AirDog sur Kickstarter

10
493

airdog-06-600La technique du Follow Me est à la mode. Le Follow Me, c’est le suivi automatisé d’un objet ou d’une personne pour le ou la filmer. Après le projet Hexo+ (voir ici), c’est au tour de AirDog, un autre projet assez semblable, de voir le jour… sur le même site de financement participatif, Kickstarter. Les prototypes semblent déjà bien avancés, et l’équipe de AirDog assure que les images tournées dans la vidéo de présentation sont réelles, présentées sans post-stabilisation. Impressionnant !

Pour les sportifs !

AirDog, c’est un quadricoptère assez étonnant puisque les concepteurs ont choisir d’inverser les hélices à l’avant. Les bras sont pliables, tout comme les hélices, pour se présenter comme un bloc facilement transportable une fois replié. A l’avant, on trouve une nacelle stabilisée sur 2 axes, destinée à accueillir une caméra Gopro 3. AirDog est aussi composé d’une sorte de télécommande appelée AirLeash (ce qui signifie « Laisse des airs » en français). Elle est prévue pour être placée au poignet. C’est elle que le quadricoptère va suivre, et vers elle qu’il va pointer la caméra. Elle fonctionne en Bluetooth Long Range.

Plusieurs modes

airdog-04-600Les développeurs de AirDog ont imaginé plusieurs modes de suivi. Le Follow Me permet de suivre exactement la trajectoire de la AirLeash, mais à une hauteur et une distance que vous lui indiquez. Le Relative Position permet de fixer l’orientation du AirDog à un angle constant, même si le AirLeash change de direction. Le mode Follow Track mémorise un premier tour de piste, que vous ajustez avec l’aide d’un smartphone. Ensuite, il reproduit le parcours en suivant le AirLeash. Les modifications apportées au parcours via le smartphone permettent de faire preuve de créativité. Ou d’éviter des obstacles si le parcours en comprend ! Le mode Hover and Aim fixe le AirDog à une hauteur et une position donnée, mais pointe constamment la caméra vers le AirLeash. Cela permet de filmer des figures dans un volume réduit. Le mode Circle force le AirDog à réaliser des cercles à une hauteur constante, tout en conservant la caméra pointée vers le AirLeash. Le dernier mode est le Look Down : à la demande, le AirDog se fige et pointe la caméra vers le bas pour filmer l’action du dessus.

Automatique ou manuel ?

Le AirDog est prévu pour être piloté automatiquement, via le bracelet AirLeash – protégé contre les chocs et l’eau, puisqu’il est destiné à accompagner les sportifs dans leurs environnements. Vous pouvez profiter de fonctions supplémentaires avec l’aide d’une application disponible sur smartphones iOS et Android. Pourquoi l’outil principal est-il le AirLeash ? airdog-05-600Les responsables de AirDog expliquent que les smartphones sont inutilisables dans la plupart des sports, que leurs capteurs ne sont pas de qualité suffisante pour assurer une précision correcte, et que la connexion sans fil se révèle trop peu satisfaisante. L’usage du AirDog est donc automatisé : il décolle sur la pression d’une touche du AirLeash (ou du smartphone), et se pose de la même manière. Mais si vous avez envie de piloter, c’est possible : le AirDog est compatible avec les radiocommandes PPM de 6 voies ou plus. Ce qui ouvre la porte aux vols en immersion ou en intérieur.

Les caractéristiques techniques

Le AirDog est prévu pour résister à une météo défavorable. C’est-à-dire du vent (jusqu’à 14 m/s) et une petite pluie. La batterie, une Lipo de 14,8V 4000 mAh, assure entre 10 et 20 minutes de vol. La vitesse maximale est de 65 km/h, la hauteur maximale est de 300 mètres. airdog-03-600Le poids est de 1,8 kilogramme avec la batterie. Déplié et prêt à voler, l’appareil mesure un peu plus de 51 cm de largeur, 35 de longueur. Plié pour le transport, il mesure 21,5 cm de largeur et 38 cm de longueur.

Quand ? Combien ?

La campagne Kickstarter sera un succès si les contributions atteignent $200 000. Ce qui est fort probable puisqu’après une journée seulement, la moitié du but était atteinte. L’appareil est proposé à $1195, complet, prêt à l’emploi. Le pack inclut le AirDog, le AirLeash, la nacelle stabilisée, une batterie et son chargeur, ainsi qu’un manuel. La livraison est prévue pour novembre 2014. Encore un appareil qui fait envie…

La page de la campagne Kickstarter de AirDog se trouve ici.

La page web officielle de AirDog est là.

Note : en France, l’usage d’une fonction Follow Me n’est pas autorisé pour la pratique de drones de loisirs. En effet, la définition d’aéromodèle indique que l’appareil doit être opéré par “un télépilote qui est à tout instant en mesure de contrôler directement sa trajectoire pour éviter les obstacles et les autres aéronefs”. Source : l’arrêté du 11 avril 2012, Article 2, point 7.

La vidéo officielle

D’autres photos

airdog-08-600

airdog-09-600

airdog-01-600

airdog-02-600

10 COMMENTAIRES

  1. plus fort et plus avancés que les frenchies…
    projet est techniquement top, apres ca risque de faire des joujoux a 1000€ pour 10min de video, et techniquement pas a la portée de tout le monde; du mal a croire que le grand public sera au rendez vous comme la gopro (qui d ailleurs est deja bien rangée au fond d un tiroir). le plaisir du pilotage est nettement plus fun en FPV. bref en y repensent, c est bidon !

  2. bonjour.
    sur la video de presentation ,on voit des fois le “drone” filmer en faisant marche arriere, donc on sait aussi donner comme ordre au drone de filmer par devant le sportif en le pécedant et pas toujours par derriere en le suivant?

  3. ha la mode du follow me jusqu’à la tirette , sérieusement sa fait je sais pas combien de temp que cette technologie doit sortir ,y’en a eu des projets regarder sa
    http://www.alwaysinnovating.com/products/mecam.htm
    une belle promesse pour 50E guidage à la voix follow me etc
    mais réellement c’est une belle carotte aucun grand constructeur ne
    c’est jamais lancer dans l’aventure à votre avis pourquoi je veut pas plomber le moral aux gens mais bon ont ne voit aucun de ces engins voler dans une pièces close , toujours des beau montages vidéo alléchant ,comme dab que des beau teaser jamais aucun de c’est engin dans les mains d’un particulier pour tester cette révolution follow me une chose est sur c’est que sur twitter sa marche pour du vrai ^^

  4. A mon âge, je préfèrerais un “folow me” adaptable sur les jolies filles, style le joueur de flûte de hamelin.:)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.