Marseille et les drones

3
725

marseilleIl fallait s’y attendre, voilà que la politique s’empare du phénomène des drones. Sans trop comprendre comment ça marche, d’ailleurs. Face au sentiment d’insécurité aggravé par les règlements de compte dans la cité phocéenne, et sans doute boosté par l’affaire du bijoutier de Nice, le candidat aux primaires socialistes Eugène Caselli a lancé l’idée d’utiliser des drones pour lutter contre l’insécurité. Comment ? Peu importe. Le principal est d’avoir exploité un mot très à la mode. La brillante idée a été reprise par Jean-Noël Guérini, le président du Conseil Général des Bouches du Rhône. Un drone au-dessus d’une ville, d’un rassemblement ? Souvenez-vous, ça peut donner ce genre d’incident sur un événement sportif. Ou ce crash au Brésil en début d’année 2013.

Des drones de surveillance, et plus précisément des multicoptères puisque les avions sont trop rapides et les ballons captifs trop fragiles, posent en l’état de la technologie plus de problèmes de sécurité qu’ils ne sont capables d’en résoudre. Citons une belle répartie de ceycey1953 sur le site de laprovence.com au sujet des drones d’Eugène Caselli et Jean-Noël Guérini : « Avec le vent et le brassage d’air qu’on fait à Marseille, ils vont avoir du mal à voler ».

Bonne Mère !

Mieux vaut encourager des initiatives qui font du bien à la ville, comme ce survol de la statue de la Bonne Mère réalisé par la société DroneCast. La vidéo ci-dessous a été tournée en 4K, la super haute résolution (3840 x 2160 pixels), avec un caméscope spécialisé, le GY-HMQ10 de JVC. Une belle bête de 1,7 kilo ! Il vous faut une bonne connexion à Internet et un écran compatible pour voir la vidéo en 4K. Sinon contentez-vous du 1080p qui, rassurez-vous, assure une superbe qualité…

 

3 COMMENTAIRES

  1. Magnifique ….

    Moi j’ai hate de faire voler mon V262 sur le cap canaille 🙂
    Mais en ce moment le vent souffle à 100km/h 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.