Condamnation prononcée pour avoir effectué des livraisons en drone au-dessus de la prison de Sequedin

2
444
Crédit photo : Ugo Ponte © onl.

C’est Le Figaro qui le relate avec le plus de précisions : un jeune de 19 ans a été interpellé pour avoir fait voler un drone au-dessus de la prison de Sequedin près de Lille. Déjà condamné pour d’autres faits, il a écopé de 30 mois de prison dont 20 fermes. 

Connu des services de police

Pour honorer une dette envers un trafiquant de drogue, il a tout d’abord entrepris des lancers de paquets au-dessus du mur d’enceinte. Puis il est passé à la version 2.0 des lancers avec l’aide d’un drone pour lâcher de petits paquets, de nuit, dans l’enceinte de la prison.

Repéré avec un outil de détection de drones ?

Crédit photo : Geoportail Restrictions UAS catégorie Ouverte et aéromodélisme.

Pas du tout. Les vols de drones répétés ont fini par être repérés. Dans le cadre d’une action conjointe des Eris (Equipes Régionales d’Intervention et de Sécurité) et de la BRI (Brigade de Recherche et d’Intervention), des patrouilles ont attendu jusqu’à tomber sur une livraison en cours. Selon le Figaro, les forces de l’ordre ont récupéré « 5 colis » et en ont « saisi 3 autres prêts à partir, emballés sous cellophane, et entourés d’un filet ». Le drone a été saisi, ainsi que les 3 colis qui n’avaient pas encore pris les airs. 

Il y avait quoi, dans les colis ?

Crédit photo : Google Street View.

Ils contenaient, toujours selon Le Figaro, des « téléphones, chargeurs, écouteurs, herbe et résine de cannabis, des briquets et feuilles de cigarettes mais aussi produits cosmétiques et même un morceau de scie à métaux de 8 cm ». 

Constatation…

Ce fait-divers indique que fin juin 2022, lorsque les faits se sont déroulés, la prison de Sequedin n’était toujours pas équipée d’outils de détection de drones…

Source : Le Figaro

2 COMMENTAIRES

  1. Je vais paraitre bien naïf mais je croyais que les no fly zone de DJI empêchent ce genre de problème.
    Faut-il en déduire que ce n’était pas un drone DJI ou que passer outre une no fly zone DJI n’est pas si compliqué ?

  2. @ Bellenger : Oui, on peut en déduire que ce n’était pas un drone de DJI, ou que c’était un drone de DJI modifié (ça ne coûte que 40 € sur drone-hacks).
    Ce qui montre clairement qu’il est indispensable d’utiliser des outils de détection, et non pas compter sur les pilotes ou les constructeurs pour limiter les zones de vol : c’est si simple à contourner…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.