Parrot Flight recorder pour AR.Drone2.0

7
1491

filghtrecorder web-0008Allez, nous n’allons pas vous refaire le coup du test de l’AR Drone 2.0 que nous avions testé ici . non content à l’époque d’avoir initié le virage que nous connaissons avec les multirotors Parrot, la société Française (cocorico !) innovante nous à prêté en exclusivité sont dispositif flight recorder.

 

 

 

Flight recorder kézako ?

L’objet orange s’apparentant à une boite noire d’avion grandeur apporte à l’AR Drone la faculté d’enregistrer ses paramètres de vols via un GPS.  Le Drone embarquant déjà nombre capteurs et une centrale inertielle assistant fortement le pilotage, nous avons voulu savoir ce que le dispositif pouvait apporter en plus. Nous avons donc eu le privilège de tester ce dispositif quelques jours. Le Flight Recorder est donc un GPS à brancher sur le port USB de l’appareil. Le mettre en route ne demande qu’une simple mise à jour via la dernière version de l’app de pilotage officielle disponible sur l’Appstore. Mais que fait donc ce dispositif ? Il enregistre l’ensemble des paramètres de vols, vitesse, altitude, direction, position géographique. Il dispose également de 4 Go de mémoire pour stocker ces informations et les vidéos.

filghtrecorder web-0003

A quoi ça sert ?

Sur le principe à pouvoir visualiser les vols en trois dimensions une fois rentré à la maison. Mais pas seulement, l’app permet aussi de « programmer » des vols. On peut également lui indiquer des waypoints obligatoires. La limite ? Le système ne fonctionne que tant que le Drone est à portée de WiFi du smartphone ou de la tablette qui le contrôle. Les paramètres contrôlés sont l’altitude, le point de passage et la distance parcourue. Le dispositif enregistre également la vidéo de la caméra du Drone.

 

 

Est-ce que ça fonctionne ?

Oui, très bien même. Le GPS apporte une stabilité de vol accrue à l’A.R Drone, les dérives sont contrôlées avec une plus grande précision et l’appareil tient bien mieux dans le vent. Bon attention, ne vous attendez toutefois pas à la précision d’un modèle haut de gamme. La portée du WiFi limitant toujours les possibilités d’évolutions. Cependant, la précision de programmation via l’app est limitée, en effet pour avoir une précision correcte il faut que la tablette soit connectée au réseau 3G pour obtenir la cartographie…logique, mais dans les faits peut pratique. D’autant que la précision de la carte dépend de la rapidité de la connexion au réseau mobile. Pour notre essai notre iPad était connecté en Bluetooth à un smartphone pour l’obtention de la 3G. Cela ne s’est pas montré très concluant. L’échelle de la carte obtenue était bien trop médiocre pour programmer un vol à portée du WiFi… Malgré cela nous avons tenté le tout pour le tout et expédié le drone hors de sa zone de portée théorique, et cela a malgré tout fonctionné. Un coup de chance certainement…Nous n’avons pas pu recommencer l’expérience au moment de notre essai les conditions météo ne s’y prêtaient pas.

filghtrecorder web-0001  filghtrecorder web-0023 filghtrecorder web-0017 filghtrecorder web-0016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La programmation simple que nous avons effectuée, un point de passage et retour à 200m de notre point de départ à fonctionner. La reprise des commandes a également fonctionné sans soucis.

Nous n’avons pas eu l’occasion de retenter l’expérience. Il existe également un mod disponible sous Linux appelé Paparazzi qui permet de rendre complètement autonome le petit drone. N’ayant pas sous la main un pc sous Linux nous n’avons pas essayé cette solution. De même le boitier de présérie dont nous disposions ne nous a pas laissé l’occasion de le tester avec le protocole de communication Mavlink et avec le logiciel QGround control. Ce dernier permet de préprogrammer des plans de vol en 3D.

filghtrecorder web-0013 filghtrecorder web-0020

 

 

 

 

 

 

 

Nous y reviendrons dès que possible.

To be continued..

7 COMMENTAIRES

  1. T’inquiète c’est pas Linux en soit qui m’a arrêté, loi de la d’ailleurs mais c’est plus le manque de temps pour le faire. Nous n’avons pas pu garder le produit très longtemps.

  2. Laurent est sur Mac 😉
    Mais je ne crois pas que ce soit la technique qui l’ait arrêté, plutôt le manque de temps puisque le produit ne lui a été prêté que pour une très courte durée…

  3. je possède un AR DRONE 2.0

    Il a une quinzaine de vol, mais beaucoup trop de pannes
    probleme ultra son assé fréquent et probleme de capteur inertie , info de batterie vide alors que l accus a bien pris la charge, stationnaire très instable……….
    j ai d autres drone 3 fois moins chers et super fiable en tous termes,
    bref très déçus de se produit qui a fini dans un carton au grenier
    que je dé conseil fortement .
    .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.