Porket Racer 240, le test (1)

33
5266

Dsc_0005-600The Blacksheep, Lumenier… Ces marques nous tiennent en haleine avec des vidéos de vols en immersion étonnants de rapidité et de précision. Sachez que la France sait se défendre quand il s’agit de mini appareils DIY de classe 240 ou 250. DIY ? « Do It Yourself », autrement dit des appareils que vous montez vous-même, à la différence des modèles RTF (« Ready To Fly ») ou BnF (« Bind and Fly) qui sont prêts à décoller à la sortie de leur boite. 240, 250 ? La valeur signifie que la distance diagonale entre deux rotors est de 240 ou 250 mm, 24 ou 25 cm. L’un des fleurons de notre production nationale, c’est la Porket Racer 240, imaginé et réalisé par Porco777 et Juju777. Oui, « la », car on dit « une Porket ». L’équipe nous a offert un appareil en version BnF avec, délicate attention, une personnalisation en gravure à l’arrière de l’appareil. « Polka R », pour Polka Racer. Polka ? C’est la jeune assistante très dévouée et très poilue que vous apercevez parfois dans les photos et les vidéos publiées sur Helicomicro ! Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous dire si le test vous semble complaisant…

Tour du propriétaire

La Porket Racer 240 est destinée à voler vite, elle se présente donc sous une forme allongée. Ou plutôt qui semble allongée : elle est plus large que longue puisqu’elle mesure 20 cm de longueur pour 22 de largeur (hors hélices). Qui dit vitesse dit… jolis crashs ! Les bras de la Porket sont donc épais de 3 mm pour résister à des plantages sérieux. L’appareil est proposé en plusieurs versions plus ou moins complètes et prémontées. Celle de base est livrée entièrement en kit : elle est constituée des deux plaques principales supérieures et inférieures et des deux bras moteurs, le tout en carbone (français !) et non pas en G10 ou un mix de G10 et de fibre de carbone comme c’est le cas pour la plupart des concurrents, des tubes verticaux et de toute la visserie nécessaire pour le montage. Dsc_0010-600A vous d’acquérir le tout le reste et de le monter : moteurs, ESC, hélices, contrôleur de vol (la Porket Racer 240 est pensée pour le Naze32 Acro, mais elle peut accueillir un Naze32 classique, un CC3D…), batterie, récepteur radio, etc. A vous de jouer du fer à souder pour assembler tout ce petit monde, puis à passer un peu de temps à régler l’appareil. L’avantage, c’est que la Naze32 se configure à partir d’un utilitaire sous Chrome (le navigateur web) très efficace. L’inconvénient ? Il faut passer du temps sur le montage et la configuration. Une version ARTF plus évoluée est également livrée en kit, elle contient en sus 4 moteurs ZMR 1804 de 2400 Kv (des RCX sur notre version), 4 ESC SimonK de 10/12 A, 4 hélices Gemfan 5030, une batterie 3S de 1300 mAh et un contrôleur de vol Naze32 Acro soudé, monté et réglé ! Il faut encore passer un peu de temps à calibrer les moteurs. Si vous êtes comme moi, juste impatient de voler et pas vraiment enthousiasmé par le bricolage, préférez la version montée et préréglée !

L’ajout de la partie radio

La version BnF est complète, montée, mais sans récepteur radio ni radiocommande : c’est à vous d’ajouter cette paire. Si vous êtes déjà équipé d’une radiocommande de marque, il vous suffit d’acheter un récepteur compatible avec au moins 5 voies (Throttle, Aileron, Elevator, Rudder et une sélection du mode de vol). Dsc_0037-600Puisque je suis équipé d’une radiocommande Taranis X9D, j’ai opté pour un récepteur X8R à 8 voies que j’avais sous la main. La mise en place est très rapide, c’est l’histoire de quelques secondes : il suffit de brancher les câbles sans se tromper en suivant les mentions apposées sur le contrôleur de vol et sur le récepteur. La configuration demande un peu plus de temps. Il faut vérifier (hélices retirées, évidemment) que les voies sont bien associées aux bonnes commandes, qu’elles fonctionnent dans le bon sens, et que les plages de valeurs diffusées sont correctes. C’est notamment indispensable pour réussir à armer les moteurs. La bonne nouvelle ? Une fois la radio correctement paramétrée, la Porket Racer 240 est prête à décoller. Vous n’avez pas besoin de vous faire du mal à tenter de régler les PID (Proportional Integral Derivative). Si cet acronyme ne vous dit rien, sachez simplement que vous échappez à des heures de réglages… Les explications pour le montage physique puis la partie logicielle se trouvent ici.

Version prête à décoller ?

Dsc_0059-600Une autre version de la Porket Racer 240 est disponible : la RTF. Elle est entièrement montée et réglée, fournie avec un récepteur installé à bord et une radiocommande. Déballez la machine, chargez la batterie, allumez la radiocommande, branchez la batterie, armez les moteurs, poussez les gaz : la Porket Racer 240 décolle ! Si vous n’avez aucune envie de bricoler votre machine et que vous préférez passer du temps à parfaire votre pilotage, c’est cette version qu’il vous faut… L’appareil est prévu pour des vols en immersion, c’est-à-dire avec une caméra à bord et un émetteur vidéo qui diffuse l’image au sol. C’est à vous de rajouter cet équipement… mais là encore, les concepteurs de l’appareil peuvent réaliser le montage pour vous.

Est-ce un engin pour tous ?

La Porket Racer 240 n’est pas destinée aux débutants : c’est un quadricoptère prévu pour voler vite et avec précision. Malgré sa robustesse, elle requiert un peu d’expérience en pilotage. Il faut, par exemple, savoir manier l’appareil lorsqu’il vous fait face ou lorsque l’un de ses flancs vous fait face. Vous ne bénéficiez que d’une aide – très efficace au demeurant – à la stabilisation, mais pas de gestion de l’orientation (IOC) ni de positionnement par GPS. Le contrôleur de vol Naze32 figure parmi les meilleurs du moment, avec trois modes de pilotage : Angle, Horizon et sans stabilisation. Avec le mode Angle, la stabilisation est optimale, même en chahutant la Porket Racer 240. En mode Horizon, vous obtenez des possibilités de cabrioles : si vous poussez les manettes de la radiocommande à fond, la stabilisation disparait le temps de réaliser une culbute. Dsc_0053-600Lorsque vous les relâchez, la stabilisation reprend… et l’appareil se rétablit avec un minimum d’intervention de votre part. En mode manuel, on se passe de l’aide de l’accéléromètre : c’est vous qui gérez la remise à plat de l’appareil. Ce mode sans stabilisation est celui qui permet de tirer le meilleur de la Porket Racer 240, notamment pour la voltige. C’est aussi le plus complexe à maîtriser. Et à n’activer qu’après de nombreuses heures de vol…

Impression en vol

Les réglages effectués par les créateurs de la Porket Racer 240 sont très efficaces : l’appareil décolle à la verticale, presque sans dérive. Le placement de la batterie et éventuellement l’équipement pour l’immersion changent le centre de gravité, qu’il faut compenser avec le trim de l’accéléromètre. Ca se trouve dans l’onglet « Initial Setup » du logiciel Baseflight sous Chrome, case « Accelerometer trims ». Il faut très peu d’efforts pour maintenir un vol stationnaire, à peine quelques corrections. La Porket Racer 240 se comporte tout aussi bien en vol, avec des mouvements souples tant qu’on agit doucement sur les manettes de la radiocommande, agressifs en forçant un peu le pilotage. Elle est capable de voler avec un vent soutenu, même si la vidéo, dans ce cas, est un peu difficile à visionner. Une fois le pilotage en vue directe pris en main – il suffit pour cela d’un ou deux vols -, il est temps de passer aux vols en immersion.

Ca se trouve dans la seconde partie de cette chronique, publiée ici !

La vidéo

La Porket Racer 240 en vol.

D’autres photos

Dsc_0016-600

Dsc_0018-600

Dsc_0021-600

Dsc_0024-600

Dsc_0026-600

Dsc_0027-600

Dsc_0028-600

Dsc_0029-600

Dsc_0034-600

33 COMMENTAIRES

  1. Sympa comme frame :), rapide même avec les RCX et 5030. Combien ca pèse ? (sans/avec lipo, sans/avec la möbius) ? Il y avait pas la partie FPV ?. Pas de dirty plate ? pour protéger en cas de crash ?

  2. Pourquoi ne pas avoir utilisé le smart port de ton récepteur pour envoyer toutes les voies sur une seul cable?

  3. 315 grammes sans Mobius ni batterie, (mais émetteur vidéo et câbles présents)
    Les batteries 1300 25 Zippy que j’utilise sont à 107 grammes.
    Pas de plaque de protection, non, probablement pour limiter le poids (j’en parle dans la seconde partie)

  4. Parce que je n’avais pas le câble sous la main ! 😎
    Comme j’ai tout monté, réglé, et que la bête est opérationnelle, je n’ai plus modifié…
    Mais c’est beaucoup plus propre en utilisant le smartport, tu as 100 % raison.

  5. La “POLKA” racer, trop bien FRED, en tout cas, elle a l’air bien tranquille.

    @+ et bons vols.

    Franck

  6. Les vis nylon qui tiennent les pieds détestent le rase-motte.
    Et sur certains gros chocs, les dampers des bras font fusibles. Il faut prévoir, dès l’achat de la machine, un seau d’hélices mais aussi quelques pièces en spare. Au moins un moteur et un esc.

  7. La Porket Racer? Tiens, ça me dit quelque chose… 😉

    J’en ai monté 2 (la PR240 et sa grande soeur la Porkette), et aussi aidé à en monter quelques unes. J’en suis très satisfait!! Petit détail, lors du montage, il faut élimer les languettes des couples carbone (= plaques de protection verticales), avec du papier de verre ou à la dremel, afin de les faire passer dans les fentes des plaques supérieures et inférieures.

    Les réglages sont modifiables sur la Naze32 pour le rendre plus vif. Mais c’est un excellent mini H quad, fait aussi bien pour le low riding que pour l’accro.

    D’accord avec Raphaël, il faut prévoir quelques spares (personnellement, j’ai changé les vis nylon des pieds par des vis en métal)… et beaucoup d’hélices!!

    Mais la frame est TRES solide. Je l’utilise de manière intensive depuis ces 4 derniers mois, et elle a résisté à toutes les maltraitances que je lui ai fait subir.

    Sans compter les innombrables hélices, depuis le début, j’ai changé 1 moteur, 1 Esc, 1 pied plastique, et 2 dampers… A part ça, elle vole comme au premier jour!

    La Porket, c’est que du bonheur, du montage jusqu’au pilotage!!

  8. Hello à tous!!
    Content de lire ces commentaires!!

    Je me permet d’y ajouter quelques précisions, les pieds sont en effet légers, mais ils sont là pour faire fusible en cas de choc… Ca marche plutôt bien!
    Certains les ont remplacés par des patins en vis acier, en chevilles, en silent blocs, ou encore en Rislan… Tout peut fonctionner… Quand aux moteurs, j’ai eu a changer une fois un moteur sur un gros carton (aimants de la cage décollés), mais en revanche, jamais de contro…

  9. Ah enfin le test!!! Merci Fred.
    Cette machine est simplement une pure tuerie pour les amateurs de Low riding, pour moi la référence made in “La France”
    Je vole avec depuis 2 mois et le plaisir ne baisse pas!
    Merci à toi Oh grand concepteur!

  10. Bonjour à tous,

    La frame encaisse les chocs sans broncher et pourtant dès fois, ça a tapé fort… la transversale d’un poteau de foot porte encore l’empreinte en carbone de l’avant de mon racer !!! Je vous promet que ça a fait du bruit…

    Malgré tout, depuis plusieurs mois que je l’ai et un nombre astronomique de lipo vidées, je n’ai pas encore changé de moteur ni d’ESCs mais le fait de l’écrire va surement me porter la poisse !!!
    De toutes façons, j’ai les pièces en stock au cas ou…

    Le stock d’hélices est bien sur un prérequis même si, avec le temps, on en casse de moins en moins.

    En tous cas, depuis que j’ai mon pr240, les autres quads me parraissent bien fades à piloter en comparaison…

    Vous l’avez compris, je suis accro à la porkette !!!

  11. c’est quoi le prix RTF ? sur le site donner il est écris 147€ c’est quoi juste le châssis ? Merci 😀

  12. Le Porket Racer 240 est vendu en:

    Kit Nu (chassis).

    ARTF = Kit Nu avec 4 x moteur ZMR 1804-2400, 4 x ESC 10/12A flashé SIMONK, une batterie 3S 1300 mAh, 4x hélice Gemfan 5030, contrôleur de vol Acro Naze32.

    BNF = ARTF monté, pré-réglé (settings fait pour la Porkette, reste à paramétrer votre radiocommande avec votre propre récepteur radio).

    RTF = BNF livré avec une radiocommande 9XR dotée d’un module FRsky et flashée avec Open TX.

    Les tarifs sont indiqués en menu déroulant à droite de la page …
    PS: je donne cela à titre indicatif si vous voulez acheter en France et je précise que je n’ai aucune intérêt ni droit concernant le site en question… 🙂

  13. Un article sur la Porket adorée … il faut donc laissé un message ici !

    Pour ma part, son montage a été plutôt aisé et malgré depuis les premières fautes de débutant aux dernières grosses prises de risque la machine encaisse sacrément les chocs !

    Ces petites bestioles, il vaut mieux éviter de les voir voler sinon, c’est encore la CB qui trinque : encore merci à Guillaume (Lauphagui).

    Et comme je l’ai dit à Porko, j’ai hâte moi aussi de faire voler la bestiole sur les plages de Polynésie … J-40 … 😀

    Le vol en Porket c’est l’éclate, en vol en solo où à plusieurs en sous-bois o_O

  14. Merci Fred! 😉 Au fait, tu sais quoi? Quelques jours après la publication de cet article, j’ai reçu un commentaire sympa de Juzz himself, sur YT. Je me demande d’ailleurs comment il a eu ce lien (est-il lecteur de HM?).

  15. perso je l’ai acheté en direct chez Porco777 et ça m’a couté 270€ pour la version ARTF (kit complet + moteurs+ esc+ batterie + Naze32)…

  16. Bonjour,

    Je suis l’heureux possesseur d’une porket depuis quelques heures.
    J’ai reçu le kit Fpv ( commandé chez fpv-fly), malheureusement étant novice dans le domaine, j’aimerai savoir où je peux glaner les infos nécessaires au montage de ce fameux kit…
    La porket est, elle, RTF.
    Vous pouvez m’éclairer a ce sujet ?

  17. BOjour Charoxxx?
    Je suis aussi possesseur de la porket depis peu et j’ai aussi envie d’acquerir le kit FPV, mais je me pose pas mal de question concernant l’installation (y-a-t-il assez de la place pour loger tout cela du coté de la caméra?). Je pensais d’ailleurs appler FPV avant l’achat pour poser ce genre de question idem pour l’alimentation? (batterie supplémetaire? ou connexion sur la prise d’equilibrage de la batterie)
    Si tu as pu faire le montage cela m’intersse
    slts

  18. Coucou, c’est bon, c’est fait! J’ai monté ma 1ère Porket avec succès! Et sans aucune expérience!

    Belle aventure. Trop fière de la voir voler pour la 1ère fois et se cracher pour la 1ère fois!

    En tout cas, je conseil l’expérience aux novices, c long mais p***** que c’est bon!

  19. J’aurai voulu savoir si la Devo 7 et son récepteur sont
    compatible avec la Porket ? Merci par avance de vos réponses

  20. salut fred,
    Tu as mis les antennes platines du X8R comment dans la porkette ?
    Le carbone peut faire ecran, donc tu le mets en dessous avec des serre fils ?
    Merci

  21. Hello,

    Je me tate de commander une Porket en ARTF, ceci dit la partie reglage des controleurs de vol c’est pas trop compliqué ? je veux dire une fois l’engin monté faut le relier au pc et régler les controleurs ?
    Dans le même genre j’ai vu sur les photos du plastique transparent qui a l’air de proteger les controleurs justement, ça se trouve ou ?

    merci

  22. Je trouve le Porket Racer 240 trop cher avec des pièces de rechange hors de prix, un simple support de moteur en carbone coute le prix d’un châssis-racer complet en carbone en chine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.