Ukraine : un racer FPV utilisé comme drone kamikaze ?

6
3932

Des images ont été publiées par le compte Twitter Ukraine Weapons Tracker. Elles montrent un pilote équipé de lunettes d’immersion analogiques aux commandes d’un racer piloté avec une liaison en TBS. Le DVR analogique montre des extraits d’un vol kamikaze de l’appareil qui se termine dans l’entrée d’un bâtiment. D’autres images, tournées depuis un drone équipé d’un zoom, suggèrent que des personnes se trouvaient à cet endroit, puis filment une explosion.

Les informations ?

La légende de la vidéo indique ceci : « La 93e brigade d’Ukraine a montré l’utilisation d’un drone commercial bon marché très intéressant converti dans le rôle d’un kamikaze. Ces drones transportent une très petite charge utile et sont principalement utilisés contre le personnel. Notez que l’opérateur reçoit la sortie vidéo via des lunettes FPV spéciales ». Des internautes ont retrouvé l’endroit exact de la scène : elle s’est déroulée à une centaine de kilomètres au sud-est de Kharkiv, à l’est de l’Ukraine.

Vrai ou fake ?

Il est très difficile de le savoir et il convient d’être très prudent en l’absence d’informations confirmées et sachant que les deux belligérants se livrent une bataille sur les réseaux sociaux, souvent avec de fausses informations. Les images ne montrent pas le racer, ne montrent pas la charge à bord, ni comment elle est montée – on voit un équipement non identifié sur le DVR. Est-ce techniquement possible ? Oui, ce vol est plausible. Est-ce que la frappe a un réel impact ? Sans doute, si les images sont vraies, puisque l’explosion est suffisante pour faire de sérieux dégâts. Mais rien ne permet d’authentifier cette vidéo.

Systèmes anti-drones ?

Peu importe qu’elle soit vraie ou fausse, elle popularise la notion de drone racer kamikaze. Les systèmes anti-drones sont-ils conçus pour détecter des drones aussi petits, rapides, et des outils suffisamment efficaces pour les neutraliser à temps ? Ce sera sans doute l’un des enjeux des sociétés qui vont travailler à la sécurité des grandes manifestations à venir, comme les Jeux Olympiques de 2024. Il est probable que certains politiques caressent l’idée de faire interdire les racers à la vue de ces images. Ce serait peine perdue puisque ces appareils sont, pour la plupart, conçus à titre privé (pour reprendre la terminologie de la réglementation européenne), par assemblage de composants.

6 COMMENTAIRES

  1. Ouai enfin vu la flambée des prix des composants pour faire un racer il sera bientôt plus économique d’utiliser des javelins !

  2. Ca reste quand même bien moins effrayant que les munitions rôdeuses qui choisissent leurs cible sans intervention humaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.