Nancy et le drone

159
2159

nancy01Les drones et la loi ? On nous le répète si souvent, y compris de la part de modélistes de longue date : « ah ben oui, les drones, on peut pas les faire voler n’importe comment, mais comme y’a un flou dans la loi, on fait comme on veut ». Il faut être très clair : il n’y a aucun flou dans la loi en France ! Dès lors que l’on vole avec un appareil radiocommandé équipé d’un dispositif de prises de vues, photos ou vidéos, il faut se plier aux exigences de l’arrêté du 11 avril 2012. Qui ne sont pas compatibles avec l’utilisation d’un drone par des particuliers. Cela vaut aussi bien pour un drone octocoptère de 5 kilos équipé d’une caméra 4K et 3D, qu’un Phantom 2 Vision de DJI, un AR.Drone 2 de Parrot (et ses deux caméras intégrées), ou même un minuscule X4 H107C ou H107D de Hubsan. Mais puisqu’il n’y a pas de gendarme derrière chaque pilote, on ne risque rien ?

Si !

nancy03C’est vrai, les moyens humains manquent aux forces de l’ordre pour faire respecter la loi sur les « engins télépilotés ». La gendarmerie des transports aériens (GTA), sous la direction de la DGAC, compte environ 1000 personnes selon wikipedia. Mais elles sont en charge de tous les problèmes liés  à l’aéronautique. Il y a de quoi être bien occupé, trop pour aller chasser le multirotor. Oui mais… Un joli vol réussi en milieu urbain, on a forcément envie de le partager avec le plus grand nombre. Ca tombe bien, les YouTube, Vimeo et autres DailyMotion sont là pour héberger les vidéos et les rendre accessibles à la planète entière. C’est aussi un formidable moyen pour indiquer à la GTA ce que vous faites, quand vous le faites, qui vous êtes. La surveillance des sites de stockage de vidéos, mais aussi ceux d’agrégation de vidéos de vols en drones, et les réseaux sociaux, sont d’ores et déjà utilisés pour traquer les contrevenants à l’arrêté du 11 avril 2012 (que nous sommes presque tous !).

Edit 3 : précisons que dans le cas de cette affaire, c’est sur “signalement” que la vidéo a été portée à la connaissance de la DGAC…

Prise de risque

nancy02Nans Thomas, 18 ans et pilote de Phantom, est l’un des premiers particuliers à se faire pincer. Il a filmé, le 30 janvier dernier, quelques beaux endroits de Nancy. Le vol est réussi, probablement avec l’aide d’une nacelle stabilisée… La balade est tout simplement superbe. Seulement voilà. Sur de nombreuses séquences, on voit le pilote évoluer au-dessus de passants. Le pilotage est par ailleurs parfois un peu approximatif, le Phantom s’approchant de très près des monuments. La sécurité ? Ce n’était à l’évidence pas le souci du pilote. Les images étaient belles, la vidéo a fait le buzz sur Internet…

La DGAC

Le premier coup de semonce a été un courrier de la DGAC qui a rappelé à Nans Thomas qu’il fallait être en conformité avec la loi et disposer d’une autorisation préfectorale pour voler. Les choses auraient pu s’arrêter là. Mais la gendarmerie a décidé de l’entendre au sujet de cette vidéo. nancy04Le voilà avec une convocation devant le tribunal correctionnel pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Un excellent article de l’Est Républicain rapporte que le jeune pilote aurait plaidé sa bonne foi : « Je ne savais pas qu’il fallait des autorisations. On ne m’a d’ailleurs donné aucune indication quand j’ai acheté le drone sur Internet ». Des arguments qui peuvent peut-être satisfaire la DGAC, mais pas la gendarmerie puisqu’ils ne permettent pas de dédouaner le pilote de la « mise en danger d’autrui ». C’était du bon sens, tout simplement… Quelle sera l’issue de cette affaire ? Le verdict sera très attendu. Car s’il est clément, ce sera une invitation à enfreindre la loi. S’il est sévère, ce sera un message fort à destination des pilotes d’appareils radiocommandés (et une mauvaise nouvelle pour Nans Thomas).

Edit 2 : l’article de l’Est Républicain indique que la vidéo a été tournée le 30 janvier 2014. Or les archives de Twitter montrent un échange de questions-réponses entre Nans Thomas et le compte Twitter DGAC les 27, 29 et 30 janvier concernant l’homologation d’un Phantom 2 (avec un OSD) et l’obtention d’une DNC. Si la date avancée par l’Est Républicain est exacte, il ne sera pas facile au jeune pilote d’affirmer ne pas être au courant de la nécessité d’autorisations… Edit 4 : la date de l’article ne semble pas exacte, la vidéo a été postée le 27 janvier…

La DGAC encore

Le manque de bons sens est flagrant dans cette affaire. Pourtant on s’étonne que la DGAC communique si peu au sujet de l’arrêté du 11 avril 2012, qui est absolument impossible à comprendre pour le commun des mortels. Nous en avons fait l’expérience : avec notre connaissance du monde l’aviation et du modélisme, il nous a fallu beaucoup de temps et de recherches pour tirer au clair les requis de cet arrêté. nancy05Comment peut-on imaginer qu’un particulier sans aucune notion d’aéronautique puisse les comprendre ? Bien sûr, nul n’est censé ignorer la loi. Bien sûr, bien sûr. Nous avons contacté la DGAC à de nombreuses reprises pour leur proposer de l’aide concernant la diffusion d’une version « grand public » de l’arrêté du 11 avril 2012. Nos mails n’ont reçu aucun écho. Sauf un, émanant du Cabinet du Directeur Général, Pôle Communication : « Je vous l’accorde nous n’avons pas été pro-actif sur cette règlementation auprès du grand public du moins. Nous avons en projet avec le chargé de communication digital d’un article grand public sur notre site internet ». C’était le 15 janvier 2014. Nul n’est censé ignorer la loi, mais la loi est impénétrable pour le quidam. A tel point que… les gendarmes et les policiers que nous avons souvent rencontrés lors de nos séances de vol ont avoué ne rien savoir des lois en vigueur. Plutôt que l’éducation des pilotes, la DGAC semble donc avoir privilégié la répression via la gendarmerie pour diffuser son message. C’est un choix.

Ce qu’il faut en retenir ?

Si vous visitez régulièrement Helicomicro, vous savez que la pratique du drone (ou plutôt du multirotor) est encadrée par une loi qui nous interdit presque tout. Y compris en club, d’ailleurs, puisque l’appartenance à la FFAM et la pratique sur un terrain de club (en extérieur) n’autorise pas pour autant la présence d’un dispositif de prises de vues à bord. Nous estimons avoir « fait notre job », qui a consisté à décrypter une loi à l’évidence faite pour des professionnels – mais qui s’applique pourtant aux amateurs. Les seconds étant beaucoup plus nombreux que les premiers ! nancy06Et parce que la loi est trop restrictive pour qu’elle soit suivie – cette vidéo de Nancy est une preuve parmi des milliers d’autres -, nous avons choisi de développer l’idée de « bon sens » : c’est-à-dire ne voler que lorsque les conditions de sécurité sont réunies pour réduire au maximum le risque d’incident ou d’accident. Cela inclut le fait de ne JAMAIS voler au-dessus de personnes, d’animaux, de bâtiments, de routes. Certes notre théorie du « bon sens » invite à enfreindre l’arrêté du 11 avril 2012, mais elle permet surtout de continuer à voler avec un risque proche de zéro… De son côté la loi se borne à interdire les vols aux appareils équipés d’un dispositif de prise de vues : on cherche désespérément le rapport qu’il pourrait y avoir avec la sécurité !

Le film de Nans Thomas a été retiré de Vimeo, mais il a déjà été copié et diffusé sur d’autres plates-formes. Internet n’oublie rien. Voilà une autre leçon à apprendre de cette affaire. Ne postez jamais de vidéos-trophées de vols à risque. D’abord parce que c’est le meilleur moyen de vous faire pincer. Ensuite parce que vous allez encourager d’autres pilotes.Cela va sans dire, ne prenez plus aucun risque à l’avenir !

Edit 1 : si vous voulez soutenir Nans Thomas, vous pouvez participer au groupe qui a été créé pour l’occasion sur Facebook (ici).

Edit 5 : un article de l’Est Républicain a indiqué que le maire de Nancy, André Rossinot, avait déclaré vouloir acheter des images extraites de la vidéo de Nans Thomas. Cet article a été effacé après quelques heures seulement, puis remplacé par un autre indiquant que l’achat n’avait pas été évoqué. Un article de France 3 revient sur cette intention supposée, confirmant qu’il ne s’agissait que d’une rumeur. La politique se serait-elle déjà immiscée dans le débat ?

159 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour cet excellent article. Puisse-t-il être lu et bien compris par le plus grand nombre d’entre nous ! Du bon sens, rien que du bon sens ! Mais exprimé dans un langage clair et bienveillant ! Encore bravo !

  2. Très bon article en effet.
    Il serait dommage que le jeune homme en question serve d’exemple, mais il faut reconnaitre que le rappel à la loi (et au bon sens) est malheureusement nécessaire pour nombre d’entre nous…

    Par contre, autant je peux comprendre ce point de vue du parquet « Si l’appareil se crashe dans une zone densément peuplée, les conséquences peuvent être dramatiques »
    Autant cette autre infraction « L’utilisation de ces drones pose aussi la question du respect de la vie privée » est complétement desuette.
    Depuis l’apparition des touristes armés d’appareils photo et de camescope jusqu’à l’avénement des “photophone” il faut soit faire quelques concession au respect de la vie privée, soit interdire tout objectif quelqu’il soit… ou bien autoriser la burka dans les lieux publics

  3. Excellent article et complètement d’accord avec erx, si un appareil photo, sur un drone ou entre les mains d’un touriste, à la même fonction, et c’est pas avec un drone qu’on va aller espioner les gens, vu le boucan que fait mon x4, j’imagine pas un phantom… Après certes il faut éviter mes zones peuplées, mais de la a tout interdire y’as des limites…

  4. En aviation, on ne vole pas au dessus d’un hameau, village, ville, sans respecter une hauteur de vole qui correspond au nombre d’habitent.

    La loi et la même pour tous, si je vole sur Paris par exemple je vole si haut que je vois pas la tour Eiffel ou le reste.

    Pourquoi un drone si petit qu’il soit aurai le droit ?

    Moi avec mon paramoteur je respecte la loi et pas avec mon quad…

    Faut un peu de bon sens, quant on vole. 😉

  5. Fred, ou vois tu les approximation de pilotage ? Je vole a vue et avant d’arriver a ce genre de prise, notamment les sculpture ou les somment d’eglise de si près j’ai eu besoin de nombreux vols. Je trouve qu’il a un très bon pilotage. Mais je pense qu’il était en fpv car il a très bien cadrer les monument en hauteur donc a moins d’avoir fait plusieurs essais pour être parfaitement dans l’axe
    ( vol a vue oblige ) il est en fpv et n’en est pas a sont premier vol, j’ai du mal a croire qu’il en sois arriver la sans même prendre des renseignement sur des blogs ou des forums ou c’est partout crier haut et fort que les vol urbain sont vraiment interdits ….

  6. s’est pas que urbain, un stade, une piscine …

    Faut savoir ce qu’on fait…

    Bagatelle ou Vincennes interdit aussi. 😉

  7. Il y a freinage à 1:18 et 2:34, beaucoup trop près pour que ce soit honnête… Mais globalement, le pilotage est bon et les images sont très réussies.
    Je ne sais pas s’il était en FPV, je ne sais même pas quel Phantom il a utilisé.
    Et oui, vu les séquences, ce n’est pas un débutant et il ne pouvait pas ne pas savoir ce qu’il risquait. Ca risque d’ailleurs de pénaliser sa défense… S’il est convaincu de mauvaise foi, ça risque de le desservir 🙁

  8. Avec une caméra sur l’appareil, c’est interdit partout… Urbain, stade, piscine, Bagatelle, Vincennes, le Larzac à des kilomètres de la première ferme, au moins de piloter un appareil homologué par la DGAC et d’avoir les diplômes et autorisations nécessaires.

    C’est pour ça que je râle contre cet arrêté, qui laisse supposer qu’une caméra à bord rend le vol plus dangereux à tel point qu’il est interdit. Les raisons d’être de l’arrêté sont évidemment autres que la sécurité, mais ça, c’est une autre histoire…

  9. Excellent article, cependant il faudrait tout de même des aménagement à cette loi… Que le survol des villes et lieux peuplés soit interdit c’est de la logique et du bon sens mais que cela soit également interdit en club…c’est frustrant.. Quelque part cela pousse les amateurs à ne faire cela qu’à la sauvage alors que les clubs pourraient augmenter la sécurité des vols et des personnes aux alentours.

    Bonne journée.

  10. J’aurai une question pour vous qui faites du FPV. Je n’ai pas eu l’occasion de tester pour l’instant (je ne fais que du modélisme “classique”) mais j’en ai une furieuse envie.

    Je me pose la question si le fait de piloter via un écran ou encore pire des lunettes ne vous « coupe » pas du danger et vous donne la sensation d’être comme dans un jeu vidéo. Ceci entrainant une prise de risque supplémentaire en oubliant que l’objet vol réellement ?

    Merci de vos retours.

  11. Je vais plus loin : les “nouveaux pilotes” n’iront jamais en club. Pourquoi faire des kilomètres pour aller sur un terrain où il n’y a strictement rien à filmer à part de l’herbe et d’autres engins volants, alors l’intérêt principal des multirotors est de pouvoir décoller et atterrir dans un mouchoir de poche…

  12. Ne peut on pas imaginer la création de club de multirotor / FPV avec aménagement de traçés? avec des structures un peu comme les clubs de paintball ou autres?

    Aprés c’est comme tout, il faut des gens motivés pour s’en occuper, créer, gérer…

  13. Ca ne coupe pas du danger, non, parce qu’au premier crash (ça arrive forcément), on part ramasser les morceaux. Et on sort la carte de crédit pour réparer. Ca calme rapidement 🙂
    Evidemment, tous les comportements sont possible, y compris les plus extrêmes. Il y a des joueurs de jeux vidéo qui doivent être influencés et perturbés par GTA (le jeu, pas la gendarmerie), mais à ma connaissance ils sont très rares. Pareil pour le FPV.
    Ce qui peut être inquiétant, c’est la facilité avec laquelle on fait voler un appareil de type Phantom. C’est parfait tant que tout va bien. Mais lorsque l’électronique flanche, lorsqu’il y a un coup de vent, lorsqu’on est dérangé pendant le vol, tout peut arriver. Et là, il vaut mieux avoir des heures de vol au compteur pour bien réagir…

  14. Oui mais Fred, personne n’a de parachute sur son quad…

    Donc, déjà cela va pas, un ULM doit avoir un parachute si il tombe, le quad idem.

    Ce qui est interdit en plus de volé ou, s’est interdit de filmer.
    Je pense que pour le FPV aussi.

    Un pays de c.n … 😉

    Moi j’ai un brevet pour les voles légués, maintenant un quad s’est pas la même chose, mais tu vois le bazar si tout le monde a un quad caméra comme les phones…

    Quand je fais du cerf volant sur la plage bourré de monde j’ai pas plus le droit.

    Mais par exemple dans Paris il y a plein de camera qui nous film à notre insu, cela s’est légal…:-(

  15. Juste une question svp. Si on utilise une camera, mais pas d’enregistrement, est-on aussi hors-la lois ?
    Merci.

  16. Très bon article Fred ,malheureusement pour ce jeune je pense qu’il va servir d’exemple ! Je ne dis pas de le plomber a vie avec une amende trop forte ,mais une saisi du matériel et une petite amende du montant de la machine calmera les ardeurs de beaucoup,on voit quand même des vidéos de fou en Phantom tout les jours sur le net avec des pilotes complétement inconscient du risque en cas de problème,mais c’est bien connu ça n’arrive qu’aux autres 😉

  17. Ca sert a quoi alors ? autant porter une bouteille d’eau c’est moins risquer qu’une camera qui film pas 😉

  18. S’il avait eu un walkera x350 QR j’aurais été au courant plus vite……………….., il aurait surement fait la une des JT qui eux aussi utilisent des drones sans autorisations, alors si la DGAC veut faire son travaille qu’elle commence par contrôler les dîplomes des un et des autres puis ensuite les autorisations de vols à moins que cela ne soit pas vraiment indispensable pour certains et plus particulièrement au sein des rédactions………………!
    Autrement nous sommes sous le coup de la convention de chicago de 1944 art 36 qui dit ” Tout état contractant peut interdire ou réglementer l’usage d’appreils photos à bord des aéronefs survolant son territoire”

    salutations

    Ps: je retourne brûler du 350……………..

  19. Mon père il voyait passer des V1 et V2 dans le ciel de France et ben z’avait d’autorisation !!!!!!!!!

    salutations

  20. Mais non t’as remise de médailles dans la cour de la préfecture, passage en revue des troupes, et petits fours pour toi et toute ta famille.

    bien à vous

  21. Bien d’accord avec toi. Mais ce qui ne plaît pas au sujet des drones avec objectifs embarqués est qu’ils peuvebt aller là où un photophone ne peut pas aller (au delà d’un mur ou autre). Le problème c’est qu’il y a toujours des gens pour aller à l’encontre du bon sens et prendre des risques voire provoquer des accidents (les limitations de vitesse ont été mises en place à cause de ça). Du coup j’ai peur que même les gens se faisant plaisir dans un champ sans personne se fasse épingler par un gendarme qui passe par là. ..

  22. Pas surprenant !

    J’ai vu la vidéo sur Vimeo et j’ai directement posté un commentaire avec lien vers les articles de Fred relatifs à la loi et les risques qu’il courait, il a supprimé mon commentaire tout de suite en répondant “Merci Florent pour ton commentaire”…

    La séquence au dessus des promeneurs au parc de la Pépinière était assez scandaleuse !

    C’est à moitié mérité, il est parti plein de sa confiance de “jeune nancéien plein d’avenir” et là il va au tribunal ! Il se prendra sûrement une peine symbolique…

  23. C’était juste pour savoir si le retour vidéo au sol sans enregistrement pouvait etre plus “tolérer” ou non.Sans parler de FPV. C’est à dire, vol à vu et écran en plus.
    Mais bon, on me renvoie dans mes 11 metres !!!!!
    Tanpis pour moi, j’ai passé l’age de ces commentaires, continuez à vous faire plaisir, moi je vais mettre en vente mes 3 phantoms et bye bye !!!!

  24. Un phantom 2 vision est donc clairement hors la loi si l’on a pas d’autorisations.
    Il serait donc sage que les points de ventes le signale clairement sur leurs offres…

  25. Le texte de loi dit “les relevés, photographies, observations et surveillances aériennes”.
    J’en déduis ceci : s’il n’y a pas d’enregistrement, c’est a priori de l’observation ou de la surveillance. Donc oui, outlaw 🙂

  26. Ce serait effectivement bien, mais les points de vente vont te répondre que :
    – les vendeurs de voiture ne nous découragent pas de rouler à 180 sur autoroutes, pourquoi devrait-on le faire ?
    – les vendeurs chinois sur Internet ne joueront jamais le jeu, pourquoi devrait-on le faire ?
    A moins d’une obligation comme la mention sur les paquets de clopes, ça risque de ne pas se faire de suite…

  27. Bon apparemment cela ne lui aura pas servi de leçon. Nans Thomas propose sur le site de sa société Golox (http://www.golox.fr/) de louer des GoPros mais aussi des drones. Expliquera-t’il à ses clients ses propres mésaventures et les mettre en garde ???

  28. Tout à fait, la tendance est à se dégager de ses responsabilités sous le prétexte “qu’il n’était pas explicitement interdit de…”

    Avec un tournevis on peut tuer !

    Place au bon sens, j’espère qu’un jour les gens se remettront à réfléchir avant d’agir 🙂

  29. Ah oui, effectivement 🙂
    “N’attendez plus pour filmer vos exploits ! Réservez dès maintenant une GoPro et devenez le Héro d’une semaine !”
    C’est lui le héros de la semaine 😉
    Je suppose qu’il va mettre son site à jour une fois les ennuis passés, et que ça servira d’expérience…

  30. Merci de ta réponse Fred.

    Si j’ai tout compris, à part voler sans rien dessus ou dessous, en club, mais pas facile car ils ne veulent pas de nous, les pilotes de quadris, on n’a droit à rien alors!!!!!!

    Pour ceux qui veulent, je vais avoir du materiel à vendre alors !!!!!!

    Cordialement.

    Franck

  31. Globalement c’est ça. J’espère quand même que l’accueil des multirotors a évolué en club (je ne suis pas allé voir)…

    Mais ne vends rien : si tu voles hors public et que tu ne postes rien à vue de tous, il est peu probable qu’on vienne te chercher des noises…

    Maintenant si tu me vends 3 Phantom pour le prix d’un, tout se discute 😉

  32. Fred,

    Non, il découvre pas l’activité et il ne pouvait ignorer la réglementation. Il louait des drones non homologués : http://min.mu/Gb Il a 1 entreprise, il sera considéré comme pro en infraction et ça va pas l’aider.

    De toute manière, tout vol urbain est à proscrire, depuis le temps qu’on le répète. Même en ayant les autorisations, c’est toujours un moment de stress, alors aller faire n’importe quoi et survoler les gens, faut pas se plaindre après.

    Il comparait pas pour infraction aux règles de l’air (même si ça coule de source), mais pour mise en danger de la vie d’autrui, et c’est pas la même !

  33. Sacré FRED, de retour et en forme je vois!!!!!!
    Pour 3 phantoms au prix d’un seul, j’ai peur que cela ne puisse se faire!!!!
    Merci encore pour tes précisions sur le sujet.
    Cordialement.
    Franck

    Ps: Pour voler “heureux”, volons “caché” !!!!!!!

  34. Je crois qu’il a retiré la page concernant les drones. Il va probablement s’en sortir en disant que sur cette activité, il ne fait que louer les drones, aux pilotes d’être en règle et d’assumer le fait de ne pas être conforme. Enfin, je suppose 🙂

    Les jeunes entrepreneurs qui lancent des idées “à l’américaine” (on essaie, on voit ce que ça donne, on avise), ça me fait penser à la personne qui a imaginé le jeu Laser Drone (https://www.helicomicro.com/laser-drone-le-jeu/). Une idée très sympa, mais totalement irréalisable à moins d’évoluer en intérieur. Ce qui m’étonne, c’est la discussion à ce sujet sur Smartdrones, où le gars ne semblait pas avoir conscience des lois. Avec cet esprit de “pas grave, on fait quand même, c’est pas ça qui va nous arrêter” (http://www.smartdrones.fr/laser-drone-jeu-video-en-vrai-en-mieux/002469).
    Le projet n’a pas été financé au final. Sinon le projet aurait été sanctionné par la loi, et les choses auraient été plus compliquées pour lui, je présume…

  35. Ah zut, j’y croyais, le chèque était prêt 🙂 🙂

    Oui “volons caché” est la bonne expression. Positivée, elle peut signifier que si on n’est pas vu, c’est qu’il n’y a personne pour voir et donc qu’on évolue probablement hors d’un endroit à risque. Mais “négativé”, cela veut dire aussi que les pilotes, en cas de durcissement de la loi, risquent de développer des trésors d’ingéniosité pour voler sans jamais être repérable. Et hop, un coup de boost pour l’immersion longue distance !

  36. Il a retiré la page, probablement à la demande de la gendarmerie. Et il va pas s’en tirer comme ça, parce que le fait d’avoir loué des drones (pas homologués) le rend “professionnel” et l’argument je savais pas ne tient plus.

    Quand tu loues des voitures, du demandes le permis du client, c’est obligatoire. Ce sera la même logique qui va s’appliquer. Et s’il s’est lancé dans de la location de drones sans avoir pris le moindre renseignement au préalable, il est totalement inconscient et devrait vite arrêter ses activités d’entrepreneur, sinon un jour, il va finir en prison !

  37. Il me semble que c’est possible, mais uniquement en club avec un autre pilote en double commande. C’est un des cas “toléré” par la DGAC pour le vol en immersion des amateurs. En dehors du club on tombe dans l’illégalité à moins d’avoir la pile d’autorisations adéquates bien entendu…

  38. Très juste l’analogie loueur de voitures et permis…
    Bon, a priori le gars n’a pas encore démarré son activité. Je le lui souhaite en fait 😉

  39. Les textes n’autorisent pas les dispositifs de prise de vues, et donc le vol en immersion (puisque le second implique le premier) sans homologation, brevet pour le pilote, dépôt de MAP et tutti quanti, même lorsque les vols sont pratiqués en club. Il n’y a rien qui dédouane les clubs et leurs adhérents de ces obligations…
    Ceci étant dit, la DGAC doit sans doute fermer les yeux dans le cas d’un usage encadré en club, ce qui se comprend. Mais c’est un petit arrangement entre amis…

  40. Pour ma part j’ai éclaté mon 350 X sur le parking d’une grande zone commerciale la semaine dernière entre deux voitures est des gents qui passaient, par chance le quadri c’est écrasé a 2 centimètres d’un gars qui passé! heureusement pas de bobo! au final je ne recommencerai plus!

  41. Moi en t’en que Pro je loue voiture et mes employés prennent les voitures s’en contrôle du permis, c’est ma tôle qui est responsable !

    Les lois sont faits pour le peuple pas pour ceux qui s’en servent!;-)

  42. tout ce qui vole à un numéro pour qu’on le retrouve, pourquoi pas les modéliste ?

    Vous êtes inconscients, le jours ou en panne cela tombe plus vite qu’une mouche…

    S’est a cause de gens qui font n’importe quoi qu’on a tous des problèmes, nous qui faisons attention.

    Responsable, cela doit vous parler une machine avec des hélices qui tournent à tout vitesse et coupent tout…

    Enfin chacun son trucs, moi je suis contient et fais gaffe. 😉

  43. Bonjour Fred et merci pour la précision, cependant dans la loi (Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception des aéronefs civils….) il y a dans l’article 8 la précision suivante:
    1. Un aéromodèle ne peut circuler qu’en vue directe de son télépilote.
    2. Toutefois, la circulation d’un aéromodèle mis en œuvre par une personne qui visualise les images prises à bord de l’aéromodèle et les utilise comme moyen de navigation (1) de l’aéromodèle n’est autorisée que si une autre personne est le télépilote de l’aéronef et est capable de commander la trajectoire de l’aéromodèle à tout instant au travers d’un dispositif de double commande et que l’aéromodèle reste à tout moment en vue directe de ce télépilote afin qu’il assure la conformité aux règles de l’air.

    Avec la précision suivante:
    (1) Ce type de pratique est communément appelé « vol en immersion ».

    Une autre loin interdit en effet toute prise de vue du territoire depuis les airs, mais je ne retrouves pas ce texte.
    De toute façon, en cas de pépin il y aura bien une loi, ou un juge pour l’interpréter de telle manière à ce que cela nous retombe dessus.

  44. Ben c’est dommage, c’est toujours galère de crasher.

    Ah, tu attendais que je critique le QR X350 ? Mais c’est peut-être un 350QX ? 🙂

  45. Avec des lunettes c’est + sécurisant que l’écran car c’est plus facile de faire du FPV avec des lunette .

    Perso j’arrive beaucoup mieux à piloter en FPV quand vol à vue ,même en maîtrisant bien l’appareil .

    Donc oui il y a prise de risque ,car on monte plus haut et tout ,pur logique sinon où est l’intérêt de FPV ??
    Par contre ,danger est réduit selon moi .

    On a plus de chance de ce mangez un T-rex 600 en vol à vue dans la gueul” qu’un phamtom en FPV ,car en FPV on est 100% concentrer ,on est d

  46. …alors que T-rex ,c’est plus difficile de voir distance entre l’appareil et l’entourage …

    Enfin bref ,c’était mon retour d’expérience 🙂 .

  47. Oui, il y a une incohérence entre l’article 2 qui définit l’aéromodèle, l’article 3 qui définit les activités particulières (et la présence d’une caméra) et l’article 8. Reste à savoir dans quelle hiérarchie on donne aux articles ! En toute logique, l’immersion implique la présence d’une caméra active, donc l’article 2 ne permet pas coupe l’herbe sous le pied de l’article 8. Mais ça, c’est une interprétation, et un avocat peut s’en donner à coeur joie pour la démonter 🙂

    Pour l’autre article, je pense que tu parles de celui-là: http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006843701&cidTexte=LEGITEXT000006074234
    Il déclare qu’il y a des zones interdites, et que pour le reste il faut demander une autorisation 15 jours avant le vol (le truc pratique).

  48. Il y a obligation d’appliquer son numéro de téléphone sur l’appareil, c’est l’arrêté du 11 avril 2012 qui l’exige… 🙂

  49. Autant pour moi c’est un blade 350 qx craché en “retour à la maison” plus moyen de reprendre le contrôle, j’ai juste pu assister impuissant à la chute de mon bébé!
    Ce quadri est quand même vachement solide car tous se qui est en plastique a explosé mai l’électronique est intacte malgré une chute libre d’environ 200 mètres avec gopro 3 black sans caisson.

  50. La gopro à miraculeusement survécu à l’impacte mai a à prix cher au niveau des plastiques mais par chance la lentille est impeccable.Bizarrement la vidéo coupé au moment ou le quadri c’est mis à chuter, pourquoi je ne c’est pas,peut être que le wifi de la cam c’est activé ou l’impacte a supprimé la fin de la vidéo

  51. a vérité est que les professionnels sont en train de créer un lobby afin de protéger leurs activités en tentant de restreindre l’accès à de nouveaux acteurs économiques.Les études sur la rapide évolution du marché des drones montrent un secteur de plusieurs millions d’euros…
    Certains ne voient dans cette activité que le moyen de se remplir les poches de façon rapide en éliminant toute concurrence et en “saignant” leurs clients.
    Je pense que seule la qualité des prestations effectuées pourra réguler et assainir une profession qui pour l’instant donne une mauvaise image d’elle en se retranchant systématiquement derrière la réglementation comme si elle n’avait rien d’autre à proposer qu’une MAP et un brevet théorique ULM.
    La réalisation de superbes photos et vidéos sera sans nul doute le fait de passionnés sachant braver les interdits sans nuire à la sécurité des personnes.
    Des TEAMS underground seront rester libres pour nous faire découvrir une autre vision de notre monde.
    La technique ne doit pas être un prétexte pour restreindre notre liberté de pouvoir encore nous émerveiller de notre planète

  52. La GOPRO BLack Edition est à l’origine du crash de mon QR X350, maintenant je sais, JAMAIS de wifi sur le drone !!!, c’est trop la loterie …, de même je coupe le wifi sur mon portabe qui risque de rayonner sur la radio.

    Soit dit en passant, je suis à une centaine de vol avec mon QR X350, à part la mésaventure GOPRO, pas de soucis avec cette bestiole, je fais de belles vidéos “interdites”

  53. Cela me sidère !! J’ai relu les textes en détail ! La prise de vue est interdite mais je peux aller balancer une grenade chez mon voisin (interdit aussi cela dit).franchement je rejoins le post de drones ethics, c’est une une pression exercée par des entreprises qui changent la donne et empêchent les simples mortels que nous sommes de profiter de leur plaisir de voler….quand je jois le nombre de vols ‘interdits’ sur internet, cela ma laisse penseur (la défense à paris MAGNIFIQUE)…quand je vois les films postes par les AR drone sur leur site…..n’oublions pas que l’ar drone par exemple est bourre de technologies pour éviter toute casse, je me suis déjà pris le drone en pleine tête….. Sans casse….. La France est un pays de psycho….

  54. Bonjour

    Je suis réalisateur de films documentaires pour la télévision.
    J’admire et j’encourage les initiatives des jeunes motivés par
    l’entreprise de leurs passions qui peuvent devenir professionnelles.
    J’invite Nans THOMAS à me contacter vite et voir si je peux l’aider
    dans le domaine audiovisuel.
    Bravo NANS , ne t’inquiète pas , la justice saura reconnaître ton talent
    il y a un monde qui s’impose entre la délinquance et la créativité.

    GD

  55. Je viens d’apprendre cette nouvelle et j’en suis vraiment navré et j’ai honte de mon pays! J’habite aussi dans les environs et je voulais faire la même chose…
    Sérieusement les gendarmes n’ont rien d’autre a faire?? Il y a eu plein de cas de viols récemment mais là la police ne fait rien…

    Je n’ai pas vu la vidéo malheureusement donc je ne peux pas juger son pilotage, ok c’est peut être dangereux de voler en ville mais qu’on arrête de taper sur les drones!! Il y a 10 ans déjà quelqu’un pouvait prendre un helico miniature et aller le faire voler en ville donc a ne date pas d’aujourd’hui!!

    Concernant le respect de la vie privée, on est filmés et photographiés tous les jours a notre insu! Je ne savais pas qu’il y avait des gens en maillot de bain dans leur piscine en plein centre ville au mois de janvier…

    Bref je trouve ça vraiment minable…

  56. Ce que je trouve remarquable, c’est que sur un forum de passionnés comme celui de Kosem, des gens postent des photos et des vidéos completement débiles en termes de sécurité et que lorsque des remarques sont faites à leurs auteurs, il y a toujours des pratiquants chevronnés (à voir leur matos) pour défendre les folies! Je ne parle pas de Kosem qui a supprimé une vidéo sur Paris Notre Dame (qu’on peut toujours voir ailleurs) mais de gens qui défendent la liberté à tout prix, quelque soient les risques…. pour les autres! Le cas d’un jeune -15 ans- sur Nancy pour délivrer des pigeons est éloquent…

  57. Tu sais, la plupart des professionnels de la prise de vues que j’ai rencontrés sont bien ennuyés par cet arrêté qui les oblige à investir des sommes délirantes en matériel et en temps. Ce sont des petites structures, qui se passeraient bien de ça…

    Mais il est certain que la manière dont est tourné cet arrêté laisse planer le doute. Sans aller jusqu’à la théorie du complot, ça ressemble bien à un texte pondu par des hauts-fonctionnaires en collusion avec des industriels d’un marché en devenir. Et tant pis pour les petits acteurs du marché. Sans parler des particuliers, concernés aussi (mais “on” s’en fout).

  58. et quand ça tombe sur quelqu’un, c’est pas grave! il n’avait qu’a pas être là, cet empêcheur de voler tranquille!
    Vive la liberté!
    c’est ce genre de commentaire que je trouve minable!

  59. Je ne suis pas sur que la justice soit sensible à ce genre de “talents” 🙂
    Heureusement!
    La créativité n’excuse pas tout….

  60. il ne faut pas confondre le survol des gens, pratique dangereuse pour des gens qui n’ont rien demandé mais pas pour le pilote, et l’interdiction de toute prise de vue, qui est débile…
    Simple point de vue.

  61. Ma position, c’est de ne JAMAIS voler quand il y a présence d’humains (pas au courant du vol), d’animaux, de bâtiments sensibles, de routes, de zones interdites de vol (pour ça il faut avoir appris à lire une carte spécialisée), et lorsque les conditions de sécurité ne sont pas ok.

    Dans le cas du vol à la Défense, certes les images sont superbes, mais les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Le bon sens aurait dicté de ne pas le faire…
    Et concernant le risque, autant se prendre un AR.Drone en mousse n’est pas risqué (quoi que !!), autant se prendre les 1 kg d’un Phantom avec sa nacelle et sa Gopro, c’est catastrophique. Notamment avec une chute depuis les XXX mètres comme on le voit dans la vidéo de Nancy au-dessus de la place et du parvis…

  62. un haut fontionnaire n’a pas besoin d’être mal intentionné pour être nuisible, il lui suffit d’être incompétent… hélas! Car ça fait baucoup de nuisibles! 🙂

  63. C’est effectivement une solution que de démarrer une activité professionnelle de manière illégale pour régulariser les choses ensuite…
    Ca s’est vu pour les services de streaming musical comme Deezer ou Spotify.
    Mais je ne vois pas les choses de cette manière, du tout. Sans compter que le risque d’accident est réel avec les drones. La créativité avec du risque quand c’est un risque pour soi-même que l’on prend, c’est beau. Mais quand on le prend pour d’autres qui n’ont rien demandé et qu’on ne risque rien du tout soi-même, je trouve ça beaucoup moins noble…

  64. Tes remarques sont intéressantes, je prends un peu de temps pour les commenter…

    La différence entre maintenant et il y a 10 ans, c’est la multiplication des appareils et des pilotes. Il y a 10 ans, il n’y avait pas d’hélicoptères miniatures (ou alors je les ai loupés 🙂 ), il n’y avait que des gros engins thermiques qui ne volaient que sur terrain en club. Maintenant, il y a explosion des ventes, multiplication des pilotes (plus ou moins doués).

    Imagine que tu te balades avec ta famille dans les galeries d’un centre commercial, et que l’un d’entre vous se prenne un Phantom par un pilote qui ne maîtrise pas sa machine. Ca te semble improbable ? Pas pour moi, j’en ai croisé un au Forum des Halles de Paris en train de filmer les travaux souterrains. Je me suis simplement tenu à l’écart, le gars ne maîtrisait à l’évidence pas sa machine.
    Dans l’éventualité d’un accident de ce type, comment faut-il réagir ? Dire que ce n’est pas grave, il faut laisser la liberté aux gens de faire ce qu’ils veulent ? Mais punir quand même le pilote pour son acte ?

    Je reviens sur l’aspect la vie privée : ce n’est pas ce qui est reproché au pilote de Nancy. Tant que la CNIL n’a pas statué sur le sujet, il est peu probable que ce sujet soit utilisé pour punir un vol jugé illégal…
    Mais là encore, si je vois un drone passer devant ma terrasse avec une caméra dessous, ça ne va pas me plaire. Qu’il filme ou pas, qu’il me filme ou qu’il fasse de belles images de mon immeuble… La réaction épidermique, c’est “je le shoote à vue” 🙂

    C’est donc plus compliqué que “les gendarmes n’ont rien d’autre à faire”, non ? En tous cas, le sujet est passionnant…

  65. C’est bien celui là en effet, j’ai pas assez cherché on dirait 😉

    En gros pour être dans les règles, il suffit de passer les divers brevets (ULM, etc…) puis faire une demande quotidienne pour des vols potentiels dans 15 jours, de telle manière si le jour venu le temps est idéal on pourra faire son petit vol fpv trankilou. C’est pourtant simple. Et moi j’aime ce qui est simple. Et les chocs de simplification aussi.

  66. Je suis d’accord avec toi.

    Concernant le gars de 15 ans, ce qu’il fait s’apparente à de l’activisme, donc une pratique souvent illégale. Il est jeune, je ne sais pas s’il est conscient des conséquences de ses actes – je l’espère. Mais normalement, un activiste agit en connaissant les risques, en sachant qu’il peut être condamné, et qu’il n’y aura probablement pas de clémence de la part de la justice. Et les arguments de la défense, dans ce cas, contrairement à ceux avancés par le pilote de Nancy, ne sont pas “je ne savais pas que c’était illégal”, mais “je savais, c’est mon combat, j’assume”.

  67. N’oublie pas la demande d’autorisation de vol à la préfecture. Ca prend un mois en général. Non, je dis juste ça pour simplifier avec les 15 jours de l’autorisation de prise de vues, hein 😉

    On peut devenir actionnaire de CERFA, sinon ? 😎

  68. Je viens de voir la vidéo, effectivement c’est un peu limite ce qu’il a fait et le rendu est pas si génial je trouve, trop d’effet Fish eye et, j’ai déjà vu mieux mais de là a le convoquer au tribunal! Surtout qu’il y en a d’autres de vidéos dans ce style alors pourquoi celle là? :-/

    Je trouve qu’il aurait dû faire ça avec moins de monde sur la place, ne pas passer si près des gens, des murs et des branches, j’ai l’impression que des fois le pilotage est approximatif, je pense pas qu’il ait fait ça en fpv…

    Ce que je demande c’est que les appareils soient classés en plusieurs catégories suivant l’usage 1er si c’est pour filmer ou s’amuser et obliger le passage d’un permis de pilotage de MODÉLISME et obligation de le présenter lors d’achat de pièces de modélisme ou d’achat de multirotors!!!

  69. Pour le coup la vidéo de la défense est plus dangereuse je trouve, et encore on en voir plein qui s’amusent a courser des gens avec leur drone, perso moi ça m’énerve que les gens viennent me parler pendant que je vole ou passer sous le drone…

  70. Les revendeurs devraient informer les acheteurs des règles de vols, ce qui n’est pas souvent le cas, en plus ces appareils attirent un publique néophyte

  71. +1 pour le lobby made in France.
    A mon avis cette histoire va partir en vrille rapidos. Noel 2014 sera l’annee du Drone Chinois avec ou sans camera. ca va chauffer sous les sapins.

  72. J’aimerais bien savoir André où tu voles…

    Je veux bien croire que y’a 10 ans les pèse les réduits étaient pas ce qui se faisait aujourd’hui… Mais ce que je trouve insupportable c’est la généralisation autour des “drones” qui d’ailleurs n’est pas le bon terme… On peut très bien faire les mêmes bêtises avec un helico ou avion mais personne en parle…

    Concernant ton exemple en effet ça parait improbable, surtout avec un phantom, le type est vraiment inconscient… Un ARDrone serait déjà plus approprié mais ce n’est pas l’endroit où voler ça c’est clair! Sanctionner pourquoi pas mais par la police, pas par un tribunal! Ils ont autre chose a faire de plus urgent!!

    Concernant la vie privée, c’est pareil avec les people et les paparazzi… Une demande de retrait et la vidéo est retirée ou passage coupé au montage…

    Et quand je dis qu’ils ont peut être autre chose a faire, c’est quand je vois le nombre d’agressions, de rackets, de viols, de deals de drogue qu’il y a, il y à plus urgent! Même quand on appelle les forces de l’ordre pour une bagarre en pleine rue ils ne se déplacent pas…
    En France on est les spécialistes pour ne pas s’occuper des vrais problèmes…

  73. La notion de caméra ne signifie pas obligatoirement prises d’images.
    Une caméra dédiée au fpv peut envoyer un signal au sol pour le pilote, sans garder aucun enregistrement.
    Dans ce cas, cette caméra devient un outil d’aide au pilotage.
    D’accord avec ça?

  74. Je ne sais pas, tout dépend de l’interprétation de “les relevés, photographies, observations et surveillances aériennes” de l’arrêté.
    Il n’y a pas de notion d’enregistrement ! Je suppose que “observation” serait retenu dans le cas du FPV. Mais va savoir…

  75. J’ai!
    Vous devriez voir la hauteur de certaines salles de la fondation LVMH…ça fait envie!

  76. Bonjour à tous.
    Je ne veux pas faire grossir le débat du lieu de cette vidéo mais plutôt creusé du coté de la prise de vue elle même.
    Que dit la loi sur le fait de filmer ou photographier une ou des personnes a l’extérieur dans un lieu public ou privé?
    Une synthèse serait possible ?

  77. Pufff,
    Mon épouse a été sollicité par une équipe de prod TV pour tourner avec un drone un événement public qu’elle organisait avec son taf. (http://reho.st/self/a4970a8fc092cc188769944e072b02a0ce8bebed.png). Aucune autorisation n’a été faite. Seule précaution : un cordeau de sécurité sur la zone survolée ( 200m²) mais le drone passait au dessus de véhicules privés stationnés (j’ai la vidéo du tournage).

    L’audience de ce reportage était bien supérieur aux 400 000 vues de Nancy et la DGAC n’a rien dit.

  78. Tant que ça passe, tant mieux… Mais il est certain que dans ce cas, la loi aurait du être respectée. Tant qu’il n’y a personne qui s’estime lésé, il ne se passe rien. Dans le cas de l’épisode Nancy, c’est sur “signalement” que la DGAC a été mise au courant…

  79. Ca n’existe pas déjà quelque part ? J’avoue que je ne me sens pas le courage de faire la même étude de textes sur la prise de vues que celle de l’arrêté de 2012. Ou alors je prends des parts chez Doliprane 😉 😉

  80. C’est clair il vaut mieux être rappeur, faire des menaces de mort sur la police et autres, cracher sur la France, insulter tout le monde, le juge dira ” c’est de la créativité”. Tu fais voler un drone AVEC caméra ? “mise en danger d’autrui”….SANS caméra ? ah ben c’est de l’aéromodélisme…la blague.

  81. Le problème c’est surtout que la DGAC semble vouloir protéger les photographes et vidéastes pro, il devrait avoir une réglementation plus souple pour les appareils de moins de 2kg avec caméra.

  82. En effet, la délation ici ça marche bien ! je me souviens de ce client qui me disait une chose sur les français en général : ils ont un gros défaut, les français sont jaloux en général , t’es riche ? on te fait chier, tu es créateur d’entreprise ? on te fait chier, tu réussies à l’école ? on te considère comme un bouffon et un lèche botte, tu es ambitieux ? on fera tout pour te freiner !

    ça m’étonne pas que le pro ait porté plainte, un peu comme les taxis, les syndicats, etc etc des gens qui aiment faire chier ceux qui ont rien demandé.

    Je propose qu’on fasse une manifestation de drone dans un endroit précis, pour voir si ils vont tous nous arrêter !

  83. Mon Métier c’est L’Image et le Problème de cette Vidéo ne vient pas EN PREMIER LIEU du Risque pourtant bien “REEL” d’accident et/ou de blessures POSSIBLES des personnes à la base.
    Le Gros point Noir de cette Très belle Vidéo Aérienne de Nancy vient surtout du POSSIBLE Survol de la VILLE et de SES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES avec une facilité Déconcertante PAR UN DRONE CIVIL…Notamment, la traversée de la voie Publique avec autos et passants et donc la Possibilité EVIDENTE d’aller ESPIONNER LE QUIDAM voire PLUS…Chose qui d’un point de vue MILITAIRE est extrêment PREOCCUPANTE et ne peut-être la MISSION d’un CIVIL.
    DONC il s’agit clairement d’un AVERTRISSEMENT EXEMPLAIRE Des Autorités à l’égard de la Communauté des Passionnés.
    D’autre part, LE DROIT A L’IMAGE s’applique aussi bien aux Personnes qu’à certains Monuments…Donc, Notre Adolescent commet l’ERREUR FATALE de s’attaquer au domaine PUBLIC & PRIVE…lE TOUT sans la Moindre Demande d’Autorisation apparemment…Ce qui peut laisser penser au LEGISLATEUR qu’il peut y avoir COMMERCE ILLEGAL de ces images EN PLUS.
    Pour Ma Part, ce sont les DEUX PISTES qui ont fait que ce SIGNALEMENT se termine au TRIBUNAL.
    se rajoute à cela le DANGER POTENTIEL d’un tel Engin au-dessus de la Population et bien évidemment la dite Personne étant un MINEUR…il fallait faire un exemple FORT et DIRECT…

  84. la vérité à vérifier Mr L’agent est qu’il aurait était dénoncé par une personne faisant la même chose jaloux.

    Mon avis cela pue…

  85. Je doute que la créativité fasse partie des arguments de la défense 😉
    Ce qui n’ôte rien au fait que la présence ou pas d’une caméra est une ânerie de cet arrêté…

  86. D’un autre côté, on peut comprendre qu’un professionnel qui investit de belles sommes pour exercer son métier dans la légalité (ce qui, somme toute, est tout à fait normal) soit un poil énervé de voir qu’il est possible de faire la même chose de manière illégale sans être inquiété (ce qui, somme toute, n’est pas normal).

  87. Un commentaire intéressant sur le point :

    http://www.lepoint.fr/societe/poursuivi-pour-avoir-filme-nancy-depuis-un-drone-14-02-2014-1791748_23.php

    OSS117
    le 14/02/2014 à 17:30
    “Signaler un contenu abusif
    Ce n’est pas tant le drone qui est visé
    … Mais le fait d’avoir fait de belles images et “concurrencé” ceux disposant de ce genre de privilèges. Ce qui a par exemple lancé la carrière de l’hélicologiste Y. A. B est le droit de survoler Paris pour photographier, grâce à des relations privilégiées de sa famille avec Chirac. De même, dans l’affaire du T. K Bremen échoué en Bretagne, la gendarmerie a quasiment interdit les photos et l’accès à la proximité de l’épave, sauf à M. Plisson, photographe officiel de la marine… Etc. Etc.

    La France quoi, avec ses petits arrangements, passe droit, et “justice” détournée.”

  88. Difficile de faire la part des choses. Ceci dit, la gendarmerie semble avoir invoqué “la mise en danger d’autrui”, ce qui suppose que c’est le risque d’accident qui a été retenu. L’arrêté stipule qu’il n’est pas permis de voler à moins de 30 mètres d’une personne.

  89. Oui je suis bien d’accord, tu s’est moi j’aime voler donc le reste je m’en fou mais qu’en je vais passer au FPV je dirai plus la même chose. 😉

    Et puis si je vois qu’un voisin me dénonce, je lui ferai la peau à ce salaud, autorisation ou pas 🙁

  90. Oui mais le pro en question aurait du à mon sens informer la personne avant de faire le délateur, c’est la réglementation qui est absurde ( comme souvent en France ) surtout pour ce type d’appareil. Quand je pense qu’il faut avoir un brevet théorique d’ULM pour faire voler un drone avec caméra mais le même sans caméra il n’y a pas besoin, ça prouve qu’il y a anguille sous roche.

  91. Je suis bien d’accord avec toi Tortose…

    En plus en 2014, faut accepter que tout le monde puisse filmer. 😉

    Le presse est s’est pouvoir… ;-(

  92. je pense pas que la presse soit dans le coup, BFMTV fait voler des drones à priori sans aucune autorisation, mais perso je suis pour une ouverture large sur les drones de moins de 2kg.

    😉

  93. Je ne suis pas d’accord avec les arguments…

    Yann Arthus Bertrand n’a pas été le seul a profiter d’une autorisation de survol de Paris, c’est un peu abusif de laisser supposer que sa carrière est le fait d’un copinage politique… Ce serait oublier qu’il a débuté en 1981 en travaillant pour les principaux magazines d’images, dont National Geographic, Geo et Paris Match avant de lancer son activité de photo aérienne en 1991.

    Idem pour le Bremen, Internet (et Flickr en particulier) regorge de photos du Bremen qui sont le fait d’amateurs passionnés. Les Plisson, père et fils, sont des photographes qui méritent leur réputation. Et c’est dans ce sens qu’ils ont gagnés leurs galons pour la photographie marine institutionnelle. Tout le monde n’est pas en mesure de prendre un cliché de l’Abeille Bourbon comme il l’a fait (le père)…

  94. Je pense que ce qu’il veut dire surtout c’est que la réglementation actuelle semble privilégier certaines personnes ou organisme, passe droit en somme. Après il est évident que YAB n’a rien à prouvé et que c’est un super photographe, mais le commentaire dénonce surtout les passes droit qui me semble en fait être l’objet de l’interdiction des caméras dans les drones.

  95. Même si le délateur n’a pas prévenu le pilote, il l’a été par des personnes d’Helicomicro. Il est passé outre, il a choisi…

    Maintenant oui, l’arrêté est stupide à plusieurs titres, c’est certain. De là à imaginer qu’il sert à protéger les intérêts de quelques-uns bien placés, il n’y a qu’un pas… qu’on franchit allègrement.

  96. Oui c’est bien le problème c’est ce passe droit, je suis pas contre par exemple le fait de passer un permis “drone” qui permettrait à tout utilisateur de mieux connaitre la réglementation et surtout de savoir si la personne est capable de manipuler l’appareil dans de bonnes conditions…mais passer un brevet ULM est idiot, même théorique, ça n’a aucun rapport à quelques exceptions près.

  97. Oui, là je suis tout à fait d’accord… Il faudrait que la DGAC nous explique la raison de cette restriction de caméra. Mais j’ai déjà posé la question, et comme je le dis dans le post, je n’ai pas eu de réponse.
    Les esprits malins vont dire que c’est parce qu’il n’y a pas de réponse correcte possible de leur part. Ils ont peut-être raison 🙂

  98. lol oui et pourquoi alors tous les drones en ventes n’ont aucune mention, les AR DRONE sont hors la loi, si tu achètes un fusil on te demande une pièce d’identité et de le déclarer…ici rien par contre ta le droit à rien faire et c’est vendu à la FNAC !

  99. Tout à fait. Lors d’une réunion de la Fédération Professionnelle du Drone Civil, le responsable de la DGAC avait indiqué que ce brevet ULM était ce qu’il y avait de plus proche de l’usage de drones, raison pour laquelle ils l’avaient adopté comme “plus petit dénominateur commun des brevets”. On en tire les conclusions qu’on veut 🙂

  100. Peut-être parce que comme souvent, la technologie est allée plus vite que la musique… Sauf que dans le domaine de l’aéronautique, tout allait doucement ils n’étaient pas habitués 🙂

    Ce qui est inquiétant, puisque pour rattraper le retard, les politiques (et les hauts-fonctionnaires) vont déployer des trésors d’ingén… d’âneries…

  101. En tant que particulier, j’ai bien plus peur de me prendre un engin avec des hélices tranchantes dans la figure que de voir une vidéo ou j’apparaitrais au milieu d’autres quidams diffusée sur internet, même si ça ne m’enchante pas non plus… Mais pour prendre des photos, pas besoin de drone, un simple touriste avec un appareil photo peut prendre une image ou on apparait, et la diffuser sur internet, et pourtant on n’interdit pas les appareils photos pour autant…

  102. à part que c’est un pro qui l’a dénoncé et que ni la DGAC et ni la Gendarmerie surement au courant n’ont à la base fait quoique ce soit. Par ailleurs vous vous trompez pas de droit à l’image en lieu public ! que ça soit les bâtiments ou les personnes, la police n’a même pas le droit de vous interpeller pour ça ( et j’en sais quelque chose ) sauf en cas de demande express de la préfecture de police qui ne peut être permanente. J’ai même le droit de photographier votre maison ou appartement de l’extérieur et de le publier sans votre autorisation.

  103. Pour les bâtiments, ce n’est pas le droit à l’image, mais le droit à la propriété intellectuelle qui est engagé. Si tu prends une photo d’un bâtiment et que son architecte n’est pas consentant et le fait savoir, tu es condamnable. Il n’y a pas interpellation pour ça, mais convocation (comme dans le cas du pilote de Nancy) et éventuellement poursuites. Je parle en connaissance de cause, et je cite parfois cet exemple qui m’est arrivé. J’ai pris en photo la façade de l’immeuble qui héberge la salle de ventes Drouot à Paris. C’était pour la comparer avec un cliché des années 1900, sur mon (autre) site http://parisavant.com. Mais la société qui gère les intérêts de l’architecte de ce bâtiment a fait les démarches pour que je retire la photo sous peine d’astreinte financière. Pour un blog photo d’histoire, donc, sans un microgramme de pub. Et pour un bâtiment particulièrement hideux 😉
    La même mésaventure peut arriver en filmant un immeuble ou un monument dont l’architecte veut protéger l’image…

  104. j’ai la chance d’habiter un endroit (banlieue ouest de paris) où subsistent quelques rares endroits déserts…en semaine! Reste le risque de fly away car les humains ne sont jamais très loin 🙂
    Pour le reste de tes remarques, je suis plutot d’accord mais le fait que d’autres “crimes” existent ne nous exonère pas de notre responsabilité.
    Pourquoi les drones? parceque ça fascine, c’est tout! Comme me le disait un curieux arrivé pendant un de mes vols, “j’en avais entendu parlé mais je n’en avais jamais vu! C’est super”

  105. Et OUI le Droit à L’IMAGE (au sens très large) englobe également la Compromission, le pot de vin ou encore la Délation…Vous êtes en France et le “Copinage” Politico-financier est de RIGUEUR depuis toujours pour celui qui veut en faire un BUSINESS Juteux.J’entends par là que “PROFESSIONNELLEMENT” ces notions entre en LIGNE DE COMPTE bien sûr OFFICIEUSEMENT.Je pense sincèrement que cet AUDACIEUX Jeune Homme n’a pas voulu commettre un DELIT encore moins un CRIME de Violation des Règles de l’Espace Aérien avec son “Jouet”.
    MAIS IL VA SERVIR LES INTERETS de ceux qui tendent à VERROUILLER Ce “HOBBY” et ça LES MEDIAS le savent…C’est maintenant à ce Gamin et à son ENTOURAGE de faire preuve de MALICE : Puisque personne n’a été blessé et que ses images n’ont pas servi à commerce…et que son JOUJOU n’a rien d’une Arme de Guerre — A LUI DE TROUVER LES MOTS MAINTENANT pour Dédouaner cette Communauté, celle des Passionnés de Multirotors Civils à travers toute la France…C’EST LE VERITABLE DEFI JURIDIQUE de savoir maintenant en faire une BONNE OPERATION DE COM “UTILE” pour ENFIN TROUVER UNE SOLUTION DEFINITIVE POUR LE PARTICULIER à ce problème qui ne fait QUE COMMENCER !

  106. Dit tu peux arrêter un peu avec le QR x350, si tu ne sais pas le piloter n’en dégoute pas les autres, y a pas un article sur ce site sans bla bla crache walkera qr x350, j’ai le mien depuis sa sortie et pas ou de problème,alors svp arrête un peu, merci d’avance.

  107. J’ai acheté mon premier drone, un Phantom, sur le site de studiosport il y a de cela un mois. Je l’ai acheté avec autant de simplicité que lorsque j’achète ma baguette de pain le dimanche matin. On ne m’a rien demandé, rien dit.

    Alors l’analogie sur le “loueur de voiture et permis”.. est juste mais n’est jamais appliquée.

    Cette article est bien rédigé. Je regrette simplement que trop de “bons professionnels respectueux” en profitent pour se faire de la publicité sur son dos. Je pense notamment à Aerofilm qui, au passage, se garde bien de valider ne serait-ce qu’un seul commentaire qui ne va pas dans leur sens…

    PS : Désactivez la tabulation des commentaires les amis 😉 Ce n’est pas très pratique ^^

  108. Belle interprétation !! Sauf que même sans caméra il n’aurai pas pu voler comme cela non ? Les plans en altitude au dessus de la foule m’ont fait froid dans le dos !! :p

  109. Ah grand débat…mais les lois sont là et “nul n’est sensé ignorer la loi”…

    Ce qui me surprend le plus dans toute cette histoire, habitant la même ville il est vrai que les images sont très belles, mais ce jeune homme à était surnommé “l’adoentrepreneur” car à son jeune âge il a monté une boîte de location de matériel vidéo (gopro,…) et de drones…!!!!!!….

    Il ne connaît pas la loi…..surprenant….

  110. N’empêche, je ne suis pas certain que toute cette agitation médiatique desserve les intérêts de ce jeune homme. Oui c’est dangereux, tout le monde le sait mais certains semblent vouloir attendre de se prendre une machine sur la tête pour le comprendre !! :p

  111. @raphael
    Il n’est pas necessaire d’enregistrer pour etre classifié en travail aérien, un retour image au sol en fait partie, d’ailleurs le vol fpv est strictement interdit et dans un cadre professionnel, il faut une camera pour le pilote en scenario 2 ou 4 et un cadreur pour l’immersion, le vol en S2 est autorisé pour le pilote seul quand il ne s’occupe pas du cadrage en immersion. Que les amateurs soient rassurés, lors de mon dernier controle par la gendarmerie des transports aeriens, les militaires m’ont dit faire preuve d’indulgence envers les vols en pleine nature et sont dans leur ligne de mire, amateurs et pros non autorisés effectuant des vols en agglomeration ou sur des manifestations publiques. Donc pour revenir sur la legislation, du moment qu’un dispositif de prise de vue, largage ou relevés est INSTALLÉ, c’est du travail aérien et donc doit faire l’objet d’un dépôt de Manuel d’activités particulieres, d’une declaration de niveau de compétence, d’un certificat de conformité ou attestation de conception de type, d’une assurance RC aéro pour toys les scenarios et en plus d’une autorisation prefectorale du département survolé en cas de vols en scenario 3 (agglo et regrouppements de personnes).
    Attention a votre propre interpretation de la legislation, le mieux est de contacter votre Dsac ou la GTA, ils ne mordent pas, du moins pas si on est en regle…

  112. Je suis circonspect. Que le maire veuille soutenir le pilote, parfait. Mais qu’il veuille acheter des photos ou des extraits, c’est simplement aller contre l’arrêté. Amusant de constater qu’un élu de droite s’apprête à désobéir à un texte publié sous un gouvernement… de droite 😉

  113. D’un autre côté, si Rossinot achète vraiment les images, ce sera un signal fort, on va tous décoller et aller filmer, pas besoin de faire une association… 🙂

  114. Il parle aussi de faire changer la réglementation. Car aujourd’hui, les mairies, les villages etc en veulent tous mais comme à le droit les prix sont élevés et en plus il faut des autorisations .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.