Alef Aeronautics a dévoilé une voiture volante, en précommande pour $300.000

4
1520
Crédit photo : Alef Aeronautics.

Les voitures volantes, c’est la marotte du moment, le truc à la mode qui promet de se jouer des embouteillages, dès demain. Le constructeur américain Alef Aeronautics a dévoilé la « Model A », une voiture (une personne à bord) qui se conduit sur la route, mais qui est aussi capable de voler, façon VTOL. Un embouteillage au sol ? Une route bloquée ? La Model A décolle pour passer les obstacles…

La promesse ?

Crédit photo : Alef Aeronautics.

C’est une voiture électrique avec une autonomie de 320 km au sol, et 170 km en vol. Le communiqué de presse explique que « la conception de la cabine sur nacelle offre une conduite et un vol fluides et stables. Il n’y a pas d’hélices apparentes pour plus de sécurité, pour réduire l’empreinte sonore et économiser de l’espace. Les composantes de sécurité clés comprennent, entre autres, une propulsion électrique distribuée, une triple à octuple redondance de tous les composants principaux, des diagnostics en temps réel en mille points, des diagnostics de démarrage avant vol, la détection et l’évitement d’obstacles, l’atterrissage plané et un parachute balistique pour le véhicule ». 

Quand ? Combien ?

« La production et les livraisons [?] devraient commencer au quatrième trimestre 2025. La première voiture volante Alef est disponible en prévente aux consommateurs depuis 19 octobre 2022 pour 300000 $, avec un dépôt de 150 $ pour être sur la liste standard ou un dépôt de 1 500 $ pour être sur la liste d’attente prioritaire, sur https://alef.aero ». Et pour ceux qui savent attendre, Alef Aeronautics prépare une voiture volante pour 4 personnes, la « Model Z », à l’horizon 2035. Elle offrira 640 km d’autonomie au sol et 320 en l’air. Elle sera bien plus abordable, avec seulement $35000…

Investisseurs…

Avec de telles promesses, notamment celle d’un atterrissage plané avec un design type multirotor, on perçoit un bullshit detector dans le rouge… Pourtant Alef Aeronautics, fondée en 2015, explique que ses tests grandeur nature ont débuté en 2019 et qu’elle compte parmi ses investisseurs Tim Draper, l’un des premiers à croire en Tesla et y investir. Les Model A et Model Z ont d’ailleurs été dévoilées lors d’une conférence de presse à la Draper University. dans les investisseurs, il y a aussi Anthony Tether, un ancien de la DARPA, Luis Scola de la NBA, et un designer de Bugatti et Jaguar, Hirash Razaghi. Où en est le bullshit detector ? A vous de voir…

Deux séquences vidéos promotionnelles

D’autres photos

Crédits photos : Alef Aeronautics.

Article précédentConférence « drones civils : ambitions et applications », à suivre en direct sur le web
Article suivantViFly 1S Series Charging Board, pour les chargeurs classiques et les batteries 1S

4 COMMENTAIRES

  1. Ils en ont pas marre les “investisseurs” de se faire plumer avec les projets eVTOL ou autre voiture volante ?
    Ou alors, la manip est juste une bonne manière de faire de l’optimisation fiscale avec de la perte mais je ne suis pas assez riche pour en bénéficier ?

    Ce qui est claire, ça sera des mauvaise voitures et des mauvais multirotors. Et on parle même pas de la maintenance.
    Et du coup, sur les voitures volantes , controle technique obligatoire et balise obligatoire ?

  2. oubliez … la Gaule … plus aucun Investor serieux ne veut investir 1 USD ou 1 £ … en France …dans le merdier EU….
    un conseil visez ailleurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.