Hubsan X4 H107, le test

240
6903

Voilà sans doute le plus petit quadricoptère qui soit ! Il se permet de battre le record du Ladybird de Walkera, qui n’était pourtant pas bien grand. Bonne nouvelle : cet engin se distingue enfin des innombrables copies de Ladybird que l’on voit fleurir sur toutes les boutiques de vente en ligne. Que vaut-il ? Voici les réponses…

Tour du propriétaire

Quelques chiffres pour commencer… Le Hubsan X4 H107 mesure 2,9 cm de hauteur, 10,7 de diagonale (hors hélices). Autant dire qu’il tient dans un mouchoir de poche ! La comparaison de ce X4 avec le Ladybird est inévitable. La bestiole de Walkera mesure 3,1 cm de hauteur et 13, 6 de diagonale. Hubsan semble avoir soigné le look de son quadricoptère. L’armature est habillée d’une coque en plastique, et le canopy – qui fait partie de cette coque – est sobre, noir et blanc. Les hélices blanches indiquent l’avant de l’appareil. Un look très réussi, à des lieues des designs farfelus qu’arborent les copies de Ladybird. C’est une agréable surprise ! Les moteurs se trouvent calés dans des paniers, qui eux-aussi font partie de la coque en plastique. Sous l’appareil est fixée une protection qui cache la carte mère. La batterie est prévue pour venir s’insérer entre la carte mère et la protection. Un double cran permet de maintenir la batterie dans son logement. Il s’agit d’une Li-Ion de 240 mAh 3,7V 25C… exactement le même modèle que celui livré avec le Ladybird. D’ailleurs, elle est libellée WK : elle vient de chez Walkera… Ou bien, parce que le marché chinois est tout de même très étonnant, elle fait partie d’un stock qui était destiné à Walkera. La recharge de la batterie est assurée par un câble USB. Mais à la différence de celui fourni par Walkera, seule une batterie peut être rechargée à la fois. La charge complète, dont la fin est indiquée par l’extinction de la diode rouge sur le connecteur USB, dure environ 20 minutes.

Avant de décoller

La radiocommande fournie avec le X4 H107 ressemble à une manette de jeu vidéo. Elle fonctionne en 2,4 GHz, probablement à une distance de 50 mètres au moins. Nous ne l’avons pas essayée jusqu’à cette distance : on ne voit plus l’engin passé 30 mètres ! La radiocommande est en mode 2, sans possibilité de passer en mode 1 (même en l’ouvrant). Elle permet des réglages plus fins des commandes : pas mal pour une radiocommande d’entrée de gamme. Sachez que l’appareil est compatible avec la radiocommande que Hubsan livre avec son hélicoptère destiné au vol en immersion (le H201F). Il faut simplement inverser  le sens de la translation, et la fonction vidéo est inopérante, bien évidemment. Cela nous a permis de prendre l’appareil en mains avec une radiocommande en mode 1 ! A première vue, tout semble parfait, avec une belle finition. Mais à y regarder de plus près, certains détails surprennent. La batterie est effectivement très bien maintenue dans son logement, mais elle vient directement en contact avec la carte mère. Lors de l’insertion, il faut un peu forcer pour qu’elle rentre : elle frotte sur la carte mère. Les fils d’alimentation des moteurs sont visibles et exposés sous les cages. Le risque ? Qu’ils soient arrachés lors d’un atterrissage un peu dur. Un bout de scotch sous chacune des quatre cages peut se révéler salutaire… Allumez la radiocommande, branchez la batterie. Vous avez à peine le temps de voir les deux diodes bleues s’allumer sur l’avant du canopy que le X4 émet un bip fort : la radio et le quadricoptère sont connectés. A la différence du Ladybird, la procédure est quasi immédiate. Et vous pouvez allumer la radiocommande avant le quadricoptère, ou l’inverse. Peu importe, les deux manières de procéder fonctionnent.

Premier vol

Le décollage s’effectue en toute simplicité : poussez les gaz et laissez le X4 monter puis relâchez les gaz pour le placer en vol stationnaire. Il dérive très peu : la correction aux commandes est facile. Les boutons de trim de la radio permettent de contrer les éventuels glissements. On obtient en quelques secondes un stationnaire quasiment parfait. L’engin réagit au quart de tour aux sollicitations. Il part vite et loin, mais répond suffisamment rapidement pour rattraper une prise de vitesse trop importante. Un bon point : il est capable de virer pendant une manœuvre circulaire. Ce dont le Ladybird est incapable. Cela permet de se lancer dans des évolutions nerveuses, un peu l’appareil bien en mains. Il monte vite si vous poussez les gaz à fond. Autre bon point : il redescend avec très peu de perturbations, en restant très stable. Hubsan, à l‘évidence, a réalisé un excellent travail sur la carte mère qui exploite le gyroscope intégré.

Et la voltige ?

Tout comme le Ladybird, le X4 H107 est en mesure de se lancer dans des figures de voltige. Il faut pour cela enclencher le mode Expert sur la radio (par pression sur un joystick). Ce que cela fait ? L’engin devient plus nerveux et bascule plus vite. Mais ne cherchez pas à lui faire prendre de l’inclinaison pour qu’il bascule, cela ne fonctionne pas. La méthode pour le lancer dans un tonneau consiste à l’incliner dans un sens, puis immédiatement et brusquement dans l’autre. Là, il bascule et effectue sa figure… qu’il faut rattraper. Mieux vaut avoir pris de l’élan (vers le haut) pour réussir son coup. Le geste est plus complexe à réaliser qu’avec un Ladybird. Il fonctionne vers la droite ou la gauche (tonneaux), vers l’avant ou l’arrière (loopings). Attention, ce n’est pas facile d’y parvenir en intérieur – il faut pratique un peu en extérieur pour ne pas risquer trop de crashes. Justement, en parlant d’extérieur. La taille minuscule du X4 H107 le destine à des vols en intérieur. Mais comme le Ladybird, il se débrouille plutôt bien en extérieur. Sans doute à cause de la vitesse de rotation élevée de ses pales, il est capable de tenir tête à un petit vent, à des bourrasques, de manière tout à fait étonnante. Evidemment, un coup de vent un peu fort a raison de ses 38 grammes. A vous d’être prudent ! L’autonomie est très satisfaisante : elle dépasse 10 minutes si vous volez « pépère ». Comptez 9 minutes pour un vol en extérieur avec de fortes accélérations. Les acrobaties sont possibles pendant 5 minutes, après quoi le X4 H107 peine trop… La puissance manque pour embarquer une caméra de type Keychain plus de quelques secondes, malheureusement.

Le verdict ?

Avec son look très réussi, son vol très stable et ses aptitudes à la voltige, ce quadricoptère est une réussite ! Nous l’avons malmené durement : ses pales ont résisté et il vole toujours avec stabilité, malgré de fortes torsions et un peu de plastique arraché ! Le pire pépin qui nous soit arrivé a tout de même cloué l’appareil au sol, et ce de manière stupide. En vérifiant l’une des hélices, nous avons un forcé sur le moteur… qui est sorti de son logement. Rien de grave ? Si, car les fils d’alimentation ont été coupés net, au ras du plastique au cul du moteur. Impossible de les ressouder ni de les rafistoler ! Il nous a fallu commander un nouveau moteur (ou plutôt 4, puisqu’ils sont vendus ainsi). Mais à la différence du Ladybird, pas de connecteur à brancher sur la carte mère, tous les fils sont soudés. Résultat ? Il faut sortir le fer à souder pour changer de moteur. Ou torsader les fils (minuscules) en espérant très fort qu’ils ne bougent pas. On imagine que cette conception est nécessaire pour assurer un poids plume. Mais réparer le X4 H107, du coup, n’est pas facile… D’autant plus que les 4 moteurs coûtent 20 € ! A comparer avec les 50 € que vaut l’appareil complet. Mais ces petits défauts ne parviennent pas à gâcher le plaisir : ce quadricoptère est un petit bijou, suffisamment solide pour résister à un apprentissage du pilotage et à des figures loupées… Il constitue un concurrent sérieux pour le Ladybird !

Vous pouvez l’acheter chez Miniplanes, Fun RC Toys ou GPmodels, par exemple, pour moins de 50 €. Il est également présent sur d’autres boutiques en ligne, en France et à l’étranger…

Notez que Miniplanes propose le manuel en français en téléchargement ici ! (merci à fifi pour l’info)

Une vidéo !

http://youtu.be/QOpffmyyl5g

Pensez à passer en plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

 

Des photos supplémentaires

 

Article précédentLes nouvelles GoPro, versions 3 !
Article suivantNouvelle Devo 7F de Walkera

240 COMMENTAIRES

  1. C’est sûr que ça donne envie de l’acheter, mais il faut que j’attende Noël, j’ai un robot à finir qui me coûte beaucoup ! Sinon vous avez tenté un allégement de la keychan, plastique en moins, et avec du courage remplacement de la batterie par une batterie moins lourde et moins autonome

  2. Non non, je n’ai pas essayé de lui faire perdre du poids… Mais je pense que cet appareil n’est pas fait pour filmer, c’est juste un pur plaisir de voler.

  3. Excellente question !

    Les deux se valent pour débuter, mais je dirais le Ladybird pour une raison : il est plus facile à réparer en cas de problème moteur. Pas besoin de sortir le fer à souder, les fils se branchent sur un connecteur.

    Ceci dit, si le prix est important dans l’achat, le Hubsan est vendu à moins de 50 € avec radio sur les boutiques françaises et à 35 € sur les boutiques chinoises (hors taxes à l’arrivée si les douanes font leur boulot). Ici, par exemple.

    Mais toujours pour cette facilité de réparation, je conseillerais plutôt le Ladybird pour faire ses premiers pas… Et tout particulièrement pour un cadeau de Noël !

  4. Merci pour ces précisions.

    Le prix n’est pas le facteur primordial. Niveau look le x4 est vraiment réussi je trouve. Les moteurs coreless du x4 ne jouent ils pas en sa faveur (charbon sur le ladybird si je m’abuse ?) ?

  5. Côté puissance, les deux machines se valent (mais le LB peut emporter une petite charge).
    Côté durabilité des moteurs, il est encore trop tôt pour le dire. Mais ce qui est sûr, c’est que mon premier LB a plus de 500 vols, et que les moteurs n’ont pas lâché…
    Le mieux ? Le mieux ce sont les deux 🙂 🙂

  6. Salut,
    Tu dis qu”il est impossible de passer la radio en mode 1 même en l’ouvrant, mais serait il possible d’avoir une ou deux photo de l’intérieur de cette dernière je voudrais me faire une idée car pour moi le mode 2 est rédhibitoire !
    Merci d’avance.

    PS : un nouveau numéro du mag est il prévu sur l’app store ?

  7. salut
    moi je l’ait fait passer du mode 1 au mode 2 juste en appuyant sur la télécommande (juste la télécommande d’allumer) mais je n’arrive pas a le remettre en mode 1. je ne me rappelle plus de la manip que g fait pffff en gros appuyer sur le joystick de gauche et allumer la télécommande et après??????????

  8. Ah mais ça m’intéresse à fond que tu te rappelles de la manipulation… J’ai essayé toutes les combinaisons qui me passaient par la tête sans résultat… 🙁

  9. Bonjour,
    j’ai l’intention de m’en acheter un ,mais d’abord je voudrais savoir quelle est la différence entre le mode 1 et le mode 2 ?
    À quoi correspondent les commandes dans les deux cas ?

  10. Pour faire simple : en mode 1 les gaz sont à droite, en mode 2 ils sont à gauche. Pour la totalité des commandes dans les différents modes, il y a un récapitulatif très complet sur heli4, ici.

    Il n’y a pas de mode plus facile ou plus adapté à un droitier/gaucher : il faut simplement en choisir un et s’y tenir pour les prochaines radios. Une fois les réflexes acquis dans un mode, on a toutes les peines du monde à adopter un autre mode. Ou à piloter parfois dans l’un, parfois dans l’autre.

    Le mode 2 est assez répandu sur les hélicos pour débutants, le mode 1 se rencontre plus souvent sur les appareils un peu plus évolués… Mais plus les radios montent en gamme, plus il y a de chances qu’elles puissent être facilement modifiables d’un mode vers un autre…

    Ce qui me mène à conseiller le mode 2 pour une première acquisition…

  11. Bonjour,
    J’ai le même problème du passage en mode 2 de l’émetteur après avoir appuyé sur le joystick.. et impossible de revenir en mode 1, Ce qui veut dire qu’avec la remise au neutre du manche de gauche de cet émetteur mode 1, aucune utilisation possible..
    Avez vous trouvé une manip ou est-ce un beug de l’appareil?

  12. Non, justement, je n’ai pas trouvé la manip’, et pourtant j’ai essayé toutes les combinaisons qui me passaient par la tête. J’ai mailé Hubsan, sans réponse pour l’instant. J’espère que la manipulation est réversible ! Reste à trouver comment l’activer. Si vous y parvenez à force d’essayer, je suis preneur de toute info !

  13. Ok, on cherche chacun de notre coté.
    J’ai questionné mon vendeur (fun-rc-toy) peut-être répondra t’il, je suis plutôt bon client chez eux, sinon je suis à deux doigts de leur renvoyer car il n’as jamais volé..

  14. Ok, je suis curieux de savoir s’ils te répondent, et s’ils ont effectivement une réponse.
    De mon côté, j’ai posé la question chez Hubsan. Mais je doute un peu de recevoir une réponse…

  15. J’ai acheté ce petit enjin avec deux autres collègues, c’est vraiment l’éclate en rapport de son prix. Par contre j’ai noté une instabilité lorsque je fais tourner le modèle sur lui même, il faut pas mal corriger avec les deux autres voies. Avez-vous constater ce petit défaut?

  16. Oui, la rotation fait souvent perdre (ou gagner) de l’altitude… Mais c’est un défaut que j’ai aussi constaté sur le Ladybird et le mQX… Je suppose qu’il n’y a pas grand chose à y faire…

  17. C’est rageant, j’ai finalement changé de mode, mais sans réussir à reproduire la manipulation 🙁 🙁
    Ce qui est certain, c’est que j’ai commencé avec une pression longue du joystick gauche, puis je ne sais quoi, et il me semble avoir terminé avec le trim milieu droit, bouton du haut. C’est frustrant…

  18. En fait, ça y est, j’ai finalement réussi à reproduire la chose. Le souci, c’est que ma radio est modifiée (au fer à souder) pour tenter de changer de mode. Ce qui fait que les touches risquent de ne pas être les bonnes.

    Alors pour passer de l’indication M1 à M2 :
    1) Radio éteinte
    2) Pression longue sur le joystick de gauche et allumage de la radio
    3) Relâche du joystick gauche
    4) Deux pressions successives du joystick gauche, pour passer l’indicateur de 0 à 100
    5) Pression longue sur le trim du milieu droite, position haute. Ca fait bip.
    6) Eteindre et rallumer : on est en M2

    Pour passer de l’indication M2 à M1 :
    1) Radio éteinte
    2) Pousser les deux joysticks vers la diagonale haut à gauche et allumer la radio. Le symbole batterie et le logo s’affichent, mais la diode reste éteinte.
    3) Pression longue sur le trim droite, position droite. Pas de bip
    4) La radio est passée en M1 (sans éteindre-rallumer).

    Peux-tu essayer de ton côté ?

  19. Bonjour,
    On vient de m’offrir un hubsan X4 mode 2 mais j’ai l’habitude de voler en mode 1. Pas facile quand les reflex reviennent …

    Malgré les indications ci dessus impossible de la passer en mode 1. (je dois louper un petit truc !)
    Pour passer du mode 2 au 1 je fais :
    Radio éteinte, les deux joysticks en haut à gauche et j’allume la radio. (Le symbole batterie et le logo s’affichent, mais la diode reste éteinte.)
    Je relâche ? ou non ? les joysticks (j’ai essayé les 2)
    Je presse longtemps sur le trim droite, position droite. l’affichage marque M2 (peut importe le bouton pressé d’ailleurs), Pas de bip pas de modification …

    Sinon si jamais j’arrive a modifier l’électronique, il va valoir juste dessouder les joysticks et les inverser ? Cela suffit pour marcher ?

    Par avance merci.

  20. Ce n’est pas facile, ma radio a justement été modifiée avec un pont. Mais cela ne suffit pas, tout est inversé (le moteur est donc à fond quan dles gaz sont vers le bas), et je n’ai pas trouvé de quoi inverser les réglages.
    Du coup mes manips’ ne sont peut-être pas les mêmes qu’avec une radio non modifiée.

    Pour reprendre la procédure, je relâche tout dès que la radio est allumée. Ensuite, une pression longue sur n’importe quel bouton de trim me passe en mode 1.
    Il faudrait que je mette la main sur une radio “vierge” pour essayer…

    Cela ne sert à rien, ceci dit, mais bon…

  21. Bon après plusieurs essais sur manette d’origine, pour passer du mode M2 à M1, il faut:
    Manette éteinte joystick gauche en haut à gauche, joystick droit en haut à droite et allumer la manette
    (Le symbole batterie et le logo s’affichent, mais la diode reste éteinte.)
    Relâcher les joysticks.
    Ensuite appui long sur n’importe quel trim.
    et ça passe en mode 1.

    Maintenant reste à savoir comment inverser les 2 joysticks ???

  22. Faudra que je démonte la manette en mode 1 d’origine, que j’ai déjà, pour voir si c’est exactement le même circuit imprimé et les mêmes pièces.
    Et faudra jouer du fer à souder pour dessouder les 14 pattes de chaque joysticks et les inverser et refaire de belles soudures (ça c pas gagné).

    En tout cas merci pour la piste de départ pour passer la manette de M2 à M1 et inversement.

  23. 🙂

    Je n’avais pas compris que tu avais une manette d’origine en mode 1.

    Donc à priori avec une manette mode 1, pour passer du mode 2 au mode 1, il faut allumer avec le joystick gauche en haut à gauche et le droit en haut à droite, puis relâcher les joysticks puis une pression longue sur n’importe quel trim.

    Avec une manette mode 2, pour passer du mode 2 au mode 1, il faut allumer avec le joystick gauche en haut à gauche et le droit en haut à gauche, puis relâcher les joysticks puis une pression longue sur n’importe quel trim.

    Si quelqu’un avec une manette mode 2 a le courage de vérifier ?

  24. ..CA MARCHE ! ..
    Bravo les gars, heureusement que les fabricants ont des géniaux et persévérants utilisateurs comme vous pour palier à leur mauvaises explications (défauts ?..)
    Avez vous trouvé une notice en Français?
    Moi j’ai encore un souci : ma Led clignote et les manettes ne sont pas fonctionnelles..

  25. Non non c bien avec une manette d’origine Mode2 !
    Mais j’ai aussi une manette d’origine Mode1 (mais je l’ai pas sous la main pour tester (c’est étonnant qu’il y ait 2 manip différentes selon le modèle M1 et M2.)

    Donc la manip pour passer de M2 à M1 (Manette M2 d’origine), il faut:
    Manette éteinte joystick gauche en haut à gauche, joystick droit en haut à droite et allumer la manette
    (Le symbole batterie et le logo s’affichent, mais la diode reste éteinte.)
    Relâcher les joysticks.
    Ensuite appui long sur n’importe quel trim.
    et ça passe en mode 1.

  26. Il y a apperement une manip à faire pour palier à ce défaut d’instabilité. Il faudrait remertre le giro à zero. J’ai un collègue qui a trouvé une vidéo explicative et qui l’a appliqué sur son Hubsan. Ca fonctionne il peut maintenant le faire tourner sur lui même sans que son modèle dérive. Il faut qu’il me donne l’astuce. à suivre….

  27. hubsan x4 vs Ladybird :
    le ladybird a un vol beaucoup plus “coulé”, plus fluide et surtout plus facile.
    en mode débutant ou en mode “expert”, il est plus doux et progressif mais il prend plus d’angle que le husban. avec ce dernier il est impossible d’incliner l’engin à plus de 45° (sauf en mode expert : à fond dans un sens puis à fond dans l’autre pour faire un tonneau super speed et difficilement contrôlable. Rien à voir avec les tonneaux et looping fluides et naturels du walkera).
    Je pense que la coccinelle est beaucoup plus accessible pour les débutants et qu’il est plus facile de progresser avec elle. Pour les pilotes expérimentés, le faible angle max du hubsan même en mode expert ne permet pas les mêmes manœuvres de changement de cap que le ladybird mais il est très nerveux et reste très sympa à piloter. je viens juste de le prendre en main et peut-être qu’à l’usage je vais mieux profiter de ses spécificités en vol.
    Coté pratique… les réparations “plug and play” de ladybird sont top (pas de soudure, des pièces faciles à trouver etc.) Pour l’hubsan… ça semble plus compliqué.
    Les hélices du walkera sont moins agressives en cas de contact et sont beaucoup plus résistantes aux chocs.
    bon… vous l’avez compris, j’aime mieux la coccinelle !
    Cependant le hubsan a des petits plus indiscutables : un look beaucoup plus réussi (une tête de requin nourrisse?), il est encore plus petit et il est plus stable que le ladybird pendant les descentes rapides ou les décrochages… il vole différemment et rien que pour ça ça vaut le coup de l’acheter.
    … mais avant prenez un ladybird !

  28. Fred les trims n’ont pas bougé c’est OK, les seules choses qui on réellement changé sont les joystick. Et de plus ils sont inversé, donc quand tu les pousses vers le haut, il faut en réalité les tirer vers le bas, si tu veux je peux te les remettre en ordre 😉

  29. Non non pas besoin de remodifier, c’est juste que la gymnastique intellectuelle pour savoir dans quel sens il fallait mettre les joysticks à l’allumage de la radio est un peu trop difficile pour moi 🙂 🙂
    Je mets tous mes espoirs dans la modif’ du MC 120 (quand tu l’auras reçu !) Là, ça m’intéresse carrément énormément de savoir si une modif’ est possible, parce que je suis vraiment handicapé avec cette foutue radio mode 2 de Conrad… Autant en réglages “Débutant” et “Normal” je fais illusion en mode 2, mais je suis infoutu de piloter en “Expert” 🙁

  30. Bonjour,

    Depuis un an je me suis mis à l’helico et aujourd’hui avec grande surprise j’ai découvert les quadricopteres chez mon revendeur. Vraiment impressionné par ces petites machines. Je souhaite donc en acheter un. Mon revendeur avait deux modèles :

    – BLUE ARROW NANO LOOP 2.4GHZ RTF ROBBE (http://www.miniplanes.fr/helicopteres-rc/quad-flyer-quadcopter/blue-arrow-nano-loop-24ghz-rtf-robbe-p-47210.html)

    – Micro Q4 (http://www.azurmodelisme.com/Quadircoptere-Micro-Q4)

    Après je viens de voir ce test et j’entends aussi beaucoup parler du ladybird de walkera.

    Je ne sais plus lequel prendre du coup mdr.

    Pouvez vous m’aider plz 🙂

  31. Le quadri “original”, c’est le Ladybird de Walkera.
    Les autres sont des copies, comme le Blue Arrow et le Micro Q4. Je n’ai essayé aucun des deux, mais le Micro Q4 me semble plus intéressant (prix et possibilités).
    Le X4 de Hubsan est un autre modèle, plutôt recommandé aux pilotes avertis.

    Donc pour résumer :
    La valeur sûre est le Ladybird, les quadri “challenge en pilotage” sont le X4 et le Reely MC 120 de Conrad. Les autres sont des copies à choisir en fonction du prix, du look. Ces copies se valent, dans l’ensemble, mis à part quelques détails. Le fait de pouvoir choisir ses modes de pilotage sur le Micro Q4 est intéressant (autant les fonctions de voltige que le type de contrôle mode 1/2/3).

  32. Pourquoi pas ? Parce queeeeee 🙂

    Plus sérieusement, oui, j’ai la doc complète qui donne la méthode pour inverser les axes et modifier les courbes. Mais rien à faire, les gaz ne sont pas dans le lot : quand tu passes en revue les commandes à inverser, les 3 autres sont prises en charge. Mais pas ce foutu throttle 🙁
    J’ai demandé à Hubsan, qui m’a répondu que ce n’était effectivement pas prévu dans le firmware…
    C’est juste rageant ;)))

  33. Bonjour,

    Je possède 2 Hubsan X4 mode 1 (neuf) et je vous propose un échange de télécommande. Je cherche donc 2 télécommande mode 2 à échanger contre des télécommande mode 1.Merci