Volarious : le système V-Line Boat permet d’utiliser un Mavic 2 captif sur un bateau

3
2116

Quels sont les principaux écueils à l’usage d’un drone en mer ? Ce sont tout d’abord les phases de décollage et d’atterrissage plus complexes à réaliser que sur la terre ferme. C’est aussi l’autonomie, puisqu’un amerrissage n’est pas recommandé. La solution V-Line Boat de Volarious repose sur un système filaire destiné à alimenter un Mavic 2 de DJI et sur une solution logicielle.

Comment ça fonctionne ?

L’alimentation est fournie par un câble, dont la tension est gérée automatiquement. Il permet au drone de rester en l’air pendant plusieurs heures, tout en suivant le bateau auquel il est relié. Pour simplifier le pilotage, Volarious a développé une application destinée à remplacer celle de DJI. Elle prend en charge le décollage et l’atterrissage sans requérir l’intervention d’un pilote. 

Reconnaissance des formes

L’application s’appuie sur un système de reconnaissance de la plateforme de décollage. La phase de vol est simplifiée à l’extrême : le drone reste en vol stationnaire par rapport au bateau, en s’occupant automatiquement des commandes. L’opérateur peut se concentrer sur les mouvements de la caméra, dans le spectre du visible avec possibilité de zoomer, et de l’invisible dans le cas du Mavic 2 Enterprise Advanced.

Le bonus ?

Les drones opérés en filaire profitent de requis allégés dans le cadre de la plupart des réglementations sur la planète – et c’est le cas avec les scénarios nationaux français en catégorie Spécifique.

Source : Volarious via sUAS News

Une vidéo promotionnelle

 

3 COMMENTAIRES

  1. Fréd : seus les “aérostats” sont autorisés à être autonomes durant leur vol …. pas les “aérodynes” (plus lourds que l’air) comme dans le cas ici.
    Mais ça reste une solution rudement intéressante et qui pourrait rendre pas mal de services notamment dans le cadre de missions SAR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.