Lutte anti-drones : l’armée commande un premier prototype de neutralisation par laser HELMA-P de CILAS

0
349
Crédit photo : DGA.

La Direction Générale de l’Armement (DGA) française a annoncé par un communiqué de presse avoir notifié le 8 juin 2022 le marché L2AD (Laser de lutte anti-drones) à la société CILAS. Filiale historique d’ArianeGroup, elle a été acquise fin 2021 par Safran et MBDA.

Mise en route…

La DGA a également indiqué avoir passé commande pour un prototype opérationnel de système laser sécurisé capable d’identifier, poursuivre et neutraliser des mini et micro drones, issu du démonstrateur HELMA-P.  Cette arme destinée à désorienter ou détruire des cibles en vol avec un laser s’inscrit dans le cadre du programme de lutte anti-drone de la DGA.

Comment ça fonctionne ?

Crédit photo : CILAS.

Une fois détecté, le drone est neutralisé par le système HELMA-P, qui « permet d’apporter une réponse graduée à la menace drone, depuis l’éblouissement des instruments d’observation jusqu’à la neutralisation par altération de la structure d’un mini ou d’un micro drone (c’est-à-dire de 100g à 25kg), entraînant sa chute en quelques secondes ». 

Le domaine d’action ?

La solution HELMA-P est prévue « renforcer la protection des sites militaires sensibles et des opérateurs d’importance vitale ». Ce premier prototype est destiné à un déploiement sur les « Jeux olympiques et paralympiques 2024. Un marché d’étude assurera en parallèle la montée en maturité de la technologie laser et donnera lieu à un démonstrateur sur véhicule ». On peut craindre que la présence d’un système HELMA-P ne suffise pas à couvrir les sites sportifs dans Paris intramuros et ceux situés en Seine-St-Denis, notamment le Village. 

Source : la DGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.