Dronestagram !

4
290

dronestagramfourviereLe modélisme, ce serait l’affaire de passionnés qui construisent leurs engins, fignolent les petits détails, volent, réparent, puis fignolent à nouveau ? Ca, c’était avant. Depuis, il y a eu l’AR.Drone de Parrot qui a simplifié les modèles réduits de type quadricoptère. Puis le Ladybird de Walkera, qui permet de s’offrir un engin et de s’entraîner à piloter pour une petite centaine d’euros à peine. Et puis le Phantom de DJI, prévu pour emporter une caméra de type Gopro. De quoi séduire des dizaines de milliers de photographes amateurs qui ne rêvaient que d’une chose : shooter – en photo et en vidéo – depuis les airs. Pas besoin d’être un pilote émérite, le Phantom offre des aides à la stabilisation et au vol.

La bonne idée !

C’est Eric Dupin, le créateur de Presse-Citron, qui l’a eue, et elle s’appelle Dronestagram. Le principe ? Vous avez réalisé de beaux clichés pendant vos vols ? Partagez-les sur les réseaux sociaux, mais venez aussi les diffuser sur Dronestagram pour les montrer à la Terre entière. Le site est en anglais – indispensable pour séduire les pilotes partout sur la planète. Le pari d’Eric est réussi, plus de 1000 amateurs se sont déjà inscrits, et la barre des 500 photos publiées a été dépassée. dronestagram1De quoi partir en voyage, virtuellement, puisque les clichés montrent aussi bien Blaye en France que le désert mexicain, un pont en Californie, une vue de nuit à Las Vegas, une tour télécom à Hanovre… Il y a des vues hésitantes, d’autres très classiques, de nombreuses vraiment sympas, et quelques-unes particulièrement superbes. Certains photographes leur ont d’ailleurs appliqué des effets, comme des noir et blanc, du tilt-shifting (effet maquette) et même de la retouche (comme pour cette vue par exemple).

Vous aimez ?

Alors dites-le aux photographes ! Le nombre de consultations de chaque photo est indiqué, accompagné par d’éventuels commentaires, et de « likes » si vous voulez montrer votre intérêt pour le cliché. Le site se consulte comme une planche contact en perpétuelle évolution, mais vous pouvez aussi chercher des photos sur une mappemonde. La longue liste des « Terms & Conditions » (on vous avait prévenu, c’est dans la langue de Barack) précise que les photographes restent les propriétaires de leurs clichés. dronestagram2Et indique que le site se réserve le droit de refuser toute photo qu’il jugerait indésirable. Normal. Nous allons voir apparaître des comportements inappropriés, c’est inévitable, avec la croissance en flèche du nombre de pilotes photographes. Notez que les prises de vues en France sont soumises à des textes de loi un tantinet castrateurs. Lisez ici pour tout savoir…

Le site Dronestagram, c’est ici : http://dronestagr.am.

Edit : Dronestagram n’est plus uniquement réservé aux photos ! Une rubrique vidéo a été ouverte, qui vous permet de poster les films que vous avez réalisé avec votre engin volant ! Pour consulter les vidéos, c’est ici. Et pour envoyer les vôtres, c’est là !

 

4 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas “au moment”, le site a été créé il y a un mois, donc bien avant cette nouvelle disposition d’Instagram, et au moment du lancement j’avais tout expliqué concernant le nom dans cet article : http://www.presse-citron.net/dronestagr-am-un-nouveau-site-dedie-au-partage-de-photos-aeriennes-par-drone
    De plus la procédure d’Instagram vise uniquement (pour le moment) les apps et Dronestagr.am n’est pas une app. Enfin, comme je l’explique dans mon article de lancement, le nom Dronestagr.am est provisoire et va de toute façon changer prochainement, annonce faite bien avant celle d’Instagram. Voilà 🙂

  2. pas de soucis hein ! je ne disais pas cela pour critiquer 🙂
    le concepte est est très intéressant. Ce que je voulais dire, c’est qu’il serait dommage qu’Instagram vous torpille juste pour une histoire de nom de domaine.
    un peu comme Facebook, avec Fuckbook 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.