Walkera X400, le test

19
555

Fini le temps des quadricoptères qu’il fallait piloter en serrant les dents… Les aides au pilotage assurent dorénavant des vols souples, sans stress. Et la grande nouveauté, c’est que le prix de ces engins capables d’embarquer une caméra de type GoPro est devenu correct, sous la barre des 300 €.

Tour du propriétaire

Le X400 profite de l’expérience acquise par le constructeur Walkera avec les modèles MX400 et leurs déclinaisons, ainsi que le Hoten X. Aux premiers, le X400 emprunte la taille (38,5 cm de côté sur la longueur hors hélices,  34,5 sur la largeur, et des hélices de 25 cm). Du second, il a retenu la stabilité exemplaire qui permet de piloter de manière détendue. Au vu de sa taille, l’appareil n’est certainement pas un jouet, pas question de le mettre entre les mains d’un enfant. Ses hélices sont des lames de rasoir : pas question non plus de voler en intérieur, à moins de vouloir une déco tendance punk. Même à l’extérieur, cet engin se manipule en prenant toutes les précautions de sécurité : il faut être attentif aux spectateurs, aux enfants qui s’approchent, aux animaux curieux. Le modèle que nous avons acheté est l’un des tout premiers exemplaires, il n’était pas fourni avec sa batterie 2200 mAh 11,1V. Nous avons donc utilisé celle d’un Walkera V450D03, un peu plus puissante puisqu’elle délivre 2600 mAh, mais un peu plus longue et lourde aussi.

Huile de coude

Le X400 est livré “presque” monté. “Presque” puisque les hélices et leurs cônes de maintien sont à visser – c’est l’affaire de quelques secondes. Les 4 pieds en plastique doivent également être vissés. Mais là, il faut faire preuve d’un peu plus de patience, car les 8 minuscules vis sont difficiles à mettre en place. Il faut s’armer d’une mini clé Allen (fournie)… Le verdict est sans appel : les pieds sont à installer une fois pour toutes. Si vous comptez les ôter pour le transport, vous risquez de fatiguer les pas de vis. Dommage. Les pieds en question semblent assez solides pour supporter des atterrissages un peu durs, mais ils ne tiendront certainement pas en cas de crash un peu plus sévère. Ces manipulations effectuées, le X400 est prêt à décoller ! Placez la batterie dans la trappe prévue à cet effet, munie de picots pour la maintenir en place, et fixez-la avec les deux scratches Velcro. Comme pour les petits modèles multicoptères de Walkera (Ladybird, Scorpion, Spacewalker, Hoten X), il faut d’abord brancher la batterie, puis allumer la radio, sans quoi la connexion ne s’effectue pas. Une méthode qui fait bondir les modélistes… La radio en question peut être n’importe laquelle dans la gamme Devo, y compris les modèles d’entrée de gamme comme la Devo 4. Avec une radio de type “S”, vous pouvez profiter de données de télémétrie comme la température des moteurs où, beaucoup plus intéressant dans le cas de ce X400, la charge de la batterie.

Décollage

Le X400 est un engin puissant, il convient de se tenir à distance – et de tenir humains et animaux à l’écart aussi – au décollage, pour parer à tout souci. Et le souci en question nous est arrivé à plusieurs reprises : le gyroscope n’était à l’évidence pas bien étalonné et les tentatives de décollage se sont soldées par des retournés magistraux. Mais si tout se passe bien, et c’est le cas la plupart du temps, le X400 s’arrache facilement du sol pour se positionner en vol stationnaire si vous contrôlez bien les gaz. La dérive est très légère, elle se corrige facilement avec les trims. En utilisant exactement les mêmes réglages qu’avec le Hoten X et le Ladybird, l’engin se révèle très réactif. Il est stable, et réagit au quart de tour à la moindre sollicitation. Le stationnaire tient particulièrement bien et sans vibration – la précision est importante pour qui veut filmer depuis l’appareil. Mais le X400 se comporte également très bien lorsqu’on accélère. Ses réactions sont très proches de celles du Hoten X… à un détail près : il est beaucoup plus rapide. L’espace pour le faire évoluer doit être assez grand, il parvient à parcourir la diagonale d’un stade de foot en quelques secondes à peine. Des diodes blanches à l’avant, rouges (en mode de pilotage classique) ou bleues (en mode voltige) à l’arrière permettent en théorie de bien maîtriser l’orientation de l’appareil en vol. Mais en pratique, on ne les voit qu’à courte distance, et certaines positions de l’appareil les rendent totalement invisibles. Voilà le principal écueil lorsqu’on est aux commandes du X400 : sa puissance le propulse loin et vite, trop parfois pour garder une maîtrise suffisante du vol. Une fonction RTH (Return To Home) basée sur un récepteur GPS ne serait pas de trop… Mais pour qui parvient à limiter les ardeurs du quadricoptère, les vols sont souples, coulés, avec de la puissance en réserve. Bref, un plaisir.

Autonomie et résistance ?

Nous avons mesuré une autonomie en vol de 10 minutes sans aller jusqu’à épuiser la batterie. Mais rappelons qu’il s’agit d’un modèle d’une capacité un peu supérieure à celle qui doit être fournie avec le X400. Il est probable que la durée de vol normale et sécurisée (c’est-à-dire sans aller jusqu’à l’épuisement complet de la batterie) soit de 8 minutes environ. La voltige ? Le X400 est en capable, de la même manière que les autres modèles de Walkera. Mais nous ne nous y sommes pas risqués… Est-il fragile ? Il a vaillamment supporté les atterrissages ratés et les petits crashes que nous lui avons infligés. Mais c’est un gros engin, il est n’est pas en mesure de sortir indemne d’un crash sévère, malgré une structure à la solidité plutôt rassurante et un canopy absorbeur de chocs. Les hélices, les axes des moteurs et les pieds de l’appareil semblent fragiles… Notez pourtant qu’aucun de ces éléments n’a lâché pendant nos tests…

Et la vidéo ?

Stable, puissant ? Voilà donc un excellent candidat pour réaliser des vidéos en vol (FPV), voire du pilotage en immersion. Première constatation : Walkera n’a pas prévu d’endroit pour placer une caméra. La cage porte-batterie sous l’appareil semble parfaitement indiquée. Pourtant déception : elle est presque souple, attachée par des montants qui gigotent. Résultat : il est possible d’y placer une caméra de type GoPro, mais l’endroit est loin d’être idéal. Tout d’abord parce que le support est sujet aux vibrations et ce malgré que le X400 n’en produise que très peu-, ensuite parce que le train d’atterrissage, le canopy et les rotors avant sont dans le champ de la caméra. Il semblerait que Walkera prépare une nacelle destinée à accueillir une caméra GoPro, mais rien n’est moins sûr. Pour l’instant, il faut se résoudre à bricoler soi-même une nacelle, ou filmer dans des conditions qui ne sont pas les meilleures. Comment réagit l’appareil avec le surpoids d’une GoPro ? Plutôt bien. Le pilotage perd un peu en précision et en nervosité, mais la puissance reste impressionnante. Nous l’avons équipé en sus d’un émetteur 5,8 GHz à 500 mW (donc avec un ventilateur) et sa batterie : le X400 a décollé sans broncher. Mais la stabilité n’est pas totalement satisfaisante avec cette surcharge…

Faut-il l’acheter ?

Si vous avez envie d’un engin puissant et stable pour piloter sans stresser, le X400 est idéal. Il convient aussi pour réaliser des prises de vue avec une caméra sportive. Mais ses réactions se dégradent lorsqu’il est alourdi par les composants requis pour du vol en immersion. Il n’est tout de même pas donné, avec un prix de 290 € en version BnF (sans radio). Au final, nous avons préféré les qualités de vol du Hoten X, un engin plus petit mais aussi plus maniable et que l’on peut emporter presque partout…

Nous avons acheté le X400 sur le site OOmodel.com (ici), mais vous pouvez aussi le trouver sur de nombreux autres sites de vente en ligne…

La vidéo !

http://youtu.be/2fJO1WTA7Xw

 

Des photos supplémentaires

19 COMMENTAIRES

  1. J’ai pas essayé celui-ci, mais je possède un HOTEN x et je dois dire que je me régale maniable souple et fort rapide ! encore bravo pour votre site qui est une vrai référence.
    salutations

  2. re et petite question de culture générale avec ma radio de l’HOTEN X une devo 7 je peux donc voler avec celui-ci sans blème ?

    Merci

  3. Oui, pas de souci. Elle fonctionne aussi pour le Ladybird, le Scorpion, le Spacewalker, le MX400, le MX400S. Et la plupart des helicos récents de la marque…

  4. l’univers des quadri s’étoffe un peu plus , mais je dois avour que ce x400 semble etre identique au MX400 du meme constructeur (taille , equipement et prix)

    A voir dans le temps

    VA, COURS, VOLE !

  5. Bonjour,
    Tout d’abord merci beaucoup pour ce site qui est une mine d’infos!
    Je suis intéressé par un quad pour réaliser de la vidéo amateur(avec une gopro hd2). En fouillant sur votre site, j’ai trouvé quelques modèles qui pourraient faire l’affaire :
    Le walkera Hoten X
    Le walkera x400
    Le dji Phantom
    Avec un écart de prix conséquent entre chaque!
    D’après vous, lequel serait le plus à même de répondre à mes besoins? Sachant que l’important sera de pouvoir emporter du poids (caméra + nacelle stabilisatrice et boîtier dans l’idéal) et d’être stable en vol!

    Merci d’avance pour votre avis expérimenté,
    À bientôt!

  6. Pour embarquer une GoPro 2, le Hoten X suffit. Le Phantom offre un confort de pilotage. Le X400 est destiné à embarquer des poids plus conséquents. Lui peut prendre une nacelle stabilisatrice. Mais si vous voulez réaliser de belles images, autant aller vers un DJI F450, le choix des nacelles est plus grand. Mais il faut mettre les mains dans le cambouis pour paramétrer l’engin…
    Le bon départ, c’est un Hoten X pour se lancer, ou un Phantom si le budget correspond… Mieux vaut avoir un peu de pratique pour s’attaquer aux gros quadris capables de prendre une nacelle stabilisée…

  7. Il est à base de carte mère KK2. C’est très agréable à piloter…. pour les pilotes confirmés. Mais pas un appareil pour débuter !

  8. J’ai déjà un peu d’expérience, je pilotais des helico FP et CP il y a quelques années. Et à l’époque, il n’y avait aucune aide à part le gyro qui essayait de maintenir le cap!

    Donc le pilotage ne m’inquiète pas beaucoup mais, en revanche, c’est vrai que pour réaliser de jolies images, autant ne pas avoir à être trop stressé par le maintient du quad en l’air.

  9. Bonjour,

    Petite question svp. Je me suis acheté un hélicoptère de Walkera le MX400. Et sur un autre site j’ai acheté une batterie (LI-PO battery 2200 mah / 20c). Le problème c’est que le cable de la batterie ne correspond pas à celui de l’hélvoptère. Je ne peux donc pas faire le branchement.

    Une idée ? Merci d’avance, je suis débutant.

  10. Evidemment, le plus simple est de retourner la batterie au revendeur si c’est possible de le faire…

    Sinon il faut identifier le type de prise de la batterie que vous avez acheté, et ensuite espérer qu’il existe un adaptateur… Ce n’est pas toujours le cas, mais il faut garder espoir 🙂 Si tu ne parviens pas à identifier la prise, essaie de faire une photo et de me l’envoyer par mail (fred at bkpresse.com), je verrai si je parviens à la trouver de mon côté…

    Une autre méthode consiste à acheter une prise nue du type du MX400, à sectionner le câble de la batterie, et à souder cette prise pour remplacer celle qui ne correspond pas.

  11. Avec une radio Devo de type S, il y a moyen de récupérer la capacité de la batterie en temps réel. Mais dans mon cas, il a fallu que je flashe le X400 avec un firmware plus récent…

  12. Bonjour,
    Ca fait un moment que je regarde les différents quadris disponibles. En fait je voudrais commencer à faire du vol en immersion. J’ai d’abord pensé au hoten-x, mais je me demande si il est pas un peu petit ,si plus tard je veux mettre du matos (camera etc) plus performant dessus. J’ai aussi pensé au dji f450, mais ça revient un peu cher, le phantom j’y pense aussi etc.
    Je me demandais donc si ce qrx400, malgrès le problême du logement pour la camera, ne serait pas un bon choix pour du fpv? Comme j’ai compris le test, le x400 est à éviter pour le fpv, mais je suis pas sur que c’est vraiment ce que l’auteur voulait dire… ? Je pense que il peut fonctionner avec une radio 4 voies comme la devo f4 que j’ai déjà, je me trompe ? J’aimerais bien savoir comment il supporte les descentes rapides aussi, j’ai un qr w100s qui devient incontrolable dès qu’on descend un peu vite, ce modèle-là gère t-il mieux les descentes?
    Sur ce je suis pas totalement novice dans ce monde, je vole depuis un moment avec des hélicos align. Mais les quadris je connait pas trop, ni le fpv.

    Merci d’avance si qqun pourrait m’illuminer un peu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.