Reims : braquage avec l’aide d’un drone ?

8
9093
DR

Plusieurs médias se sont faits l’écho d’un braquage inédit en mai 2022, pour un butin de 150.000 €, puisqu’il a été réalisé avec l’aide d’un mini drone. La photo qui accompagne les articles, si elle est exacte, est extraite des images de vidéosurveillance. Elle montre un appareil qui pourrait être un Mavic Mini, un Mini SE ou un Mini 2 de DJI. Les conditions du vol ne sont pas très claires, et je n’ai pas obtenu d’informations complémentaires. 

Comment ?

Il semble que le braquage concerne un local technique attenant à un distributeur de billets, à l’extérieur d’une banque Caisse d’Epargne. A l’intérieur se trouvait un coffre-relais utilisé par les convoyeurs pour charger dans leurs véhicules. Selon « une source proche de l’enquête », indique le Journal du Dimanche, un bouton permet d’ouvrir le local technique. Mais il n’est pas visible ni accessible par une personne. Ue perche télescopique et un miroir auraient été utilisés pour le localiser. Ensuite, un petit drone aurait été utilisé pour passer à travers une trappe d’aération forcée, et aurait été piloté pour aller appuyer sur le bouton. Une fois les cambrioleurs à l’intérieur du local, le coffre-relais aurait été ouvert avec un code secret connu des convoyeurs.

C’est plausible ?

Un petit drone peut sans aucun doute accéder à des endroits où un homme ne peut pas passer. En revanche, l’utiliser pour appuyer sur un bouton est un peu plus compliqué, à moins que ce bouton ne soit placé à l’horizontale. Il manque à l’évidence des informations pour comprendre le réel déroulement des faits, et comprendre l’implication réelle du mini drone dans le braquage. Ce fait-divers met en revanche en lumière un dysfonctionnement de la gestion des codes d’accès au coffre-relais ! Toujours selon le Journal du Dimanche, 4 suspects dont un ancien dabiste ont été interpellés et placés en détention provisoire.

Source : le Journal du Dimanche

Article précédentBon plan : StudioSPORT propose 10 % de réduction sur les drones FPV
Article suivantDJI ouvre la Sky City, son nouveau siège à Shenzhen en Chine

8 COMMENTAIRES

  1. Cela va devenir comme pour les motards : si un tueur utilise un drone, les médias parleront d’un pilote de drone tueur (motard tueur) alors que c’est un tueur qui utilise des objets…

  2. Pour avoir vu le reportage aux informations sur TF1, cela m’a laissé les bras ballants.
    Je connaissais quelques usages de drone pour la reconnaissance en milieu…étroit mais là c’est de l’art.
    Démonter une grille d’aération
    Introduire un drone pour une reconaissance
    Appuyer sur un bouton afin d’ouvrir la porte de l’intérieur (Oui pour des raisons de sécurité…pour le personnel)
    Utiliser un code pour déverrouiller le coffre
    Et Hop 150 000 euros

    De plus la grille se trouvait hors champ caméra
    On peut supposer que l’équipe avait des renseignements

    Le reportage
    https://www.tf1.fr/tf1/jt-we/videos/distributeur-de-billets-braque-par-un-drone-40593466.html

    Merci @Fred pour toujours nous proposer des informations au top 😉

  3. A noter que ça n’a rien de trés original, ce type d’action est déja utilisé depuis longtemps dans les jeux videos, Cf Watchdogs par exemple

  4. @Fred : C’était pour souligner un exemple comme quoi ce n’est pas quelque chose de trés original. Ce cas d’usage est déja montrer depuis longtemps sur plusieurs support.
    D’ailleurs, l’armée, la police et autre organismes privés le font depuis de nombreux années déja tant avec des drones volants que des roulants (voir les deux à la fois)

  5. Ce scénario est une pure fiction utilisée soit pour faire du “buzz journalistique” (thèse qui à mon avis est la plus probable) soit les “soit-disants” journalistes se sont fait abuser par des infos bidons qui ont été délivrées pour couvrir des complicités à “haut niveau” au sein même de la banque attaquée !!
    Quand vous prenez du recul, quand vous connaissez un tant soit peu les enceintes sécurisées des DAB au sein des banques, quant vous connaissez les capacités techniques d’un tel drone, etc … etc …. vous comprendrez en moins de 5 minutes que ce scénario relève de la pure fiction !
    D’ailleurs, il semblerait, à ce jour, que les images ne soient pas strictement “authentifiées” (Fred tu me corrigeras si je me trompe) !!
    Je vous laisse seuls juges du ridicule des pseudos journalistes qui tentent de nous faire croire qu’un drone peut pénétrer une telle enceinte via une bouche de ventilation …. bien sûr !!! (renseignez-vous vous allez rigoler) et qui ensuite serait capable d’aller actionner le bouton d’ouverture depuis l’intérieur.
    En revanche dans le reportage, ces charlots de l’info n’ont pas oubliés de bien noircir l’image de nos outils, de montrer à quel point ce sont des outils utilisés par les criminels en mélangeant tout et n’importe quoi …… nous pouvons les remercier vivement de nous donner cette image et nous les invitons à venir bosser sur le terrain avec tous les opérateurs qui si retrouvent, quotidiennement, avec les réflexions (pour les plus sympas) voire les agressions (pour les plus débiles) des tiers témoins de nos vols.

  6. @ Laurentr2008 : Il manque clairement de l’info sur la photo et sur les conditions du fait-divers, ce qui ne permet pas de d’être certain de quoi que ce soit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.