Direction Mars !

4
165

esa-03Le Dropter est un projet mené au sein de l’European Space Agency (ESA), qui fait partie de l’initiative StarTiger. Ce programme est prévu pour fusionner les compétences de chercheurs dans des domaines différents sur un seul et même projet d’exploration de l’espace. « Dropter », c’est la contraction de « Drop », le verbe anglais qui signifie lâcher, et de « quadricopter » ou « quadcopter ».

Pour les endroits inaccessibles

Lorsque les engins roulants prévus pour sillonner les étendues martiennes ne peuvent pas rejoindre un objectif, par exemple parce que le terrain est trop accidenté, le Dropter est capable de le transporter par les airs et de le descendre au sol avec un câble. esa-01Parce que les communications radio entre la Terre et Mars sont trop lentes pour donner des ordres en temps réel, le Dropter est prévu pour évoluer de manière automatique, selon un itinéraire prévu à l’avance.

Essais réels

L’ESA a procédé à des tests réels… sur Terre. Le but était de vérifier si l’usage d’un transporteur de robot par quadricoptère était viable. La machine de test était équipée d’un GPS, d’un accéléromètre, de baromètres altimétriques, de lasers et d’un système de caméra pour trouver un endroit de largage tout seul, dans une zone prédéfinie. L’appareil évolue à 17 mètres de haut, puis descend à 10 mètres à l’approche de sa cible. Le modèle de test a semble-t-il réussi avec succès des atterrissages dans une zone rocailleuse de 40 mètres de côté.

esa-02Ce n’est pas pour tout de suite

L’ESA indique que, bien que les tests aient été couronnés de succès, le Dropter n’est pas encore prêt à prendre la route de Mars. Il reste à vérifier le comportement de l’appareil dans l’atmosphère de Mars, avec sa gravité, ses couleurs, sa température, à imaginer des solutions techniques pour porter de plus lourdes charges sans consommer trop d’énergie. Et puis il faudra se passer de GPS… La vidéo officielle de l’ESA se trouve ici.

 

4 COMMENTAIRES

  1. Interessant projet ! Ceci dit officiellement la pression/densite atmospherique sur Mars est 1/170 celle de la Terre, donc comment ce drone est-il suppose pouvoir y voler, vu que ses helices semblent de taille standard…pour la Terre ! Cela souleve quelques questions…

  2. Ils vont peut être remplacer les moteurs brushless par des mini réacteurs \o/ Ou pas. Je suis aussi un peu sceptique aussi pour une utilisation de ce modèle, tel quel, sur Mars.

  3. PS: Mais il faut aussi tenir compte de la gravité qui est moindre sur Mars. Ils doivent savoir ce qu’ils font je pense ^^

  4. La gravite sur Mars est environ 1/3 de celle sur Terre. Comme la pression est 1/170, il faudrait que la taille des helices, ou plutot leur portance soit environ 170/3 fois celle pour le meme drone destine a un usage terrestre. Je ne doute pas des competences techniques de l’ESA, par-contre je suis sceptique quant a leur honnetete (et donc aussi celle de la NASA) concernant l’atmosphere et les conditions en general sur Mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.