, en immersion, avec peu de vent, et beaucoup de passages lents en sous-bois (parce votre serviteur, vous l’aurez remarqué, n’est ni Juz ni Porco777 !)

Et justement, puisqu’on parle de Porco777et de Juju777, les voilà évoluant en immersion dans un décor un poil plus sympa que le mien. Lucky you!

Porket : Goes to the Beach!! from Porco 777 on Vimeo.

D’autres photos

Dsc_0061-600

Dsc_0075-600

Dsc_0080-600

Dsc_0077-600

 

27 COMMENTAIRES

  1. Ca à l’air plus facile à piloter dans un sous bois ou on a passé la tondeuse avant ou sur une plage… 🙂

  2. P’tite question :
    Tu dis avoir ajouté un buzzer…
    Peux-tu m’expliquer le principe et me dire où cela s’achète ?

    Après avoir perdu mes deux premiers Hubsan X4(!), est-ce qu’il existe des buzzers assez légers pour être montés sur le X4 ?

    Merci pour tes réponses.

  3. C’est un petit composant de quelques grammes (chez Hobbyking par exemple) que tu branches sur une fois du récepteur radio, et que tu actives à distance avec l’un des interrupteurs de la radiocommande. Ca aide vraiment beaucoup beaucoup beaucoup pour le retrouver dans des herbes…
    Mais la méthode n’est pas transposable sur un X4, il faudrait une voie libre sur le récepteur radio (qui est intégré dans le contrôleur de vol). Donc, non, pas de buzzer sur X4 à ma connaissance 🙁

  4. Le buzzer, comme disait Coluche, c’est comme “le pinard, ça devrait être O-BLI-GA-TOIRE!!” Depuis ces 4 derniers mois, et suite à des problèmes récurrents de coupures de signal radio, j’ai perdu ma PR240 à pas mal de reprises. Grâce au buzzer, je l’ai toujours retrouvée. Pour la petite histoire, je volais au dessus d’une vallée remplie d’une épaisse forêt et j’ai même retrouvé ma Porket dans un fossé, grâce au buzzer… et aussi grâce à un énorme coup de chance. 😉

  5. Bonjour,
    Si je puis me permettre une réponse qui n’engage que moi, je ne conseille pas de mettre une Gopro sur une Porket, et ce pour plusieurs raisons :
    – compte-tenu du type de vols qu’on est amené à faire avec, et les inévitables cartons (même des gars comme Juzz admettent qu’il leur arrive régulièrement de cartonner avec leur mini quad), ce serait quand-même dommage de perdre une GP3+ ou de rayer l’objectif. Et si c’est pour voler pépère avec, alors la Porket n’est pas l’engin qu’il vous faut, autant prendre un phantom…
    – La GP est trop lourde pour la Porket (même si cela doit être possible de décoller avec).
    – Et enfin, la mobius, qu’il est possible de se procurer pour pas trop cher (tout est relatif, bien sûr, mais entre 50 et 80€, selon qu’on commande en France ou en Asie), ne pèse que 38gr et tient largement la comparaison fasse à une GOPRO (white éd.). En tout cas pour échanger des vidéos entre copains, sur YT, elle est plus que largement suffisante, car elle est capable de filmer de fort belles images…

  6. Certes je vous remercie pour votre mais la qualité de l’image d’une mobius c’est un peu léger selon moi …………..

    Bien à vous

  7. Je me permets de ne pas être d’accord. Il suffit de regarder, en HD, certaines vidéos tournées avec une mobius, sur YT ou viméo pour s’en convaincre, ou, mieux encore, les rushs ou les vidéos non compressées sur l’ordi.

    Lorsqu’on arrive à éviter le jello et les problèmes de compression liés au passage sur le net, il est possible d’obtenir d’excellents résultats avec une mobius (à une nuance près, je trouve : le traitement des changements de luminosité parfois un peu trop lent).

    Maintenant, si vous recherchez à faire des images hyper stables, de qualité semi-pro ou pro, la mobius (et la porket) ne sont pas faites pour vous…

    Il faut se poser la question de savoir ce que l’on recherche et ne pas perdre à l’esprit que l’image secouera toujours un peu. Pour conclure, je préfère, et de loin, visionner une vidéo d’un bon pilote dans un magnifique cadre tel que Porco avec sa mobius, que celles d’un pilote… moins bon, avec une magnifique Go Pro 3 super méga plus.
    Au moins, le premier tirera le meilleur parti de sa caméra et de son cadre de vol…

  8. la porkette je l’adore je vol avec depuis un petit moment et je ne compte pas en changer!!
    Rapide vif précis super résistante!!
    Je la conseil vivement!!

  9. Je partage l’avis de Guillaume, tant au niveau de l’utilsation en lowriding que par les résultats plutôt surprenant du rendu vidéo de la Mobius …

  10. J’ai une porket depuis quelques mois avec une CC3D et équipée en FVP avec le kit fatshark attitude.
    Débutant en FPV (tout juste dégrossi avec mon hubsan X4 fpv) je me suis immédiatement senti en confiance. Le seul problème, c’est qu’on prend vite de plus en plus de risques … heureusement, je confirme, elle est très solide. A part les hélices que je ne compte plus, seulement un pied cassé et un moteur serré (aimants décollés) après un gros crash sur du bitume. Autre avantage, tout rentre dans un sac à dos photo (Porket, radio, lunettes, batteries, pieces …) pour l’emmener partout à pied ou à vélo.

  11. Pour les problèmes de jello le “Moongel” est très très efficace. Ce sont de petits pads de gel silicone bleu, vendus en magasin de musique (les batteurs éliminent les résonnances parasites des fûts de batterie avec ça). On peut les coller à la cyano…. Essayé avec succès sur un mini-quad format 240

  12. Engin pour vraiment se dépasser en vol avec obstacles en basse altitude…Impressionnant de vivacité…Surtout pour les amateurs de fpv qui veulent des sensations fortes !
    Sinon, pour des souvenirs vidéos en Hd, c’est un peu limité pour y mettre une cam digne de ce nom.
    Pour ma part, je recommande la möbius pour son poids et sa qualité d’image.
    Mais c’est clair que si vous voulez progresser dans le pilotage nerveux, cette porkette va vous donner un sacré coup de pied aux fesses.

  13. Salut les gens
    Super test de la porket 😀
    Par contre en usage courant eviter les ZMR, c’est juste bon à voler pas longtemps.
    Les SunnySky en 2300 sont top en 3s / les cobras aussi
    Pour les furieux partez sur les cobras 1960 en 4S

    Après le systeme de la porket sur la vibration est pas top.
    Ceux des Blackout sont mieux et le nouveau système type Armattan est top

    Pour vos minis allez voir chez DroneMatters – c’est The Site pour le matos des minis

  14. La Porkette est ou était vendu a 110€ il y a quelque temps…
    A ce prix la je préfère commander un Blackout Mini H.

  15. Pour l’anti-vibration de la camera comme le blackout, honnêtement, vu le prix des bobbins,on peut prendre une centaine de bouchons d’oreilles qui fonctionnent encore mieux…
    Et ne pas confondre les système qui atténue les vibrations pour l’ensemble de la frame (y compris la FC, ce qui est le plus important !), et l’anti-jello caméra, avoir les 2, c’est mieux.
    Coller une gopro dessus sans le caisson, cela passe sans problème, faut juste être prêt à payer son erreur de pilotage 😉

    Dans ta liste de moteurs, je rajouterais les DYS 1806, super rapport qualité/puissance/prix, et j’enlèverais un point pour les cobras qui sont une plaie à équilibrer.

  16. Hé les gars pour le prix faut pas lui demander la lune. .. pour ma part j’en suis entièrement satisfait et bien content qu’il existe ! Ya qu’à regarder le nombre de mini H qui en sont équipés sur le net. Et puis en cas de crash sévère je préfère perdre 50 euros que plus de 300 boules … sa fout les boules haha …

  17. Merci pour ce test
    petite question aussi : Pourquoi ne pas utiliser ta devo 8s ?

    j’ai l’impression que tout ceux qui ont la chance d’avoir une Porket ou clone ont une Tanaris ou turnigy, est ce que c’est pour une question de réglage de la fc?

    Petite remarque concernant l’article, dommage que le prix ne soit pas clairement dit en fonction des versions, j’ai pu échanger avec le concepteur et les réponses ont toujours étaient rapide, clair et sympas….
    En tout cas bravo pour les vidéos !

  18. C’était juste parce que je me suis acheté une Taranis… Ca fonctionnerait tout aussi bien avec la Devo8S. Ou n’importe quelle radio d’ailleurs 🙂
    Je pense que la Taranis est la portée d’entrée vers un usage en 433 mHz pour des vols en longue distance. Mais pas en France, évidemment 😉

    Pour les prix, c’est volontaire, l’idée est de demander à la source. C’est plus sympa de converser avec les concepteurs, ça permet aussi de bien cerner ce dont on a besoin, d’avoir de l’aide au montage par la suite…

  19. Salut à tous,

    Pour changer du phantom 2 je m’intéresse à quelque chose
    de plus petit et plus dynamique (genre porket) 🙂

    A savoir: je veux installer le Naze32 Full (gps etc …)

    Mais j’ai plusieurs questions svp :

    – Est il possible d’y installer un récepteur DJI pour
    l’utiliser avec la radio du phantom 2 ?

    – Lorsqu’on lâche les commandes sur la radio, est ce
    qu’on a une stabilité qui se rapproche du phantom ?

    – Quel différence entre des ESC 10 ou 12A ?
    (sachant que ce sera des moteurs 2400kv)

    – Est il possible de prolonger l’autonomie en utilisant
    plus qu’une 1300mAh ?

    Merci de vos aides précieuses 🙂

  20. D’autres que moi pourront apporter leurs précisions et me corriger éventuellement.

    – Je n’ai pas la réponse pour la première question, je ne connais pas trop le récepteur du Phantom 2 et ses possibilités de branchement. Côté radio, il faut tout de même bidouiller au moins pour retirer le retour automatiquement au neutre.
    – Oui, la stabilisation de la Naze32 replace l’appareil à plat, l’équivalent du mode Atti. La position et la hauteur ne sont en revanche pas maintenues, c’est au pilote de s’en occuper. Un mode GPS est possible sur la Naze32, mais on place rarement un GPS sur les 250 pour des questions de poids et d’encombrement.
    – Les ESC 12A sont supposés tenir mieux les fortes sollicitations…
    – Oui, mais la montée en capacité implique un surpoids. Il y a juste équilibre entre la capacité et le poids qui dépend un peu de chaque machine et de son équipement.

  21. Merci Fred!

    Ca rejoint alors tout ce à quoi je pensais.

    Mais alors si il n’y a pas de stabilité au niveau de la position et de la hauteur (ce qui rejoint le fait qu’il faille bidouiller la radio dji pour enlever la neutralité des gaz), cela veut alors dire que ça ressemble plus au pilotage du Hubsan x4
    par exemple et que dans ce cas vaut mieux préserver ma radio
    DJI au Phantom et équiper la bête de son propre matos radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.