Walkera QR X350 Pro, le test (2)

26
3579

Dsc_0106-600Voici la seconde et dernière partie de la chronique du QR X350 Pro de Walkera, avec sa caméra iLook et sa nacelle stabilisée G-2D. Le comportement de l’appareil a été décrit dans la première partie (à relire ici), et ce sont justement les deux composantes vidéo qui sont au cœur de cette seconde partie…

Les prises de vues

Que vaut la paire constituée par la nacelle, que Walkera appelle la G-2D, et la caméra iLook ? Commençons les caractéristiques de la caméra. Il s’agit d’un modèle à l’encombrement similaire à celui d’une Gopro. Mais à l’intérieur, on trouve non seulement l’optique et l’électronique de la partie photonumérique, mais aussi un émetteur vidéo en 5,8 GHz (le même que celui qui équipe l’émetteur TX5803 de Walkera). La puissance de cet émetteur ? En l’absence d’outil pour la mesurer, nous supposons qu’il s’agit d’un modèle de 25 mW (donc compatible avec la loi française). Dsc_0108-600La portée ? Au sol, c’est-à-dire dans des conditions difficiles pour une liaison radio, nous n’avons pas dépassé 110 mètres. En l’air, c’est un peu mieux, mais l’image se brouille à partir de 170 mètres. Nous sommes loin, très loin des 500 mètres annoncés par la page web officielle du QR X350 Pro. Il existe une version nord-américaine de l’émetteur vidéo, qui s’approche des 200 mW, et qui porte plus loin. Mais ce n’était pas le cas de la version fournie par Net Loisirs (et c’est normal). Un jeu de dips (mini interrupteurs) à l’arrière de la caméra permet de choisir un canal parmi 8, entre 5725 et 5865 MHz. Attention, ces fréquences ne sont pas celles des récepteurs ImmersionRC, ni par exemple celles de la plupart des RC305 de Boscam (il en existe plusieurs modèles). Si vous changez de fréquence sur l’émetteur de la caméra iLook, il suffit de changer les réglages sur la radiocommande pour récupérer à nouveau le signal vidéo – c’est l’affaire de quelques secondes à peine. Voilà pour la partie transmission vidéo.

La caméra, suite

Quelles sont les autres caractéristiques de cette caméra ? Elle filme dans une résolution HD Ready, c’est-à-dire 1280 x 720 pixels en 30 images par seconde. C’est dans cette résolution unique qu’elle stocke les vidéos sur une carte microSD, à insérer dans une trappe située sur le côté de la caméra. Dsc_0034-600Attention, la vidéo envoyée par l’émetteur est en revanche en 320 x 240 pixels (QVGA), et la radiocommande n’offre pas de possibilité d’enregistrement. Si vous voulez garder une trace de la vidéo telle qu’elle est reçue au sol, il vous faut un combiné récepteur-enregistreur compatible avec les plages de fréquences de l’émetteur TX5803. Ce qu’il faut savoir ? L’enregistrement peut être démarré de deux manières différentes : soit en appuyant sur le bouton de la caméra avant de décoller, soit en actionnant l’interrupteur Gear de la radiocommande (par un mouvement de va-et-vient). La diode bleue devant la caméra clignote est fixe au repos, elle clignote pour témoigner de l’enregistrement en cours. A l’écran, un minuteur et une icône indiquent aussi que l’enregistrement a débuté. Et pour prendre une photo ? Il faut choisir. La caméra est soit en mode vidéo, soit en mode vidéo… et ce mode ne se commande pas à distance, il est actionné par un interrupteur situé sur le flanc de la caméra – de manière difficilement accessible. Donc il faut choisir avant le décollage : filmer ou photographier. Les clichés sont shootés dans une résolution unique de 4032 x 3024 pixels.

La caméra, suite et fin

Que valent les vidéos filmées avec la iLook ? Il ne faut pas en attendre de trop. Elles sont assez pixelisées, avec des couleurs pâles. Loin de la qualité d’une Gopro, y compris d’une Gopro 2. Ou que la caméra Mobius. Pour ceux qui la connaissent, la qualité de la iLook est proche de celle de la 808 #16. C’est un décevant, évidemment. Dsc_0189-600Mais les images ne sont pas moches pour autant… lorsque les vidéos sont tournées avec un bel éclairage. Avec une lumière faible, en revanche, le résultat est médiocre. Et les photos ? Elles sont de la même veine. Exploitables, surtout avec un ensoleillement correct, mais tout de même décevantes. Aucun réglage n’est proposé sur cette iLook : pas de changement de résolution, pas de balance des blancs, pas de gestion du contraste, ni des couleurs. Pas moyen non plus de lancer la prise de vues à intervalles réguliers (timelapse), il faut gérer le déclenchement de manière manuelle. Dommage, puisqu’on préfère souvent être concentré sur le pilotage que sur la prise de vues. Notez que la lentille proéminente de la iLook n’est présente que pour la décoration et surtout pour cultiver la ressemblance avec une Gopro. Mais l’objectif est tout petit, de la taille celui des micro caméras keychain… Walkera promet, dans ses documentations et sur l’arrière de la iLook, une compatibilité avec iOS et Android pour envoyer le flux vidéo en temps réel. Mais ce que la marque omet de préciser, c’est qu’il faut acheter un accessoire supplémentaire (le « Transfer wire ») qui offre cette fonction d’envoi en Wifi vers un smartphone ou une tablette…

Exif_JPEG_422 Exif_JPEG_422

Exif_JPEG_422 Exif_JPEG_422

La nacelle stabilisée ?

Dsc_0101-600Avec ses petits moteurs, elle ressemble beaucoup plus à la H3-2D de DJI qu’aux nacelles de constructeurs chinois. Comment se comporte-t-elle ? La nacelle G-2D est opérationnelle dès qu’elle est alimentée, c’est-à-dire dès que la batterie du QR X350 Pro est branchée. Elle se place à l’horizontale et compense les mouvements automatiquement. C’est une nacelle dite « 2 axes » : elle permet d’annuler le mouvement plongeant vers l’avant ou l’arrière, ainsi que le penché vers la droite et la gauche. Si vous placez le QR X350 Pro en mode Position Hold, il reste à sa place, mais gigote beaucoup, surtout s’il y a du vent. La nacelle permet d’éviter les secousses et d’obtenir une image sans mouvement, comme si elle était produite depuis une caméra-grue. En théorie. Mais cette nacelle n’offre pas les mêmes performances que celles de la H3-2D de DJI, encore moins celles de la H3-3D ou celles de la nacelle qui équipe le Phantom 2 Vision+. Dsc_0130-600Elle ne parvient pas à compenser suffisamment les oscillations du QR X350 Pro lorsqu’il est fixé en Position Hold avec un tout petit peu de vent. Si les mouvements du multirotor sont brusques, elle peine à compenser à temps et, parfois « décroche ». C’est-à-dire qu’elle arrête temporairement la stabilisation. Le bon point ? Elle se remet en place très rapidement. Autre défaut : si vous faites une rotation horizontale avec le QR X350 Pro, pour réaliser un panoramique par exemple, la nacelle a tendance à s’incliner. Pour rétablir son équilibre bien horizontale, il faut soit attendre une dizaine de secondes, soit réorienter l’appareil dans la direction vers laquelle il pointait avant la rotation. Il est possible de piloter l’inclinaison de la nacelle vers le haut et le bas, vers la droite ou la gauche, avec les boutons AUX de la radiocommande. Mais pour cela, il faut ajouter des câbles… dont nous ne disposions pas pendant le test. Pas d’inclinaison pour nous, donc.

Les points négatifs

Nous l’avons vu, la qualité de la caméra et de la nacelle est décevante. Notons que les vidéos souffrent aussi d’un peu de Jello, ces vibrations parasites. Regrettons aussi qu’il ne soit pas possible de piloter le choix entre la vidéo et la photo à distance. Un autre regret concerne le train d’atterrissage du QR X350 Pro. Ce sont les mêmes que ceux du précédents modèle. Et ce n’est pas un compliment : ils sont vissés dans le canopy de telle manière que le pas de vis est facilement arraché en cas d’atterrissage un peu violent. La réparation avec de la colle est difficile, et il faut remplacer tout le bas du canopy pour récupérer des pas de vis opérationnels. Dommage, ce point faible du QR X350 n’a pas été corrigé. Dsc_0073-600Dommage qu’il n’existe pas non plus de mode Voltige pour pousser l’appareil un peu plus loin dans ses retranchements, surtout qu’il a « la patate », c’est-à-dire qu’il fait preuve de pas mal de puissance et se pilote de manière agréable. La durée de la charge de la batterie, plus de 9 heures avec le chargeur fourni par Walkera, est trop longue. Il est impératif d’investir dans un chargeur plus efficace, lequel peut limiter la durée de charge à 2 ou 3 heures « seulement ». Après un vol sans discontinuer de plus de 15 minutes, les moteurs sont chauds. A quel point ? Au point de ne plus pouvoir toucher les extrémités des bras sous chaque moteur ! Ce n’est pas très rassurant pour la durée de vie de ces moteurs. Un détail qui n’est pas vraiment un défaut, mais qui se révèle surprenant : lorsque la batterie arrive en fin de décharge, la diode de gauche se met à clignoter et l’appareil entame une descente vers le sol. Impossible de remonter, même s’il est possible de contrôler un peu la direction de la descente. Mais c’est une certitude : il vaut mieux être prudent en fin de vol et ne pas se retrouver au-dessus d’un plan d’eau quand la diode commence à clignoter… Un dernier point à savoir. Lorsque la radiocommande vibre pour indiquer que sa batterie est presque déchargée, il faut se poser, et vite. Il reste à peine 2 minutes après quoi la radiocommande s’éteint. Et quand elle s’éteint alors que le QR X350 Pro est en intérieur (ou ne reçoit pas de signaux GPS), il ne déclenche pas un atterrissage automatisé : il continue à faire tourner les moteurs à fort régime, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de batterie. Ou que l’appareil rencontre un obstacle, ce qui est beaucoup plus probable… Quid de la télémétrie sur la radiocommande F7, c’est à dire l’affichage en temps réel de données comme l’état de la batterie, la température des moteurs, les coordonnées GPS ? Elle est prête pour cela, avec d’ailleurs la possibilité de préparer des alarmes, mais il faut un module de télémétrie additionnel sur le QR X350 Pro pour en profiter.

Les points positifs

Dsc_0016-600Le pilotage du QR X350 Pro est un plaisir. Il peut être pris en main par des débutants mais il convient, comme avec tous les appareils de grande taille, de s’entrainer sur des engins plus petits. Sa stabilité lui permet d’être manipulé facilement, et les pilotes plus expérimentés peuvent le secouer un peu plus fort. Mais ce n’est pas sa vocation, d’ailleurs la nacelle stabilisée ne le suit pas s’il gigote de trop. Si la caméra ne répond plus à vos besoins, il est possible de la remplacer par une Gopro 3 pour profiter d’une superbe image. Mais dans ce cas, le retour de l’image en temps réel est perdu… à moins d’ajouter un émetteur vidéo à bord. Il y a suffisamment d’espace pour le mettre à côté de la nacelle, mais il faut impérativement bidouiller un peu. Un autre point positif est l’adoption du contrôleur de vol APM qui ouvre des horizons intéressants. Il est par exemple compatible avec le logiciel APM Mission Planner, qui permet de planifier des vols entièrement automatisés ! Mais ce n’est pas à la portée du tout-venant… Le site Walkera fans y a consacré un post très intéressant (en allemand), à lire ici. Le dernier point positif est l’autonomie de l’appareil : elle atteint 18 minutes avec la nacelle G-2D et la caméra iLook. C’est moins que les 25 minutes promises par la fiche technique du constructeur, certes. La nacelle et la caméra avec son émetteur vidéo sont sans doute assez gourmandes en énergie. Pourtant, 18 minutes de vol, c’est vraiment sympa et on a le temps de filmer sans devoir se hâter… En retirant la caméra et la nacelle (qui consomment toutes les deux, en plus d’ajouter du poids) mais pas la plaque sous le ventre de l’appareil, le QR X350 Pro est resté 28 minutes en l’air ! Impressionnant…

Faut-il l’acheter ?

Dsc_0009-600L’avantage de la solution clés en mains que nous avons testée est sa facilité de mise en route. Tout fonctionne sans avoir à « bidouiller ». Le prix de cette configuration est de moins de 870 €, auprès de Net Loisirs, ici. Cela peut sembler cher, mais tout est fourni pour voler et visionner le retour vidéo. Le concurrent direct, le Phantom 2 Vision et son successeur le Phantom 2 Vision+, requièrent un smartphone pour ce retour vidéo. Et pourtant, ils sont vendus le prix fort : environ 890 € pour le premier, 1100 € pour le second. La caméra iLook est décevante, mais elle peut être remplacée par une Gopro 3 quand il s’agit de produire de très belles images. Reste que la nacelle G-2D n’est pas satisfaisante. Alors, à qui s’adresse le QR X350 Pro ? A ceux qui ne veulent pas entendre parler de DJI, à ceux qui veulent une solution opérationnelle à un prix raisonnable, à ceux qui ne détestent perdre du temps et veulent un appareil clés en main. Dans la mesure le QR X350 Pro se distingue par la fluidité de son pilotage, sa réactivité et sa nervosité, et que le contrôleur de vol APM ouvre des perspectives intéressantes, mieux vaut sans doute acquérir l’appareil sans la nacelle G-2D ni la caméra iLook puisque ce sont ses deux points faibles. Et acheter nacelle et caméra séparément.

Les vidéos

Des images filmées à bord du QR X350 Pro de Walkera équipé d’une nacelle G-2D et d’une caméra à retour en temps réel sur smartphoneiLook. Le temps était orageux avec un peu de vent (10 à 15 km/h).

Des vols du QR X350 Pro de Walkera avec un stationnaire automatique en mode Position Hold (position et hauteur) et un RTH (retour automatisé au point de décollage).

Une vidéo de Hansi et Gektor du site Walkera fans, qui met en scène deux QR X350 Pro équipés de la nacelle G-2D et de la caméra iLook.

 

D’autres photos

Dsc_0024-600

Dsc_0028-600

Dsc_0030-600

Dsc_0035-600

Dsc_0037-600

Dsc_0063-600

Dsc_0066-600

Dsc_0068-600

Dsc_0077-600

Dsc_0091-600

Dsc_0100-600

Dsc_0113-600

Dsc_0158-600

Dsc_0166-600

Dsc_0016-600

Dsc_0025-600

Dsc_0032-600

Dsc_0033-600

Dsc_0054-600

Dsc_0057-600

Dsc_0116-600

Dsc_0184-600

26 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test et félicitation. 😉

    La deuxième partie parlent de la vidéo et la gimbal n’est donc pas top, donc prendre le quad tout seul.

    Le prix est encore bien trop cher pour ce que c’est comme Phantom…
    A vous de voir celons votre bourse. 🙂

    Le quad donc est très lourd (on a pas le poids du quad seul), ne fait pas l’accro, s’est tout de même à ce prix une honte.

    Il y a que la radio qui va bien. 😉

    Ps: faut pas écrire que la #16 est décevant, car dans les 30€ pour 20 gr et des vidéos tops comme les photos, ainsi que toutes ces possibilités, il y a pas mieux à ce jour sur le marché niveau qualité poids prix.

  2. La première vidéo c’est une plaisanterie, l’image le jello, les vibrations………. walkera continue à se foutre de la gueule du monde.

    Bien à vous

  3. Vacherin, il faut espérer que Walkera améliore la Ilook et la Gimbal comme ils ont fait pour la quad.

    Si tu as eu une mauvais expérience en la matière il faut rester positif. Perso j’ai du matos Walkera génial, le tout est de bien choisir.

    J’ai aussi du matos ou je me suis fait avoir, s’est pas grave, s’est comme si tu perds un quad faut rester positif comme notre Fredo, qui a donner le bonne exemple pour le C.
    😉

  4. Tout dépend du prix du X350 Pro dans nacelle ni caméra. S’il est raisonnable, je pense qu’il vaut le coup. Je crois qu’il sera à environ 650 € avec la Devo F7. Sachant que cette dernière vaut dans les 200 €, ça fait le X350 Pro BnF à environ 450 €. Au vu de ses capacités, le prix est correct…

    La machine ne fait pas de voltige, certes, mais il faut se dire aussi que rares sont les pilotes à pratiquer ce sport. J’en connais très peu, par exemple, qui pratique l’acro avec un Phantom. Ceux qui veulent voler sportif s’achète du matériel plus adapté.

    En tous cas, je suis séduit par le pilotage de la machine, son comportement en vol est très sain, très agréable, réactif et souple. Dommage que la partie photo / vidéo ne soit pas à la hauteur, vraiment dommage… L’ouverture vers le Mission Planner est un outil puissant, qui se paie le prix fort chez les concurrents (DJI et Parrot)…

    Pour le poids, il est dans la norme des quads de ce type (Phantom ou Blade), j’ajouterai le poids sans nacelle ni iLook quand j’aurais tout redémonté…

    Pour la 808, note que je n’ai pas du tout dit qu’elle était décevante ! J’ai dit que la iLook était décevante, ce n’est pas la même chose, et c’est parce que son design laisse supposer qu’elle veut concurrencer une Gopro. Note aussi que je ne faisais la comparaison que sur la vidéo, puisque la iLook dispose en sus de la transmission vidéo. Avec la 808, il faut rajouter du matériel qui alourdit le poids total et la facture…

  5. Personellement je ne possède pas d’action chez Walkera et je n’ai pas d’autre expérience qu’avec le QRX350. J’ai opté pour ce choix en fonction d’une offre de chez Hobbygaga qui proposait un ensemble “tout compris” pour seulement 425€, ç-à-d le quad la radio F7(avec retour vidéo) et une petite caméra Walkera de la même source que l’Elook et le transmetteur 5.8Ghz. Je suis d’accord avec Fred pour ce qui est des caméras, tout juste correctes,en ce qui concerne la nacelle je n’ai pas de soucis de réactivité ou vibration, il est vrai que ma caméra de nacelle est une simple Wing 2 de chez Hobbyking qui me procure les mêmes résultats qu’avec une Gopro(testé)la différence est la manip’, on doit tout déterminer avant le vol et pas de changement possible durant le vol.
    J’ai conservé le montage d’origine concernant la vidéo, en plus de l’enregistrement nacelle cela me permet de suivre en direct et sans délai mon vol, ce qui est bien pratique pour voir ce que l’on cadre.Voilà une solution pas chère et qui procure une bonne qualité vidéo quand je veux vraiment filmer et avec une autonomie “sécurisée” de 6 min. sans taper l’accu.

  6. Moi aussi je suis curieux de voir la Gimbal G-3D ainsi que son prix, tout comme la iLook+ Fred. 😉

    S’est un nouveau marché pour Walkera, faut leur laisser le temps, puis voir au fur et à mesure. 🙂

    Prendre que ce qui a de bon.

  7. Pour la #16 : Pour ceux qui la connaissent, la qualité de la iLook est proche de celle de la 808 #16. C’est un décevant, évidemment.

    Donc, il faut modifier cela, ça prête à confusion.

    Bien sur il faut que comparer la vidéo et la photo.

    Pour le quad, je suis désolé, mais moi à ce prix j’entends avoir une bête de course, si il n’est pas capable de faire de la voltige, il ne justifie pas sont prix.

    Maintenant les pilotes si ils achètent cela pour juste frimer comme avec les phantoms et faire croire qu’ils savent piloter, pas étonnent qu’on entends parler que de catastrophe avec les quads partout, et que les lois deviennent comme elles sont grâce à eux…

    Merci d’avance pour le poids Fred du quad seul s’est une information importante pour tout les quad d’ailleurs.

  8. Faut pas oubliez aussi de précisez que sur la télécommande ,pour avoir une porté normal faut tout démonter et faire sortir une pinwhells …
    En gros ,bonne bidouille .

    Car d’origine ,c’est une plaque métallique dans la radio qui sert de récepteur …autant dire que c’est nul ,très nul ^^.
    Avec émetteur 25mW ,j’avez 15-30 m de porté max ,avec récepteur fat-shark + pinwhell je fait environ 50m sans champignon sur émetteur et avec nettement moins de parasite .

  9. D’ailleurs me demande pourquoi vende avec cette radio .

    La radio est juste bon pour petit quad fpv de jardin …

  10. Hello, merci pour ce test en détail,pour le pilotage chacun fait son style avec ses moyens financier avec ou sans Vidéo.
    Reste à tester la Devo10 sur sa distance mais à plus de 900 m le QR X est très petit et dans retour vidéo difficile de savoir l’ou on va….

  11. Coin coin à tous,

    Merci bien beaucoup pour ce test.

    Assez d’accord avec Vacherin sur la première vidéo.
    La question qui tue : au niveau des vibrations y a t il moyen de les diminuer ?
    (les hélices étaient elles équilibrées?)

    Deuxième question : existe t’il un support en forme de GoPro pour la mobius ?
    S’il n’existe pas de nacelle mobius, une coque comme celle ci pourrait nous permettre d’utiliser celle pour gopro

    ++

  12. Non, les hélices étaient “out of the box”. Le Jello est très faible en intérieur (il y a un bout de vidéo qui le montre), mais fort dans le vent…

    Je ne connais pas de support pour la Mobius. Il est sans doute possible de mettre une Mobius dans un boîtier Gopro, mais je suppose qu’il faut aussi réussir l’équilibrage pour que la nacelle réponde correctement…

  13. Ce qui lui reste de bien s’est agréable à piloter sans l’accro, comme tu nous la fait savoir et en plus sur un bonne radio Devo. 😉

  14. Salut,
    On oublie la iLook, je ne comprend même pas pourquoi ils ont désigné ce truc, une pinwheel sur le côté ne donne pas tout son potentiel.
    La G-2D n’est pas terrible non plus mais stabilise quand même un minimum, avec un poids très réduit par rapport aux autres nacelles brushless.
    Le X350 BNF, est quand même un excellent deal, la Devo M a l’air plus au point, pour moins de 250€ sur Banggood.

  15. J ai acheté ce materiel mais, a la mise sous tension la nacelle oriente la camera a la verticale au lieu de l’horizontale etant novice quelqu’un connait il le reglage a pratiquer (j’ai un devoF7)

  16. Je ne sais pas si c’est le bon endroit, mais j’ai une question…
    Suite à u troisième vole après une erreur mon x350 Pro c’est pris une ‘gamellé’ et résultat une entaille sur la coque.
    Aprés démontage, collage, remontage, il fonctionnait. Un repos 2 jours et maintenant aprés allumage, le led gauche clignote 10 fois, s’allume fixe 2 secondes et reclignote une vingtaine de fois a la même vitesse et s’éteint. Et IMPOSSIBLE de débloquer les moteurs avec la manette (aucune réaction) je peut simplement activer le recalibrage avec la manette. La batterie est chargé.
    Si quelqu’un avait une idée, je suis preneur… Je suis novice dans le domaine.
    Par avance, merci

  17. Bonsoir je viens d’avoir la nacelle walkera les pied de mon walkera 350 qrx dont plus petit que a version pro peut ton les remplacer par des nouveaux?

  18. bonjour je possède un Qrx 350pro j’ai fait les premiers tests chez moi sans avoir de souci mais à l’extérieur au moment d’utiliser le mode GPS problème rencontré, en première commutation GPS les hélices s’arrêtent de tourner, si je pousse le commutateur pour voir sur position go home au sol, la les moteurs se mettent brusquement à démarrer et le drône décolle brusquement il faut arrêter immédiatement, puis-je avoir une explication de ce problème, il y a-t-il une possibilité de faire un resette du GPS avant son décollage, je vous remercie et en attente d’une réponse de profiter de bons moments merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.