Manquement au bon sens !

16
217
dronemontpelloer
Crédit photo : D.R.

Un nouveau cas de multirotor non maîtrisé vient d’être rapporté par l’édition en ligne  du Midi Libre. Le résumé des faits, tels que rapportés par le quotidien languedocien ? Les contrôleurs de la tour de contrôle de l’aéroport de Montpellier ont averti les militaires ce mercredi 7 novembre, à 21 heures, qu’un drone venait de se poser sur la bretelle qui longe la piste secondaire, au sud de l’aéroport. La gendarmerie des Transports Aériens ont récupéré l’engin, un multicoptère équipé pour la prise de vues. Problème : selon les contrôleurs, l’incident s’est déroulé alors qu’un avion léger était au roulage, à l’atterrissage. Et le drone n’était visiblement plus contrôlé par son pilote.

Pas d’autorisation

La gendarmerie a retrouvé le pilote qui, semble-t-il, a expliqué qu’il effectuait une démonstration pour réaliser des prises de vues du parc des Expositions. Lequel se trouve juste en bordure de l’aéroport. Ce pilote n’avait pas de licence ULM (ni mieux, bien sûr), son appareil n’était pas passé par une homologation à la DGAC, et il n’avait pas sollicité d’autorisation préfectorale pour son vol. Voilà donc un exemple parfait d’un manque de bon sens évident. Et potentiellement dangereux. Nous avons l’habitude de prôner le bon sens pour les vols de loisirs. Or le bon sens interdit purement et simplement les vols dans les zones d’emprise immédiate d’aéroports, d’aéroclubs ou d’héliports. dronemontpelloer2Dans le cas d’activités commerciales, ou de démonstrations qui sont susceptibles de déboucher sur des activités commerciales, notre position est claire : il faut impérativement être conforme à la loi, ou s’abstenir. Il existe des ruses de Sioux pour contourner les lois, mais elles ne doivent en aucun cas aller à l’encontre du bon sens !

On ne le remercie pas, ce pilote !

Ce post est une sorte de coup de gueule contre un pilote qui ne va pas faire avancer la cause des drones de loisirs dans la bonne direction. Peu importe la raison pour laquelle son engin s’est retrouvé dans l’enceinte d’un aéroport – panne, erreur de pilotage, météo – il n’aurait jamais du décoller à cet endroit et réaliser son vol. Un rapide coup d’oeil sur Google Maps montre que l’endroit est sous emprise de l’aéroport (pas besoin de cartes aéronautiques pour le déterminer), et qu’il s’agit d’une zone peuplée. Rappelons par ailleurs que les vols de nuit sont formellement interdits. C’est peu probable, mais le pilote en question nous lira peut-être ! Dans ce cas, nous l’invitons à donner sa version de l’incident… Allez, on ne s’en lasse pas, le décryptage des textes de loi se trouve ici

Source : Midi Libre

16 COMMENTAIRES

  1. Salut FRED tu crois vraiment que la législation est susceptible d’évoluer vers un sorte de permis ?

    salutations

    Vacherin

  2. C’est avec des c.. comme ça que les autorités vont interdire l’utilisation des drones au “non professionnel” et donc la mort du drone de loisir qui connait un boum sans précédent depuis les 3 dernières années.

  3. Ce sont des suggestions qui ont été évoquées et transmises à la DGAC. Pour ma part, je me dis que ce n’est pas inintéressant. Je veux dire par là que je préfère une activité soumise à un permis que pas d’activité du tout, ou pratiquée de manière 100% illégale. Mais il y a beaucoup de si… Si et seulement si le permis ne se transforme pas en cash machine pour l’état, si ça n’est pas utilisé pour imposer des organismes de formation, si ça assure une vraie valeur éducative, si ça ne pénalise pas les drones jouets, si ça ne donne pas lieu à l’installation de radars de feux pour drones 😉 C’est peut-être un doux rêve, mais bon. Du coup, pour éviter de se faire imposer des trucs stupides, autant être partie prenante…

  4. Oui ! pour une réglementation ! il ne faut pas faire n’importe quoi !
    Mais où se former ? Si ce n’est les sociétés qui vous prennent 2.000 € en 3 jours pour obtenir un DNC !
    J’ai mon DNC, mais je n’ai jamais piloté !!! Alors quoi !
    j’avoue être perdu.
    Tout ce que je veux, c’est voler où je veux, avec ce que je veux (sans risques, bien sûr !), de prendre de belles images, et c’est tout !
    Merci pour votre réponse

  5. Il est vraiment temps de potasser le théorique ULM.
    Fred, es-tu prêt à créer la fédération des pilotes de drones de loisirs et d’essais?

  6. Il faut clairement des différences entre un permis pro et un permis loisirs. Qui ne reposent pas sur la notion stupide de caméra embarquée ou pas 🙁

  7. Cas tout de meme assez delicat… Volant moi meme avec – entre autres modeles – mon quadri a 10m d’une piste d’aerodrome, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit de l’emplacement du terrain de mon club FFAM….
    Alors vu sous cet angle,si ce genre de tuile (perte de signal, module qui deconne, …) m’arrivait lors d’un vol d’essai ou de reglage, s’agirait t’il d’inconscience ou bien du meilleur choix en suivant les recommandations de la ffam(c’est apres rout pour voler en securité que je suis inscrit a un club)?
    Bon ici visiblement ce n’etait pas un terrain agréé qui etait le point de depart du vol, donc le pilote a qqchose a se reprocher de ce point de vue

  8. C’est vrai. Pourtant si tu es à 10 mètres (ou même 100), tu peux avoir un oeil sur le trafic de l’aérodrome et gérer/anticiper. Tu as le temps de voir venir une approche, encore plus un placement sur la piste. En tous cas mieux que si tu n’avais pas de visibilité du tout. Après, le risque 0 n’existe pas et il faut faire avec. Etre en club fait partie ce que j’appelle le bon sens, càd le fait de minimiser les risques au maximum.

  9. On est dos a la piste :p et a gauche c’est une autoroute ^^
    Mais bon, c’est surtout pour montrer que ce n’est pas tjs simple, et il est souvent tentant apres coup de conclure a une imprudence manifeste du pilote

  10. Ok, pas bien alors 🙂 🙂 Plus l’autoroute que l’aéroport d’ailleurs 🙂
    Tu as raison, ce n’est pas si simple. Mais au moins tu es dans le cadre légal même si ce n’est pas parfait. Lui le l’était pas, à l’évidence sciemment (vu la bestiole utilisée) : c’est une première imprudence manifeste. Plus un vol de nuit, ça en fait une deuxième…

  11. Bonsoir

    J’aurai bien aimer savoir par le pilote se qu’il lui est arriver ,car il vole avec un Wookong ,et bizarre qu’il est pas enclancher le Rth ou que le fail-safe se soit enclancher

    En tous cas j’éspére qu’il la récupérer son engins car la c’est au bas mot c’est 3000euros de matos…lol

    Tchuss et au plaisir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.