Tryp FPV : le simulateur FPV des grands espaaaces !

2
1191

Tryp FPV ? C’est un nouveau simulateur de drones de type racers. Encore un ? Oui, encore un. Mais celui-ci a su me séduire plus que les autres. La principale raison ? C’est qu’il permet de m’entrainer à voler… comme dans la réalité. Parce que dans la vraie vie, je déteste me contraindre à passer des airgates et à voler sur des parcours figés – même si c’est très formateur. Non, ce que j’adore, c’est le cruising, les longues balades en FPV, avec quelques cabrioles de temps à autre. Des vols dans des endroits un peu bizarres, aussi. 

Et ça…

C’est ce que m’a proposé Tryp FPV ! Il permet aussi de se préparer à des vols engagés, comme suivre une moto qui saute d’une rampe (à la Tomz), ou filer le train à un Wingsuiter (à la Cola FPV), être en proxi d’une voiture en drift (à la Johnny FPV)… Mais ce que je préfère, avec Tryp FPV, c’est partir en balade pour découvrir les petits recoins, les passages cachés.

Facile !

Les étapes de calibrage et de la reconnaissance de la radiocommande sont un soulagement pour ceux qui, comme moi, pilotent en mode 1 : ce mode est prévu dans les réglages, tout comme les modes 2, 3 et 4, pas besoin de bidouiller les voies comme avec d’autres simulateurs…

Pour en savoir plus ?

Direction la page Steam consacrée à Tryp FPV, ici. Veeyooh, le concepteur du jeu, a accepté de répondre à mes questions ! Merci à NoComp pour m’avoir prêté un PC gamer capable de me faire profiter de Tryp FPV (et d’enregistrer des séquences).

Helicomicro : Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Veeyooh : Je suis graphiste 3D et concepteur de jeux vidéo depuis une quinzaine d’années. J’ai créé ma propre société, je produis du contenu pour d’autres sociétés. J’ai accumulé suffisamment d’expérience pour créer mon propre jeu, cela fait un an que je travaille dessus avec un développeur. 

HM : Il en existe des dizaines, de simulateurs de FPV. Pourquoi un nouveau ?
VY : Mon constat, c’est que la plupart des simulateurs sont axés sur la course. Alors que, finalement, ça n’intéresse que peu la plupart des pilotes ! Moi j’aime la course, la compétition, mais je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs il y a un souci d’esthétique avec les races. 

HM : D’esthétique ?
VY : Oui. Quand on pratique, on apprécie la technicité d’un pilote sur un circuit de course, mais on se lasse vite. Alors que les vidéos cinématiques dans de beaux environnements avec des chasings de ouf, c’est beaucoup plus captivant. Désormais les gens qui connaissent le FPV, ce n’est plus par la course, c’est par la cinématique. Et comme il n’existait pas de simulateur axé sur la cinématique, j’ai choisi de faire le mien ! Attention, je ne laisse pas la course de côté, il y a un mode Race dans le jeu. Mais j’ai surtout mis un mode trip, d’où le nom du jeu, Tryp FPV.

HM : Les environnements virtuels sont prévus pour ce mode ?
VY : Oui, le Tryp mode, ce sont des évolutions dans des cartes qui sont gigantesques. C’est l’un des concepts de mon jeu, il n’est pas basé sur des mini maps, mais sur de grandes cartes où il y a plein de spots. Comme dans la vraie vie ! Il y a une mini carte qui permet de sélectionner des spots, des activités, des scénarios. 

HM : Tu as des exemples de scénarios ?
VY : Oui, tu as des spots sur lesquels tu vas trouver un basejumper, un wingsuiter, une moto qui fait de l’acrobatie, des voitures de rallye. Le principe, c’est que la mini carte permet d’activer ces scénarios et s’y téléporter. Pas besoin de traverser toute la map, heureusement parce qu’elles sont vraiment très grandes.  

HM : Je n’ai jamais suivi un wingsuit dans la vraie vie. Il faut un drone virtuel costaud pour ça !
VY : Oui, il faut un drone suffisamment rapide. J’ai utilisé le setup de Cola FPV, qu’il a validé lui-même ! J’ai aussi recréé le drone de Farouk FPV, une frame Vega de Fred Dauch. Il y a aussi la frame de la Team Mistral, il y a la Fusion de Escape FPV. Et un Cinelifter pour percevoir la sensation de poids d’un gros porteur, le Tortank de Laurent Athénol.

HM : Il y a uniquement de la pratique FPV ?
VY : Le simulateur est axé sur le FPV, mais on peut aussi voler à vue pour l’entrainement. C’était quelque chose que je voulais, parce que je ne sais pas voler à vue et que j’avais envie d’apprendre ! 

HM : Tes choix de développement ?
VY : Je privilégie 3 axes de développement importants. Le premier, ce sont les scénarios et les activités à trouver dans un environnement vaste. Il y a aussi des challenges à réaliser pour s’entrainer plus efficacement. Le second, ce sont les graphismes, que j’ai voulus réalistes et agréables. J’ai acheté des assets scannés, il y en a d’autres réalisés par des artistes, et puis il y en a certain qu’on a modélisés nous-mêmes. 

HM : Le troisième point ?
VY : C’est sans doute le plus important, ce sont les sensations en vol. Elles sont liées à la physique, et j’y ai passé beaucoup de temps. Je suis satisfait du résultat, il a été validé par une trentaine de beta-testeurs depuis février. J’ai pris le temps de le travailler, en écoutant les retours des ressentis de vol. Ce qui a été travaillé, c’est une vraie physique mise en équations, avec la résistance de l’air, ce ne sont pas des potars qu’on a bougés jusqu’à avoir le bon ressenti. L’un des avantages, c’est qu’on dispose de données qui permettent, pendant le setup du drone, de voir par exemple comment changer le pitch impacte le grip, la vitesse, les G. Ou le nombre de pales. Le setup de Cola FPV, par exemple, est en bipale pour aller plus vite, au détriment de l’accélération. Au final, c’est très pédagogique ! 

HM : Tu as travaillé le réalisme de la simulation ?
VY : Quand on vole réellement, on entend le drone au décollage, et puis plus vraiment ensuite. Quand on vole à vue, le son du drone varie selon la distance. En FPV, le son est en continu, j’espère l’avoir rendu assez agréable. C’est un vrai son d’hélices enregistré, qui varie avec les rpm, mais aussi selon les actions du drone. Par exemple quand tu pitches ou tu rolles d’un coup sec, il y a ce bruit caractéristique que je me suis efforcé de reproduire. Il y a aussi le bruit du vent ! Il y a aussi un truc que j’adore, ce sont les whooosh quand on passe à côté des objets. Pour moi, ça fait partie des sensations de vol, de chill, il est même possible de couper le son des hélices pour ne garder que les whooosh. Mais l’option se désactive, évidemment, pour ceux qui n’aiment pas ! 

HM : Ces grandes maps, elles se chargent d’un coup ? Ou par petits bouts ?
VY : Il y a 3 environnements, un en montagne, un autre en bando et un dernier dans le désert. Il y en aura 2 autres bientôt, ils sont en phase de conception ! Une fois la map chargée, il est possible d’aller n’importe où, sans restrictions. A titre d’exemple, il doit bien falloir 1min30 à 180 km/h pour les traverser ! En mode Tryp, le plaisir est de voler pour partir à la découverte des spots.

HM : Tu as choisi de t’appuyer sur la communauté du FPV ?
VY : Oui, je trouve qu’il est important de faire participer la communauté FPV. Le jeu sort en Early Access sur Steam, le but est continuer le développement le jeu avec plein d’idées, en apportant des améliorations. Je serai beaucoup à l’écoute de tous les retours qu’on me fera. A long terme, j’envisage des événements en ligne qui reposeront sur des challenges. 

HM : Il n’y a pas de mode multijoueur ?
VY : Pas dans l’immédiat. Mais il est en développement, j’ai prévu de l’ajouter d’ici à octobre.

HM : Quel est le prix de Tryp FPV ?
VY : Le prix de lancement (au 30 juin 2022) est de 9,99 € sur Steam, c’est un prix bas lié au Early Access. Le prix va augmenter au fur et à mesure des mises à jour, jusqu’à environ 20 €. Ceux qui auront acheté au lancement du jeu profiteront de toutes les mises à jour du jeu de base sans supplément. J’ajoute, parce que j’ai voulu que ce soit le cas dès le Early Access, que Tryp FPV fonctionne sur PC et Mac ! 

Et puis…

Pour en découvrir encore plus, voici la présentation de Preston Marlowe pour la chaine RoTorR’S Cool, LE spécialiste des simus !

2 COMMENTAIRES

  1. La vache! Il est superbe, celui-là. Il y a tout ce que j’aime faire en FPV.
    Je ne sais pas quelle est la configuration minimale pour le faire tourner. Je doute que celle de mon ordi soit suffisante. Mais il me tente bien.
    Belle réalisation, en tout cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.