Groundstation sur DJI Phantom 2 Vision+

24
504

gs-p2vp-01Une groundstation, c’est généralement un équipement additionnel qui permet de fixer des points de passage à un multirotor, qui s’y rend tout seul de manière automatique, sans besoin de le piloter. Mais dans le cas du Phantom 2 Vision+, cette fonction sera intégrée dans l’app DJI Vision (iOS et Android). Pour y accéder, il suffira de faire glisser l’écran vers la gauche. Votre appareil mobile affichera une carte. La toucher permettra d’ajouter des points de passage (waypoints), en précisant la hauteur par rapport au sol. Toucher « Go » lancera la manœuvre, qui pourra être interrompue à tout moment (en pause ou vraiment arrêtée). Un retour au point de départ pourra aussi être déclenché.

Entièrement automatique !

gs-p2vp-02La démonstration d’une préversion du logiciel par Eric Cheng, de DJI, est prometteuse. On y voir une carte vide, un peu aride – mais les vues plan, satellite ou hybride seront ajoutées. Le vol peut effectivement être entièrement automatisé, y compris les phases de décollage et d’atterrissage ! Pendant le vol, la caméra reste accessible et pilotable. Cette version entièrement logicielle sera, d’après Eric Cheng, plus limitée que la version matérielle pour Phantom. L’appareil ne pourra pas être envoyé à plus de 150 mètres (500 pieds) du point de départ, et le parcours total ne pourra pas excéder 4800 mètres (3 miles). La raison ? Le constructeur veut que l’appareil reste dans les limites de la portée du Wifi à tout moment (pour être en mesure de reprendre le contrôle). Eric Cheng explique que ce n’est pas pour pratiquer des vols hors vue directe, simplement pour s’amuser dans un rayon de 150 mètres. La bonne nouvelle ? La fonction Groundstation pour Phantom 2 Vision+ sera proposée gratuitement dans une future mise à jour de l’app DJI Vision…

gs-p2vp-03

La vidéo

 

24 COMMENTAIRES

  1. en meme temps, l’appellation Drone prend toute sa mesure… le drone, c’est un appareil piloté par GPS et théoriquement autonome… pour un vrais pilotage, vaut mieux prendre un Avion RC équipé en FPV…

  2. Ce sont des applications fort différentes. J’ai un 3DR IRIS, dont le “mission planning” est assez poussé. J’adore voler en contrôlant l’engin moi-même, que ce soit en vue directe ou en FPV, mais il y a des moments où, pour filmer un scénario bien précis par exemple, le fait de pouvoir programmer une route à suivre est vraiment très intéressant !

  3. Yes, mais c’était un hangout de Google, c’est-à-dire diffusé en temps réel (en LTE c’est-à-dire 4G). La pratique a ses limites (cf la vidéo de Laurent à la conférence de presse de Parrot).

  4. Selon le site web officiel ce sera compatible sur le DJI Phantom 2 avec le zenmuse h3-3d. Mais il faudra acheter en supplément le DJI 2.4G Bluetooth(R) datalink

  5. Ca serai bien de pouvoir choisir le point de regard du phantom.
    Si par example je veux filme un object a 360, le phantom fait le tour en filmant toujour l’object.

  6. Ce que je trouve terrible, ce n’est pas tant que ça sorte pour phantom. Il est fort probable que la faible capacité d’emport des phantom viennent grever cet outil. C’est surtout que la technologie apparaisse et soit commercialisable. Donc tres bientot sur d’autres appareils.
    Je trouve ça vraiment excellent !

  7. DJI ferait-il de la publicité mensongère que n’apprecieraient pas les nombreux possesseurs du Phantom vision (sans le +). Car il avait annoncé cette fonctionnalité sur le phantom vision avant la sortie du +. Bref ce sera grinçant.
    Vous ne pensez pas ?

  8. Je voudrais vous signaler que cette app est désormais intégrée à l’application du DJI Phantom vision plus. Et vous dire que j’apprécie beaucoup votre site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.