Twister Quad 2,4G RTF

46
391

Dsc_0064-800Cet appareil commercialisé par J Perkins et distribué en France par Miniplanes est un quadricoptère au look sympa… qui a un air de déjà-vu. Et pour cause, il s’agit d’une nouvelle copie du Blade mQX de Horizon Hobby (testé ici), qui date d’un an déjà. Une éternité pour le modélisme de nos jours…  Ce n’est pas la première copie, loin s‘en faut, il en existe déjà plusieurs dont par exemple le V929 de WLToys (testé ici).

Tour du propriétaire

Les dimensions du Twister Quad sont exactement les mêmes que celles du Blade mQX : il ne dépasse pas d’un carré de 35 cm de largeur, avec des hélices de 13,5 cm de diamètre. Son canopy, un peu étrange puisqu’il est tout en longueur, n’est pas spécialement sexy. Dsc_0033-800Ni le second qui est livré dans la boite, qui ne diffère que par ses couleurs. Mais il faut bien lui reconnaitre un avantage : il est pointu dans le sens avant de la marche, ce qui permet de mieux visualiser dans quel sens est positionné l’appareil en vol. La batterie est une Li-Po de 3,7V 500mAh, exactement la même que celle du Blade mQX. Elle est fournie dans boite, avec un chargeur secteur. L’appareil est RTF (Ready To Fly), ce qui signifie qu’il est prêt à voler. Il faut tout de même placer 4 6 piles AA dans la radiocommande (elles ne sont pas fournies) et recharger la batterie. Ensuite ? Allumez la radio, placez la batterie dans le compartiment sous l’appareil, branchez-là, attendez quelques secondes… et décollez !

Premier vol

Dsc_0068-800Le Twister Quad décolle facilement et reste très stable, malgré une légère dérive qu’il est facile de corriger avec les trims de la radiocommande. Premier constant : l’engin est parfait pour débuter. En effet, les commandes répondent au quart de tour, mais de manière très douce, sans risque de déséquilibrer l’appareil ou d’aller trop vite. C’est idéal pour prendre le quadricoptère en mains et réaliser quelques vols sans craindre le moindre incident, même en commettant des erreurs de pilotage. Evidemment, on risque de s’ennuyer ferme après quelques vols pépères. Le petit plus de la radiocommande fournie par J Perkins réside dans le bouton à gauche de l’antenne. Une pression et vous voilà dans un mode un peu plus agressif. Techniquement parlant, les commandes étaient à 20 % de la puissance totale possible en mode basique, elles passent à 40 %. Le Twister Quad devient plus réactif, plus agréable aussi. L’affichage digital de la radiocommande indique ce pourcentage lorssque vous appuyez sur le bouton de sélection. Elle affiche aussi les valeurs des trims…

Voltiiige !

Si la valeur de 40 % ne vous suffit pas, une autre pression passe les commandes à 60 % : vous voilà en mode expérimenté. La procédure est parfaite, là encore, pour débuter dans le pilotage, puisque vous commencez à 20 %, vous embrayez sur 40 % lorsque vous vous sentez progresser, et vous volez à 60 % lorsque vous êtes à l’aise. Le mode 60 % permet aussi d’envisager de voler à l’extérieur – mais avec très peu de vent. Dsc_0027-800Une dernière pression passe au mode 100 % : le Twister Quad est alors prêt à répondre à toutes vos folies. D’ailleurs, la radio l’indique en produisant une série de bips… un poil énervante. Comment est-ce que cela se traduit dans la pratique ? L’appareil penche lorsque vous lui en donnez l’ordre (vers l’avant, l’arrière, la droite, la gauche) et cela jusqu’à verser complètement. Il peut donc réaliser une pirouette ! Il est impératif prendre de l’altitude pour faire cette manœuvre, car une fois terminée, il vous faudra stabiliser le vol. Ce n’est pas très difficile, mais les premiers essais sont toujours un peu hésitants. Pratiquez au-dessus de l’herbe, une mauvaise réception aura moins de chance d’infliger des dégâts au Twister Quad. Le bouton à droite de l’antenne allume et éteint les diodes de l’appareil : deux blanches à l’avant, une bleue et une rouge à l’arrière.

Bien ? Pas bien ?

Le pilotage du Twister Quad s’apparente beaucoup à celui du Blade mQX. Il est souple, agréable, la stabilisation fonctionne bien. En revanche, l’appareil s’emballe parfois une tentative de stabilisation avec un effet de balancier qui se révèle difficile à maîtriser. Dsc_0045-800Avec de l’espace, il suffit de laisser l’appareil se stabiliser tout seul. Mais entre quatre murs un peu serrés, c’est moins facile… La batterie assure 9 minutes de vol à plein régime, l’appareil se posant définitivement au bout de 9 minutes et 50 secondes de vol. Ce n’est pas mal du tout, une valeur un peu supérieure à celle d’appareils concurrents. La recharge de la batterie demande 1 heure et 5 minutes. A l’arrière de la radiocommade se trouve une trappe qui… ne cache rien. Sur des appareils concurrents, elle héberge un câble pour la recharge de la batterie sans besoin de prise secteur, en tirant son énergie des piles de la radio. Mais là, déception, rien de tout cela. Vous n’y couperez pas : il faudra acheter plusieurs batteries pour espérer voler longtemps. Un avantage tout de même ? La batterie est compatible avec celle du Blade mQX. Ce qui signifie que les prix sont corrects, que la disponiblité est satisfaisante dans les boutiques en ligne, et aussi que vous pouvez trouver des batteries d’autres marques, de capacité similaire ou supérieure… Un autre point positif : l’engin porte sans aucun souci une caméra comme la 808 #16 HD (testée ici). Mais il est incapable de décoller avec une GoPro. Et puis un autre point ? Dsc_0013-800La carte mère détecte un choc et coupe les moteurs pour éviter d’occasionner des dégâts à la fois sur l’environnement, et sur l’appareil lui-même, notamment en empêchant la surchauffe. La tolérance aux chocs est correcte. Les petites erreurs de pilotage sont pardonnées par le matériel, suffisamment léger pour ne pas se briser au premier crash. Mais les pièces ne sont pas indestructibles, loin de là. Les hélices sont les premières à rendre l’âme, les pignons et couronnes de chaque moteur n’apprécient pas les chocs à répétition. Mais il est rare de voir les moteurs eux-même flancher ou la structure se briser. Le Twister Quad est prévu pour voler en intérieur, notamment avec ses modes de pilotage pour débutant. Mais pour aller plus loin, pour réaliser des pirouettes par exemple, il vaut mieux être à l’extérieur. Le vent est un ennemi, dans ce cas, l’appareil ne résiste pas bien aux bourrasques…

Faut-il l’acheter ?

Dsc_0009-800Si le Blade mQX de Horizon Hobby vous fait envie, sachez que cet appareil est une copie presque conforme. Même hélices, même structure, mêmes moteurs, même batterie – vous pouvez d’ailleurs acheter des pièces pour l’un ou l’autre modèle sans aucun problème. Seules la carte mère, la radiocommande et les canopies diffèrent. Alors si vous aviez l’envie de vous équiper d’un Blade mQX (ou V929 de WLtoys), vous pouvez reporter votre choix sur cet appareil, moins cher et plus complet. La version en mode 1 (gaz à droite sur la radiocommande) est proposée à 64,90 € chez Miniplanes, celle en mode 2 (gaz à gauche) est à… 49,90 €. Dans la boîte sont fournis, en plus du Twister Quad et sa radiocommande, un canopy supplémentaire, un chargeur secteur et un jeu d’hélices supplémentaire.

Une vidéo

http://youtu.be/mDJrz04vEiY

Des photos supplémentaires

Dsc_0042 (2)-800
A gauche, le Twister Quad. Au centre le WLtoys V929. En haut le Blade mQX.

Dsc_0016-800 Dsc_0029-800 Dsc_0052-800  Dsc_0042-800 Dsc_0037-800 Dsc_0031 (2)-800  Dsc_0003-800  Dsc_0022-800  Dsc_0090-800 Dsc_0045-800 Dsc_0031-800 Dsc_0068-800 Dsc_0024-800 Dsc_0025-800 Dsc_0015-800 Dsc_0013-800 Dsc_0018-800 Dsc_0027 (2)-800 Dsc_0020-800 Dsc_0005-800 Dsc_0036-800

46 COMMENTAIRES

  1. La différence ave le MQX est colossal c’est le double en terme de prix voir le triple pour le mode 2 !

    salutations

  2. Déjà un nouveau post ! Tu vois quand tu veux les miracles tu en es capable ! 😉
    Petite question as tu déjà testé un Mx400s de Walkera (la nouvelle version) je me dis que pour le fpv avec la gopro bien protégé dans son caisson et tout le bazar fpv, cela peut être pas mal, non ?

  3. 😉
    Non, pas essayé le MX400S. Mais le X400 est très proche… Alors oui pour le FPV. Le seul truc pour moi, c’est que l’engin est imposant, une vraie moissonneuse-batteuse. Un peu trop pour que je sois à l’aise en FPV, en fait… Là, mes prochains essais FPV se feront en Phantom. Merci au père Noël… Ou plutôt à ma copine, qui m’a fait un cadeau exceptionnel 🙂 🙂

  4. Non mais je me tâte pour un walkera x400 quiffe quiffe avec le MX400s non ?…..mais les gros drones je sais pas je garde un très mauvais souvenir du Gaui 500x, je réfléchis et je vois au printemps ……… wait and scie !

    Cordialement

  5. Hé bé en un mot, “Mot” :), bon il faut que j’ai une petite discussion avec ma chère et tendre…et je vais revoir ma lettre au père noël… Super nouvelle, déjà tu devrait t’éclater :))))) et deuzio nous allons avoir un super test !! 🙂 Je pensais au Mx 400s pour pouvoir vraiment faire du fpv avec la gopro en sécurité car soit je suis mauvais avec le Hoten ou c’est un Hoten un peu faiblard mais impossible pour moi de voler avec gopro + le bazar fpv :(, Du coup je me disais “fpv light” avec le hoten et la Keychain et ensuite fpv avec gopro et prise de vue exploitable avec plus gros en gardant ma télécommande. Alors peut être le X 4OO aussi à voir ou il y a lui aussi : http://www.helipal.com/product_info.php?currency=EUR&products_id=8951 compatible avec ma devo 7! à suivre … en même temps noël c’est dans longtemps maintenant…

  6. Le test est en route. Mais comme c’est un engin un peu plus complexe que les précédents, je prends mon temps. La météo n’est carrément pas de mon côté, ce soir ce serait vol dans le blizzard à Paris. Mais je ne vais pas faire de sortie 😉

    C’est bizarre, je vole avec pas mal de puissance avec la GoPro 2 et un émetteur 5,8 200mw + sa batterie 7,4V… C’est sûr, pas question d’aller faire des galipettes, mais ça pulse quand même. En fait, toutes les vidéos de la découverte que j’ai publiée en 3 parties sont faites avec cette configuration. Le X400, il prend carrément plus lourd, mais faut pas avoir du monde autour qui vient faire le curieux. Un doigt dans les pales et ça fait des rondelles de Cochonou…

    Le Storm me fait vraiment envie. Mais il me faut savoir être raisonnable. Et comme tu l’as dit, Noël c’est dans longtemps 😎

  7. Prends ton temps…mais dépêche toi quand même… :), moi j ai du soleil … En même temps je veux bien le tester. 🙂 Bon trêve de calenbredaines !. Le hoten il vole avec tout le bazar fpv , mais il suffit qu’ il se déséquilibre et il est pas récupérable il fait des embardés par le côté et finit en général au sol . Du coup je le fait pas je veux pas casser ma gopro. Par contre juste avec la gopro no problèmo. Voilà pourquoi je veux plus puissant !

  8. Ca reste bizarre. Ma GoPro est en-dessous, la batterie 7,4V aussi, mais l’émetteur trône au-dessus de la coque, avec du scotch… Je n’ai donc pas optimisé le placement ni l’équilibrage…
    Je ne me souviens plus de la radio avec laquelle tu voles ? Peut-être faut-il que tu adoucisses un peu les commandes pour plus de souplesse ? Pas d’embardée pour le mien, il reste contrôlable même quand je le pousse un peu… J’ai juste parfois du mal à le récupérer quand je prends bcp de vitesse en rase-mottes (j’ai filmé 2 crashes déclenchés pour cette raison).
    Avec la 808 et un émetteur de 500mW (euh, pas très légal en France mais disons que je vole en Suisse, et bientôt en Russie quand Poutine m’aura offert un passeport 🙂 ), je pars loin sans perte de connexion, pas même un passage en noir et blanc. Mais je ne peux pas conseiller cet émetteur sur le blog, à moins de préciser qu’il n’est vraiment pas utilisable en France 🙁

  9. c’est une Devo 7, et quand je vole avec tout il y a : la gopro devant l espace batterie du hoten, la batterie du hoten à sa place, et derriere la batterie du hoten l emetteur en dessous avec l antenne vers le bas ce qui est normalement equilibré, En revanche je n ai pas touché à la devo 7 cela n as pas l air super convivial les menus…:(, si tu as une piste je suis preneur :), demain je ferais un photo pour que tu te rendes compte.

  10. J attends des antennes pinwheel de terrybuild pour améliorer et si cela ne marche pas peut être que j irai voler aussi en suisse 😉 …

  11. Je sais que la Devo 7 n’est pas conviviale, ça, pour sûr 🙂 🙂 Je suis passé à la Devo 8S hackée, c’est le jour et la nuit… Je fais mes réglages en cliquant sur des courbes à l’écran. Ca change des multitudes d’écrans qui font passer le WAP des années 2000 pour de la haute-définition 😎

  12. Il y a une autre piste – que je n’ai pas (encore) explorée, le module Diversity (). Le principe, c’est que tu as deux antennes sur le récepteur, qui se débrouille pour choisir le meilleur signal. Du coup, tu peux mettre une antenne bâton pour capter à 360° (mais pas bien) et une à fort gain directionnelle (mais qui chope mieux le signal).

  13. Question comment faire pour mettre une photo dans son avatar si cela est possible ?

    salutations

    VACHERIN

  14. je pensais effectivement me tourner, plus tard vers la devo 8s mais je ne savais pas que l’on pouvait la hackée, je vais regarder les occases,

  15. Désolé mais au final ce n’est pas compliqué, il y a Le FRED (lui) le mec qui possède 21547895421587 engins volants, il parait même qu’il peut en faire voler 8 en même temps, sa femme lui offre des joujou de dingue à noël pendant que nous, nous avons les pulls, ou la serviette de bain. Il programme par la seule force de sa pensé les cartes à bord de nos machines, d’ailleurs quand tu as une perte de signal c’est qu’il est passé pas loin. La NASA nous l’envie les extraterrestres le recherche et puis il y a moi l’autre Fred, avec son vieux Hoten bien volontaire mais qui fait un bruit de chauffe eau asmathique lorsque je lui demande de bien vouloir être suffisamment aimable pour transporter le bazar nécessaire au fpv, pour finir après une figure inédite mais de fort belle facture par aller creuser des terriers pour les taupes … alors que lui, non monsieur, cela vole tout seul, un coup de scotch et c’est réglé, Certains disent même qu’il suffit qu’il regarde les pièces pour que tout s’assemble et se mette directement en stationnaire à 1m du sol !!!
    Bref voila 😉

  16. Je passe par le service Gravatar… C’est gratuit, il faut simplement donner son adresse email (cela ne m’a pas valu de spams, a priori).

  17. 🙂 🙂 🙂 🙂
    Ah si seulement c’était vrai, tout ça 😉 (mais ma copine m’a fait un cadeau de folie, ça oui ! 🙂 )
    Le scotch, il sert à fixer vaguement le matériel FPV, il sert aussi beaucoup à faire tenir les pièces qui sont parties au fil des crashes 😉

  18. En tout cas, je pense que l’on peut déjà déclarer le quadri d’acmé, le plus merdique possible, il ont mis de l’alu sur un quadri dont les plastiques ne valent pas un clou : http://www.miniplanes.fr/quadricoptere/quad-flyer-quadcopter/quadrocoptere-zoopa-blu-iz-acme-p-50124.html , mais si jamais je dois m’acheter une copie du mQx ou le mQx, je prend le mQx, j’ai un émetteur dx5e qui me sert à rien… Hélas. Sinon, comment on casse l’hubsan X4, y arrive pas, j’ai même déclenché le mode expert (seul mode où il devient vraiment marrant), vous avez un guide, de toutes façon je reçois bientôt une nouvelle coque à cause de la mienne qui était directement cassé à la sortie de l’emballage et 2 lot de 4 hélice ;D

  19. Salut !

    Après moult déboires lors de mes premiers essais du Twister-quad, modèle m’ayant initié à la discipline, j’ai décidé aujourd’hui de le ressortir du placard et d’approfondir la chose pour comprendre ce qui n’allait pas…

    C’est la récente acquisition de mon Ladybird qui m’a mis la puce à l’oreille. J’ai en effet découvert avec celui-ci qu’il avait besoin d’être parfaitement à plat lors de l’initialisation du gyroscope, au moment du branchement de la batterie. Sans quoi, une grande instabilité se produisait en vol (précaution qui est également et sans doute valable pour une grande majorité de quadris, tout comme certains hélicos.

    Donc au final et sans suprise, c’est donc bien et simplement cela qui posait problème sur mon Twister-quad. J’ai pu (re)découvrir cette machine qui demeure très facile à contrôler (plus encore que le Ladybird), très stable et prévenante, moins vive que le Ladybird pour rester dans la comparaison mais très “fun” dans son mode expert “100%” qui est l’idéal dehors. Les loopings et autre tonneaux sont d’une facilité déconcertantes à effectuer, le gyroscope veillant au grain en re-stabilisant instantanément l’appareil après la figure. On peut même en faire à moins d’un mètre du sol sans problèmes, c’est vraiment sympa et parfait pour épater la galerie !

    J’ai décidé par la suite de fixer ma caméra 808 #16 : Pour cela, un simple collier serflex parcourant le dessous de la trappe d’accus fait l’affaire en serrant juste ce qu’il faut la caméra pour qu’elle ne soit ni libre, ni très fortement serrée. Ce simple système permet un maintien impeccable lors du vol et incline légèrement la caméra vers le bas, l’éjecte “gentiment” en cas de chocs, et permet surtout de la retirer/remettre en 2sec (le collier rilsan restant sur la machine car traversant le dessous de la trappe d’accus).

    En parlant de chocs et de résistances à ceux-ci. Avec tout les déboires que j’ai eu au début, du vent trop fort que j’ai connu (plus sensible à celui-ci que le Ladybird), je peux assurément dire que ce quadri est très résistant car il n’a encore à ce jour absolument aucun dommage, pas même les hélices… Et je précise qu’un vrai crash-test n’aurait pas fait mieux vu les gamelles qu’il s’est prises ! :d

  20. Merci Fred ! 😉

    Je voulais rajouter que je viens de constater comme toi un effet de balancier avec une déstabilisation du quadri lors de passages de loopings/tonneaux ou lors de phases de descentes. L’appareil va jusqu’à s’écraser doucement mais surement jusqu’au sol en vacillant et ne repart que lorsqu’il a rebondit sur ce dernier. Et impossible de faire quoique ce soit pour reprendre de l’altitude, sinon que d’attendre qu’il rencontre le sol pour repartir de plus belle. Ce phénomène étant amplifié lors de l’utilisation de ma caméra 808 #16, j’en déduit un manque de puissance évident mais qui néanmoins, n’explique pas le vacillement de l’appareil (le Ladybird + la caméra n’a pas ce souci de déséquilibrage/vacillements lorsque l’énergie devient insuffisante, il tombe droit). Peut-être que le vent y est aussi pour quelque chose car ce Twister quad le supporte assez mal, même léger.

  21. Bonjour,
    Je viens d’en acheter un, et j’ai jamais utilisé de quad, je trouve la doc. en francais ou ? Il n’y a que de l’anglais dans la boite :((

    N.B. telecommande = 6 piles (pas 4 comme ecrit dans le test)

    Merci d’avance pour votre aide.

  22. Désolé, je ne sais pas si la doc existe en français… C’est très casse-pieds 🙁

    Et merci pour avoir relevé cette erreur, je fais la correction de suite !

  23. Oui, et surtout illégal…
    “Pour les produits commercialisés en France, l’utilisation de la langue est réglée par la Loi dite « Toubon ». Cette dernière exige l’utilisation de la langue française pour toute information écrite, parlée, ou audiovisuelle. Ainsi, pour tous les produits commercialisés en France; la notice devra obligatoirement être en français.”
    (LOI n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française)

  24. Je suis bien d’accord… Mais à l’évidence la loi n’est pas respectée et cela sans conséquence (sinon elle le serait)…

  25. Bonjour, je viens de lire vos commentaires, et je me demandais si partis certains avaient des astuces ou bidouilles concernant le twister et ça radio commande.

    Un peu comme le hubsan 4x. J ai pu voir qu on avait accès à pas mal de petites choses.

    Merci

  26. Gentil jouet pour apprendre a piloter
    permer d’avoir de bon reflexe avant de passer a plus gros
    le top avant de se faire la main sur un DJI Phantom
    C’est tout !

  27. Bonjour,
    Merci pour ce test qui m’a décider de me procurer ce twister quad. Pour l’instant c’est le grand apprentissage étant donné que c’est mon premier engin volant 😉
    Juste une question, pensez vous qu’il est possible de passé en Mode 2 la radio via des manips. Mon vendeur n’avait plus de que des mode 1.
    Apres je pense qu’il faut juste de l’entrainement ^^

    merci

  28. Aie, non, à ma connaissance, la radio n’est pas modifiable… Tu es condamné à voler en mode 1… Pas grave, les prochains modèles que tu achèteras, plus gros, pourront facilement changer de mode 😉

  29. Oui, la lipo du lien devrait fonctionner sans souci…

    Le 15C est la vitesse de décharge. Plus la valeur est élevée, plus la batterie peut être sollicitée pour des efforts. En théorie (et souvent en pratique), ça te donne plus de puissance. Dans le cas de la Lipo, tu as 520mAh * 15C = 7,8 A qui sont dégagées.
    Mais souvent, plus la vitesse de décharge est élevée, plus tu fatigues vite la batterie…

    Attention avec les batteries chinoises, elles ont tendance à “mourir” plus vite. Pas cher, pas bonne qualité 😉 Mais c’est parfait si tu veux te faire des vols en série à moindre coût. Si tu les vois gonfler (physiquement), n’attends pas pour t’en débarrasser…

  30. Coool 🙂
    Dans ce cas, reste en mode 1. Il ne te posera problème que si tu cherches à acheter des appareils d’entrée de gamme. Mais si après le Twister tu montes en puissance, les modèles plus évolués sont proposés avec des radios dans les 2 modes, ou modifiables… Donc tu pourras toujours trouver de quoi être en mode 1…
    Bon vols 🙂

  31. je l’ai acquis en solde mais j’ai beaucoup de mal à faire stationnaire
    qui aurait photo avec le réglage parfait des trim pour le stabiliser ?
    merci

  32. Cette photo n’existe pas 🙂 Le réglage des trims est spécifique à chaque engin puisqu’ils servent justement à corriger son comportemet…

  33. Bonjour/Bonsoir, je voulais savoir quelle est la différence entre le Twister quad MODE 1 et le Twister quad MODE 2 ? Et comment reconnaitre le mode 1 ou mode 2 ?

    merci d’avance cordialement Gael Muller

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.