Diatone 1:76 Karting FPV Car, le test d’une nano voiture avec caméra FPV

4
1397

Pour changer un peu des engins volants, je m’essaie parfois aux voitures radiocommandées. C’est amusant… mais le plus souvent, je finis par m’ennuyer ferme au bout de quelques runs. Et cela même lorsque je les pilote en immersion, avec l’aide d’un écran ou de lunettes FPV. Cette petite voiture de Diatone avec sa caméra et son émetteur vidéo intégrés a-t-elle su me passionner plus que ses concurrentes ? Réponse dans cette chronique…

La vidéo

Tour du propriétaire

La Diatone 1:76 Karting FPV Car mesure 5,6 x 4,8 x 8 cm (en tenant compte de l’antenne vidéo), pour un poids plume de 28,6 grammes. Elle comprend le châssis avec son composant électronique, un moteur et un servo pour la direction. L’alimentation est assurée par une Lipo 3,7V 1S 140 mAh non amovible. La carrosserie est décorée façon stock-car. Dans la version FPV de la voiture y est fixée un combo caméra FPV et émetteur vidéo 5,8 GHz avec une prise d’alimentation qui vient ponctionner le courant sur la batterie. La radiocommande est un modèle « voiture », avec une gâchette pour avancer et reculer plus ou moins vite, et un volant pour un braquage proportionnel.

Avant de démarrer ?

Il faut insérer 2 piles AA (non fournies) dans la radiocommande. La voiture est à charger avec le câble USB, avec l’aide de la prise JST rouge sous la voiture. Pour démarrer la voiture, il faut allumer la radiocommande, puis appuyer sur le bouton sous la voiture. Elle est prête ! 

Le comportement…

La bonne surprise, c’est que les mouvements de cette voiture sont plutôt précis, autant sur les gaz que pour la direction, avec un rayon de braquage assez serré. Elle accélère plutôt fort, ce qui permet de petits dérapages sur des surfaces très lisses – mais ne comptez pas vous lancer dans du drift, elle n’est pas prévue pour cela. Il y a moyen de la booster : à l’allumage de la radiocommande, il faut laisser son bouton enfoncé. La LED de contrôle clignote : la voiture accélère plus fort ! Ce bouton sert aussi à trimmer la direction : faites une pression longue, tournez les roues vers la gauche, puis doucement vers la droite jusqu’à ce qu’elles soient bien droites, et relâchez le bouton.

Surfaces lisses…

La 1:76 Karting FPV Car fonctionne parfaitement sur du plancher, du lino, du béton, bref toutes les surfaces lisses. Mais elle peine sur des tapis, de la moquette, du macadam, et ne s’en sort pas du tout sur du gravier – les petits cailloux sont des obstacles trop imposants. C’est donc une voiture d’intérieur, ou en parking souterrain.

Le retour vidéo ?

L’image est analogique, donc d’une faible qualité, suffisante toutefois pour assurer le pilotage. L’émetteur est en 5,8 GHz, d’une puissance unique de 25 mW (compatible avec la réglementation française), avec 4 plages de fréquences (sur les 48 habituellement disponibles), accessibles en appuyant sur le bouton de la caméra. Vous pouvez donc vous amuser en FPV à 4 simultanément sans risquer trop d’interférences. Pour visionner l’image, il vous faut un récepteur et un écran. Des lunettes ou un masque FPV analogiques conviennent, tout comme les écrans avec récepteur 5,8 GHz analogique intégré – c’est à vous de vous équiper (ou de choisir un pack avec masque).

La portée ?

Elle est prévue pour des évolutions en intérieur. Je n’ai pas eu de souci en appartement, y compris entre 2 étages. En extérieur, la portée vidéo varie beaucoup selon l’environnement. En parking, je suis allé à une cinquantaine de mètres. A vrai dire, la portée radio est la plus limitante : j’ai expérimenté des pertes de signal avant d’être privé de vidéo. Il est possible de gagner une bonne vingtaine de mètres, toutefois, en faisant sortir l’antenne radio (jaune) à l’extérieur de la carrosserie.

L’autonomie

Le retour vidéo fonctionne pendant 8 minutes environ, après quoi l’alimentation ne suffit plus pour que l’émetteur vidéo diffuse son signal. C’est très correct. Notez que la voiture continue à rouler quelques minutes encore (sans vidéo). 

C’est amusant ?

Oui, c’est très fun. Mais comme d’habitude, j’ai fini par me lasser malgré des runs d’exploration sous les meubles, là où la poussière vient se loger avec délectation. Evidemment, j’ai pratiqué seul, sans le challenge d’un autre pilote.

Et puis…

La voiture est fragile. Suite à une erreur d’appréciation, elle a basculé dans un escalier sur 2 marches. La barre de direction s’est brisée d’un côté. Résultat, l’un des deux roues n’est plus orientable, et la voiture est inutilisable. Je vais tenter de bricoler un axe sur un outil 3D et l’imprimer – mais je ne suis pas certain de parvenir à un résultat exploitable, les pièces sont vraiment minuscules. Diatone ne fournit pas de pièces de rechange ni de stl pour impression 3D.

Le prix ?

Le kit de base avec la voiture, sa caméra et sa radiocommande, est proposé à 89 € directement sur le site de Diatone, avec le choix de 6 coloris. Ce n’est pas donné ! Si vous avez besoin d’un dispositif de visionnage 5,8 GHz, un kit avec un masque FPV est proposé à 132 €. La voiture sans radiocommande et sans émetteur FPV est à 48 €. La voiture sans radiocommande mais avec son émetteur FPV est à 77 €. 

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. Mais sachez qu’elle risque d’avoir une durée de vie limitée entre les mains des plus jeunes… et même des seniors : elle est fragile. Le pilotage est amusant, agréable, il doit l’être encore plus en pilotant à plusieurs. Pourtant on peut s’en lasser assez rapidement à moins d’être suffisamment inventif pour imaginer des challenges d’adresse. 

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Pour info, j’ai acheté un des tapis vendus sur le site de diatone. Il n’est pas du tout adapté à cette voiture, les virages du circuit sont beaucoup trop serrés

  2. Je l’ai eu récemment.. content, amusant, on s’éclate.. Fragile!!! OUI… Tout l’article reflète bien le produit… pour ma part, j’ai un souci en plus… je possède un lapin nain et il perd ses poils… qui se retrouve donc sur l’essieu avant de la voiture… Et La voiture n’avance olus… obligé de démonter pour nettoyer…

  3. Ah ben moi qui suis coincé à la maison pour cause de naissance d’un deuxième lardon, je m’amuse bien avec ces mini voitures. Et madame adore jouer à cache-cache et aux auto-tamponneuses avec moi.
    Je n’ai pour l’instant pas de reproche à faire à la solidité de la chose, je n’ai rien cassé malgré quelques chutes de hauteur de table (coup de chance ?).

    En revanche il y a une chose que je ne comprends absolument pas : j’utilise mon masque DJI avec adaptateur analogique et j’ai ressorti mon Headplay HD pour pouvoir jouer à deux + un écran FPV pour les spectateurs.
    Selon l’ordre dans lequel j’allume ces dispositifs et les voitures je me retrouve avec les images des deux voitures superposées ou alors ça saute de l’une à l’autre selon la proximité et l’orientation des antennes… Évidemment les fréquences sont bien différentes sur les deux voitures.
    Je n’ai pas encore identifié la séquence d’allumage qui fonctionne du premier coup, une idée ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.