Le DJI Phantom 2 homologué !

31
720

p2dgac01C’est le tour de force de la société Flying Eye, qui a réussi à obtenir le certificat d’homologation de la DGAC. Ce qui lui ouvre les portes des vols à finalité professionnelle ! Attention, ce n’est pas une machine de série qui a été homologuée, mais une version du Phantom 2 de DJI revisitée par Flying Eye, appelée le Quad Phantom. Quelles sont les différences avec l’appareil du commerce ? Il a été tropicalisé avec un vernis spécial pour protéger l’électronique contre l’humidité. Il a aussi été allégé, selon Flying Eye, pour atteindre un poids de 1,26 kilo et voler pendant 25 minutes avec sa batterie d’origine (deux sont livrées avec l’appareil). C’est la version avec nacelle stabilisée Zenmuse H3-2D qui a été choisie, agrémentée d’un émetteur vidéo 25 mW en 5,8 GHz. La réception de la vidéo au sol se fait via un écran de 7 pouces.

Mais comment ?

p2dgac02Les Phantom étaient réputés non homologables par la DGAC, principalement parce qu’ils ne sont pas équipés d’un dispositif de contrôle de l’altitude avec un retour de cette information au sol. Deux requis indispensables pour contrôler l’altitude maximale que l’on peut atteindre. Le Quad Phantom de Flying Eye repose sur l’altimètre barométrique intégré dans le Naza M v2 qui équipe le Phantom (et également dans le Naza M v1), et répercute cette information sur l’écran via un dispositif OSD. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les possesseurs de Phantom 2 puisqu’ils pourront tenter de faire homologuer leur appareil avec quelques modifications mineures – principalement l’ajout d’un OSD pour l’affichage des informations au sol. Par ailleurs, les possesseurs de Phantom 1 et Phantom FC40 pourront également prétendre à cette homologation moyennant l’ajout d’un OSD. Pour les possesseurs de Phantom 2 Vision, cela pourrait être immédiat puisque les outils OSD sont inclus de série ! Vous pouvez vous lancer dans la procédure d’homologation vous-même, mais sachez qu’il va vous falloir du temps et de la patience…

Quelques précisions ?

p2dgac03Le Quad Phantom de Flying Eye vaut 1990 € hors taxes. Soit près de 3 fois le prix du Phantom 2 avec nacelle de série. Pourquoi une telle somme ? Tout d’abord en raison des ajouts matériels, comme une batterie supplémentaire, l’émetteur vidéo, l’écran de retour de l’image, le composant OSD. Ensuite en raison de l’allègement du Phantom 2, de l’intégration des composants additionnels de manière optimisée dans la coque, et du traitement pour la tropicalisation. Un point important : l’homologation par la DGAC a pris du temps, de l’énergie (et une présentation en vol). Le fait que l’appareil soit fourni avec son certificat d’homologation fait évidemment partie du coût global. Flying Eye précise que ses appareils sont « testés durant 4 heures pour valider la fiabilité du système sous différentes contraintes ». La page du Quad Phantom de Flying Eye se trouve ici.

Pour filmer avec votre hélicoptère ou votre multirotor, c’est-à-dire pratiquer une activité professionnelle, il ne vous reste plus qu’à remplir les autres conditions… Besoin d’une piqûre de rappel ? Ca se passe ici

31 COMMENTAIRES

  1. Aie si t’as des actions mikrocopter tu vas avoir du mal à fourguer tes lots !!!!!!!!!!!!!!

    salutations

  2. Quand tu vois le nombre de piscine au mètre carré, un drone a 1990€ hors tva passe sans problème 😉

  3. Salut Fred bonne année

    A propos de ce petit Phantom Fred Dji ne devait pas annoncer des nouveautées au CES show de Las Vegas ?

    A+

  4. Ben ils avaient promis sur leur chaine YouTube. Mais à part le S1000 (déjà connu), il ne semble rien y avoir… Idem RC Logger, qui a montré le NovaX, mais il était déjà “connu” (même si pas encore filmé)…
    La pêche est un peu chiche, il n’y a que Parrot qui ait proposé du nouveau…

  5. Salut Fred,

    Merci pour l’info. J’ai une question, si je me sert d’un Phantom 2 pour faire une vidéo sur ma ville comme celle ci par exemple https://vimeo.com/80162468 en théorie c’est interdit mais dans la pratique est-ce qu’il y a vraiment des risques de poursuite ?

    PS : 1200e de plus qu’un phantom 2 ça fait cher l’homologation quand même…

  6. Bonsoir je vais pas répondre à la place de FRED bien-sûr, je connais un cadeur pro dont l’associé aussi pro de l’image et possédant la licence de pilote drone s’est fait gauler en ville sans plan de vol résultat matos confisquer et au tribunal !

    salutations

  7. Et ce qui risque d’arriver à l’avenir, c’est qu’il y a contrôle a posteriori des vidéos lorsqu’elles sont publiques ou diffusées en public – puisqu’il ne sera jamais possible de mettre un képi derrière chaque pilote…
    Donc à tes risques et périls.

  8. Oui, s’il y a constat d’une infraction manifeste à la loi, l’amende peut être signifiée après coup… C’est la disponibilité de la vidéo au jour de la constatation qui ferait foi. Il y a déjà eu des jurisprudences pour des rides en moto sur autoroute avec le compteur filmé, le tout posté sur YouTube.

  9. Ok pour la date … mais le lieu …
    rien ne prouve qu’une infraction se soit
    passer en frace …
    Moralité, il faut mettre des infos bidons
    de location 🙂

  10. Ben sur la vidéo de moto, on voyait les panneaux de sortie d’autoroute 😎
    Et sur une vidéo aérienne, on reconnait en général facilement l’endroit, surtout quand le vol est pratiqué en milieu urbain (c’est ce qui posera vraiment problème, les vols en rase campagne seront moins inquiétés).

  11. Bonjour Erwan,

    Le risque d’amande est sans doute plutôt faible, mais pas impossible, surtout si tu voles en ville. Cela dit au lieu de penser aux risque pour toi même il faut aussi se demander ce que risquent les autres, parce que si ton drone te lâche (perte de contrôle, panne du matériel, …) et qu’il blesse ou tue quelqu’un, là tu auras bien d’autres problèmes, d’autant plus que tu auras fait ça en toute illégalité et qu’aucune assurance ne te couvrira 🙁

  12. Cool et pas cool ! J’ai reçu hier mon P2V, afin de me faire la main sur ces “joujoux”, et pour peut être démarrer une activité pro (via un S800 EVO par ex). Moi qui pensais qu’il fallait du Wookong etc pour homologuer un drone !!! Et quid de la sécu en ville ? Le Phantom 2 homologué par Flying Eye n’est pas équipé de batterie en série que je sache (ok c’est pas obligatoire mais bon!). Bref, c’est une semi bonne nouvelle cette histoire de DGAC. Il va y avoir plein de zigotos qui vont démarrer leur activité avec un P2 (V?), et le marché va vite saturer, puis s’épurer. Et quelle prestation pour quelle qualité, quel type de client pour des presta via GoPro ? Bref, pour moi l’achat du P2V c’était pour tester si j’aimais çà, et apprendre un peu, mais je m’orientais (je parle au passé?) vers plus sérieux comme matos avant d’avoir lu cet article !

    Merci pour ce site en tout cas, que je lis presque tous les jours, beau boulot !

    A bientôt 🙂

  13. J’ai aussi l’impression que des pilotes vont dégainer l’homologation sans se soucier du reste… et ça risque de passer auprès de fonctionnaires qui n’auraient pas été briefés.

  14. Question bête : si la tropicalisation a été obtenue en pulvérisant du vernis sur les composants internes, ça veut dire que les bobines (apparentes mais peu exposées lorsque la cage tourne) des moteurs peuvent supporter l’eau, en étant raisonnable ?

  15. 2000 euros pour avoir du 25mW ,un osd et une feuille en papier ,je suis exploser de rire xD !

    La big arnaque de l’année !

    Florent : Les moteurs à charbon fonctionne sous l’eau ,c’est même conseiller pour les nettoyer .

    Pour le brushless ,je sait pas par contre …Mais à mon avis ,ça résiste à l’eau ;D car on peut mettre du liquide nettoyant spécial sur les bobines .

    De + ,les hélices protègent le moteur de la pluie et de la neige …
    Donc ta pas à te soucier intempérie ;D ,surtout avec cette version qui résiste à l’eau (mais soyons clair ,le 1 résiste aussi très bien à l’eau ,tant qu’il y a un truc pour protéger la carte ,il y a rien à craindre ) .

  16. Il est peu probable que je m’y colle. Ce P2V homologué est super intéressant et utilisable pour les loisirs, mais il reste à destination des professionnels. Comme je ne suis pas un professionnel du drone civil (disons que je suis un amateur passionné des drones de loisirs 🙂 ), je n’ai pas la prétention de le tester correctement, notamment en pensant à tous les requis de cette profession…

  17. A-t-on une idée du capteur barométrique utilisé pour connaître l’altitude?
    Je suis en train de monter un MAP pour le phantom 1.1.1 en S-1 et c’est le seul élément qui me fait m’intérroger, le reste étant assuré par le NAZA M v2 v4.02 (notamment la limitation d’altitude et de distance).

    l’IOSD mini affiche toutes les informations nécessaires, y compris l’altitude par rapport au point d’origine, mais j’imagine que cette altitude est issue du GPS, n’est-ce pas? Et ce n’est pas suffisant pour l’homologation?

  18. J’avais posé la question à un technicien (chinois) de DJI, et voilà sa réponse traduite :
    Les limitations de vol sont gérées par des mesures GPS uniquement, pas avec l’aide du capteur de pression barométrique. La raison, c’est qu’il est plus facile d’étalonner des données provenant du même capteur que de mélanger différentes sources. Je suis désolé d’apprendre que les lois françaises requièrent un capteur barométrique. En fait, nous ne communiquons pas sur la source exacte des données dans nos documentations techniques, j’imagine par conséquent que vous pouvez faire de même avec les officiels français, dans la mesure où il est peu probable qu’ils soient en mesure de s’en rendre compte

    Il ne donne pas de renseignements sur la puce utilisée pour l’altitude, ni sur la source exacte des données de l’affichage osd. Mais clairement la limitation de l’altitude est fournie par le GPS, pas par le capteur barométrique, ce qui en théorie ne permet pas au Phantom/Naza-M d’être homologué. Or le matériel est passé à plusieurs reprises en homologation…

    A l’évidence, la DGAC ne va pas jusqu’à vérifier l’histoire du baromètre altimétrique et/ou ferme les yeux, probablement par manque d’informations de la part de DJI (qui n’indique absolument rien de tout cela sur ses fiches techniques) et par manque de temps pour effectuer les vérifications. Il est à noter que les informations que prend en compte la DGAC sont déclaratives (sur foi d’un descriptif technico-marketing publié sur le web !, de la pub en d’autres termes). Ce qui suppose qu’on peut leur faire passer ce qu’on veut, il suffit que ça ait l’air vrai… Ma manière de le dire peut sembler un peu critique, mais j’avoue que la surenchère de requis très précis de l’arrêté du 11 avril 2012 me semble en opposition avec la légèreté des vérifications des documents techniques…

    Conclusion de tout cela ? Ne va pas t’embêter avec des considérations techniques dans ton MAP, reste aussi vague (et probablement faux par omission) que les pages web de DJI, et ça passera tout seul ! 🙂

  19. Bonjour à tous.
    Comme beaucoup le fait que le Phantom soit homologuable m’intéresse beaucoup.
    J’ai vu qu’avec le Phantom 1 il existait maintenant une carte upgrade incluant le PMU V2 nécessaire pour la Zenmuse. Est-ce que vous savez si cela fonctionne également pour l’IOSD Mini et surtout pour l’IOSD Mk II ?
    Si oui, quelqu’un a-t-il déjà tenté cette configuration dans un Phantom et soyons fou en y ajoutant le Data Link ?
    L’objectif étant de “respecter” tous les prérequis (enregistrement, retour télémétrie au sol) sans avoir de caméra sous le Phantom mais un appareil photo.

  20. Avec l’iOSD Mini, oui. Avec l’iOSD Mk II, je ne sais pas…
    Attention, le poids monte vite sur un Phantom 1 + Zenmuse + Gopro + PMUV2 + iOSD. Je pense qu’on dépasse le raisonnable en ajoutant encore le Data Link…

  21. Effectivement. Mon but étant de faire de la prise de vue avec un APN compact en time lapse, je ne voulais pas de cam ni de nacelle stabilisée.
    Du coup le Data link me permettrait d’avoir le retour télémétrie au sol à moindre frais et surtout à moindre poids.
    Merci pour ta réponse, je vais tenter les forums pour savoir si cette configuration a déjà été tentée.

  22. moi je suis très intéresser par se drone !! mais j’ai vu d’autre site le faire et qui ont l’homologation de la dgca !http://www.absolutesport.fr/drones-dji-en-pack/921-pack-dji-phantom-2-pro-homologue-dgac.html !!! celui la par exemple !! en plus il est a 1999 euros tva inclus !!! je suis entrain de taffer mon brevet ulm car j aimerais être dans la légalité et peu être en faire mon métier !!! mais voila es ce que vraiment se joujou vaut le coup ???? car je me vois mal homologué moi memes un drone ! déjà que le map va prendre du temps !! et es ce que se site a l’exclusivité car je vois de plus en plus de drone a vendre au memes prix qui sont homologué dgca !! j’ai besoin de vos connaissances !!! de plus ont par de toute les démarche a faire pour être dans la légalité mais j’aimerai savoir la hierarchie !!! il faut passer sont brevet avant , acheter le drone homologué , faire un map , assurer le drone et c est bon ou il y a un autre ordre a respecter !! merci encore

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.