Hellfest 2022 : un pilote de drone exerçant illégalement interpellé

10
12503
Crédit photo : Hellfest.

Le Hellfest 2022 était un énorme événement étalé sur 2 week-ends, avec Ghost, Suicidal Tendencies, Gojira, Scorpions, Deep Purple, Judas Priest, Alice Cooper, Korn, Whitesnake, Megadeth, Guns ’n Roses et Metallica en têtes d’affiche. C’est justement à la fin du set de Metallica, dont c’était la première apparition sur cet événement depuis sa création, qu’un drone a été détecté par les forces de l’ordre. Selon Ouest France, les militaires l’ont repéré vers 1 heure du matin, juste avant le feu d’artifice clôturant les concerts, et l’ont neutralisé. Le matériel utilisé n’est pas indiqué dans l’article.

Le pilote ?

C’était un anglais de 36 ans, photographe professionnel « habilité à la prise de vue aérienne à l’étranger » mais « pas en France », et démuni des autorisations pour pratiquer sur le Hellfest. Son drone, un Mini 2 de DJI, a été saisi et il est convoqué en septembre dans le cadre d’une composition pénale. En 2021, un racer avait volé (légalement) sur les scènes du Hellfest From Home (voir ici).

Source : Ouest France

10 COMMENTAIRES

  1. Précision, de source vraiment informée sur la “neutralisation”, les forces de l’ordre ont rapidement detécté le drone (je ne dirai pas comment), surveillé le drone (notamment visuellement pour voir si il présentait une menace), repéré le pilote (je ne dirai pas comment), ont suivi le drone jusqu’à son atterrissage puis ont demandé au pilote d’éteindre le matériel et d’enlever la batterie.

    Intelligent, humain, efficace, et peut être un peu chanceux aussi (quelle action aurait été entreprise si le drone avait été une menace).

    Les connaisseurs que nous sommes savent ce qui est faisable ou pas (techniquement par exemple) dans le cadre d’une telle manifestation. Manifestement pas les journalistes ni les relations presse de la gendarmerie.

    Faire croire n’importe quoi est dangereux : il serait bon que les journalistes arrêtent de diffuser de la merde. ;o))

  2. @ riton : Le service de presse de la Gendarmerie n’a même pas répondu (ni oui ni autre chose) à mes questions toutes simples sur le sujet. Dommage, j’aurais bien voulu savoir (ou en déduire) si un outil techno type AeroScope avait été utilisé, quelques infos sur la méthode de neutralisation. Je comprends qu’il puisse être pertinent de conserver le secret sur les méthodes pour ne pas faciliter les velléités d’usage illégal, laisser par exemple croire que la neutralisation en l’air est opérationnelle et utilisée. Ca laisse libre champ à toutes les interprétations et torsions de la réalité, et c’est dommage.

  3. Aeroscope…
    Les bad guys n’utilisent plus de DJI, les Aeroscopes mobiles sont trop répandus, même si DJI n’en fait plus.

  4. Mini 2 <250g bien mais survol de personnes =pas bien faudrait le rappeler à certains telepilotes qui je le vois sur pas mal de manifestations se le permettent fréquemment pour les belles images que ça procure…

  5. @ Kriss : Vu le nombre de vols DJI en agglo que je voyais dans le Paris touristique il y a quelques mois, à Annecy désormais, je me dis qu’AeroScope n’est pas si répandu que ça 😉

  6. Fred celui là il a volé au dessus de la foule, nous l avons vu lors du 1 week-end. Je me suis posé la question de la légalité du dit vol, j ai ma réponse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.