Drone et élections

2
99
Le Q-Kopter Crédit photo JVK/Hank Deleu.
Le Q-Kopter Crédit photo JVK/Hank Deleu.

Ca se passe en Belgique : le bourgmestre de Courtrai (Kortrijk en flamand) a fait parler de lui et de son parti l’Open VLD (libéraux et démocrates flamands) en vue des prochaines élections européennes du 25 mai. Comment ? Avec un multirotor. Et pas n’importe lequel, le Q-Kopter. Pour Vincent Van Quickenborne. L’appareil montrait un portrait de l’homme politique avec deux ailes d’ange, il prenait aussi des photos des passants. Pas des selfies, pas des dronies, ni des dronefies, mais des Quickies, évidemment. Un coup de comm’, simplement ça ?

Pour la bonne cause

Oui, évidemment, cet événement est tout d’abord un moyen de faire parler de lui. Mais pas question de voler en extérieur : l’hexacoptère a évolué à l’intérieur d’un centre commercial. Vincent Van Quickenborne en a profité pour rappeler que la loi belge sur les drones en extérieur était obsolète. En effet, les conditions d’utilisation, à but de loisirs ou professionnelle, sont très restrictives dans l’attente d’un décret royal qui tarde à venir. Et qui pénalise les professionnels belges, dans l’impossibilité de satisfaire leurs clients. Un vol pour faire le buzz, donc, mais sans oublier les pratiquants de multirotors belges…

Source : 7 sur 7

 

2 COMMENTAIRES

  1. Si cela permet de faire évolué la législation sur les uav dans le bon sens je trouve ca bien !! par contre y ont du passé la journée a survolé des personnes et ca c’est moins cool .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.